Le bisphénol A affecterait le cerveau (mémoire, apprentissage

publicité
Le bisphénol A affecterait le cerveau (mémoire, apprentissage, humeur, ...)
PsychoMédia - Publié le 08 septembre 2008
Le bisphénol A (ou BPA, aussi appelé diphénol A) utilisé dans la
fabrication des contenants de plastique, emballages alimentaires et
boîtes de conserve, affecterait le cerveau même à des doses
respectant les limites fixées par les autorités de santé, selon une
nouvelle étude américaine publiée dans la revue Proceedings of the
National Academy of Sciences.
L'équipe de Csaba Leranth et Tibor Hajszan de l'Université Yale a soumis, pendant 28
jours, des jeunes singes à des doses de bisphénol A de 50 microgrammes par kilo de
poids corporel, ce qui correspond aux normes de l'Agence américaine de protection de
l'environnement.
Ils leur ont aussi administré de l'estradiol, une forme d'estrogène qui est impliquée dans
le contrôle des connections entre les cellules du cerveau. Des recherches ont en effet
montré que cette hormone n'est pas seulement produite par les ovaires mais aussi par
le cerveau, où elle contribue à la régulation de l'humeur et à l'enregistrement des
informations en mémoire.
En utilisant un microscope à électrons pour compter les connections entre neurones,
Leranth et ses collègues ont constaté que, même à des niveaux d'exposition
relativement faibles, le BPA abolit complètement la réponse à l'estradiol et empêche la
formation de connections dans l'hippocampe et le cortex préfrontal. L'action du
bisphénol A peut ainsi avoir de profondes implications pour la mémoire, l'apprentissage
et la santé mentale (ex. troubles de l'humeur).
PsychoMédia avec source:
Medical News Today
Voyez également:
Diphénol A dans les aliments en conserve (cancers, hyperactivité, obésité, ...)
Le bisphénol A des contenants de plastique: problèmes neuronaux et hormonaux
Comment réduire son exposition au bisphénol A
Téléchargement
Explore flashcards