0-0-fluctuations-et-croiss-progr-et-plan-2017-I-A Elève

publicité
Thème 1 : Dynamique économique et développement durable
1.2 Comment expliquer l'instabilité de la croissance ?
Acquis de première : inflation, politique monétaire,
Notions : Fluctuations économiques, crise économique,
politique budgétaire, politique conjoncturelle,
désinflation, croissance potentielle, dépression, déflation.
chômage, demande globale.
Indications complémentaires (I.C.)
1. L'observation des fluctuations économiques permettra de mettre l'accent sur la variabilité de la croissance
et sur l'existence de périodes de crise.
2. On présentera les idées directrices des principaux schémas explicatifs des fluctuations (chocs d'offre et
de demande, cycle du crédit), en insistant notamment sur les liens avec la demande globale.
3. On analysera les mécanismes cumulatifs susceptibles d'engendrer déflation et dépression économique et
leurs conséquences sur le chômage de masse.
4. En faisant référence au programme de première, on rappellera le rôle des politiques macro-économiques
(nationales et européennes) dans la gestion des fluctuations conjoncturelles.
Plan
I. L’observation des fluctuations de l’activité…
II. … Et principaux schémas explicatifs des fluctuations.
A. Recherche de l’origine…
1. A travers l’aspect comptable…
a. Mises en perspective des sources possibles : de la demande globale
1. Les mots pour le dire* : phénomènes réels et
…
monétaires …
b. … à l’offre globale (à « découvrir »)
a. Les évolutions en valeur ne sont pas forcément les 2. … ce qui permet d’illustrer la notion de chocs…
a. Modèle d’offre / demande globale…
mêmes en volume…
b. … les chocs
b. … la preuve par les concepts qui les désignent
c. … et la question monétaire et financière
A. Constats d’évolutions du PIB en termes
de sens, de rythme…
2. … des faits pour les repérer
a. Ceux de la production…
b. … et ceux liés aux prix.
Bilan : Paradoxe apparent des 30 Glorieuses
B. … et de ruptures : les crises.
1. Des crises à situer dans le temps*…
a. Historique : Repérage en France depuis le début du XXème
jusqu’à nos jours…
b. … et à comparer.
2. … souvent synonymes de transformations structurelles
a. Chômage et inflation symbole des contradictions ? cf.
NAIRU ?
b. … tandis que des déficits se manifestent
Bilan : Du carré magique au carré infernal
Bilan : Un choc, même exogène à court terme, peut avoir des effets durables voire
remettre en cause le sentier de croissance à la hausse comme à la baisse (=
hystérèse )
B. … pour mieux traiter les causes ?
1. Mener des politiques discrétionnaires …
a. Les politiques conjoncturelles contra cycliques : moyens…
b. … et objectifs.
2. …ou laisser faire ?
a. Libéralisme…
b. … et autres politiques structurelles.
Conclusion : Le PIB ne peut être stable car les centres de décisions sont
multiples (ex. environ 24 millions de ménages et 4 millions d’entreprise +
impacts du RDM + phénomènes exogènes géopolitiques destruction créatrice
RDM et chocs. La réponse des économistes n’est pas unanime à CT et à LT
(libéralisme ou interventionnisme). A LT une nouvelle contrariante se dessine
= III
I. L’observation des fluctuations de l’activité…
A. Constats d’évolutions du PIB en termes de sens, de rythme…
1. Les mots pour le dire* : phénomènes réels et monétaires …
a. Les évolutions en valeur sont différentes des évolutions en volume…
Vous présenterez le document puis vous mettrez en évidence l’évolution du PIB en I.A.1.a.1. Rappelez le contenu concret du PIB en
termes de production ? Pourquoi l’unité monétaire
France depuis 1950. (Centres Etrangers 2013)
Évolution du PIB en France
est-elle la seule façon de sommer des biens et
(Par rapport à l’année précédente en %)
services hétéroclites ?
I.A.1.a.2.. Pourquoi l’évolution du PIB ou croissance
économique* est-elle toujours une évolution qui
combine des effets de prix et des effets de quantité ?
Appuyez-vous notamment sur la notion
microéconomique de chiffre d’affaires* pour la
production marchande.
I.A.1.a.3. Rappelez l’intérêt statistique du taux de
variation et interprétez le 1er point de chaque courbe
ci-contre. Si la mesure « en valeur » retient les effets
combinés des prix et des quantités tandis que la
mesure « en volume » ne retient que les effets des
quantités justifiez le fait que l’écart entre les deux
courbes constitue l’inflation*
I.A.1.a.4. Quels sont les synonymes de « en valeur »
et « en volume » Expliquez le principe de calcul pour
passer d’une évolution en valeur à une évolution en
volume en passant par les indices.
I.A.1.a.5.. Quelle est la tendance du PIB sur la
période en termes de sens d’évolution puis de rythme
Source : Tableaux de l’économie française, INSEE, Édition 2012.
d’évolution.
b. … la preuve par les concepts qui les désignent.
Sens
Concepts
1.
Croissance
2.
Expansion
3.
Récession
4.
Récession
5.
Dépression
6.
Inflation
7.
Désinflation
8.
Lowflation
9.
Déflation
10.
Stagflation
Hausse
X
Baisse
Rythme
Accélération
( ?)
Ralentissement
Temps
Court
terme*
Long
terme*
x
I.A.1.b.1. Définir : les
termes de la colonne
« concepts » Quels liens
entretient le concept de
« fluctuations
économiques » avec
l’outil statistique « taux
de variation » ?
I.A.1.b.2. Complétez le
tableau ci-dessous à
partir de votre lexique
(colonne des concepts)
I.A.1.b.3. En quoi
l’expression «calculez
la croissance
économique » est-elle
potentiellement un abus
de langage ? En quoi ce
lexique permet-il les
nuances nécessaires ?
Donnez un exemple.
*Court terme < 1 an et long terme > 5 ans  donc on peut considérer du court moyen
terme et du moyen long terme entre ces 2 indications de temps…
Bilan : les fluctuations du PIB s’évaluent à travers le sens et / ou le rythme d’évolution du PIB mais elles sont
toujours relatives à la situation antérieure ou à venir (ex. la reprise est confirmée par l’expansion qui devient
croissance ou …pas !)
2. … des faits pour les repérer
a. Réels…
Évolution du PIB en volume en France
Taux de croissance du PIB - 1960 / 2009 (Par rapport à l'année précédente)
I.A.2.a.1. En quoi l’intitulé permet-il d’évacuer
toute tendance associée au rôle des fluctuations
de prix ?
I.A.2.a.2. Signalez, s’il y a lieu, des périodes de
croissance, d’expansion, de dépression ; de
récession (tracez des tendances si nécessaire)
I.A.2.a.2. En France la baisse de la production
(dates à retenir…) est-elle un phénomène qui se
répète ? A court terme ? A long terme ?
I.A.2.a.3. Définir la notion de cycle
économique. La croissance en France vous
paraît-elle cyclique ?
b. …et monétaires
Variation annuelle des prix
En % de l’indice moyen de l’année
Source : INSEE, Indice des prix à la consommation
I.A.2.b.1. Signalez des périodes
d’inflation, de désinflation, de déflation ;
de lowflation (lorsqu’elles existent !)
I.A.2.b.2. En France la baisse du niveau
général des prix est-elle un phénomène
qui se répète ? A court terme ? A long
terme ?
I.A.2.b.3. Quelle est la tendance des prix
sur la période en termes de sens
d’évolution puis de rythme d’évolution.
I.A.2.b.4. Dans les années 70 les
économistes ont parlé de stagflation.
Justifiez ce concept à l’aide des 2
documents.
Bilan : Paradoxe apparent des 30 Glorieuses – Le cas de la France.
Evolution en volume du PIB
(Données brutes échelle de gauche – TCAM à droite tous les cinq ans)
Un demi-siècle de « croissance » en France Commentaires et analyse
1. Calculez l’évolution absolue (écart des valeurs
en gras sous la courbe) entre 1950 et 1975 (233  768)
puis entre 1975 et 2000 (768  1413). Comparez.
2. Calculez le taux de variation en % pour ces 2 périodes.
Quel paradoxe relevez-vous avec les résultats précédents.
Expliquez statistiquement.
3. Représentez l’évolution du PIB en volume en indice
base 100 en 1950 pour la première période et base 100 en
1975 pour la deuxième période.
Pour chaque période en déduire le coefficient
multiplicateur au centième.
4. Apprentissage : le TCAM
 Mettre à la puissance1/25ème les coefficients
multiplicateurs et retrouvez à partir du résultat (coefficient
multiplicateur annuel moyen) ce qui sera le taux de
croissance annuel moyen
Bilan :
En vous appuyant sur les résultats des questions
précédentes vous vous demanderez dans quelle
mesure…
a. … il y a un paradoxe apparent à parler des 30
glorieuses pour la période d’après-guerre ?
b. …il y a un paradoxe apparent à parler de crise
économique pour la période qui suit les chocs pétroliers ?
Obligatoire (reportez juste le tableau si nécessaire…)
Après la seconde guerre mondiale,
durant plus d’un demi-siècle, la
France a connu une longue période de
(1)………………… ………………. Avant 1975 celleci se caractérise par une hausse plus
(2)…………………… du PIB. Les économistes
ont alors parlé des (3)……… ………………….
Si dans la seconde période (1975 /
2000) la hausse du (4) . . . se
révèle plus(5)………………, cette
progression est cependant moins
(6)……………………. Il s’agit donc d’une
(7)………………………………. Donc, On ne peut
donc pas dire que le PIB a (8)…………………
depuis le milieu des années 1970 mais
que sa(9) ………………… a été moins
…………………….(10)
Remarque : l’évaluation du P.I.B. est
ici en € de 1997 (on est donc à prix
(11)…………………) Il s’agit donc de la
croissance en (12)……………… et non en
(13)………………. Les fluctuations de prix
ne sont pas prises en compte pour
mieux cerner l’évolution (14) ………………
de la production.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
B. … et de ruptures : les crises.
Téléchargement
Explore flashcards