Définition des sciences humaines et introduction à la sociologie et à

publicité
Module transversaux :
Sciences humaines
Définition des sciences humaines et introduction à la sociologie et à l’anthropologie
I – Définition des sciences humaines :
« Les sciences qui étudient l’homme », classement en fonction de leurs recherches et de leur
domaine d’application (philosophie, histoire, psychologie).
II – L’anthropologie :
1 – Définition
« L’étude méthodique de la diversité et de l’unité de l’homme, dans sa dimension biologique et
surtout sociale et culturelle, grâce au terrain ethnographique ».
De plus, l’anthropologie est qualifiée d’heuristique car elle se propose de faire des découvertes
au moyen d’une méthode précise : expliquée et analysée scientifiquement.
2 – Définition de l’anthropologie de la santé
La santé varie en fonction des individus, des civilisations, des époques. Dimensions biologique,
sociale et culturels.
Chaque personne à un rapport avec son corps et la maladie différent en fonction de sa culture.
L’anthropologie peut donc aider à comprendre « les universaux et variables » sociales relatifs à la
santé.
Ainsi, l’anthropologie de la santé peut donc étudier les facteurs sociaux culturels concernant :

Les définitions de la maladie

Les formes de guérison

Les tensions/relations entre le corps médical, les patients et l’ensemble de la société.

Les systèmes de croyances/mythes qui gravitent autour de la maladie, de la santé, du
corps …
Cas concrets : une enquête de terrain en anthropologie de la santé : « les déterminants
culturels de l’alcoolisation des jeunes Madagascar ». Une démarche anthropologique sur les
représentations du corps :

Fabrication d’alcool (rhum, bière, vin)

De plus en plus de drame dû à l’alcool

Milieu hospitalier, 15% arrive avec un problème lié à l’alcool

Jamais eu d’enquête sur ce sujet
III – La sociologie :
« L’analyse scientifique de la vie de l’homme en société, les actions et logiques sociales en œuvre,
les différentes formes d’organisation sociale à partir d’enquêtes statistiques et d’enquêtes de
terrain ».
Donc : l’étude scientifique des faits sociaux (institution, organisation : état, église, travail…) et
des comportements sociaux (les pratiques communes).
Les premiers sociologues :

Auguste COMTE (1798-1857) : un raisonnement scientifique pour expliquer les
phénomènes sociaux. Des hypothèses pour établir des lois (méthode sociologique).

Karl MARX (1818-1893) : les rapports entre les classes sociales évoluent en même temps
que les bases matérielles de la société et en fonction de la manière dont les hommes
s’approprient les outils de production.

Emil DURKHEIM (1858-1917) : les faits sociaux sont caractérisés par des contraintes
exercées sur l’individu, ils peuvent prendre la forme de normes ou de codes de
comportement. Ils préexistent et perdurent.

Max Weber (1864-1920) : l’activité sociale (une activité significative en relation avec
autrui).
Sociologie de la santé, elle s’intéresse :

A ses aspects macrosociologies : comme l’organisation des institutions et des processus
de soin.

A ses aspects microsociologiques : comme les interactions sociales dans le processus de
soin (par exemple entre le personnel soignant et le malade ou sa famille)
La sociologie de la santé étudie donc :

Les facteurs sociaux qui jouent un rôle dans l’apparition des maladies ou dans le mauvais
état de santé d’une population.

Les attitudes (ou représentation) à l’égard du bien être et de la santé.

Les comportements et pratiques en matière de santé mais aussi de prévention et
d’éducation.

La sociologie de l’hôpital comme organisation sociale et la sociologie des professions qui y
travaillent.
Pour finir, la sociologie de la santé s’intéresse à la maladie comme un phénomène ou fait social
total.
Téléchargement
Explore flashcards