La classification des animaux

publicité
La classification des animaux
Les animaux volants
Les oiseaux
Les oiseaux (ou classe des Aves) sont des vertébrés tétrapodes ailés appartenant au clade des
dinosaures. S'il existe près de 10 000 espèces d'oiseaux, très différentes tant par leur écologie que
par leurs comportements, chacune d'elles présente un ensemble commun de caractéristiques
évidentes permettant de les regrouper. Les oiseaux ont notamment un bec, des plumes, des ailes et
pondent des œufs.
Les oiseaux sont remarquables par leur faculté à voler, à quelques exceptions près (struthioniformes,
manchots…), d'autant que cette caractéristique est particulièrement rare chez les vertébrés. Ils
peuplent tous les milieux, des glaces de l'Antarctique aux forêts équatoriales et aux déserts. Ce fait a
été rendu possible grâce à des adaptations anatomiques, physiologiques et comportementales (en
particulier le phénomène migratoire) variées. Toutes ces caractéristiques sont étudiées par les
ornithologues.
Les insectes
Les insectes (Insecta) font partie du sous-embranchement des hexapodes, elle-même incluse dans
l'embranchement des arthropodes mais dans un sous-groupe : les mandibulates. On connaît un
insecte marin, la punaise Halobates bien que la majorité d'insectes aquatiques vivent en eau douce.
On les trouve sous presque tous les climats, du plus chaud au plus froid. Les scientifiques ont décrit
près de un million d'espèces (soit environ les deux tiers des espèces animales connues), et il pourrait
en exister 30 millions.
Dans un article publié dans le journal Nature en avril 2002, le docteur Novotny et ses collègues
proposent de ramener ce chiffre dans une fourchette de 4 à 6 millions de groupes différents.
Leur corps est composé de trois parties : tête, thorax et abdomen. Ils ont six pattes, quatre ailes et
deux antennes. Cette description est une généralité, l'évolution ayant fait que par spécialisation,
certains éléments peuvent être atrophiés : par exemple, la mouche n’a que deux ailes, une paire
d’ailes ayant été transformée en « balancier ». Les araignées, ayant huit pattes, ne sont pas des
insectes ; ce sont des arachnides.
Les animaux aquatiques
Les poissons
Les poissons d’eau douce
Le bassin hydrographique du Rhône et des fleuves côtiers méditerranéens, représente plus de 20%
de la surface de la France. Cette région possède une grande diversité géographique et climatique, où
les faunes nord-européennes, alpines, et méridionales ont convergé. Ce creuset de biodiversité est
unique en France.
Ainsi, on y trouve 50 des 72 espèces de poissons d'eau douce acclimatées dans notre pays. Parmi
elles, 7 espèces sont natives (dont 2 endémiques : l'Apron du Rhône, et le Chabot du Lez), et 14 sont
exotiques (voir liste complète des espèces du bassin).
Les poissons d’eau de mer
On peut associer sans problème bon nombre de poissons dans un bac récifal,(suivant la taille de
l'aquarium bien sûr) bien que la plupart du temps la biomasse est plus représentée par les coraux et
les invertébrés dans ce type de bac. Le tout est de savoir se freiner dans l'achat de poissons
supplémentaires et de faire attention à la surpopulation. Même si dans la nature un poisson clown
ne vit que dans quelques centimètres cube d'eau, il n'en va pas de même pour toutes les autres
espèces. Dans tous les cas, il faut absolument éviter le surpeuplement y compris dans un FO. La règle
du centimètre cube par poisson est stupide, puisque chaque poisson à un besoin particulier. J'insiste
également pour que l'aquariophile respecte les biotopes différents en prenant soin de ne pas
mélanger les espèces qui proviennent d'endroits différents, c'est une logique à laquelle tous les
aquariophiles devront tendre. Le biotope de la mer rouge est différent du biotope d'Hawaï par
exemple...
Les mammifères marins
L'expression mammifère marin désigne environ 120 espèces différentes de mammifères fréquentant
la mer. Elle ne désigne pas, à proprement parler, un ensemble taxinomique bien précis. Baleines et
dauphins sont davantage apparentés aux hippopotames et aux ruminants qu'aux autres mammifères
marins, les siréniens aux éléphants, tandis que les morses, phoques, loutres de mer et otaries sont
apparentés aux ours.
Comme chez les mammifères terrestres, la respiration est aérienne, ils ne peuvent vivre sans venir
respirer régulièrement à la surface. De plus, ils ont le sang chaud (homéotherme ou endotherme),
portent leurs petits dans leur ventre (vivipare) et pour finir ils allaitent leurs petits.
Les animaux terrestres
Les mammifères
Les Mammifères ont été appelés ainsi à cause des glandes mammaires qui sécrètent du lait et qui
sont exclusives aux animaux de la classe des Mammifères, dont les êtres humains font partie. Les
Mammifères sont généralement considérés comme les plus évolués des VERTÉBRÉS (animaux avec
une colonne vertébrale et une moelle épinière).
Certaines des caractéristiques des Mammifères définies dans la liste suivante sont parfois absentes
chez certains groupes de cette classe et parfois présentes chez d'autres groupes de Vertébrés.
Insectes
Oiseaux
Volants
Les
animaux
Poissons
• Eau de mer
• Eau douce
Terrestres
Aquatiques
Mammifères
Mammifères
marins
F IGURE 1 : SCHEMA SIMPLIFIE DE LA CLASSIFICATION DES ANIMAUX
Téléchargement
Explore flashcards