grille_q3

publicité
Question 3
Hypersensibilité aux vaccins : conduite à tenir chez l’allergique à l’œuf.
Rougeole –Oreillons – Rubéole
Grippal
Fièvre jaune
Rage
Encéphalite à tique
Recommandations Vidal peu explicites
Différentes des recommandations des Sociétés savantes
Insistent à la fois sur le caractère exceptionnel des réactions mais maintiennent des réserves.
Diverses mentions
- cultivé sur embryon de poulet
- cultivé sur œuf embryonné de poule
- cultivé sur fibroblastes embryonnaires
Ces diverses appellations ne correspondent pas à un quantitatif très clair et le Vidal n’apporte pas une aide
précise avec ces dénominations
Diagnostic de certitude d’allergie œuf
et patient avec régime strict (aucune consommation d’œuf ni traces)
Vaccin sur fibroblastes de poulets :
R O R, Rage
Présence de protéines d’œuf non détectable pour vaccins disponibles en France
Pas de contre indication vaccinale
Vaccins sur œuf de poule
Grippe – Fièvre jaune
Présence de protéines d’oeuf possible
Vaccin anti grippe
Présence de protéines d’oeuf possible mais seuil d’ovalbumine souvent indiqué
Si seuil < 1,2 g/ml  peu de risque – conduite à tenir variable selon les sociétés savantes (hôpital ou non)
Si seuil > 1,2 g/ml ou inconnu  choisir un vaccin au seuil inf ou faire des tests cutanés
Vaccin anti fièvre jaune /
Teneur ovalbumine souvent non précisée (mais légalement < 1,2g/ml)
Tests cutanés
Vaccins anti encéphalite à tique
Teneur ovalbumine souvent non précisée
Tests cutanés
Manque de spécificité (faux positifs aux concentrations 1/10 et pure)
Faire TC au vaccin (PT avec vaccin pur +/- IDR diluée 1/100)
- si négatif  vaccination normale
- si positif  vaccination fractionnée (multiples protocoles selon sociétés savantes)
Téléchargement
Explore flashcards