0610131842G0059 - Perso-sdt

publicité
Campagne d’emplois enseignants 2012 – fiche argumentaire (document interne)
(deux pages maximum)
Etablissement : Université de Brest
Localisation : Université de Brest
Identification du poste
Nature: PR
N°: 226
nd
Disc. 2 degré/CNU : 35
Composante : IUEM/UFR S&T
Nom du dernier Occupant :
Hervé Bellon
Etat du poste
S : susceptible d'être vacant
Si échange du poste
Nature demandée : PR
Disc. 2 degré/CNU demandée (s) : 35-36
Restitution de surnombre : NON
(nature et/ou discipline)
Date de la vacance : août 2012
Motif de la vacance : retraite
nd
Publication : OUI
Concours :
PR
Profil pour publication au Journal officiel ou Bulletin officiel (si différent de l'intitulé de la section) :
Géochimie – Interactions fluides-roches
ARGUMENTAIRE
Enseignement
Filières de formation concernées :
 Licence « Sciences, Technologies, Santé » : parcours Sciences de la Terre et de l’Univers (STU) et Biologie-STU
de la mention « Terre & Environnement ».
 Master « Sciences de la Mer et du Littoral » (SML) : mentions Géosciences Océan (GO).
Objectifs pédagogiques et besoin d'encadrement :
Le nouvel enseignant s’intégrera dans l’équipe pédagogique pour renforcer l’offre de formation en matière de
métallogénie, ressources minérales et interactions fluides-roches, et participer aux enseignements généraux en
pétrologie, magmatisme, métamorphisme.
Il contribuera notamment à l’offre de formation (e.g. écoles thématiques) dans le cadre du Labex Mer dans l’axe
relatif aux grands fonds océaniques : interactions géo-biologiques en milieux extrêmes et flux de matière.
Recherche
Dans le cadre thématique général de la géochimie des roches de la lithosphère océanique (croûte et manteau) et de
l’étude des échanges entre Terre interne et enveloppes externes (croûte, océan), nous souhaitons renforcer nos
compétences dans le domaine des interactions entre fluides et roches (e.g. altérations hydrothermales des roches
océaniques, processus physico-chimiques des systèmes hydrothermaux océaniques,…) et de la métallogénie. Plus
généralement, les travaux de recherche du candidat devront s’inscrire dans les axes du laboratoire sur la dynamique
des systèmes d’accrétion océanique et de l’hydrothermalisme, et les axes prioritaires du Labex MER portés par l’unité
dans ces thématiques.
L’approche de ces thèmes devra valoriser les moyens analytiques du pôle de spectrométrie brestois (isotopes
stables et radiogéniques, éléments traces, …).
Laboratoire d'accueil :
Type (UMR, EA, JE, ERT)
N°
Nbre de chercheurs
Nbre d'enseignants-chercheurs
UMR Domaines Océaniques
6538
11
21
Nombre de départs à la retraite prévisibles dans les 2 ans pour la (ou les) équipe(s) concernée(s) : 0
Le cas échéant : annule et remplace la fiche en date du 23 mai 2011
Brest, le 25 mai 2011
Signature du directeur de laboratoire :
Signatures des directeurs de composantes :
Argumentaire
Renforcement de la recherche
L’exploration et l’étude des grands fonds océaniques présentent des enjeux majeurs en raison des processus
géologiques actifs dont ils sont le siège, de leur potentiel en termes de ressources, de la richesse et des particularités de
la biodiversité profonde, ou des défis technologiques que représente leur observation. Il faut garantir la maîtrise des
activités d’exploitation ou d’utilisation des ressources vivantes, minérales et énergétiques des océans, tout en
préservant les écosystèmes uniques et d’intérêt majeur face à la pression anthropique. Pour répondre à ces défis, il
convient de caractériser et de quantifier, avec les outils les plus performants, les circulations des fluides, les flux de
matière et les interactions géobiologiques des grands fonds afin d’évaluer leur contribution aux cycles globaux - à
toute échelle de temps et d’espace.
Le profil proposé est au cœur de cette problématique et contribuera à renforcer les équipes brestoises sur deux des
thématiques majeures qui les rassemblent dans le cadre du Labex MER (2011-2020) et du projet de GIS Mer Ouest
(2012-2016):
- Les interactions géobiologiques et cycles biogéochimiques : les facteurs environnementaux contrôlant la biodiversité
des milieux extrêmes seront étudiés ainsi que les processus tectoniques, magmatiques, hydrothermaux et sédimentaires
impliqués dans la circulation de fluides dans la lithosphère et dans la formation des dépôts métallifères ;
- Dans le contexte de la raréfaction des ressources énergétiques et minérales, et dans la perspective d'une possible
exploitation de sulfures polymétalliques, encroûtements cobaltifères ou hydrates de méthane..., il convient d’acquérir
une meilleure connaissance des conditions de formation de ces ressources potentielles, de leur abondance et de
l’impact de leur exploitation sur le milieu océanique profond.
Le projet quadriennal du Laboratoire Domaines Océaniques (2012-2015) s’inscrit aussi pleinement dans ces
recherches. Une des thématiques prioritaires de l’équipe « Dorsales et Rifts » concerne la dynamique de l’accrétion
océanique, notamment l’étude des processus associés à l’hydrothermalisme, dans lesquels les interactions entre fluides
et roches de la croûte et du manteau jouent un rôle essentiel. La géochimie fournit des traceurs pour évaluer et
quantifier les échanges entre fluides et roches, pour caractériser les cycles, et quantifier les bilans d’éléments et les
flux entre la Terre interne et l’océan.
La place brestoise dispose aussi d’un atout majeur pour développer la thématique de recherche proposée avec les
moyens analytiques du Pôle Spectrométrie Océan, qui regroupe en un même site des équipements analytiques
performants, communs au CNRS, à l’UBO et à l’Ifremer (MC-HR-ICP-MS Neptune, ICP-MS Element, avec ablation
laser, TI-MS, salles blanches). La thématique proposée contribuera à valoriser ces équipements.
Lien recherche-formation
L’objectif de ce recrutement est aussi de renforcer l’offre de formation dans les thématiques en lien avec l’axe
« Interactions géobiologiques en milieux extrêmes » du Labex Mer: traceurs isotopiques, notamment de l’altération
des roches magmatiques et des interactions fluides-roche, métallogénie. Le Labex Mer prévoit des actions de
formation de niveau international (écoles thématiques, accueil de doctorants et post-doctorants), auxquelles le nouveau
professeur devra contribuer.
Renforcement de la visibilité nationale & internationale
Ce recrutement devrait enfin contribuer à renforcer la visibilité nationale et internationale du laboratoire et du pôle
brestois en sciences de la mer, d’une part en s’appuyant sur la dynamique créée par le Labex MER et le futur GIS
Mer Ouest, de l’autre en s’intégrant dans l’environnement de recherche de l’IUEM (Laboratoire de microbiologie des
environnements extrêmes) et de l’Ifremer (Laboratoire de géochimie et métallogénie).
La thématique du poste s’inscrit aussi dans les grands programmes internationaux tels qu’InterRidge, IODP et DEEP,
accroissant ainsi l’attractivité du laboratoire pour les jeunes chercheurs et le rayonnement du pôle brestois de
recherches marines.
Téléchargement
Explore flashcards