Devenir des maladies infectieuses Introduction

publicité
L3 médecine AMIENS 2012/2013 – S5 UE1 – Pr JL SCHMIT - Devenir des maladies infectieuses
Devenir des maladies infectieuses
1 Introduction
-
-
Constat : on connaît assez bien maintenant les mécanismes des maladies
infectieuses. On a beaucoup de technologies pour étudier les nouveaux agents
microbiens. Surveillance/détection/alarme. On a développé des médicaments antiinfectieux... et des vaccins.
Et pourtant : les infections respiratoires et diarrhées sont des causes majeures de
décès dans le monde.
o 250 millions de cas de palu !
o Tuberculose : en 2011 plus de 8 millions de nouveaux cas dont 13% coinfectés par le VIH. 1,4 millions de morts dont 35% co-infectés par le VIH
2 Les facteurs
-
-
Facteurs environnementaux : climat : réchauffement. Catastrophes : tremblement
de terre (s’ensuit souvent des épidémies). Mutation/pression de sélection par les
médicaments anti-infectieux. Relations agent infectieux/vecteur (éviter les gites
larvaires).
Facteurs humains : progrès scientifiques : vaccins, anti-infectieux, bon usage.
o Politique de santé mondiale (OMS), moyens (publics et privés = fondation
Bill Gates par exemple)
o Politiques nationales/choix des décideurs
o Comportements humains+++ : conflits, modifications socio-économiques.
3 Les maladies que l’on ne devrait plus voir bientôt
-
-
-
Rougeole, polio : réservoir strictement humain, pas d’évolution des virus,
vaccination efficace
o Pb : comment obtenir une vaccination généralisée pour éradiquer ces
maladies ? (CV > 95% : + de 95% de la population vaccinée). Avant
l’éradication une maladie est éliminée de certains territoires.
o Pb : politiques locales (PVD pays en voie de développement, raison
économique) et adhésion de la population (France)
o Importance de la couverture vaccinale : vaccin de la rougeole efficace après
2 injections.
o Épidémie de rougeole en France : plus de 22.000 cas depuis 2008
Polio : entérovirus, éliminé dans les selles, transmissibles +++ méningite, paralysie
flasque dans un cas sur 200, irréversible. Vaccin très efficace.
o Régions Europe, Pacifique, et Amériques exemptes.
o Environ 600 cas/an : Nigeria, Pakistan, Afghanistan contre 350 000 en 1988
Tant qu’il existe un seul enfant infecté dans le monde la maladie peut repartir.
1
L3 médecine AMIENS 2012/2013 – S5 UE1 – Pr JL SCHMIT - Devenir des maladies infectieuses
4 Les gros problèmes : Tuberculose, Paludisme et VIH
4.1 Tuberculose : espoirs
-
-
Lutte : dépistage, traitement complet (DOT Direct Observer Therapy, on met les
patients 2 mois dans un hôpital juste pour être sûr qu’ils prennent leurs
médicaments), gratuit. Diminution du nombre de nouveaux cas de 2% par an.
Diminution de la mortalité par TB de 41% depuis 1990.
Entre 1995 et 2011 : 50 millions de personnes traitées selon le plan de l’OMS
Pb émergent : souches multirésistantes
Progrès : diagnostic moléculaire (Xpert) du bacille et de la R à la Rifampicine
Besoin de nouveaux médicaments, et de meilleurs vaccins que le BCG.
4.2 Paludisme
-
Maladie vectorielle, parasite avec cycle complexe (pas de vaccin), développement
de résistance pour Plasmodium falciparum
Protéger contre les moustiques +++, moustiquaires imprégnées+++
Faciliter le diagnostic, traiter avec des associations contenant de l’arthémisine
(Paluther, riamet…) pour éviter les résistances.
Faire un test rapide sanguin : efficace et simple
Assainir
En attendant le vaccin
4.3 Le VIH
-
-
-
2
Adaptation d’un virus simien. (Contacts traumatiques entre singe et humain)
Transmission sexuelle :
o PVD : exode rural = prostitution pour raisons économiques, polygamie
o MST : pays occidentaux, libération des mœurs
Sanguine : UDI Usagers de Drogues Injectables
Avant exposition : Abstinence, fidélité, condoms. PrEP (prévention pré-exposition)
(tenofovir + emtricitabine) aux USA
Traitement antiviral post-exposition AES
Constat d’insuffisance… donc
Treatment As Prevention : dépister tous les sujets infectés, les traiter, pour amener
la quantité de virus dans les sécrétions génitales à un niveau indétectable, évitant
ainsi la transmission.
En fait : prévention combinée ++ en attendant le vaccin ?
Téléchargement
Explore flashcards