Introduction aux soins IDE : les grands symptomes

publicité
Introduction aux soins IDE : les grands symptômes
I) Généralités
Prise en charge du patient e urgence, transfert, ou domicile, repose :
- Sur l’observation (écoute, interrogatoire)
- Examen clinique
- Examens complémentaires (biologique, radiologique, ponction)
Débute dès l’ADMISSION programmée ou non (préparation du dossier, préparation
de l’accueil, rôle propre, rôle conjoint) jusqu’à la SORTIE.
Capacités professionnelles :
- Organisationnelles
- Techniques
- Educatives
- Relationnelles
-
Respect des règles professionnelles, règlement, secret professionnel
Valeurs
Capacité personnelle (tact, discrétion)
Critères (efficacité, sécurité)
Rôle propre IDE :
- Installer le patient
- Observer le patient
- Prévenir le médecin
- Connaître les facteurs déclenchants
- Décrire les éléments significatifs
- Indiquer les signes associés
- Prendre les paramètres
- Connaître le traitement
- Appliquer les PM
1) Observation générale
Respiration / transpiration :
- Il a du mal à respirer
- Problème de gros ventre hors d’ascite entraînant un essoufflement
Douleur :
- Coup de poignard lors de pancréatite
Paramètre + périmètre : abdominale (ascite)
1
Poids :
- Amaigrissement
- Prise de poids : œdème, ascite
Elimination
Couleur/aspect de la peau :
- Jaune dans les ictères
- Bistre lors de cirrhose, souvent lisse, peau très fine, apparition de circulation,
collatérale
Etat psychologique :
- Peur
- Agitation
- Contenu du discours
a) Tête
Faciès :
- Pâleur : hémorragie
- Ictère : affection hépatique
Nez :
Pincé : affection abdominale grave (péritonite, hémorragie, état de choc)
Bouche :
- Langue saburrale : épaisse, très chargée
- Sèche, pâteuse : affection abdominale, constipation
b) Abdomen
-
Ventre ballonné : météorisme, excès de gaz
Ventre distendu : occlusion, ascite
Circulation collatérale : cirrhose
Asymétrie : tumeur, ascite selon la position
II) La douleur
Elle se caractérise :
- Siège
- Type
- Les facteurs déclenchants
- L’intensité
- L’horaire
- Les signes accompagnateurs
- L’évolution, la périodicité
2
Différentes douleurs :
- Douleurs épigastriques
- Colique hépatique
- Douleur pancréatique
- Colique intestinale
- Douleur appendiculaire
ATTENTION :
Intensité d’une douleur ne signe pas sa gravité :
- Cancer, douleur parfois « silencieuse »
- Colique hépatique : douleur souvent « atroce »
Un syndrome n’est pas propre à une maladie.
Ex : vomissement et infarctus ou méningite
III) Troubles digestifs
-
Vomissement
Les diarrhées
Constipation
Trouble de l’appétit
Trouble de la déglutition
1) Vomissements
Définition : rejet actif par la bouche de tout ou une partie du contenu gastrique
Les nausées sont une envie de vomir et sont souvent associées à une hyper salivation et
antipéristaltisme duodénal.
Mérycisme : rejet volontaire (psy)
Mécanismes :
C’est un phénomène actif qui résulte de la succession de plusieurs opérations :
- Fermeture du pylore
- Contracture de l’antre
- Contraction du diaphragme
- Ouverture du cardia
- Evacuation violente
Les signes :
Préciser les caractéristiques :
- Horaire
- Quantité
- Aspect (bilieux : verdâtre, fécaloïde : selle non-évacué donc remonte, alimentaire,
hémorragique)
3
Préciser les signes accompagnateurs :
- Douleur
- Amaigrissement
- Trouble du transit
- Fièvre
- Sueurs, vertige
- Déshydratation
- Diplopie, raideur de la nuque
Examen clinique :
Auscultation :
- Météorisme : dilatation gazeuse de l’intestin
- Contracture : spasme musculaire, réaction spontanée du à une irradiation
- Défense : contraction due muscles abdominaux à la palpation, ventre de bois
Signes neurologiques
Signes de déshydratation
Examens complémentaires :
- Biologie
- Examen radiologique (ASP°
- Selon examen physique : fond de l’œil, scanner crânien, ponction lombaire
- Œsophagoscopie
Etiologie :
- Sténose, rétrécissement
- Séquelles de gastrectomie
- Tumeurs, obstacles
- Occlusion
- Médicamenteuse (hormone)
- Alimentaire (psychiatrie, boulimie)
Les traitements :
Sur PM :
- Etiologique
- Symptomatique :
Ré-équilibration hydro-électrolytique
Anti-émétique (non si occlusion et pose SNG)
Régime alimentaire adapté
Bilan entrées/sorties
NB : attention aux effets secondaire de certains traitements
Ex : primpéran* (neurologique/agitation, somnolence…)
Sur rôle PROPRE
4
Les complications :
Locales :
- Mécanique lié à l’effort (fissure longitudinale de la muqueuse oesogastrique : Malory
WEISS)
 Oesophagite
 Installation
 Infection broncho-pulmonaire
- Déperdition/déshydratation
2) Trouble du transit
a) Les diarrhées
Définition : évacuation des selles trop :
- Liquides
- Abondantes
- Fréquentes
- Aiguës/chronique (plus de 3 semaines)
Caractéristiques :
- Nombre
- Quantité
- Aspect
- Odeur
- Présence de sang
- Glaire ou graisse
Etiologie :
- Infectieuse : virale (salmonellose), bactérienne, parasitaire (amibiase)
- Tumeur
- Maladie inflammatoire
- Traitement antibiotique, laxatif, antimitotique
- Hormonales (excès de gastrine)
Prophylaxie :
- Règles de sécurité à respecter + hygiène
- Port de gants
- Désinfection des bassins et des WC
- Isolement
- Transmission germes
Examens biologiques :
- NFS
- VS
- Albuminémie
- Protidémie
Examens des selles :
- Rouge carmin : 2 gélules, noter l’heure de la 1ère selle
5
-
Transit du grêle : produit de contraste radio opaque, montre un rétrécissement,
dilatation, opacité
Coproculture : parasite
Test D xylose (vers)
Traitement :
- Selon PM (smecta, imodium, spasfon)
- Selon PM : hydratation + électrolytes
- Régime alimentaire adapté
Hygiène :
- Soins d’hygiène minutieux !
- Prévention d’escarre
Complications :
- Perte de potassium
- Déshydratation
- Irritation locale +ESCARRE
- Perte de poids, dénutrition
b) La constipation
Définition : se traduit par une difficulté à éliminer les selles :
- Selles dures
- Evacuation retardée
Mécanismes :
- Selles insuffisamment hydratées
- Hypotonie musculaire, problème sphinctérien
Examens :
- Radiologique :ASP
Etiologie digestive :
- Colopathie fonctionnelle
- Maladies :
 Méga colon (hisprung/défaut d’innervation puis arrêt du bol fécal)
 Sténose (rétrécissement côlon ou compression par tumeur)
- Affection ano-rectale : hémorroïde
Etiologie extra-digestive :
- Endocrinienne : diabète, thyroïde
- Neurologique : maladie de Parkinson, SEP
- Abdominale : ascite, tumeur
- Médicamenteuse : opiacés, neuroleptique, chimio, paresse par abus de laxatif
- Alimentaire : déséquilibre, pauvre en fibre
6
Traitement :
- Education alimentaire
- Hygiène de vie
Sur PM :
- Régime adapté
- Médicaments : suppositoire de glycérine*, microlax*, normacol*
Grand lavement à l’eau par sonde rectale
Complications majeures :
Occlusion : arrêt brutal du transit des matières et des gaz
Signes :
- Douleur abdominale
- Vomissement
- Arrêt du transit
Péricardite : inflammation du péritoine
Signes :
- Douleur abdominale
- Vomissement
- Arrêt du transit
- Fièvre
3) Les troubles de l’appétit
Voir cours en 1ère année
+ 3ème année : pathologies psychiatriques :
- Anorexie
- Boulimie
4) Troubles de la déglutition
a) La dysphagie
Sensation de gène à la déglutition qui survient après une bouchée ou une gorgée avalée
Caractéristiques :
- Nausée
- Amaigrissement
- Toux
Angine à la déglutition !
Angoisse : oppression dans la gorge
7
Examens :
- Toujours éliminer le doute de la tumeur (biopsie)
- PHmétie, fibroscopie/biopsie, radio des poumons, ORL
Etiologie :
- Cancer, oesophagite, sténose post radiothérapie, médicament vibramycine*
- Compression par d’autres cancers (sein, poumons) hernie hiatale, parkinson, tétanos
IV) L’ascite
1) Définition
Epanchement liquidien dans la cavité péritonéale
Issu :
- Transsudat (rétention hydrosodée)
- Exsudat (type inflammatoire dans cancer, infection
2) Signes
-
Gêne et pesanteur
Prise de poids
Œdème
Hernie ombilicale
Dyspnée
3) Différent de…
-
Hémopéritoine (sang)
Péritonite (pus / occlusion)
Globe vésical
Obésité
Grossesse
4) Signes associés ou antécédents
-
Hypertension portale
Ictère
Cirrhose
Angiomes stellaires
Insuffisance rénale (baisse ALB, créatinine augmente)
Insuffisance cardiaque
Turgescence jugulaire
Diarrhées
Dénutrition
8
Auscultation : abdomen en décubitus dorsal des zones en déclives : bruits mate
Palpation : « flot » et comme un glaçon
Echographie
5) Traitement selon PM
Ponction abdominale guidée quand ascite dans la zone cloisonnée (de 300 mL à 10L)
Prélèvement biologique :
- Bactériologie (culture de germe)
- Cytologique (lymphocyte)
- Ana-pathologique (néoplasie)
Taux protéine + 30g : exsudat
-
Risque de cancer, d’infection
Perfusion : albumine, diurétique
Surveillance : TA, diurèse, ponction
V) Les hémorragies digestives
Définition : émission de sang ou de saignement provenant du tractus digestif.
Elle peut être aiguë ou chronique, d’origine haute ou basse
Quantité plus ou moins massive  URGENCE
1) Hémorragie d’origine haute
Hématémèse : rejet de sang dans un effort de vomissement. La couleur et l’aspect vont
orienter l’étiologie et le traitement :
- Rouge clair : frais
- Foncé : a séjourné dans l’estomac
Méléna : émission de sang par l’anus, noir goudron, visqueux, malodorant
 Séjourné dans l’estomac puis digérer
Rectorragie : émission de sang rouge frais, manifestation massive
9
2) Hémorragie d’origine basse
Saignement ano-rectal : sang rouge, frais car zone très vascularisée :
- Après la défécation (hémorroïde)
- Mêlé aux selles (polypes, tumeur coliques…)
- Recto-colite hémorragique (fissure, rectite…)
- Ulcération mécanique (corps étranger, thermomètres…)
3) Traitement
ATTENTION : Urgence vitale à domicile le pronostic vital souvent plus engagé (SAMU)
Le traitement est fonction du diagnostic, il sera posé par le fibroscopie gastroduodénale chez un patient hémodynamiquement stable, conscient ou alors intubé.
VI) Ictère
1) Rôle de la bile
-
La bile est stockée dans la vésicule biliaire
Est composée de sels biliaires et de cholestérol qui interviennent dans la digestion et
l’absorption des lipides
-
La bilirubine provient de la dégradation de l’hémoglobine.
Les produits de dégradation de la bilirubine donnent aux selles leur couleur jaune
brun.
Certains pigments biliaires sont résorbés au cours de leur passage dans l’intestin, ils
sont alors éliminés dans les urines, ce qui explique la couleur jaune de celle-ci.
-
2) Définition
C’est la coloration jaune de la peau et des muqueuses par la bilirubine présente en
excès dans le sang.
2 types à la bilirubine :
- Libre
- Conjuguée (les plus fréquentes)
3) Physiopathologie
-
Par hémolyse : destruction du globule rouge libère l’hème et donc augmentation de la
bilirubine
-
Par cholestase : la bilirubine n’est pas ou pas suffisamment de sécrétion par les voies
intra ou extra hépatiques car obstruction (altération des hépatocytes ou lithiase)
10
L’ictère par absence de sécrétion biliaire :
- Pas d’absorption de graisses
- Pas d’absorption de vitamines liposolubles :
 A : problème de peau
 D : problème d’absorption
 E : problème de vue
 K : problème d’hémostase
4) Examens
-
Splénomégalie
Grosse vésicule, foie nodulaire, douleur point de Mc Burney
Echographie abdominale
Ponction biopsie du foie
11
Téléchargement
Explore flashcards