pourquoi oublions-nous

publicité
POURQUOI OUBLIONS-NOUS ?
Comment le cerveau
fonctionne et stocke
la mémoire Les principales
régions du
cerveau
impliquées
dans la
formation, le
stockage et la
modulation de la
mémoire sont
l’hippocampe, le cortex
préfrontal et le noyau
amygdalien.1
La mémoire implique trois processus
1
Encodage
Cortex préfrontal
Consolidation
3
Récupération
La stimulation répétée de notre mémoire à court terme entraîne
une augmentation durable de l’efficacité et de la puissance de la
communication des neurones dans notre cerveau. Ce processus
est connu sous le nom de potentialisation à long terme (PLT).2,3
Quel effet le stress
a-t-il sur notre
mémoire ?
Hippocampe
ACTH
Cortisol
Glandes
surrénales
Noyau amygdalien
Face à une situation stressante,
l’organisme libère de nombreuses
hormones dans le sang.4
L’hormone adrénocorticotrope
(adrenocorticotropin hormone, ACTH)
stimule les glandes surrénales qui libèrent
du cortisol.4 Le cortisol agit sur les régions
du cerveau qui entrent en jeu dans la
mémoire et peuvent donc interférer avec
la consolidation de la mémoire
et empêcher la formation de souvenirs
à long terme.1,4,5
Le type de stress et sa durée déterminent la façon
dont le processus de la mémoire est affecté6
Le cerveau recueille des informations sensorielles comme les
perceptions visuelles et les odeurs. Puis, les neurones communiquent
en libérant des messagers pour convertir l’information en
représentation neurale de l’expérience. Cette représentation est
alors intégrée dans notre mémoire à court terme.2,3
2 L’IMPACT DES PÉRIODES
DE STRESS SUR LA MÉMOIRE
Encodage
Le stress avant
l’encodage
peut altérer la
formation de la
mémoire.6
Par exemple, si vous vous
disputez avec votre
partenaire alors que vous
préparez une
présentation importante
pour le travail, vous serez
préoccupé, la formation
de la mémoire sera
altérée et votre
performance sera
affectée le lendemain.
Le stress
qui précède
ou suit
l’encodage
peut améliorer
la formation de
la mémoire.6
Par exemple, lorsque
l’on est préoccupé par
un examen important
et que l’on étudie
avec acharnement,
la mémoire est plus
performante.
Consolidation
Le stress
qui suit
l’encodage
peut améliorer
la formation de
la mémoire.6
Par exemple, vous avez
un accident de la route
après avoir été au
restaurant pour fêter
un événement.
Vous n’oublierez
jamais cette soirée
ou le restaurant où
vous êtes allé.
C’est le processus via lequel on se rappelle un souvenir que l’on a
stocké auparavant.2
1. Cadle CE, Zoladz PR. Front Psychol. 2015; 6:910. doi: 10.3389/fpsyg.2015.00910. eCollection 2015. 2. Preston AR, Eichenbaum H. Interplay of Hippocampus and Prefrontal Cortex in Memory. Curr Biol, 23(17):R764-773. doi.org/10.1016/j.cub.2013.05.041. 3. Goda Y. Neuroscience:
Along memory lane. Nature, 2008, 456(7222):590-1. 4. Ness D, Calabrese P. Stress Effects on Multiple Memory System Interactions. Neural Plast. 2016, doi: 10.1155/2016/4932128. Epub 2015 Dec 27. 5. Roozendaal B. Stress and Memory: Opposing Effects of Glucocorticoids on Memory
Consolidation and Memory Retrieval. Neurobiol Learn Mem. 2002, 78(3):578-95. 6. Schwabe L, Wolf OT. Stress and multiple memory systems: from ‘thinking’ to ‘doing’. Trends in cognitive sciences. 2013, 17(2):60–68.
Récupération
Le stress
après
l’encodage,
mais avant la
récupération, peut
altérer la formation
de la mémoire.6
Par exemple, vous
déménagez et ensuite
vous oubliez
de prendre
votre pilule.
Téléchargement
Explore flashcards