WO24 - Terms of Reference (Phase 2

publicité
Ordre de travail N° 24
Formation des formateurs sur l'intégration du changement
climatique dans les stratégies et politiques de développement en
République du Bénin
Contexte et Justification
Pays moins avancé particulièrement vulnérable à la variabilité et aux changements du climat,
le Bénin est partie à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements
climatiques. Il a ratifié la Convention et le Protocole de Kyoto respectivement le 30 juin 1994
et le 25 février 2002. La population est estimée à 9,6 millions d’habitants en 2012, répartie
sur une superficie de 115,762 km². L’indice de développement humain évalué à 0,427 en
2011 est inférieur au niveau moyen de l’Afrique subsaharienne (0,463). Les secteurs les
plus vulnérables identifiés dans le Programme d’Action National aux fins de l’Adaptation aux
changements climatiques sont l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’énergie et la
foresterie, les ressources en eau, la santé humaine et la zone côtière.
La Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté 2011-2015 est élaborée autour
de cinq axes principaux : (1) l’accélération durable de la croissance et de la transformation
de l’économie, (2) le développement des infrastructures, (3) le renforcement du capital
humain, (4) la promotion de la qualité de la gouvernance et (5) le développement équilibré et
durable de l’espace national. La question de la formation des hommes et des femmes
appelés à assurer le développement du pays fait ainsi l’objet de l’axe central de la stratégie
(axe 3). En matière d’intégration du changement climatique dans les stratégies et politiques
de développement, quelques initiatives comportant des volets formation sont en cours aux
niveaux local, national et régional. Ce sont notamment les projets suivants :
-
-
-
Projet pilote de renforcement des ressources humaines, de l’apprentissage et du
développement des compétences pour faire face aux changements climatiques (UN
CC-Learn/UNITAR) ;
Programme intégré d’adaptation pour la lutte contre les effets néfastes des
changements climatiques sur la production agricole et la sécurité alimentaire au
Bénin (PANA1/FEM) ;
Projet de renforcement des capacités d’Adaptation des communes de l’Alibori face
aux changements climatiques (CCDARE) ;
Adaptation au changement climatique dans les secteurs de l’agriculture et de l’eau en
Afrique de l’Ouest (FFEM) ;
Renforcement des capacités en matière d’observation du climat dans le Mono –
Couffo ;
Renforcement des capacités en matière d’observations océanographiques ;
Développement des capacités sur les impacts et stratégies d’adaptation aux
changements climatiques au niveau de l’enseignement secondaire au Bénin ;
1
-
-
Projet de renforcement des connaissances économiques et de la capacité
d’adaptation face aux changements climatiques au Bénin – PRECAB ;
Renforcement des capacités des élus locaux pour l’intégration et la mise en œuvre
de l’adaptation aux changements climatiques dans la planification du développement
local ;
Programme intégré de surveillance et d’atténuation de l’impact des changements
climatiques sur la santé.
Dans la deuxième Communication Nationale, publiée en mai 2012 le déficit de spécialistes
nationaux dans les grandes thématiques du changement climatique a été souligné
(atténuation, adaptation, estimation des coûts de l’atténuation et de l’adaptation, etc.).
C’est pourquoi la présente mission contribuerait aux efforts de renforcement des capacités
pour doter le Bénin de praticiens susceptibles d’impulser les activités d’élaboration et de
mise en œuvre des stratégies d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques.
Le CILSS a bénéficié d’une assistance du CSF en deux étapes afin de (1) former un noyau
d’experts au sein du CILSS dans le but d’en faire des formateurs clés en matière
d’intégration du CC dans les stratégies et politiques nationales et régionales de
développement et (2) préparer des formations dans les pays de la zone CILSS-CEDEAO
dont notamment au Bénin, Burkina Faso, Niger, choisis comme pays pilotes.
Suite à la formation du noyau d’experts du CILSS (étape 1), ces derniers ont élaboré en
collaboration avec le CSF, une formation sur l'intégration du CC à adapter à chaque pays de
la zone CILSS-CEDEAO. C’est dans ce cadre que s’inscrit la formation des formateurs au
Bénin, un des pays pilotes
Objectifs:

Objectif général: Renforcer la capacité de cadres béninois pour leur permettre
d’atteindre des acteurs dont la formation aidera le Bénin à mieux lutter contre les
effets négatifs du changement climatique et permettre la réduction de la pauvreté.

Objectif spécifique: Mettre à la disposition des cadres béninois sélectionnés des
outils méthodologiques en matière de lutte contre les changements climatiques
(atténuation et adaptation).
Tâches spécifiques des consultants :
1. Revoir les résultats et conclusions de la mission CILSS/CSF Formation de
Formateurs dans l’intégration du CC (Ordre du Travail No. 20) en particulier les
conclusions sur des suggestions pour une formation sur l'intégration du CC adaptée
à chaque pays de l’Afrique de l'Ouest (méthodes, outils, modalités et supports).
2. En collaboration avec le coordinateur national et le formateur CILSS, soumettre des
suggestions sur les moyens d'adapter et d’offrir une formation sur l'intégration du
2
CC adaptée au Bénin dans le cadre des efforts d’intégration propres au Bénin, y
compris les méthodes, outils, modalités et supports.
3. Analyser (à partir des documents préalablement fournis par le coordinateur et
collectés par l’Expert CSF K4), le contexte institutionnel au Bénin eu égard à la
problématique du changement climatique (en vue d'assurer le bon déroulement de
l’activité 5, et de permettre au Programme Intra-ACP de l'AMCC de mieux se
familiariser avec les conditions en vigueur, en vue d’une éventuelle assistance
additionnelle).
4. Organiser en collaboration avec le coordonateur national et le formateur/partenaire
CILSS, un atelier sur la formation sur l'intégration du CC, qui reflétera les retombées
ou les enseignements tirés des tâches précédentes.
5. Préparation d’une note sur l’évaluation de l’atelier à partir du questionnaire à remplir
par les participants.
5.1. Services offerts par la Facilité Climatique du Programme (CSF) à la préparation de
l'atelier:


Organisation d’un atelier de formation sur l'intégration du CC en
concertation avec le coordonnateur national et le point focal CILSS
Préparation du rapport de l'atelier, comprenant les actions de suivi et
d'évaluation
Sélection et nombre des participants:
Afin que la formation soit efficace et bénéfique pour le Bénin, le nombre
de participants à la formation des formateurs devrait être limité à 20
personnes, sélectionnées par le coordonateur national en collaboration
avec l’Expert CSF KE4 et les formateurs CILSS.
Le coordonnateur national assurera la liaison avec l’Expert CSF KE4 et
les formateurs CILSS dans la formation et le soutien institutionnel pour la
sélection des participants.
Résultats attendus:



Produire des supports (documentation) pour l'atelier, comprenant des
présentations, la liste des participants
Produire le rapport de mission comprenant:
o les principaux problèmes et des besoins de formation identifiés,
avec un programme de formation sur mesure pour la formation au
Bénin à partir notamment des documents envoyés préalablement
par le coordonateur national
o Une description succinte du contexte institutionnel du Bénin eu
égard au changement climatique sur la base de la documentation
collectée avant la formation sera incluse dans le rapport.
o les actions de suivi et évaluation qui découleront des discussions
de l’atelier de formation.
Préparer une note sur l’évaluation de l’atelier à partir du questionnaire à
remplir par les participants.
3
Organisation et méthodologie
Lieu: à domicile/à distance et sur le terrain.
Durée de la mission et calendrier indicatif1:
Pour la formation sur l’intégration du Changement climatique dans les stratégies et
politiques de développement:
L'expert CSF (KE4) sera accompagné par 2 autres experts CILSS formés dans le cadre de
la formation de formateur CILSS par le CSF (WO 20).
Phase préparatoire - à domicile/à distance
Expert principal: Phase préparatoire (à domicile/à distance) (10 jours ouvrables)
Durant cette phase, les documents mentionnés à la tâche 1, 2 et 3 seront examinés, toutes
les formations et supports de formation seront élaborés (tâche 4). Ceux-ci devront être
développés et partagés avec les formateurs CILSS et partagé/approuvés par le
coordonateur national avant la tenue de la formation sur place.
Sur le terrain (Bénin)
Expert CSF KE4 (5 jours ouvrables): Afin d’organiser les séances de formation.
L’Expert CSF KE4 conduira l'atelier de formation de formateurs sur l'intégration du
changement climatique dans les stratégies et politiques de développement en République du
Bénin (tâches 4 et 5) en collaboration avec le coordonateur national du Bénin et les
formateurs /partenaires CILSS
Rédaction du rapport (à domicile/à distance) et débriefing (Bruxelles) (4 jours)
Expert CSF KE4: A son retour, le consultant devra produire un rapport de mission. Le
rapport portera sur les différentes tâches effectuées et les actions supplémentaires à
effectuer, le cas échéant. Les résultats attendus (supports de formation et évaluation de la
formation et le suivi des actions) seront joints au rapport de mission.
Le débriefing aura lieu après la présentation du rapport de la mission et en concertation avec
le Secrétariat ACP. Si l'expert CSF n'est pas basé à Bruxelles, le compte-rendu pourra être
effectué par téléphone ou via Skype.
Voyages internationaux
Expert CSF (KE4): 2 jours ouvrables
1
En cas de besoin légitime, le consultant pourrait être autorisé à continuer à travailler les week-ends et/ou jours fériés, uniquement à la
suite de l’accord du CSF. Le consultant devra préalablement avoir soumis une demande écrite (courriel) à l'expert-conseil du CSF. L’accord
ne sera valide qu’après réception d’une réponse écrite positive (courriel) du CSF, qui devra aviser les autres membres du BBSC, en les
mettant en copie des messages.
4
Voyages dans le pays (à préciser par le coordonateur national de Bénin)
Services fournis par chaque entité (CSF/Bénéficiaire/CILSS)
Services fournis par le Facilité Climatique du Programme (CSF):
(1) L’Expert principal du CSF mettra à disposition son expertise dans le cadre de la
formation et de l'appui institutionnel (KE4). Elle sera accompagnée par le facilitateur
CILSS : 21 jours de travail ouvrables; un billet d’avion aller-retour et des indemnités
journalières selon le budget prévisionnel.
(2) La langue de travail et de rédaction des rapports sera celle du pays/de la région
bénéficiaire (français ou anglais). Dans ce cas, il s’agit du français.
Services fournis par le bénéficiaire:
(1) le Coordonateur national fournira une documentation de base et une liste de contacts
pertinents et les noms des personnes qui assisteront à l'atelier de formation.
(2) Il aidera par ailleurs à l’identification d’une personne ressource après consultation
avec le KE4 pour faire une présentation le jour 1 de l’atelier sur le contexte
institutionnel au Bénin eu égard à la problématique du changement climatique.
(3) Identifier un cadre du Ministère de l’Economie et des Finances et un cadre de la
Direction de la Programmation et de la Prospective du Ministère de l’Environnement,
de l’Habitat et de l’Urbanisme pour préparer et présenter une communication sur le
processus d’élaboration du Budget.
(4) le Bénéficiaire devra gérer l’organisation de l’atelier de formation et des réunions
connexes, la sélection et l’invitation des parties prenantes et le personnel clés pour
assister à la formation.
Services fournis par le CILSS:
(1) Le CILSS couvrira le paiement des frais couvrant la logistique pour l’ensemble des
réunions pertinentes pour les tâches identifiées et ceux liés à l'atelier de formation
comme par exemple la location de salle, divers coûts logistiques (matériel
informatique, équipements, pause café et pause déjeuner, impression) et le transport
local2.
(2) Le CILSS couvrira le paiement des frais couvrant le transport aller-retour pour les
experts de l'hôtel au lieu de la formation, un transport en dehors du lieu de formation,
afin de se rendre à des réunions avec les acteurs clés ou pour participer à des
discussions liées à la formation, si nécessaire.
2
A définir après concertation entre l'expert et le bénéficiaire
5
Coordination et Supervision
Le Coordonnateur national assure la bonne organisation matérielle et intellectuelle de la
formation en étroite collaboration avec le Cabinet du Ministère de l’Environnement, de
l’Habitat et de l’Urbanisme, la Direction Générale de l’Environnement, la Direction de la
Programmation et de la Prospective et les formateurs du CILSS. Il prend, à cet effet, des
initiatives conséquentes (identification et invitation des participants, projet du discours
d’ouverture du Ministre, couverture médiatique, lieu de la formation, élaboration de l’agenda
de l’atelier, facilités de visa, réservation d’hôtel pour les experts, accueil des experts à
l’aéroport, le bon déroulement de la formation, etc.
La concertation entre les différents acteurs sera la règle tout au long de la phase
préparatoire que lors du déroulement de la formation et la phase post formation.
Pièces jointes : documents de politique et de stratégie (ils ont été attachés lors de
l’élaboration de l’ordre de travail ; s’y conférer).
6
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire