Réunion des conseillers au commerce extérieur français

publicité
Dakar, le 26 novembre 2010
Communiqué de presse
Objet : Colloque « Afrique : terre d’avenir et d’entreprise » des Conseillers du commerce extérieur
de la France en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, les 25 et 26 novembre 2010 à l’Hôtel
NOVOTEL de Dakar.
Une soixantaine de chefs d’entreprises français venus d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique
centrale mais aussi de France ont choisi de se retrouver à Dakar les 25 et 26 novembre 2010 pour
échanger leurs analyses sur les perspectives économiques ouest et centre africaines, partager leur
points de vue et leurs expériences en termes de stratégie d’entreprise eu égard aux besoins des marchés
et à la concurrence mais aussi travailler sur les différents facteurs de croissance et de compétitivité en
Afrique.
Il est ressorti des débats que les économies des pays d’Afrique sub-saharienne, moins
exposées que les économies occidentales ou asiatiques, ont été relativement épargnées par la crise
économique et financière internationale et profitent fortement de la reprise économique mondiale
actuelle, en particulier asiatique.
Même si la situation est très clairement différente selon les pays, l’économie africaine est
globalement dynamique et les perspectives de croissance de 5,5% pour 2011 en sont bien la preuve.
Les entreprises françaises sont donc confiantes dans l’avenir aussi bien sur le plan macroéconomique
qu’en ce qui concerne leurs activités en Afrique sub-saharienne de manière générale et notamment au
Sénégal.
Les entrepreneurs français ainsi réunis se sont naturellement félicités du renouveau d’intérêt
que suscite aujourd’hui l’Afrique dans son ensemble tant au niveau des bailleurs de fonds
internationaux qu’au niveau des pays développés ou émergents et de leurs entreprises.
S’inscrivant délibérément dans la dynamique du 25ème sommet Afrique-France de Nice, le
programme de ces deux journées de travail a été également l’occasion de faire un point sur les
avancées en matière d’intégration régionale considérée par l’ensemble des participants comme un
facteur de croissance important mais encore insuffisamment mis en œuvre. Il a permis de la même
manière de travailler sur la responsabilité sociale et environnementale (RSE) des entreprises et sur ce
qui pourrait favoriser, encourager, développer les démarches RSE, démarches gagnant-gagnant
bénéficiant aussi bien à l’entreprise qu’au tissu économique et social du pays d’implantation, et enfin
de mettre l’accent sur les potentiels en termes d’agriculture et d’agro-industrie dont l’Afrique est riche.
Enfin, il est apparu très clairement que le secteur privé, l’entreprise, par ses investissements,
ses innovations, ses politiques RSE, doit être considéré comme un acteur essentiel du développement
agissant aux côtés des Etats et des bailleurs de fonds internationaux.
La rencontre a été organisée par la section Sénégal des Conseillers du commerce extérieur
de la France, avec le soutien du Service économique régional (SER) de l’Ambassade de France au
Sénégal et la contribution du Cifas.
Le service de presse se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.
Téléchargement
Explore flashcards