UE 2.9 S5 EPREUVE : PROCESSUS TUMORAUX CAHIER

advertisement
UE 2.9 S5
EPREUVE : PROCESSUS TUMORAUX
CAHIER QUESTIONS
Jeudi 8 octobre 2015 – de 14h à 15h30
Durée de l'épreuve : 1 heure 30 minutes
AVERTISSEMENT A LIRE AVANT DE COMMENCER L’EPREUVE
L’épreuve comporte 2 parties : 5 QCM (Questions à choix multiples) et 6 cas cliniques
(35 questions) dont les réponses doivent être reportées sur la grille réponse jointe. Seules
les réponses portées sur cette grille réponse seront prises en compte. Pour chacune des
questions, il existe une ou plusieurs bonnes réponses. Vous devez cocher les bonnes
réponses dans les cases correspondantes. Si erreur dans la ou les réponses, vous pouvez
rectifier votre réponse complète sur la 2ème ligne (ligne de repentance). Pour chaque
question, dès que la 2ème ligne est utilisée, la machine ne prendra en compte que les
réponses exprimées sur cette ligne.
Ce cahier question comporte 10 pages (numérotées de 1 à 10) y compris la page de
garde.
Merci d’inscrire votre N° d’étudiant UVSQ à la place du code INE
Barème appliqué :
-
Toutes les réponses conformes : 1 point
-
1 réponse non conforme : 0,5 point
-
2 réponses non conformes : 0,3 point
-
3 ou plus réponses non conformes : 0 point
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 1
Partie 1 : QCM
Q1)
a)
b)
c)
d)
e)
Q2)
a)
b)
c)
d)
e)
Q3)
a)
b)
c)
d)
e)
Q4)
a)
b)
c)
d)
e)
Q5)
a)
b)
c)
d)
e)
En France le cancer le plus fréquent chez l’homme est :
Le cancer du poumon
Le cancer colorectal
Le cancer du pancréas
Le cancer de la prostate
Le cancer du larynx
En France le cancer le plus fréquent chez la femme est
Le cancer du poumon
Le cancer colorectal
Le cancer du sein
Le cancer de l’ovaire
Le cancer de l’utérus
Propriétés des tumeurs bénignes
Elles sont encapsulées
Elles ne sont pas récidivantes
Elles ne donnent pas de métastases
Elles sont invasives
Leurs croissances est rapide
Le cancer du col de l’utérus est un cancer particulier car :
Il ne donne jamais de métastases
Il guérit dans 100% des cas
Il est dépistable
Il existe un vaccin pour la prévention
Il est dû à un virus
Parmi les tumeurs suivantes, quelles sont les tumeurs malignes ?
Adénocarcinome
Lipome
Sarcome
Mélanome
Fibrosarcome
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 2
Cas clinique 1
Vous êtes infirmière en service d’urologie. Vous proposez à l’étudiante infirmière que vous
encadrez de recevoir avec vous, Monsieur Z, âgé de 68 ans, qui doit rencontrer le médecin
pour avoir les résultats de ses différents examens.. Il vous signale une douleur récente à la
hanche droite.
La synthèse faite par le médecin dans le dossier médical du patient , indique qu’il présentait
depuis quelques mois des troubles mictionnels et qu’après investigation, un cancer de la
prostate a été diagnostiqué .
L’étudiante infirmière qui est en stage avec vous, vous demande quels sont les
signes cliniques évocateurs du cancer de la prostate. Que lui répondez-vous ?
Q6)
a)
b)
c)
d)
e)
Q7)
Urines troubles
Mictions impérieuses
Hématurie macroscopique
Pollakiurie
Rétention aigüe des urines
Quel autre terme désigne le cancer de la prostate ?
a)
b)
c)
d)
e)
Q8)
Adénome de la prostate
Epithéliocarcinome de la prostate
Prostatite
Lipome de la prostate
Adénocarcinome de la prostate
Le patient vous demande pourquoi il doit faire une scintigraphie osseuse. Que
lui répondez-vous ?
a)
b)
c)
d)
e)
Cet examen fait partie du bilan initial systématique
C’est pour s’assurer que le patient supportera le traitement
C’est pour voir s’il n’y a pas de tassements vertébraux
A pour objectif de recherche l’existence d’éventuelles métastases osseuses
C’est pour vérifier qu’il n’y a pas de fracture vertébrale
Après le bilan sanguin, l’étudiante vous demande ce que veut dire PSA. Que lui
répondez-vous ?
Q9)
a)
b)
c)
d)
e)
Protéine Sérique Adulte
Antigène Spécifique de la Prostate
Prostagène Sérologique Activé
Polynucléaire Soluble de l’Anticorps
Protéine Spécifique de l’Antigène
Q10) Quels sont les arguments en faveur d’un cancer de la prostate
a)
b)
c)
d)
e)
L’âge
Les antécédents familiaux
Le diabète de type 2
Le tabagisme actif
L’hématurie
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 3
Q11) En ce qui concerne le cathéter sus-pubien : quelle(s) est (sont) la (les)
propositions exactes ?
a)
b)
c)
d)
e)
Sans contre-indication connue, ce mode de drainage est privilégié chez un patient
obèse.
Ce mode de drainage est contre-indiqué en cas de traitement par anti vitamine K
La pose d’un cathéter sus-pubien est un acte infirmier sus prescription médicale.
La surveillance fait partie du rôle propre infirmier
Un ECBU doit être réalisé de manière systématique après la pose d’un cathéter
sus-pubien
Cas clinique 2
Mme C., âgée de 30 ans, mariée, sans enfant, se découvre un nodule du sein droit par
autopalpation. La mammographie suivie d’une échographie mammaire, ont confirmé un
nodule de 25 mm au sein droit avec la présence de microcalcifications.
Les résultats de la scintigraphie osseuse et du scanner sont normaux, le bilan sanguin
montre un taux élevé de marqueurs tumoraux. Le reste du bilan sanguin est normal. La
biopsie a mis en évidence un adénocarcinome. Une tumorectomie avec curage axillaire droit
sont réalisés.
Q12) Les facteurs de risques du cancer du sein sont :
a)
b)
c)
d)
e)
L’âge
La nulliparité
L’alimentation riche en graisses
Une première grossesse tardive (après 40 ans)
Une puberté précoce
Q13) Le marqueur tumoral le plus utilisé dans le cancer du sein est :
a)
b)
c)
d)
e)
le CA 125
le CA 15-3
Le PSA
L’alpha fœtoprotéine
La calcitonine
Q14) Que signifie «adénocarcinome » ?
a)
b)
c)
d)
e)
C’est une tumeur maligne du cartilage
C’est une tumeur bénigne du tissu adipeux
C’est une tumeur maligne de type glandulaire
C’est une tumeur du tissu musculaire
C’est une tumeur maligne du tissu vasculaire
Q15) Les sites métastatiques les plus fréquents dans le cancer du sein sont :
a)
b)
c)
d)
e)
Le foie
Les Os
La rate
La peau
Les poumons
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 4
Q16) Parmi ces examens, lesquels doivent être réalisés à jeun?
a)
b)
c)
d)
e)
Echographie mammaire
Scintigraphie osseuse
Echographie abdominale
Biopsie sous anesthésie générale
NFS-Plaquettes
Q17) Quelles sont les réponses correctes concernant l’échographie mammaire:
a)
b)
c)
d)
e)
Technique d’exploration du sein basée sur les ultra-sons.
Permet de préciser la nature, liquide ou solide, des nodules palpés ou découverts
sur une mammographie.
Examen qui permet de déterminer avec certitude s’il s’agit ou non d’un cancer
réalisable à n’importe quel moment du cycle menstruel.
Examen qui nécessite de rester à jeun
Q18) Depuis 2004, un dépistage du cancer du sein par mammographie est organisé
sur l'ensemble du territoire français dans le cadre d’un programme national de
dépistage organisé. Quelles sont les réponses correctes:
a)
b)
c)
d)
e)
Le dépistage systématique s'adresse aux femmes âgées de 50 à 74 ans
Une mammographie est proposée tous les 3 ans
L’examen est intégralement pris en charge par la sécurité sociale
Une mammographie annuelle est préconisée pour les femmes porteuses de
prothèses mammaires
La mammographie comporte deux clichés par sein et est systématiquement vérifiée
par un second radiologue (double lecture)
Q19) Mme A. va subir sa première cure de chimiothérapie, le médecin lui a parlé
d’une chimiothérapie néo-adjuvante. Vous lui expliquez que :
a)
b)
c)
d)
e)
Elle a pour intérêt de réduire la taille de la tumeur
Elle est administrée avant le traitement chirurgical
Les chimiothérapies néo-adjuvantes sont généralement les mêmes que celles
données après la chirurgie
C’est une chimiothérapie nouvelle génération
Elle est administrée en même temps qu’une autre chimiothérapie
Q20) Une chimiothérapie par 5 FU a été prescrite. Le médecin du service adonné son
accord pour la cure N°1. Quels sont les paramètres qui ont permis de prendre
cette décision ?
a)
b)
c)
d)
e)
Poids
Taux de leucocytes
Température corporelle
Taux d’hémoglobine
Ionogramme urinaire
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 5
Cas clinique 3
Madame W 40 ans entre en chambre individuelle dans le service d’hématologie où vous
travaillez, pour une pancytopénie découverte dans un contexte d’asthénie évoluant depuis
plusieurs semaines.
La numération formule sanguine réalisée en ville est la suivante :
Hémoglobine : 5 g / dl
Globules rouges : 1 500 000 / mm3
Globules blancs : 900 / mm3
Plaquettes : 70 000 / mm3
Le bilan réalisé permet de poser le diagnostic de leucémie aiguë myéloïde.
Q21) Au regard des résultats biologiques, quels sont les symptômes cliniques
possibles de Mme W à son entrée ?
a)
b)
c)
d)
e)
Une pâleur de la peau et des conjonctives
Des œdèmes des membres inférieurs
Une hypotension
Une dyspnée d’effort
Des sueurs nocturnes
Q22) Madame W reçoit une information sur le traitement proposé par l’équipe
médicale et donne son consentement pour recevoir un traitement d’induction
(polychimiothérapie et corticoïdes).
Quels sont les effets secondaires possible de ce traitement?
a)
b)
c)
d)
e)
Des nausées et des vomissements
Une mucite
Une alopécie
Une neutropénie
Un syndrome hémorragique
Q23) Quels conseils alimentaires donnez-vous à Mme W pour limiter l’inflammation
de la muqueuse buccale?
a)
b)
c)
d)
e)
Boire du Coca-Cola
Effectuer des bains de bouche réguliers
Se brosser les dents avec une brosse dure
Eviter les aliments trop épicés
Boire au moins 2 l d’eau par jour
Q24) Après ce traitement d’induction, une allogreffe de cellules souches
périphériques est proposée. Mme W entre en chambre stérile.
Dans ce contexte, quelles sont les règles de fonctionnement à respecter ?
a)
b)
c)
d)
e)
Lavage antiseptique des mains, avant de rentrer dans la chambre
Regroupement des soins afin d’éviter trop d’entrées et de sorties dans la chambre,
Matériel individuel dans la chambre, privilégier l’usage unique,
Entretien de la chambre biquotidien en début de programme selon le statut et l’état
du patient,
Respect du circuit d’évacuation des déchets (sas de sortie).
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 6
Q25) Après 4 semaines dans la chambre stérile, Mme W est sortie d’aplasie, les
mesures d’isolement sont levées. Sa sortie est envisagée.
Quels conseils donnez-vous à Mme W concernant son retour à domicile ?
a)
b)
c)
d)
e)
Ne pas aller au restaurant ou au cinéma ou ne pas prendre les transports en
communs.
Ne pas jardiner.
Consulter si fièvre, érythème, toux, diarrhée.
Respecter les mesures d’hygiène : toilette quotidienne, lavage des mains, rapports
sexuels protégés.
Reprendre dès que possible son travail d’auxiliaire de puériculture en crèche
Cas clinique 4
Monsieur M un patient de 46 ans est hospitalisé pour la pose de chambre implantable, dans
le cadre de la prise en charge d’un cancer du poumon..
Q26) Quels sont les facteurs de risque des cancers du poumon ?
a)
b)
c)
d)
e)
Amiante
Alimentation
Tabac
Asthme
Consommation d’antibiotiques
Q27) Quels sont les signes cliniques en faveur d’un cancer du poumon ?
a)
b)
c)
d)
e)
Hématurie
Hémoptysie
Dyspnée
Dysphonie
Toux
Q28) Quels est sont les examens complémentaires demandés en phase diagnostic
d’un cancer du poumon ?
a)
b)
c)
d)
e)
Fibroscopie bronchique
Biopsie ostéo-médullaire
Scanner abdominal
Radio thoracique
TDM thoracique
Q29) Monsieur M est opéré par lobectomie. Quels dispositifs sont classiquement
présents à la sortie du bloc :
a)
b)
c)
d)
e)
Un drain thoracique
Une voie veineuse périphérique
Une sonde nasale à oxygène
Une sonde de gastrostomie
Une sonde urétérale
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 7
Q30) Concernant l’oxygénothérapie par sonde nasale:
a)
b)
c)
d)
e)
La sonde nasale doit être changée à chaque changement d’équipe
Des soins journaliers au niveau de la narine sont nécessaires car la sonde peut
provoquer une nécrose.
L’utilisation de vaseline est conseillée pour faciliter l’introduction de la sonde dans la
narine
L’apparition de somnolence ou d’agitation chez un patient sous oxygène doit inquiéter
l’infirmière.
La fréquence respiratoire est normalement augmentée chez un patient sous oxygène
Cas clinique 5
Monsieur P. âgé de 60 ans, consulte le chirurgien ORL ce jour, pour connaitre les résultats
de la panendoscopie des VADS (voies aérodigestives supérieures) ,des biopsies et du
scanner cervical. Le chirurgien l’informe qu’il présente un cancer du larynx et qu’il doit subir
une laryngectomie totale. Il se plaint à son arrivée d’une grande fatigue que le médecin
identifie comme une altération de l’état général.
Q31) Quels sont les facteurs de risque habituels des cancers ORL ?
a)
b)
c)
d)
e)
Alcool
Consommation d’antibiotiques
Angines à répétition
Tabac
Mauvais état dentaire
Q32) Quels sont les signes cliniques en faveur d’un cancer du larynx ?
a)
b)
c)
d)
e)
Trismus
Dysphonie
Dyspnée inspiratoire
Epistaxis
Algies cranio faciales
Q33) L’altération de l’état général consiste en :
a)
b)
c)
d)
e)
Une asthénie
Une désorientation temporo- spaciale
Un amaigrissement
Une anorexie
Des vomissements
Q34) Quels sont les principaux moyens de réhabilitation de la voix après
laryngectomie totale ?
a)
b)
c)
d)
e)
Voix oesophagienne
Prothèse phonatoire
Trachéostomie
Chirurgie réparatrice
Amplificateur électrique
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 8
Q35) Chez un patient opéré récemment d’une laryngectomie totale, à l’arrivée dans le
service de soins, quels sont les points important du rôle de l’IDE vis-à-vis de
son patient?
a)
b)
c)
d)
e)
Soins de canule
Alimentation par Sonde naso gastrique
Evaluation et traitement de la douleur
Surveillance des redons
Rassurer le patient
Cas clinique 6
Mr S, 62 ans, présente depuis plusieurs semaines du sang foncé dans les selles. Il n’a pas
d’antécédent médical, mais deux membres de sa famille ont présenté un cancer du colon.
Q36) Le cancer du côlon :
a)
b)
c)
d)
e)
Est le 3ème cancer le plus fréquent chez l’homme
Survient en moyenne à l’âge de 70 ans
Une surveillance par coloscopie est indiquée chez Monsieur S. du fait de ses
antécédents familiaux
Il existe un dépistage organisé du cancer du colon
Le tabagisme est un facteur de risque
Q37) Parmi ces examens, lesquels sont indiqués en première intention pour
confirmer le diagnostic?
a)
b)
c)
d)
e)
Une échographie pelvienne
Une coproculture
Une coloscopie
Un TDM thoraco-abdomino-pelvien
Une cystoscopie
Q38) Le traitement du cancer du colon peut comporter :
a)
b)
c)
d)
e)
Une colectomie
Une radiothérapie
Une chimiothérapie
Une thérapie ciblée
Une hormonothérapie
Q39) Une iléostomie provisoire a été réalisée. Concernant la réalisation des soins de
stomie :
a)
b)
c)
d)
e)
le changement de poche d’iléostomie est un soin stérile
Rassurer la patiente sur le fait qu’il est normal que les selles soient liquides et
abondantes
Bien sécher la peau autour de l’orifice avant de mettre la poche.
L'étanchéité de l'appareillage doit être vérifiée fréquemment, afin d’éviter toute
irritation de la peau due à des fuites de liquide intestinal.
Attendre que la poche soit pleine pour la changer, afin d’éviter les manipulations
inutiles
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 9
Q40) le dépistage du Cancer Colo Rectal est organisé
a)
b)
c)
d)
e)
uniquement pour les femmes
uniquement pour les hommes
pour les hommes et les femmes de 50 à 74 ans
tous les 3 ans
tous les 2 ans
EXAMEN IFSI 2014/2015 – IFSI GARCHES - EPREUVE UE 2.9 S5 Session 2
PROCESSUS TUMORAUX – Octobre 2015
Page 10
Téléchargement