Made in China

advertisement
THEATRE
Les tribulations de trois cadres en Orient
Made in China, Didier KERCKAERT
Mise en scène par Didier KERCKAERT et
écrite par Thierry DEBROUX, la pièce
Made in China est une tragi-comédie
présentant le monde de l’entreprise dans
tout son réalisme et son excessivité,
alternant humour décapant et combats sans
merci.
A
travers cette pièce, jouée les 17
& 18 octobre 2013 au théâtre
Les Tisserands de Lomme, la
compagnie Théâtre Octobre
cherche à démontrer que, non, les cadres
d’entreprise ne sont pas des héros. Suite au
rachat de leur entreprise de traitement de
déchets par un groupe chinois, Gérald
IZING, Philippe POLLET et Nicolas
DUFOUR, dans les rôles des trois cadres
en compétition pour obtenir LE poste à
Shangaï consistant à former des cadres
chinois, sont coachés par une nouvelle
DRH directe et excentrique jouée par
Sophie BOURDON.
Le décor, simple au possible, est composé
d’une salle de réunion symbolisant le cœur
de l’entreprise, sur fond de nombreuses
boîtes de carton empilées. Les acteurs
s’imprègnent très bien de la situation, entre
un jeune cadre macho, et un autre déprimé
et suicidaire, sarcasmes et émotions sont au
rendez-vous. Réalistes et modernes, les
costumes représentent parfaitement le
monde de l’entreprise. Les accessoires, tels
que les bambous ou le dossier sous le bras,
sont utilisés par les cadres mais surtout par
la DRH, qui fait exécuter des exercices
quelque peu farfelus aux trois cadres pour
évaluer leurs compétences, dédramatisant
la situation et la rendant plus qu’hilarante.
Le maquillage reste discret et la musique
enregistrée est dynamique quand il le faut.
L’usage de la vidéo, faite d’images lentes
et projetée en arrière-plan, nous fait
plonger dans l’esprit des personnages,
analysant leur intimité dissimulée derrière
leur façade de cadre endurci.
Pièce très réussie, drôle et percutante,
vivifiée et vivifiante, frivolement sérieuse,
et qui dénonce les affres du monde de
l’entreprise.
Avec Made in China, la troupe s’empare
avec légèreté et dérision d’un sujet grave :
le monde de l’entreprise en proie à une
crise aussi bien intérieure qu’extérieure.
Anthéa TROTTA / Emma PIENS
(La voix de Gernez)
Malgré son fond tragique, avec une
secrétaire tourmentée jouée par Marion
LABOULAIS,
des
problèmes
de
délocalisations, chômage,
jalousie,
paranoïa…, la pièce accroche tout type de
spectateur par son ironie et sa fantaisie.
Téléchargement