CP 11 FR La dimension extérieure de l`économie sociale

publicité
COMMUNIQUÉ DE PRESSE n° 11/2015
30 janvier 2015
Le pouvoir de la coopération
L’économie sociale a la capacité de devenir le troisième grand secteur
économique
L’économie socialei peut jouer un rôle plus important dans les économies
émergentes et les pays en développement, pour autant qu’elle bénéficie d'un
soutien approprié, y compris de l’Union européenne. Il est indispensable de
soutenir l'économie sociale, mais il convient de le faire à bon escient.
Tel était le message délivré par la section spécialisée «Relations extérieures» (REX) du CESE, lors
de sa réunion tenue le 29 janvier au siège du Comité à Bruxelles, qui a rassemblé des experts
provenant de grandes organisations internationales, telles que l’OCDE, l’OIT et la FAO, des
représentants des principales organisations de l’économie sociale européenne et des fonctionnaires
de l’UE. L’objectif était de déterminer les domaines dans lesquels l’UE peut accroître son soutien
afin d'aider cet important secteur économique à se développer et à devenir plus efficace, même audelà des frontières de l’Europe.
Économie sociale — un troisième secteur à conditions égales
Dans de nombreux pays, les organisations de l'économie sociale opèrent dans un flou juridique.
Cela les empêche de réaliser pleinement leur potentiel et de donner au troisième secteur un statut
à part entière, et engendre des problèmes pratiques, notamment sur le plan fiscal. Afin de
renforcer ce secteur, les participants se sont accordés sur l’importance, pour les organisations de
l'économie sociale, de la définition d'un cadre juridique et réglementaire, ainsi que d'un soutien
structurel et d'un accès garanti au marché. En outre, il est indispensable qu'elles aient accès aux
capitaux et aux formations nécessaires à la gestion d’une entreprise.
Le potentiel d’interaction avec les pays émergents est énorme
Il existe des structures traditionnelles de solidarité bien ancrées, en particulier en Afrique et en
Amérique latine, ainsi qu’en Asie du Sud-Est. Les entreprises collectives et communautaires sont
assez fréquentes, mais pas suffisamment développées par manque de soutien institutionnel. «En
Afrique, où 80 % de la population travaille dans le secteur informel, l’économie sociale peut jouer
un rôle déterminant dans le développement et l’amélioration progressifs des conditions de vie et de
travail», a déclaré Luca Jahier.
FR
Le président de la section, José María Zufiaur Narvaiza, a souligné que le fait que 2015 ait été
proclamée Année européenne pour le développement est pour l'UE un rappel pressant de ses
responsabilités. «Soutenir l’économie sociale signifie aider les personnes à s’aider elles-mêmes. Les
acteurs internationaux ont déjà reconnu ce fait; l'UE doit, elle aussi, accroître et élargir son
soutien."
Pour de plus amples information, veuillez contacter:
Silvia Aumair – service de presse du CESE
Courrier électronique: [email protected]
Tél: +32 2 546 8141 Portable: + 32 (0) 473 52 07 74
i
L’économie sociale, également appelée économie de solidarité ou de partenariat, est répandue dans le
monde. Elle a également une longue tradition en Europe. Il s’agit d’un secteur d’activité qui représente
déjà 10 % du PIB dans certains États, et qui recouvre les coopératives, les organisations à but non
lucratif et les organisations caritatives, ainsi que des particuliers fournissant des biens et des services.
Les organisations de l'économie sociale ont un caractère collectif; elles cherchent à produire des
bénéfices réciproques et non à maximiser les profits. Par ailleurs, elles travaillent dans des produits de
niche, mais sont également à l’origine d’innovations majeures.
_______________________________________________________________________________
Le Comité économique et social européen assure la représentation des différentes composantes à caractère
économique et social de la société civile organisée. Il constitue un organe consultatif institutionnel, établi en
1957 par le traité de Rome. Grâce à sa mission de consultation, ses membres, et donc les organisations qu'ils
représentent, peuvent participer au processus décisionnel de l'Union européenne. Il compte 353 membres
venus de l'Europe entière, qui sont nommés par le Conseil.
_______________________________________________________________________________
EESC-2015-00534-00-00-CP-TRA (EN) 2/2
Téléchargement
Explore flashcards