LA CONQUÊTE DE L`ITALIE (353-270)

publicité
LA CONQUÊTE DE L'ITALIE (353-270)
Jusqu’en
-353
Les Romains combattent pour défendre leur territoire. Les guerres Samnites sont leurs premières guerres de
conquête.
La première guerre samnite (353-341)
-353
Sous prétexte de défendre la Campanie menacée par les
Samnites, Rome engage sa première guerre contre les
Samnites.
Precibus deinde Campaniae motus [populus
Romanus] non pro se, sed pro sociis, Samnitas
invadit.
Florus, Epitomae, I, 11
- 340
Cette guerre est courte : les Romains parviennent
rapidement à vaincre les Samnites, mais ne peuvent
mener à terme leur expédition militaire, car ils doivent
gérer une révolte des cités latines. Publius Decius Mus
se sacrifie pour que les Romains soient victorieux.
P. Decius, tunc consul, devovit se pro exercitu.
Morte sua Romanis victoriam restituit.
Tite-Live, Periochae, 8
La deuxième guerre samnite (327-304)
-321
Quatorze ans plus tard, les conflits reprennent. Durant
les premiers temps, les Romains ont l’avantage et
décident de porter les opérations au cœur du Samnium.
Mais l’invasion s’achève par la défaite humiliante des
Romains lors de la bataille des Fourches Caudines.
Primi consules prope seminudi sub jugum missi.
Circumstabant armati hostes, exprobantes
eludentesque; cum e saltu evasissent, velut ab inferis
extracti (fuerunt).
Tite-Live, Histoire romaine, IX, 6
-314
Une fois prêts, les Romains décident de repartir en
campagne, et parviennent à éliminer un à un les
Samnites et leurs alliés.
Dictator triumphavit.
Tite-Live, Histoire romaine, IX, 40, 15
La troisième guerre samnite (299-290)
-298
Les hostilités reprennent. Les Samnites attaquent les Romains par l'Italie du nord avec l'aide des Etrusques et
des Gaulois.
-290
Cette coalition est écrasée par les Romains après huit années de conflit. Rome décide d’étendre ses conquêtes
en Grande Grèce.
La guerre contre Pyrhus (280-275)
-280
Pyrrhus Ier, roi des Molosses, principale tribu d’Epire, vient de perdre ses territoires en Macédoine. Quand les
Tarentais font appel à son aide, il décide de s’allier avec eux pour pouvoir, une fois les Romains vaincus,
prendre la Sicile et repartir à la conquête de la Macédoine. Rome intervient.
-275
Pyrrhus, malgré ses victoires, a subi tant de pertes qu'il renonce à la guerre
-272
Rome prend Tarente. Là voilà maîtresse de la péninsule italienne.
LA CONQUÊTE DE L'ITALIE (353-270)
CORRIGÉ
Jusqu’en
-353
Les Romains combattent pour défendre leur territoire. Les guerres Samnites sont leurs
premières guerres de conquête.
La première guerre samnite (353-341)
-353
- 340
Sous prétexte de défendre la Campanie
menacée par les Samnites, Rome engage sa
première guerre contre les Samnites.
Ensuite, ému par les prières des
Campaniens, le peuple romain partit en
guerre contre les Samnites, non pour luimême,
mais
pour
ses
alliés.
Cette guerre est courte : les Romains
parviennent rapidement à vaincre les
Samnites, mais ne peuvent mener à terme leur
expédition militaire, car ils doivent gérer une
révolte des cités latines. Publius Decius Mus
se sacrifie pour que les Romains soient
victorieux.
Publius Decius, alors consul, fit acte de
devotio pour son armée. C’est grâce à son
sacrifice que les Romains obtinrent la
victoire.
La deuxième guerre samnite (327-304)
-321
-314
Quatorze ans plus tard, les conflits reprennent.
Durant les premiers temps, les Romains ont
l’avantage et décident de porter les opérations
au cœur du Samnium. Mais l’invasion
s’achève par la défaite humiliante des
Romains lors de la bataille des Fourches
Caudines.
Une fois prêts, les Romains décident de Le dictateur triompha.
repartir en campagne, et parviennent à
éliminer un à un les Samnites et leurs alliés.
Chaque passage traduit donne lieu à un commentaire :
1234-
Les consuls, presque à moitié nus, furent
envoyés les premiers sous le joug.
L'ennemi, sous les armes, entourait les
Romains, en les accablant d'insultes et de
railleries. Lorsqu'ils furent sortis du défilé,
ils furent pareils à des hommes arrachés des
enfers.
La déclaration de guerre
L’acte de devotio
L’expression « passer sous le joug »
Le triomphe
On fait un récapitulatif du cours, on observe la carte et on note un bilan sur les
conséquences des conquêtes :
Suite à ces conflits, la puissance de Rome se trouve affermie :
-
-
-
-
elle contrôle désormais presque intégralement la péninsule italienne : son territoire s'étend
sur 27 000 km2; elle s’est enrichie considérablement;
sur certaines terres, elle a fondé des colonies : elle se décharge ainsi d'un excédent de
population tout en installant parmi les vaincus de véritables garnisons qui assurent le
maintien de l’ordre et favorisent l’intégration des populations vaincues;
elle a assuré sa domination en fondant des municipes qui possèdent leurs propres
magistrats gérant la vie municipale, et qui lui fournissent des citoyens soumis aux
obligations du service militaire;
elle a perfectionné ses techniques militaires au contact d’ennemis redoutables : elle
emprunte le pilum d’origine samnite, apprend à gagner en mobilité et prend l’habitude de
fortifier ses camps à chaque étape;
elle entre contact avec les Grecs de Grande Grèce et subit leur influence; elle s’initie à la
vie commerciale (premières monnaies d’argent), à la vie maritime et à la vie politique
internationale.
Elle est désormais prête pour mener un autre combat : les guerres puniques.
Ce sera l’objet d’un prochain cours…
LA CONQUÊTE DE L'ITALIE (353-270)
Téléchargement
Explore flashcards