Facteurs de virulence de Pseudomonas aeruginosa - CClin Sud-Est

publicité
2ème journée Réa-Raisin
Lyon, 27 mai 2008
Facteurs de virulence de
Pseudomonas aeruginosa
Dr Audrey Mérens
HIA Bégin
Saint-Mandé
Une bactérie hydrotellurique
• Ubiquitaire
• Milieux naturels :
– eaux douces, sols, plantes
• Rustique
– Non exigeante
– Persistance sur les surfaces
• Milieu hospitalier
• Colonisation humaine
– digestive
Une bactérie opportuniste
• Immunodéprimé
• Diabétique
• Rupture des barrières cutanées
– Grands brûlés
– Dispositifs médicaux invasifs
Des infections sévères
• Pneumopathies acquises sous
ventilation mécanique
• Septicémies
– Urinaires
– pulmonaires
• Infections cutanées
– Grands brûlés
– Otites malignes externes
• Infections oculaires
• Surinfections des patients
atteints de mucoviscidose
Un pathogène nosocomial
• 3ème bactérie (ENP 2006)
• A différencier de
– Acinetobacter
– Stenotrophomonas
• Impact de P. aeruginosa
– Arsenal de facteur de virulence
2 stratégies différentes
Infections aiguës
Attaquer vite et
fort
Infections chroniques
Etre invisible
Facteurs de virulence
1. Structuraux
2. Exoproduits
3. Systèmes
génétiques
1. Etape initiale : Adhésion
Facteur favorisant : épithélium lésé
Infection aiguë
Colonisation
initiale
Infection chronique
Lectines bactériennes
1. Reconnaissance
lectines/galactose, L-fucose
2. Virulence
Invalidation de lec A ou lec B
In vitro : diminution de la
cytotoxicité
In vivo : diminution de la
perméabilité alvéolaire, du
nombre d’hémocultures + et de
la capacité à former des biofilms
Pili de type IV
Pilus rétractable
Modèle animal : moins de
pneumopathies et de bactériémies en
l’absence de pilus
Flagelle
Mobilité
Reconnaissance par l’hôte
2. Infection aiguë
• Invasion
– Mobilité
– Destruction et nécrose tissulaires
• Résistance aux défenses de l’hôte
– Locales
• Motilité ciliaire
• Surfactant
• IgA locales
– Générales
• Complément
• Immunoglobulines
Elastase
• Invasion tissulaire
– Ouverture des jonctions serrées
– Clive le collagène
• Altération des capacités de défenses de l’hôte
– Altération de la clairance mucociliaire
– Dégradation des protéines SP-A et SP-D du surfactant
– Clive les IgG, les IgA et le complément
Pyocyanine
•
•
•
•
Pigment bleu vert
Lésion de l’épithélium
Facilite les dommages oxydatifs
Altération de la motilité ciliaire
Exotoxine A
• ADP-ribosyl- transférase
– Toxine diphtérique
• Inhibition de la synthèse protéique
– Mort cellulaire : nécrose
• Toxicité létale (modèle animal)
Autres
• Protéases
• Hemolysines
– phospholipase
– lecithinase
• Cytotoxines
– leucocidine
Système de sécrétion de protéines
Déterminant majeur de la
virulence
SST3 : une « seringue »
3 composants
- Appareil de sécrétion
- Appareil de translocation
- Les toxines
Etudes expérimentales
• In vitro
– ExoU : cytotoxine à activité phospholipase
• Modèle animal
– Sawa et al, Nature 1999
– Kurahashi, 1999
• Homme
– RR de mortalité est 6 fois plus élevé dans les IA avec
expression des toxines du SST3
– L’expression du SST3 est plus élevée dans les IA que
dans les IC
Cible thérapeutique possible
• Modèle animal
– Souris (PNP): administration intraveineuse d’Ac
polyclonaux anti-PcrV rétablit la survie (Shime et al, J
Immunol 2001)
– Lapin (choc septique): amélioration des paramètres
hémodynamiques, réduction des lésions pulmonaires et
bactériémies
• Homme
– Ac monoclonal humanisé MAB 166
– Essai clinique en cours chez des patients colonisés de
réanimation
3. Colonisation
« camouflage et économie »
• Détourner les défenses immunitaires de l’hôte
• Extinction des facteurs de reconnaissance et
des facteurs de virulence « infection aiguë »
• Alginate
• Biofilm
Alginate
•
•
•
•
Polysaccharide extracellulaire
Mucoviscidose, BPCO
Mutation dans le gène muc
Avantage sélectif : protection
– Inflammation
– Radicaux libres
– Phagocytes
Biofilm
P. aeruginosa en biofilm est moins sensible
- aux défenses immunitaires de l’hôte
- aux antiseptiques
- aux antibiotiques
Les biofilms
• Surfaces inertes
–
–
–
–
Cathéters
SU
sonde d’intubation
lentilles
• Homme
– Voies respiratoires
4. Plasticité génétique
• Les systèmes de régulation de
l’expression génétique : ON/OFF
– Systèmes classiques de régulateurs
transcriptionnels
– Système de communication bactérienne
• An « hypermutable bacteria »
Adaptation à l’environnement
Super régulateur
Adenylate cyclase
CyaB
CyaA
AMPc
Cofacteur
Régulateur transcriptionnel Vfr
Expression de plus de 100 gènes
SSTT
Pili type IV
Exotoxin A via LasR/LasI
…..
Quorum sensing
Système de coordination du
comportement bactérien vis à
vis d’un environnement
particulier dépendant de la
densité cellulaire
ACL = acyl-homosérine lactones ou
« auto-inducers » ou « molécules
signal »
Ruimy et al, Réanimation 2004
Diffusibles à travers les membranes
bactériennes
Le quorum sensing
+
GacA, Vfr
rsaL
-
+
Gènes régulants
lasR
lasI
+
rhlR
LasI
LasR
Exotoxine A
RhlI
+
RhlR
3-oxo-C12-HSL
exoA
rhlI
C4-HSL
+
lasA
lasB
Elastase A
aprA
rhlAB
Protease
alcaline
Rhamnolipide
Elastase B
Gènes régulés (97 ou +)
pyc
Pyocyanine
6% du génome est sous la dépendance du
QS
Processus
cellulaires
fondamentaux
Virulence
Inf aiguë
Inf. Chronique ++
QS-negative mutant
• Diminution de la virulence
• infection pulmonaire (Lesprit, 2003, Am J Resp Crit Care Med)
• brûlé (Rumbaugh, 1999, Infect Immun)
• infection pulmonaires chroniques (Wu, 2001, Microbiology)
• Désorganisation des biofilms
Conclusion (1)
Difficultés thérapeutiques
• Résistance aux antibiotiques
• Impact des toxines
• Importance des biofilms
– CMI
– récidives
Conclusion (2)
Moduler la virulence ?
• Adhésion
– Lectines
– Flagelline ?
• Infection aiguë
– Inhibition du SST3 : Ac monoclonal humanisé
• Colonisation / infection chronique
– Inhibition de l’alginate
– Inhibition du QS
• Azithromycine
–
–
–
–
Pas d’AMM
Mucoviscidose
Posologie normale
Au long cours
Remerciements
• Pr Benoît Guéry
• Pr J-D Cavallo
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire