Importance du dépistage : des spécialistes de la santé disent que la

advertisement
Importance du dépistage : des spécialistes de la santé
disent que la sensibilisation au cancer du sein permet de
réduire les taux de maladie en Arménie
Par Gayane Mkrtchyan
ArmeniaNow - 13/1/2016
Selon les spécialistes des soins de santé, les cas de cancer du sein en
Arménie ont diminué cette année par rapport à dernières années grâce à
l’augmentation de la sensibilisation et l’accès à l’information. Les
spécialistes disent maintenant que les femmes ont plus de connaissances sur
la prévention de la maladie qu’il y a plusieurs années.
Khachanush Hakobyan, le directeur exécutif du Centre arméno-américain de la
bonne santé, a dit que les femmes ont commencé à se rendre aux examens
médicaux plus qu’avant. Beaucoup maintenant vont voit le médecin sans aucun
symptôme ou plainte.
“Dans le cas où elles sont diagnostiquées avec des maladies précancéreuses
elles obtiennent un traitement pertinent, empêchant ainsi la maladie de se
développer en cancer. Si, dans le passé, chaque patient sur 15 ou 16 dans
l’hôpital étaient diagnostiqué avec un cancer, aujourd’hui, cette maladie
est détectée pour un patient sur 67 “ a dit Hakobyan. « Cette année, dans
notre centre 512 patients ont été diagnostiqués avec le cancer, ce qui est
un chiffre inférieur par rapport au nombre de cas dans les années
précédentes. Un total de 189 visiteurs n’ont même pas soupçonnés que le
cancer du sein se développait en eux “.
Cette année, le centre a servi 150 à 200 visiteurs par jour. Hakobyan a dit
que le cancer du sein est souvent silencieux et latent pendant deux ans.
Les gens ne se doutent de rien, mais si la maladie est détectée pendant le
traitement prophylactique, à un stade précoce de la cellule, cela signifie
un possible salut et que le patient va également dépenser moins d’argent
pour le traitement.
Pendant les examens au centre arméno-américain 21 cas de cancer du col
utérin, huit cas de cancer de l’ovaire, neuf cas de cancer de la muqueuse
de l’utérus, 31 cas de la maladie ont été détectés au stade précancéreux
cette année.
“Cette maladie précancéreuse est très facile à traiter et il est facile
d’éliminer toutes les conséquences. Si ces 31 femmes n’avaient pas été
examinés, elles auraient eu de graves problèmes “ a dit Hakobyan.
Selon les statistiques, les tumeurs malignes dans les poumons, trachées et
les bronches sont communes avec les hommes, tandis que chez les femmes les
cas de cancer du col de l’utérus et du sein dominent.
Depuis le début de cette année, le ministère de la Santé effectue des
programmes de dépistage de la détection précoce des maladies non
transmissibles, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète et le
cancer du col utérin. Ces programmes visent à la détection précoce et la
prévention des maladies.
Se référant
spécialistes
tourner vers
très élevé en
au programme de dépistage du cancer du col utérin, les
de la santé disent qu’en Arménie les femmes hésitent à se
le médecin pour examen, tandis que le taux de morbidité est
Arménie.
Srbuhi Petrosyan, 45 ans de la ville d’Etchmiadzine, a déclaré à ArmeniaNow
qu’elle avait essayé de se convaincre pendant presque deux mois d’aller à
la polyclinique afin d’être examinée.
“Après la réponse négative j’étais soulagé sachant que la maladie ne me
menace pas. Maintenant, j’essaye de persuader tous mes amis d’aller à la
polyclinique “ a dit Petrosyan.
En termes de cancer du col utérin, les personnes vulnérables sont toutes
les femmes qui vivent une vie sexuelle, en particulier celles qui sont dans
le groupe d’âge des 30 à 60 ans. En l’absence de signes cliniques, elles
peuvent pratiquement sentir en bonne santé.
Selon les données présentées par l’Institut national du cancer du ministère
de la Santé en 2010, les taux les plus élevés du cancer du col utérin en
Arménie ont été enregistrées dans les provinces du Shirak (25,6 pour cent),
Armavir (24,2 pour cent), et du Kotayk (23,3 pour cent). Les taux étaient
également relativement élevés dans les provinces de Gegharkunik (17,6 pour
cent), Lori et Syunik (16,1 pour cent).
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=120266
Téléchargement