Trame du cours

publicité
Thème 3 : Puissance et tensions dans le monde de 1945 à nos jours (21-22 h)
Chapitre 4 : La Chine et le monde puis 1949 (6-7 heures)
Trame du cours
Introduction : Contexte, rappel des notions de base
Localisation dans l’espace et dans le temps. Considération du point de vue Chinois. Lien avec le
chapitre de Géographie Japon/Chine.
La Chine est une civilisation originale qui a alterné entre fermeture et ouverture sur le .
1949 : révolution communiste à l’exception de l’île de Taïwan. La Chine est donc coupée en deux
régimes. (capitaliste/communiste) depuis cette date.
1964-1976 : Puissance nucléaire dès 1964. Révolution culturelle. Mao affirme son autorité et veut
supprimer les classes bourgeoises et intellectuelles. Bilan très lourd (entre 10 et 60 millions de
morts). Volonté affichée de croissance démographique.
Depuis 1976 : début d’ouverture sur le monde dès 1972 (diplomatie du ping-pong, rencontre avec
Nixon), politique de l’enfant unique. Libéralisme économique (ZES créées par Deng Xiaoping)
Depuis les années 2000 : La Chine s’affirme sur la scène internationale comme une grande puissance.
-
Expo universelle de Shanghai en 2008
JO de Beijing en 2008
Vol spatial habité en 2003, Alunissage en 2013
I : Naissance d’un deuxième modèle communiste
A- L’Alliance avec l’URSS (1950-53)
Etude d’image de propagande, méthodologie du commentaire de document
1950 : Traité d’amitié, d’alliance et d’assistance mutuelle avec l’URSS.
Etude D’une situation à l’échelle Régionale : La guerre de Corée. Perspective de lien avec l’histoire des
Arts (« La guerre de Corée de Picasso ») si etmps disponible.
1950-53 : Guerre de Corée, soutien à la Corée du Nord
1953 : Mort de Staline. URSS et Chine s’éloigne
L’URSS se montre critique à l’encontre du « grand bond en avant » (industrialisation des campagnes).
Mao dénonce la « coexistence pacifique » de Krouchtchev.
1960 : Rupture avec l’URSS. Mao se veut le leader du monde communiste.
1969 : Affrontements brefs sur l’Oussouri (frontière URSS/Chine). Tension en ex-Indochine (Khmers
rouges au Cambodge soutenus par la Chine renversés en 1979 par le Viet-Nam soutenu par l’URSS)
1972 : Visite de Nixon en Chine.
B- La séparation progressive avec l’URSS (1953-55)
-
Montrer la difficulté d’une troisième voie dans le jeu de la guerre froide.
1955 : Conférence de Bandung. La « troisième voie » (entre celle des Etats-Unis et celle de
l’URSS) soutenue par l’Inde.
Opposition entre la volonté d’un rôle mondial et des impératifs
1959 : Annexion du Tibet, conflit avec l’Inde, plus de 3ème bloc possible.
Nécessité de l’accord des USA
1971 : La Rep Pop Chinoise remplace Taïwan à l’ONU
1978 : Reconnaissance par les Etats-Unis.
C- La Chine développe sa propre voie (1955-76)
-
Montrer l’originalité de la voie communiste chinoise.
1960 : Rupture avec l’URSS
Etude d’images de propagande. Réutilisation de la méthodologie
1958-60 : Grand bond en Avant. Principes, Moyens, Résultats
Réutiliser les acquis du commentaire de document en changeant de support avec l’étude du
témoignage de Yang Jisheng.
1966-76 : Révolution culturelle.
Conclusion :
L’influence chinoise est alors limitée. Elle est à peine une puissance régionale (influence en Corée du
Nord, au Cambodge jusqu’en 1979). L’héritage de Mao (1893-1949-1976) est très controversé (voir
étude 2 page 112-13)
II- L’ouverture au monde
La Chine cherche alors à développer un modèle à la fois communiste dictatorial (parti unique, pas de
liberté d’opinion ni de liberté de circulation) et capitaliste au point de vue économique. Une
transition originale et précoce (comparée à celle de l’URSS qui a échoué à partir de Gorbatchev en
1985-1991)
A - Le tournant initié par Deng Xiaoping (1976-1997)
-
Un programme de réforme: Les quatre modernisations (agriculture, industrie, recherche,
défense).
Politique de l’enfant unique. Etude de pyramide des âges.
Création d’un « socialisme de marché » : Décollectivisation des terres, création des ZES
(zones économiques spéciales). La Chine devient un pays atelier ce qui idéologiquement est
étonnant pour un modèle communiste (contre l’exploitation du travail par le capital par
nature).
B- La mutation chinoise
La Chine devient rapidement une puissance économique majeure. (Croissance de plus de 10% par an
en moyenne depuis 1980)
Méthodologie d’étude de graphique (imports/Exports, croissance du PIB, Balance du paiement.
Investissement Direct à l’Etranger (IDE)
-
-
Deuxième économie mondiale en 2010. Les investissements à l’étrangers explosent (doc
page 104) ce qui lui permet d’étendre son influence au détriment des anciennes puissances
(ex en Afrique au détriment de la France). Voir étude 3 page 114.
Balance des paiements positive, elle devient le créancier du monde (rachat de dettes)
Rappel du chapitre sur les périphéries intégrées avec la Division Internationale du Travail (DIT)
-
Réussite technologique : Industrie automobile (ex Geely rachète volvo en 200 doc 3 page
117), A320 Chinois, conquête spatiale (premier Taïkonaute en 2003)…
Ouverture sur le monde, importance grandissante de la Chine dans l’économie monde.
-
Autorisation des voyages à l’étranger. L’élite chinoise (1% de la population soit 15 millions de
personnes) affiche leurs richesses dans les boutiques de luxes occidentales (Louis Vuitton par
exemple)
C- Les points de crispation
Pbmtique : L’idéologie Chinoise est-elle compatible avec l’ouverture sur le monde ?
-
-
-
Lien avec le chapitre Histoire et mémoires.
Les Chinois ont abandonné les libertés individuelles pour obtenir un décollage économique.
Jusqu’à quand ? La répression de Tien An Men en 1989 a montré que rien n’est acquis. Le
prix Nobel de la paix 2010 (Liu Xiabo) reste ne prison.
Les mouvements populaires contre la corruption des élus sont de plus en plus vifs.
La censure est sévère mais la « muraille de Chine » internet risque de résister difficilement
aux réseaux sociaux (même s’il existe une armée du net et un réseau social concurrent à
Facebook : QQ)
Cette doctrine repose sur un nationalisme dangereux qui entraîne de nombreux conflits avec
le voisinage (voir carte google des conflits frontaliers -> Démarche multiscalaire)
Son retard militaire est encore important (un seul porte-avion par exemple). La puissance de
l’armée basée sur le nombre de soldats paraît dépassée.
Les années de très forte croissance économique paraissent révolues. La dépendance vis-à-vis
des investissements occidentaux reste forte. La Chine saura-t-elle imité le Japon ou la Corée
du Sud ?
Conclusion
Le basculement du monde entre Etats-Unis et Chine n’a pas encore eu lieu. La Chine ne bénéficie pas
du « Soft Power » des Etats-Unis.
L’équilibre de la politique Chinoise (ouverture des capitaux, répression en interne) est fragile et
repose sur un nationalisme agressif dangereux. Un conflit majeur (notamment avec le Japon et les
Etats-Unis) n’est pas à exclure.
Téléchargement
Explore flashcards