Vous montrerez que les fluctuations économiques peuvent trouver

publicité
Vous montrerez que les fluctuations économiques peuvent trouver
leur origine dans des chocs de demande.
Les chocs de demande négatifs peuvent être à l’origine des fluctuations
économiques.
Un choc de demande négatif est une modification importante et souvent inattendue des conditions
de la demande, liée à une variation négative d’une des composantes de la demande.
Une hausse du prix des matières premières comme le pétrole ou le blé constitue un choc de
demande négatif pour les pays importateurs.
Ainsi, la crise pétrolière de 1974 a eu des répercussions négatives sur la croissance économique des
pays importateurs de pétrole. En effet, le prix du baril de pétrole a été multiplié par 4 en 1974. Cette
hausse s’est répercutée sur le prix des produits incorporant du pétrole. Elle a donc augmenté le prix
des consommations intermédiaires des entreprises de ces pays. Les coûts de production ont
augmenté entraînant une hausse des prix de ces produits. Cette inflation importée a entraîné un
transfert de pouvoir d’achat des acteurs économiques vers ses produits ce qui a réduit leur demande
de consommation et d’investissement des autres produits. En France, ce ralentissement de la
demande globale a eu un effet négatif sur le PIB, qui a diminué en 1975 de 1% selon Alternatives
économiques.
La hausse du prix du blé sur le marché mondial entre 1999et 2007 représente aussi un choc de
demande négatif pour les pays importateurs.
Le prix du blé en volume est passé de 150$ par tonne en 1999 à 320$ par tonne en 2007. Cette
hausse a entraîné une hausse des coûts des matières premières pour les entreprises importatrices de
blé, qu’elles ont répercuté par une hausse des prix des produits à base de blé. Le pouvoir d’achat des
consommateurs s’est réduit dans les pays importateurs et surtout dans les pays peu développés
importateurs favorisant l’augmentation de la pauvreté.
Une crise financière est également un choc de demande négatif.
La crise asiatique en 1997 a entraîné un choc de demande négatif pour les pays partenaires des pays
asiatiques. Elle s’est traduite par la dépréciation des monnaies des pays de l’ASEAN. Les importations
de ces pays coûtent plus cher et leurs exportations moins chers. Ces pays ont donc diminué leurs
importations qui constituent les exportations de pays comme l’Allemagne. Cette réduction a eu un
effet récessif sur la croissance économique de l’Allemagne à hauteur de 0,4 points de % du PIB et par
voie de conséquence sur les pays partenaires de l’Allemagne comme la France.
Les chocs de demande positifs peuvent être à l’origine des fluctuations
économiques.
Un choc de demande positif est une modification importante et souvent inattendue des conditions
de la demande, liée à une variation positive d’une des composantes de la demande globale.
Une relance de l’économie par la hausse des dépenses publiques peut représenter un choc de
demande positif.
En France, en septembre 1981, le gouvernement Mauroy a mis en place une politique de relance
budgétaire. L’augmentation des dépenses de L’Etat pour augmenter l’investissement public,
l’investissement privé et la consommation ont entraîné la hausse de la demande globale. Cette
hausse s’est traduite par une augmentation du PIB entre septembre 1981 et juin 1982 d’un peu plus
de 2% du PIB français.
L’ouverture d’un pays sur l’économie mondiale constitue aussi un choc de demande positif pour le
pays qui s’ouvre et pour les pays partenaires.
Ainsi, la Chine à partir des années 80, a largement ouvert son économie sur le marché mondial. Cette
ouverture a favorisé les échanges entre la Chine et les autres pays du monde. Les exportations
chinoises reposant sur l’avantage comparatif d’une main d’œuvre bon marché ont fortement
augmenté générant ainsi des recettes d’exportations en hausse. Ces revenus tirés de l’exportation
ont permis d’augmenter le revenu des entreprises et des salariés. Le pouvoir d’achat a augmenté en
Chine, la demande de consommation a cru et le niveau de vie s’est élevé. Le PIB de la Chine a
augmenté des années 80 à 2010 de 10% en moyenne chaque année. Cette hausse du pouvoir d’achat
a eu alors un impact positif aussi sur les pays exportateurs vers la Chine dont la demande pour des
produits étrangers a augmenté également.
Un évènement politique comme la réunification allemande en 1990 est un choc positif pour
l’Allemagne.
A la suite de la chute du mur de Berlin en 1989, les deux Allemagnes se sont réunifiées. L’Allemagne
de l’Est a adopté la monnaie de l’Allemagne de l’Ouest. Le taux de change pour les allemands de l’Est
a été particulièrement avantageux entraînant une hausse du pouvoir d’achat de la population estallemande. Cette population n’étant pas du tout endettée, et ayant été longtemps bridée dans sa
consommation, a fortement augmenté sa demande de biens de consommation. Cette hausse a
entraîné une augmentation de la production de biens et de services dans toute l’Allemagne.
L’instabilité de la croissance économique est donc du aux différents chocs de demande.
Les chocs d’offre peuvent également être à l’origine de fluctuations économiques.
Téléchargement
Explore flashcards