Telechargé par elkhaibi abdelhadi

1 histoires système bancaire marocain

publicité
Chapitre premier: L’évolution historique du secteur bancaire, la
structure et l’organisation: ([1])
On étudiera dans ce chapitre deux sections dont la première va présenter
un aperçu sur l’histoire de l’évolution du secteur bancaire marocain, et la
seconde sera consacrer à la structure et l’organisation.
Section 1 : Evolution du secteur bancaire marocain :
Le secteur bancaire présente dans tous les pays des caractéristiques
spécifiques d’environnement qui influent directement sur son activité.
A l’heure de la mondialisation, la plupart des pays industrialisés ou en voie
de développement ont été amenés à modifier substantiellement leur
organisation bancaire.
Le Maroc, pays largement ouvert sur l’extérieur n’a pas échappé à la règle.
Pour les mêmes raisons et pour d’autres considérations internes liées
essentiellement à la mise en oeuvre du programme d’ajustement structurel,
le Maroc a entamé dès le milieu des années quarante-vingt une importante
réforme de son système financier, cette réforme a pour but de doter notre
pays d’un secteur bancaire dynamique, compétitif et performant, capable
de contribuer d’une manière plus active que par le passé la croissance
économique.
De ces considérations découlant les idées maîtresses qui feront l’objet des
paragraphes de cette section.
Paragraphe 1: L’évolution historique du secteur bancaire marocain:
La structure du secteur bancaire marocain, telle qu’elle se présente
actuellement à été façonné par l’histoire. Elle est le produit d’un long
cheminement qui s’est édifié progressivement dans le pays.
Au fil des années, divers établissements bancaires et financiers ont vu le
jour pour répondre à des besoins spécifiques. Ce qu’on peut remarquer en
trois phases principales dans son évolution, a savoir :
-Une phase qui s’étale de 1802 à 1912 ;
-Une phase du protectorat de 1912 à 1956 ;
 -Enfin une phase post-coloniale de 1956 à nos jours.
1-Avant le protectorat:
C’est une phase qui est caractérisé par la naissance des premières
banques marocaines, l’arrivée des banques étrangères.
1-1-La naissance des premières banques au Maroc:
La première banque au Maroc est née en 1802. Elle fut l’œuvre de
l’immigration d’un commerçant juif de Tanger.
L’amiral Nelson croisait au large de Gibraltar en attendant la bataille de
Trafalgar. Lorsqu’il manqua de vivres, il envoya une chaloupe à Tanger
pour se ravitailler, mais il n’avait pas d’argent sur lui.


Un commerçant de Tanger, Moses Pariente accepta de lui livrer les
marchandises, contre une traite signée par l’Amiral et tirée sur le trésor
Anglais.
Ce jour là naquit la première banque marocaine, La Banque Pariente.
Deux autres banques virent le jour en 1860 : La banque Nahon et la
banque Salvador Hassan.
Ces banques ont leurs sièges à Tanger.
1-2-L’arrivée des banques étrangères au Maroc:
Ce n’est que vers la fin du 19ème siècle, à partir de 1880, que les
premières banques étrangères s’installent au Maroc.
Ce furent le comptoir National d’Escompte de Paris ; la banque of. west
Africa (anglaise) et la berliner Orient Bank (allemande). L’arrivée de ces
banques a été favorisée par deux facteurs :
D’une part, la tradition d’ouverture du pays sur l’extérieur et sur le négoce
international.
D’autre part, d’endettement excessif du Maroc à l’égard de ces principaux
créanciers (France, Espagne et Angleterre).
1-3-La création de la banque d’Etat du Maroc :
Un des résultats de la conférence d’Algésiras qui a eu lieu en 1906 fut la
création de la banque d’Etat du Maroc ayant son siège à Tanger.
2- Sous le protectorat:
C’est une phase qui s’étale de 1912 à 1956, qui consacre l’intégration de
l’économie marocaine à celle de la métropole et qui enregistre le
déferlement des banques françaises sur le Maroc.
L’avènement du protectorat en 1912 va détourner le régime de la porte
ouverte auquel était soumis le Maroc au seul avantage de la puissance
protectrice et assoir ainsi définitivement la main mise de la France sur la
finance du royaume.
Pour intégrer l’économie marocaine à celle de la métropole, la France
devait entreprendre toute une série de mesures à caractère monétaire et
financier.
La première action fut de répondre le contrôle de la banque d’Etat du
Maroc. Ainsi, en 1919, elle procède au rachat des parts de l’Allemagne, de
l’Autriche-Hongrie, la Russie et l’Angleterre.
La deuxième action entreprise était de mettre fin au pluralisme monétaire
qui prévalait l’époque (Rial Hassani, Pesetas, Francs algérien, Francs
français) et faire intégrer le Maroc dans la zone franc.
Sur le plan de l’organisation de l’activité bancaire sous le protectorat,
l’activité bancaire n’était pas réglementée en tant que telle. Il a fallu
attendre le 31 mars 1943 pour voir apparaître la première législation
régissant la profession, s’inspirant de la loi bancaire française du 13 juin
1941, complété par des arrêtés en 1954 et en 1955. Ce qui a permet
d’avoir les premiers Jalon de l’organisation et de la réglementation bancaire
au Maroc.
Signalons, enfin, que toutes les grandes banques françaises étaient
représentées au Maroc par des succursales entièrement encadrées et
contrôlées par les maisons mères. Ces banques étaient concentrées sur
Casablanca, comme d’ailleurs les banques espagnols l’étaient sur Tanger.
Il convient d’ajouter certain nombre d’organismes financiers spécialisés
crées sous le protectorat :
-Les Caisses Régionales Agricoles (1919) ;
-La Caisse des Prêts Immobiliers du Maroc (1919) ;
-Les Banques Centrales de garantie (1949) ;
-La Caisse Marocaine des Marchés (1950).
3- Après l’indépendance:
C’est une phase post-coloniale de 1956 à nos jours, où le Maroc
indépendant politiquement, s’emploie a recouvrer sa souveraineté
financière en utilisant le secteur bancaire comme instrument de politique
monétaire pour la reconstruction de son économie et son insertion dans le
circuit de la mondialisation.
Dans cette étape décisive, il convient de souligner trois traits qui ont
marqué, de manière significative, la configuration du paysage bancaire et
financier national :
-De 1956 à 1966, caractérisé par la création de la Banque du Maroc, d’une
monnaie nationale et d’un certain nombre d’organismes bancaire et
financiers entièrement contrôlés par l’Etat ;
-De 1967 à 1985 caractérisé par l’organisation du secteur bancaire avec la
première loi bancaire sous l’indépendance et l’introduction de groupes
marocains dans le capital des banques existantes, grâce au dahir de
marocanisation ;
-Enfin, de 1986 à nos jours, marqué par l’application du PAS et le
lancement des grandes réformes bancaires et financières.
[1] -Tahar Daoudi : La banque au Maroc ; Paris, L’haramatan 1999.
Téléchargement
Explore flashcards