L`autodiscipline publicitaire - Sup de Pub

advertisement
L’autodiscipline publicitaire
Conférence - 7 septembre 2009
J. Besnainou - Président de l’ARPP (ex BVP)
I. Les fondements de l’autodiscipline de l’ARPP
A. Objectif de l’ARPP: l’autodiscipline vise à protéger à la fois
- la confiance des consommateurs
Confiance dans la publicité, dans les marques, les produits et les entreprises :
ne pas choquer et ne pas tromper. Les consommateurs n’acceptent pas la publicité
trompeuse. Enjeu particulièrement aigu dans la période actuelle.
- la créativité publicitaire
Eviter la création de réglementations contraignantes
Des pressions fortes aujourd’hui au plan national et européen, tout particulièrement sur
certains sujets.
B. Principes de l’ARPP: une logique de régulation souple assurée par les
professionnels eux-mêmes
- le volontariat : adhésion non obligatoire, c’est totalement volontaire. Les codes de la
profession sont rédigés par la profession elle-même
- la prévention : on joue sur la prévention afin
* d’aller au delà des obligations légales
* de faire de la pédagogie, donner des conseils et des avis.
Malgré certains vide juridique, on ne s’autorise pas n’importe quoi.
- la flexibilité : ajustement aux évolutions de la société, actualisation des recommandations et
de la doctrine. L’autodiscipline permet une grande réactivité de la profession.
- la pertinence : gestion pragmatique, au plus près des réalités professionnelles.
- ouverture du système : une régulation participative et transparente
* des personnalités qualifiées et des représentants des associations au sein des instances
associées
* la transparence des règles déontologiques, des avis du CPP et des décisions du JDP
* des processus de régulation concertée avec les pouvoirs publics sur certains sujets
sensibles
La meilleure régulation est celle qui s’effectue entre le public et le privé.
II. Le fonctionnement et le rôle de l’ARPP
A. Une association interprofessionnelle (annonceur, agence, support)
- association loi 1901
- créée, financée et administrée par des professionnels
- présidée par une haute personnalité indépendante
- 25 permanents opérationnels
- environ 1000 adhérents
- un budget annuel d’environ 3 M€
- plus de 37000 projets publicitaires traités l’année dernière
B. Le nouveau dispositif de régulation professionnelle de l’ARPP
=> l’ARPP est là pour éviter qu’il y ait des choses qui choquent et éviter qu’il y ait des
problèmes.
Conseil d’Administration
Services opérationnels de l’ARPP
* instance technique
* rédiger les règles
* accompagner l’avant diffusion
Jury de déontologie publicitaire
* instance indépendante
* sanctionner après diffusion
Conseil de l’étique publicitaire
* instance réflexive
* anticipation enjeux éthique
Conseil paritaire de la publicité
* instance représentative
* avis sur les nouvelles règles
III. Rôles et missions de l’ARPP
Conception de la déontologie grâce à l’élaboration de règles professionnelles
(il ne s’agit que de « recommandations » car ce n’est pas obligatoire).
NB : les règles sont faites pas les professionnelles et non pas écrites par l’ARPP
Avant diffusion, sur projet
* conseillers nos adhérents
* analyser et valider l’intégralité de la publicité télévisée
Après diffusion : respect des règles déontologiques
* auto saisine : modification de la campagne, cessation de diffusion
* saisine du jury
Le conseil de l’ARPP peut se faire à quelque soit le stade de la création.
Nombreuses contraintes pub TV
=> Décret mars 1992
- dit qui a le droit ou non de faire de la TV : certains secteurs sont interdits (le cinéma, avant
interdiction pour les supermarchés)
- CSA vérifie que la pub est cohérente avec le décret de mars 1992
De ce fait, à cause de toutes ces contraintes est né un contrôle a priori de la pub TV par
l’ARPP. L’avis de l’ARPP est obligatoire.
- « on ne peut montrer ou induire aucune scène de violence dans la pub »
IV. La régulation professionnelle en Europe
Membre de l’Alliance Européenne pour l’Ethique en Publicité (EASA) créée en 1992
* 31 organismes membres dans 29 pays
* promotion de l’autodiscipline en Europe (le but n’est pas d’instaurer un code européen).
V. La déontologie comme principe de bonne conduite volontaire
Objectifs : agir en faveur d’une publicité loyale, véridique, et saine.
Ne pas déroger / ne pas tromper / ne pas choquer ou induire des représentations comportements nocifs (dangereux, répréhensibles).
VI. Panorama des recommandations de l’ARPP
Des recommandations sectorielles
* marchés : alcool, hygiène-beauté, automobile, jouet, crédit
* supports : publicité sur internet, publicité par téléphone
Des recommandations transversales
* sociétal : enfants, image de la personne humaine / atteinte au respect de la personne
humaine, races-religions-ethnies, sécurité, etc.
* technique : mentions rectificatives et renvois…
Téléchargement