Critères d`appartenance à la lignée humaine.

publicité
Type 1-1 :
Critères d’appartenance à la lignée humaine.
Exposer les critères de l’appartenance à la lignée humaine fondant
l’exposé sur la comparaison entre l’homme actuel et un singe
anthropomorphe (chimpanzé, gorille, orang-outan ou gibbon).
Indiquer ensuite, les grandes étapes de l’acquisition de ces critères
en vous basant sur les réalités paléontologique.
Introduction :
La lignée humaine c’est tout les êtres vivant ayant au moins un critère qui prouve
l’appartenance à la famille des Hommes. Il a existé plusieurs populations d’Homme. Les
singes anthropomorphes, ressemblant à l’Homme, ne font pas partie pourtant de la lignée
humaine. L’homme c’est différencié du singe grâce à un long phénomène de changement
morphologique et comportemental d’après la théorie de l’évolution découvert par Charles
Darwin en 1859.
Pb : Quelles sont les différences entre l’Homme et singe ? Comment l’homme a-t-il fait pour
acquérir ce qui lui permet de rentrer dans cette lignée humaine ?
I)
Comparaison Homme actuel et singe anthropomorphe.
Ressemblances au niveau anatomique/ chromosomique / moléculaire/
comportemental.
L’Homme est un eucaryote, vertébré, tétrapode, amniote, mammifère, primate,
hominoïde, hominide, homininé. Tous ces caractères sont ne sont pas dans chaque
espèces vivante. Seule les chimpanzés et les gorilles sont aussi homininé par
exemple. Le chimpanzé et l’Homme ont un nombre de chromosome très proche, 46
pour l’Homme contre 48 pour le chimpanzé, mais aussi des organes homologues,
similaire dans le développement et l’utilisation. La différence se fait car chez l’homme
une paire de chromosome c’est soudé avec une autre. C’est pour cela que 99% des
gènes sont similaire dans ces deux espèces et de nombreuse protéine très proche.
C’est une relation phylogénétique. Au niveau comportemental le chimpanzé vie en en
société en utilisant des outils. Mais tout cela reste rudimentaire vis-à-vis de l’Homme.
Les grandes différences entres Hommes et singe se font surtout au niveau des critères
anatomiques. La bipédie, l’un de symbole de la ligné humaine, est provoqué par sur un trou
occipitale à la basse du crane et non pas sur le coté, quatre courbure à la colonne vertébral
au lieu d’une chez le chimpanzé, les bras plus court que les jambes pour pouvoir se déplacer
plus aisément , un bassin plus court et évasé pour accueillir les muscles fessier responsables
de la station debout, et les pieds avec les gros orteils non opposable adapté à la marche.
Mais encore une boite crânienne plus développer, 1600 cm3 de volume endocrânien, une
régression de la face et une arcade dentaire parabolique adapté aux aliments cuits. Sans
oublier l’organe vocal pour que l’homme puisse disposer d’une langue articule avec un aire
du langage dans le cortex cérébrale.
Il est aussi est aussi le seul à posséder une penser abstraite et une réflexion lui permettant
de concevoir des outils puis de les perfectionner ou encore de devenir un artiste en utilisent
une penser abstraite, les peintures rupestres.
Tous ceci sont les critères d’appartenances à la lignée humaine.
II)
L’évolution des caractères chez l’Homme
Chaque espèce appartient à un groupe d’organisme bien délimité dans la classification des
être vivant, par exemple les placentaires qui possède un placenta durant la grossesse. Ces
groupes se nomment taxon. Ce qui délimite les groupes sont les caractères donnés, les
évolutions. Toutes les espèces animales proviennent à priori toutes d’un même ancêtre
commun. Les Hommes sont partis d’un état d’eucaryote pour ensuite ajouter les caractères
vertébré, tétrapode, amniote, mammifère, primate, hominoïde, hominide, homininé.
Les premières représentants de la ligné humaine apparurent tout deux il y a 6 million
d’années au Chad pour Toumai au Kenya pour Orrorin. Ils présentaient une bipédie. Ensuite
vinrent les premiers Hommes entre -3 et -2,5 millions d’années disparition de
l’australopithèque après un changement climatique, au profit d’espèce avec une plus grande
boite crânienne, une plus petite face et utilisant des outils de pierre. Ce fût les hommes de
Neandertal et homo-sapiens. Ces derniers possèdent les mêmes allées que les hommes
modernes les homo-sapiens-sapiens.
Ces grandes étapes de l’acquisition amène à l’Homme moderne l’Homo-sapiens-sapiens…
Conclusion
L’Homme et le singe ont des différences certaines déterminées par la bipédie, le langage
articulé, le volume endocrânien plus élevé, et une penser abstraite et réflexion lui
permettant d’utiliser la technique. Ces critères ce sont développé aux cours des temps
paléontologiques à partir d’un ancêtre commun. En passant par les premiers de la lignée
humaine Toumai et Orrorin pour déboucher enfin à l’homo-sapiens-sapiens ou l’homme
moderne.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire