La Sleeve Gastrectomie - Docteur Thierry Watrin

advertisement
LA SLEEVE GASTRECTOMIE
L'intervention consiste à enlever une partie de l'estomac (75%) sans interrompre la continuité
digestive. Le tube gastrique est calibré sur une sonde gastrique de manière à ne pas risquer de
rétrécir exagérément son diamètre.
Suites opératoires
Après l'intervention le patient séjourne de 3 à 6 heures en salle de réveil pour s'assurer que tout se
passe bien tant sur le plan chirurgical qu'anesthésique. Le risque post opératoire principal est la
survenue d'un saignement sur la suture gastrique. A son réveil, le patient a une perfusion qui permet
de lui administrer les calmants
Le lendemain
Dès le lendemain ou parfois le soir même, on conseille au patient de se lever avec de l'aide en
commençant par un "bord du lit". On vérifie l'absence de fuite sur le montage chirurgical par un
Scanner. Il consiste à faire boire un demi verre de produit radio-opaque au patient. Des coupes de
Scanner sont réalisées pendant le passage du liquide. Si cet examen ne révèle aucune anomalie,
l'alimentation est reprise.
Les jours suivants
L'alimentation va être reprise progressivement en suivant les conseils de la diététiciènne. Les
perfusions sont enlevées progressivement.
Sortie
Le patient quitte la clinique 4 jours après l'intervention habituellement. Son arrêt de travail est de 1
mois. L'ordonnance du chirurgien comporte des antidouleurs classiques et un traitement par
oméprazole (mopral ou inexium). Des conseils diététiques lui sont remis.
Incidents et complications
Hémorragie
Cette complication survient sur la suture de l'estomac. Elle se traduit par une tachycardie (pouls
rapide) et par une chute de tension, avec pâleur et anémie. Le traitement nécessite une réintervention. Le patient peut avoir à être transfusé si besoin.
Fistule
Il s'agit d'une fuite sur la suture de l'estomac. Cette complication survient plus tard que l'hémorragie
(quelques jours après) et peut être traitée médicalement s’il n'y a pas de signes généraux trop
importants (fièvre, frissons, atteinte de l'état général). Dans certains cas une nouvelle intervention
est préférée pour régler plus rapidement le problème.
Sténose
C'est un rétrécissement sur le "tube" gastrique le plus souvent à la partie haute de l'estomac. Un
simple traitement endoscopique par une prothèse peut suffire. Si la sténose est serrée, non dilatable,
une nouvelle intervention peut être proposée.
Inefficacité
Il peut y avoir un échec du traitement de l'obésité et ce d'autant plus que le patient a une
alimentation sucrée (sweet eater), des troubles compulsifs de l’alimentation et une dilatation de la
poche gastrique. Ces "récidives" surviennent souvent en cas de suivi médical insuffisant.
Téléchargement