Mostellaria - WordPress.com

advertisement
Compte-rendu d’expérience :
un exercice de traduction selon le principe de la ‘’boule de neige’’
Texte support : Plaute, Mostellaria, Le Revenant, acte V.
Le texte a été proposé dans les trois versions suivantes aux élèves :
Theopropidès a tout découvert : l’argent dépensé, le mensonge concernant le fantôme qui habiterait
chez eux, etc. Philolachès son fils, craint la colère de son père et fait appel à son ami Callidamatès
pour apaiser son courroux légitime.
Etape 1.
Sodalis sum gnato tuo.
Is adiit me : nam illum prodire pudet in conspectum tuum,
quia omnia tu scis.
Stultitiae adulescentiae ignosce !
Illa aetas solet tali ludo ludere.
Omnia nobiscum fecit, nos deliquimus.
Foenus, sortem, sumptum, omnia nos dabimus.
Etape 2.
Sodalem me esse scis gnato tuo.
Is adiit me : nam illum prodire pudet in conspectum tuum,
quia te omnia scire scit ; nunc te obsecro
Stultitiae adulescentiae ignoscas !
Scis solere illanc aetatem tali ludo ludere.
Omnia nobiscum fecit, nos deliquimus.
Foenus, sortem, sumptum, omnia nos dabimus.
Troisième et dernière étape : le texte de Plaute !
Omnium primum, sodalem me esse scis gnato tuo.
Is adiit me ; nam illum prodire pudet in conspectum tuum,
propterea, qua fecit, quia te scire scit ; nunc te obsecro,
stultitiae adulescentiaeque ejus ignoscas, tuus est.
Scis solere illanc aetatem tali ludo ludere.
Quidquid fecit, nobiscum una fecit, nos deliquimus.
Foenus, sortem, sumptumque omnem qui amica est, omnia
nos dabimus, nos conferemus, nostro sumptu, non tuo.
Les modifications apportées :
- j’ai supprimé toutes les propositions subordonnées dans l’étape 1
- dans l’étape deux, j’ai rajouté les prop sub complétives, notamment infinitives
- dans l’étape trois, j’ai complété le texte initial, ce qui ajoutait les prop
subordonnées relatives, et les connecteurs.
Conclusions.
Les points positifs :
- l’étape 1 est facile à traduire ; elle permet donc de raccrocher des élèves que
l’exercice de traduction rebute à priori
- elle permet aussi de revoir les cas et les conjugaisons de base (les temps du
récit)
- l’étape 2 a permis aux élèves de comprendre facilement la construction de
phrases complexes ; ici notamment, l’exercice se prêtait assez bien à l’étude de
la proposition infinitive, d’autant plus que le verbe introducteur était toujours le
même (scis) ; j’ai l’impression que cette construction, ardue d’habitude, est très
bien passée (à confirmer avec un exercice écrit à venir)
- l’étape 3 permettait de voir d’autres types de subordonnées comme les
relatives notamment.
- au final, les élèves comprennent comment se construit la phrase latine, quelle
est la cohérence de son organisation
Les points négatifs :
- l’exercice a été chronophage (3 heures)
- pour cette raison, je n’ai pas exploité l’étape 3, qui aurait permis de voir les
prop sub relatives
- les élèves qui ne veulent pas faire d’effort restent réfractaires
Téléchargement