Telechargé par aissatatogo

HORMONOLOGIE DE LA GROSSESSE finale

publicité
HORMONOLOGIE
DE LA GROSSESSE
Dr Aïssata dite Yamidjiri Togo
Modérateur Pr Ibrahima Tegeute
1
INTRODUCTION
PLAN1/2
1.GENERALITES
1.1 Définition
1.2 Intérêt
1.3 Rappel de l’hormonologie du cycle menstruel
2. LES HORMONES GLUCO-PEPTIDIQUES
2.1 Hormone Chorionique Gonadotrophine
2.2 Hormone Placentaire Lactogène
2
Plan 2/2
3. LES HORMONES STEROÏDES
3.1 Œstrogènes
3.2 Progestérone
3.3 autres hormones stéroïdes
4.AUTRES HORMONES
5. APPLICATIONS PRATIQUES
5.1 Diagnostic et surveillance de la grossesse normale
5.2 Diagnostic des grossesses pathologiques
CONCLUSION
3
INTRODUCTION
 Les hormones de la grossesse sont semblables à celles
du cycle menstruel, mais leur origine est différente.
 L’équilibre hormonal de la grossesse est marqué par
deux fait:
• La persistance du corps jaune
• L’apparition du placenta
Le placenta est une volumineuse glande endocrine
éphémère, produisant des hormones peptidiques et des
hormones stéroïdes.
4
1. GENERALITES
1.1 Définition
 Etude des principales hormones de la
grossesse.
5
1. GENERALITES
1.2. Intérêt:
 le maintien de la grossesse
 Le développement et la croissance du fœtus
 Le déclenchement du travail, de la lactation
 Diagnostic et la surveillance biologique
6
1. GENERALITES
1.3 Rappel de l’hormonologie du cycle
menstruel
 Ovaires: Œstrogène et la progestérone sous
L’influence de la FSH
 Œstrogènes=>prolifération de l’endomètre
 LH↑ => Progestérone
 Œstrogènes et Progestérone↓ =>
Le cycle menstruel.
7
DÉROULEMENT DE LA FÉCONDATION
Fécondation: Atteinte de l’ovocyte II
par le spermatozoïde=> Zygote.
 36 h après la fécondation, le
zygote=> blastomère.
 72 h après la fécondation=>
Morula.
 4 à 5 jours après la fécondation le
préembryon flotte dans l’utérine =>
Blastocyste.
 6ieme jours=> la nidation
8
IMPLANTATION
 La réceptivité de l’endomètre à l’implantation,
s’établit lorsque les taux sanguins d’hormones ovariennes
sont adéquats.
 Les cellules trophoblastiques situées au dessus de
l’embryoblaste adhèrent à la l’endomètre
 Les vaisseaux sanguins de l’utérus deviennent plus perméable
 La syncytiotrophoblaste envahit l’endomètre
 Durée: 7 jours
9
2. LES HORMONES PEPTIDIQUES
 HCG
 HCS=HPL
10
2.1 HCG
 structure
C’est une glycoprotéine de poids
moléculaire élevé
Origine
 syncytiotrophoblaste
 Apparaît dès le 8 jours de
la fécondation
11
2.1 HCG
Rôle
 Rôle physiologique exact est mal connu au cours de la
grossesse
 En revanche son action pharmacologique est bien
connue:
• Provoque la production d’ovocytes et de spermatocytes
• Déclenche la formation et la sécrétion des stéroïdes
sexuels
Merger –ème édition
12
2.1 HCG
13
2.2 HPL
Appelée encore HCS
 Origine
Syncytium trophoblastique
 Structure
Simillaire a celle de la STH
14
2.2 HPL
 Rôle
Elle a un effet proches de l'hormone de croissance et de la prolactine:
 Favorise le développement du fœtus en potentialisant l’hormone de
croissance hypophysaire
 Action lactogénique et mammotrophique
 Possède des propriétés lutéotropes
 Activité métabolique importante: Lipolytique , Glucidique,
Diabétogène, protidique
15
2.2 HPL
 Renseigne
sur l’activité
du placenta
16
2.3. Autre hormone peptidique (suite)
Le placenta sécrète encore de nombreuses autres
hormones protéiques ayant des parentés structurales
avec celles de la mère, dont les plus connues sont:
Hormone thyrotropine chorionique (HCT)
Rénine
Adrenocorticotrophine (ACTH)
17
3. Les hormones stéroïdes sexuels
 Elles sont au nombre de 2 (œstrogènes et progestérone)
 Elles sont sécrétées par le corps jaune gravidique
 Leur taux ↑ pendant de la grossesse
 Peu à peu elles sont remplacées par l’hormone d’origine
placentaire
 Dans les 2 derniers trimestres, la sécrétion placentaire
devient exclusive.
 Le placenta et le fœtus sont étroitement lies dans la
formation leur formation
18
3.1 ŒSTROGÈNES
Les Principaux sécretés par le placenta :
Œstradiol
Œstrone
Œstriol
19
3.1 ŒSTROGÈNES
 Origine
 L’oestradiol et l’oestrone =>le placenta maternel
 l’oestriol est synthétisé à partir de précurseurs d’origine fœtale.
En raison de son taux élevé, de son métabolisme particulier, l’oestriol apparaît comme œstrogène dominant au cours de la grossesse.
Le point de départ est le cholestérol qui provient des lipoprotéines plasmatiques de la circulation maternelle.
3.1 ŒSTROGÈNES
Rôle
 Développement du myomètre
 Augmentent l’activité contractile du myomètre
 La synthèse des prostaglandines
 Favorisent la sécrétion de prolactine
Dosage de l’oestriol reflète la croissance et la
vitalité fœtal
21
3.2 LA PROGESTÉRONE
Origine
 Dès le début de la grossesse par le corps jaune gravidique
 placentaire à partir de la 6ème semaine de gestation
Rôle
 Augmente l’épaisseur de l’endomètre
 Favorise l’implantation de l’œuf
 Renseigne sur la croissance du placenta
 Stimule le développement des glandes mammaires
 Inhibe les possibilité contractiles de l’utérus
22
3.3 AUTRES HORMONES STEROÏDES
17-cétostéroïdes
Glycocorticoïdes
Origine
Cortex surrénal maternel et surtout fœtal
± par le placenta
23
4. AUTRES HORMONES
4.1 Ocytocine
 Origine
Sécrétée de façon pulsatile par l’hypothalamus, puis stockée dans le lobe
postérieur de l’hypophyse
 Rôle
 Il ne semble pas que cette hormone intervienne dans le déclenchement du travail, mais
est utile dans la poursuite de celui-ci et surtout n’agit qu’après les transformations
cervicales dues aux prostaglandines
R. Merger 6ème
 Agit après l’accouchement pour permettre la rétractation de l’utérus
24
é
4. AUTRES HORMONES
4.2 les prostaglandines
 Origines
 Augmentent progressivement dans le liquide amniotique et
surtout en fin de grossesse
 Libérées lors de la distension de l’utérus et du col
 Rôle
 Effet de maturation sur le col
 Augmentent la contractilité utérine
25
4. AUTRES HORMONES
4.3 la prolactine
 Origine
Sécrétée par l’antéhypophyse 48 H après
l’accouchement
 Rôle
 Etablit la montée laiteuse
 Inhibe la production de la FSH=>suspension
du cycle menstruel
26
4. AUTRES HORMONES
4.3 les stéroïdes de la corticosurrenale
Rôle
Action directe sur la glande mammaire
27
5. APPLICATIONS PRATIQUES
5.1. Diagnostic et surveillance
 Diagnostic: HCG dans les urines ou le sérum
de la femme supposée enceinte.
28
5. APPLICATIONS PRATIQUES
La mise en évidence de la réaction antigène-anticorps
repose sur le principe d’inhibition de l’hémagglutination.
Test sanguin
Réaction est rapide.
Sensibilité : 97 à 99%.
R. Merger 6ème édition
29
5. APPLICATIONS PRATIQUES
 Les méthode
immunologiques
Rapipreg Test
ont supplanté les méthodes
biologiques
• Avantages:
Rapidité et de simplicité
• Sensibilité :100%
• Septicité :100%
30
5. APPLICATIONS PRATIQUES
 Les dosages radio-immunologiques
l’unité de mesure est l’UI, définie par OMS.
• Avantages:
- Dosage positif dès le 8ème-10ème jours après l’ovulation
- Mesurent dans le plasma des quantités très faibles de
gonadotrophines.
• Spécificité: Grande
• Résultat: Si < 10UI => élimine une grossesse
R. Merger 6ème édition
I
31
5. APPLICATIONS PRATIQUES
Surveillance de la grossesse normale
Au 1er mois, le taux double tous les 2 jours
Un taux élevé peut correspondre à une
grossesse multiple
32
5. APPLICATIONS PRATIQUES
5.2 diagnostic des grossesses pathologiques
 GEU
Dans la moitié des cas les GEU, le taux du β HCG plasmatique
est inférieur à 125 UI/l
 GROSSESSE MOLLAIRE
Le taux d’HCG plasmatique devient très élevé de l’ordre de
100.000 à 1000.000 UI/l
33
5. APPLICATIONS PRATIQUES
5.2 diagnostic des grossesses pathologiques
Un taux bas fait redouter l’avortement
.
34
CONCLUSION
Les hormones secrétées au cours de la grossesse
proviennent de plusieurs sources: maternelles ,
maternofœtale et fœtale.
 Le dosage de ces hormones permet de faire le diagnostic
de la grossesse et de suivre son évolution.
35
RÉFÉRENCES
1-Pré d’obstétrique R.Merger J.LEVY J.MELCHIOR
2-ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE HUMAINES Elaine N.MARIE B Traduction de la 4e
édition américaine
3.UE 2.2 cycles de la vie et grandes fonctions Corinne Velly Infirmière Puéricultrice –
Cadre de Santé 13 mars 2014
36
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
37
Téléchargement
Explore flashcards