DR DOSSIER DE PRESSE Fête du bouddhisme et Vesak Les 25 et

publicité
DR
DOSSIER DE PRESSE
Fête du bouddhisme et Vesak
Les 25 et 26 mai 2013
Grande Pagode
Route de la Ceinture du Lac Daumesnil
75012 Paris
Contact presse :
Sandrine Bigot
06 83 20 53 53
[email protected]
1
22/04/2013
FÊTE DU BOUDDHISME
25 et 26 MAI 2013
ETHIQUE ET COMPASSION
Les samedi 25 et dimanche 26 mai, sous l’impulsion de l’Union Bouddhiste de France, les
différents courants bouddhistes présents sur le sol français seront heureux d'accueillir les
visiteurs sympathisants ou curieux de découvrir leur tradition à l'occasion de la 9e Fête du
bouddhisme, sur le thème de l’éthique et de la compassion.
Au programme, conférences, divers ateliers (méditation, calligraphies japonaise et tibétaine,
thangka, etc.), chants et danses, ainsi que des stands tenus par les différentes écoles,
permettront aux visiteurs de découvrir la culture bouddhiste dans toute sa richesse.
Le point d'orgue sera, en fin d’après-midi, la célébration du Vesak qui commémore la
naissance, l'Eveil et la mort du Bouddha Shakyamuni, fondateur de la tradition bouddhiste.
Un hommage lui sera rendu tout au long de la Veillée des lumières et d'une procession
solennelle autour de la Pagode.
Les thèmes de l’éthique et de la compassion sont des fondamentaux de la pratique du
bouddhisme.
L’éthique en tant qu’abstention de comportements nuisibles ainsi que l’aide apportée à
autrui est une ligne directrice afin de vivre mieux son quotidien et être en harmonie avec les
autres. La compassion quant à elle, prend naissance dans la compréhension de la souffrance
d’autrui et par le désir sincère de lui venir en aide du mieux possible.
C’est sous le sceau bienveillant de ces principes directeurs que la 9e Fête du bouddhisme
sera célébrée cette année.
Retransmission en direct par webcast sur www.bouddhisme-france.org
Coordinateur et responsable de l’événement : Laurent Strim (Association Zen Sôtô)
2
22/04/2013
PROGRAMME
Samedi 25 mai
11 h 00 : Ouverture des portes au public
14 h 00 : Cérémonie d’ouverture
15 h 00 : Conférence du Vénérable Luang Pu Nenkham
17 h 00 : Présentation du Vesak
Le Vesak est la fête principale des bouddhistes et célèbre l'anniversaire de la naissance, de
l’Eveil et de la mort du Bouddha Shakyamuni.
17 h 45 : Chants et danses tibétains (Tashi Gyalpo)
18 h 30 : Danses rituelles tibétaines de Gesar Ling (Frédéric Gérin)
19 h 30 à 21 h 30 :
Vesak et Veillée des lumières
Alternance de cérémonies et processions, avec les Reliques du Bouddha et méditation
silencieuse
Autour des Reliques**
3
22/04/2013
**A propos des reliques
En Inde, à la fin du XIXe siècle, l’écroulement d’un monument funéraire bouddhique
appartenant au clan des Shakya (le lignage du Bouddha) permit la découverte
d’authentiques reliques du Bouddha historique, préservées depuis plus de deux millénaires.
Elles furent confiées à la Thaïlande et installées au temple de la Montagne d’or (Wat Saket),
le plus fameux temple de Bangkok. En l’an bouddhique 2442, une prédiction révéla que des
reliques quitteraient le sol thaïlandais pour l’Occident cent onze ans plus tard.
En 2009, soit cent onze ans plus tard, les Patriarches thaïlandais, approuvés par la
communauté bouddhiste asiatique, décidèrent d’offrir des reliques au monde occidental et
de les confier à un pays européen, nouvelle terre d’accueil. Leur choix se porta sur la France,
pays des droits de l’homme, et plus précisément sur la ville de Paris, considérée comme ville
exemplaire de la diversité du bouddhisme.
Dimanche 26 mai
11 h 00 : Ouverture des portes.
12 h 00 : Danses sacrées japonaises de la tradition du shugendô (Kuban Jakkôin)
14 h 30 : Cérémonie intertraditions.
15 h 00 : Méditation et action
La pratique du bouddhisme engagé (témoignages de Michel Dubois/Emmanuel
Ollivier/Catherine Eveillard/Eric Rommeluère)
17 h 00 : Démonstration de calligraphie Zen Rinzaï (Taikan Jyoji).
17 h 30 : Brève cérémonie de dédicace et de clôture.
Divers ateliers (méditation, calligraphie tibétaine, confection de thangka, etc.) et
restauration asiatique seront proposés tout au long de la manifestation.
Pour les enfants, de 15 h à 17 h, ateliers de froissartage (cette technique scoute de
construction d'installations, sans clou ni vis, est fondée sur le principe de l'assemblage avec
des tenons et des mortaises. Utilisé dans l'univers scout, le froissartage se fait dans le respect
de la nature, fait appel à la débrouillardise et est principalement destiné au mobilier de
camp) proposé par les « Eclaireurs de la nature ».
4
22/04/2013
LES INTERVENANTS TOUT AU LONG DU WEEK-END
Samedi 25 mai
Vénérable Luang Pu Nenkham Chattigo
DR
Wiraphon Sukphon, devenu Chattigo le jour de son ordination monastique, est né le 18
septembre 1979 à Barn Sai Moon Phibunmangsahan Ubon Ratchathani , en Thaïlande. Ce
jeune maître très précoce s'adonne à la méditation depuis l'âge de six ans. Il partage son
temps entre l'étude, les retraites, les pèlerinages et désormais l'enseignement.
Musique tibétaine
Tashi Gyalpo
DR
Né dans un campement nomade du Ladakh, dans l’Himalaya indien, Gyalpo Tashi a grandi au
sein de la communauté tibétaine exilée du Ladakh, puis ses études l’ont mené jusqu’à
l’université de Delhi.
A la fin des années 90 il retourne au Ladakh comme éducateur communautaire pour le T.E.N.
(Réseau environnemental yibétain), une ONG fondée par des réfugiés du Ladakh.
Danse rituelle tibétaine
Frédéric Gérin est disciple de Dudjom Rimpotché (lignée Nyigma). Il a étudié les danses de
Gesar de Ling sous la direction d’un maître aux Etats-Unis.
Les danses de Gesar de Ling sont des danses cérémonielles destinées à placer une situation
sous de bons auspices. Elles sont accomplies à l’occasion d’événements tels que
l’inauguration ou la construction d’un nouveau bâtiment, un cycle d’enseignements, la
venue d’un personnage important, la rééquilibration des énergies d’un lieu, etc.
Dimanche 26 mai
5
22/04/2013
Danses sacrées japonaises
Le Shugendō est une tradition spirituelle séculaire japonaise (à forte dominante Vajrayana)
où la relation entre l'Homme et la Nature est primordiale. « Shugendo » signifie
littéralement « le chemin de la formation et de l'essai », ou voie de l'acquisition de la
Siddhi.
Michel Genko Dubois
Enseignant Bouddhiste dans la lignée du zen Sôtô de Taizan Maezumi Rôshi. Il est membre
des « Zen Peacemakers », association fondée par Bernie Glassman qui unit la pratique du
bouddhisme zen, l’action sociale et le travail pour la paix. Il est le cofondateur de
l’association humanitaire « L’Un Est l’Autre » qui distribue des repas aux personnes en
situation de précarité à Paris.
Catherine Eveillard
Architecte de profession, exerce son métier en Limousin. Depuis 1995, elle œuvre au
développement du centre de retraite européen de Shambhala, Dechen Chöling, situé près de
Limoges et dont elle a été la première directrice.
Shambhala est une organisation d’inspiration bouddhiste, fondée par le grand maître de
méditation Chögyam Trungpa.
Emmanuel Ollivier
6
22/04/2013
Engagé professionnellement dans l’action sociale depuis plusieurs années, a commencé à
pratiquer la méditation dans la tradition du zen, d’abord dans le sangha de Maître
Deshimaru puis auprès d’autres enseignants.
Il rencontre en 2002 l’enseignant zen Bernie Glassman et décide de s’orienter vers un
bouddhisme engagé alliant étude du Dharma et action sociale auprès des grands exclus à
Paris et des actions en Asie du Sud-Est. En 2006 il est ordonné moine en Thaïlande dans la
tradition Theravâda des moines de la forêt.
Éric Rommeluère
©Triay
Enseignant bouddhiste formé dans la tradition zen.
Depuis trois ans, il coordonne la création et le développement d’aumôneries bouddhistes en
milieu carcéral pour l’Union Bouddhiste de France. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages où il
explore les enseignements du Bouddha, leurs interprétations et leurs adaptations en
Occident. Dernier ouvrage publié : Le bouddhisme engagé (2013, Le Seuil).
Taïkan Jyoji
DR
Représentant de l'école Rinzaï du Zen (branche Myôshin-ji) pour l'Europe depuis son
intronisation officielle par Yamada Mumon Rôshi en 1976. En 1989, il reçoit le titre de
kaikyo-shi (maître fondateur) des plus hautes instances de l'école Rinzaï.
À son retour du Japon, il fonde le Centre Zen la "Falaise Verte" (aussi dénommé le temple
"Shobo-ji", Temple de l'Authentique Dharma) qu'il dirige. Taïkan Jyoji s'applique depuis à
maintenir des liens étroits entre la congrégation ardéchoise de la Falaise Verte et la "maison
mère" japonaise de Myôshin-ji à Kyoto.
Se rendre à la Pagode :
Métro : ligne 8 Station Porte-Dorée (puis suivre le lac par le côté droit) ou Station Liberté
bus PC1 (arrêt Claude Decaen)
bus 325 (arrêt Carrefour de la Conservation)
7
22/04/2013
Téléchargement
Explore flashcards