Telechargé par FCBricolage

212892 1445202354 diagnostics-de-pannes-des-vehicules-diesel-pour-forum

publicité
DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI,
_ Vérifications de base
1. Vérification visuelle du moteur à l’arrêt
- Pas de fuite (GO, Liquide de refroidissement, Huile)
- Pas de pièce détériorée (durit admission déformée, capteur fondu, durit pincée, couleur
turbo…)
- Pas de pièce cassée (tube EGR…)
2. Vérification au ralenti puis faible charge / régime
- Vérification absence de fuite (air, GO, liquide refroidissement, huile)
- Absence de bruit suspect (air, sifflement turbo, cognement base moteur)
3. Vérification des défauts avec Logiciel contrôle moteur
- Consulter les défauts calculateur, les noter.
- Faire un reset général avec effacement des défauts. Refaire un état des lieux des défauts et
les traiter un par un
- Démarrer (si possible) le moteur et faire un état des lieux des principaux paramètres contrôle
moteur.
_ Le moteur ne démarre pas – Le démarreur fonctionne (1/2)
Le circuit carburant en amont pompe HP est en dépression, la pompe de gavage étant un
module intégré. Toute bulle d’air perturbera la montée en pression du circuit donc il est
nécessaire de contrôler systématiquement la présence de carburant en entrée pompe.
L’injection est autorisée au démarrage lorsque la pression rail est supérieure à une pression
minimum en fonction de la température moteur.
Une autre condition est la synchronisation des signaux arbre à cames et vilebrequin.
T° moteur (°C) -30 -25 -20 -10 0 20 40 80
Prail mini (mbar) 300000 300000 200000 150000 120000 80000 80000 80000
_ Le moteur ne démarre pas – Le démarreur fonctionne (2/2)
Recherche de l’origine du problème :
1 - Pas de carburant
2 - Tension d’alimentation trop faible
3 - Fusible ou faisceau défectueux
- Corrosion sur les contact des injecteurs
4 - Fuite sur le circuit basse pression ou haute pression
5 - Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
6 - Commande électrique des injecteurs défectueuse
7 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
8 - Mauvais contact
- Pompe HP ou Mprop défectueux mécaniquement
- Capteur arbre à cames
- Capteur vilebrequin
- Calculateur défectueux
_ Le moteur démarre mal (1/2)
Dans ce cas, l’autorisation d’injection a été donnée mais les conditions de fonctionnement ne
sont pas suffisamment bonnes pour permettre un bon démarrage.
Les premières vérifications porteront sur le circuit carburant.
Si la quantité carburant est bonne, alors les vérifications porteront sur la boucle d’air (vanne
EGR et filtre à air)
L’occurrence des autres sources de problème est alors relativement faible.
_ Le moteur démarre mal (2/2)
Recherche de l’origine du problème :
1 - Tension d’alimentation trop faible
2 - Corrosion sur les contact des injecteurs
3 - Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
- Filtre à carburant colmaté
- Fuite sur le circuit basse pression ou haute pression
4 - Capteur arbre à cames
- Vanne EGR bloquée ouverte
- Filtre à air colmaté
5 - Pompe HP ou Mprop défectueux mécaniquement
- Signal de température d’eau et/ou de gazole erroné
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
6 - Commande électrique des injecteurs défectueuse
- Signal de pression rail erroné
7 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
8 - Mauvais contact
- Contact / Relais principal / Signal clef de contact
9 - Capteur vilebrequin
_ Le moteur démarre mal à basses températures (1/1)
Si le moteur présente des difficultés de démarrage uniquement à basse température, ceci
augmente la probabilité d’être face à une défaillance du capteur de température d’eau moteur.
En effet, tous les paramètres d’injection sont corrigés en fonction de cette information
_ Le moteur s’éteint brusquement et ne redémarre pas (1/1)
Le moteur ne s’arrête que sur une coupure électrique ou un manque de carburant.
Le fait que le véhicule ne reparte pas laisse supposer outre le cas de la panne sèche (prévenue
par l’allumage du voyant diag) à un problème électrique.
Recherche de l’origine du problème :
1 - Pas de carburant
2 - Tension d’alimentation trop faible
3 - Fusible ou faisceau défectueux
- Contact / Relais principal / Signal clef de contact
4 - Fuite sur le circuit basse pression ou haute pression
5 - Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
6 - Pompe HP ou Mprop défectueux mécaniquement
7 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
- Capteur vilebrequin
8 - Mauvais contact
_ Le moteur s’éteint brusquement et redémarre (1/1)
Le moteur ne s’arrête que sur une coupure électrique ou un manque de carburant.
Le fait que le véhicule reparte laisse supposer à soit un problème électrique, soit une mauvaise
alimentation en carburant.
Recherche de l’origine du problème :
1 - Fusible ou faisceau défectueux
- Contact / Relais principal / Signal clef de contact
2 - Fuite sur le circuit basse pression ou haute pression
- Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
3 - Pompe HP ou Mprop défectueux mécaniquement
4 - Mauvais contact
- Capteur vilebrequin
_ Le ralenti du moteur est trop élevé (1/1)
Le régime de ralenti est en fonctionnement standard de 750tr/mn.
Lors de l’activation de la climatisation la consigne de ralenti passe à 820tr/mn.
La consigne est également augmentée lorsque le température d’eau moteur est faible.
Dans le cas d’une perte d’information pédale, le système applique automatiquement une
consigne de ralenti accéléré de 1300tr/mn.
Recherche de l’origine du problème :
1 - Désactivation de la climatisation et des consommateurs électriques
2 - Signal de température d’eau moteur trop faible
3 - Capteur pédale défectueux
_ Le ralenti du moteur est irrégulier ou trop bas (1/1)
Le système régule autour d’une consigne de régime, en ajustant le débit injecté en temps réel.
Une mauvaise alimentation en carburant ou une régulation de pression rail perturbée entraînent
un ralenti irrégulier
Recherche de l’origine du problème :
1 - Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
- Corrosion sur les contact des injecteurs
2 - Vanne EGR bloquée ouverte
- Filtre à air colmaté
3 - Débitmètre défectueux
4 - Défaillance électrique ou mécanique de l’injecteur
5 - Pompe HP ou Mprop défectueux mécaniquement
- Mauvais contact_
Le moteur manque de puissance indépendamment du régime et
de la charge (1/2)
Une volonté conducteur est traduite par le système en un débit carburant demandé à une
pression rail donnée avec différentes conditions sur la boucle d’air.
Un manque de puissance peut traduire un manque d’air, un manque de carburant ou un signal
de capteur erroné entraînant une correction de paramètres de contrôle moteur
Si la plainte est uniquement en pleine charge, le problème risque fortement de se situer au
niveau de la boucle de suralimentation
_ Le moteur manque de puissance indépendamment du régime et
de la charge (2/2)
Recherche de l’origine du problème :
1 - Défaut de vide / Fuite de suralimentation
2 - Filtre à air colmaté
3 - Carburant inadapté
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
4 - Défaut pédale ou du capteur pédale
5 - Vanne EGR bloquée ouverte
6 - Turbo défaillant
7 - Signal de température d’eau et/ou de gazole erroné
- Débitmètre défectueux
- Signal de pression de suralimentation erroné
- Signal de pression rail erroné
8 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
_ Le moteur fonctionne de façon irrégulière, ratés reproductibles
et claquement (1/2)
Les différents symptômes décrits ci-dessus laissent tout d’abord supposer à une mauvaise
alimentation en carburant. Cependant, les ratés et le caractère aléatoire de la panne ne
permettent pas d’exclure la partie électrique du système. Enfin les claquements de combustion
peuvent être synonymes d’une défailla_ Le moteur fonctionne de façon irrégulière, ratés
reproductibles
et claquement (2/2)
Recherche de l’origine du problème :
1 - Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
- Filtre à carburant colmaté
- Pompe à engrenage (ZP18) défectueuse, refoulement réduit
2 - Fusible ou faisceau défectueux
- Contact / Relais principal / Signal clef de contact
- Tension d’alimentation trop faible
3 - Débitmètre défectueux
- Vanne EGR défectueuse
- Commande électrique des injecteurs défectueuse
- Corrosion du contacteur électrique de la M-Prop
4 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
- Pompe HP ou Mprop défectueux mécaniquement
5 - Mauvais contactnce de la partie haute pression
_ Le moteur claque lors de l’accélération (1/2)
Un claquement de combustion peut être perçu suite à un surplus d’avance d’injection
principale, un surplus de pression rail ou encore suite à la non maîtrise de la quantité injectée.
L’augmentation soudaine de l’avance principale peut être induite par des corrections
intempestives suite à une information capteur erronée.
_ Le moteur claque lors de l’accélération (2/2)
Recherche de l’origine du problème :
1 - Signal de température d’eau erroné
- Signal de température d’air erroné
- Signal de pression rail erroné
- Commande électrique des injecteurs défectueuse
2 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
3 - Signal de pression atmosphérique du calculateur erroné
_ A-coups ressenti en roulant (1/1)
Sans autre plainte, l’origine de ce problème est essentiellement électrique.
Recherche de l’origine du problème :
1 - Fusible ou faisceau défectueux
- Contact / Relais principal / Signal clef de contact
- Tension d’alimentation trop faible
2 - Contacteur d’embrayage
- Contacteur de frein
- Calculateur
3 - Signal de vitesse véhicule
4 - Corrosion du contacteur électrique de la M-Prop
5 - Mauvais contact_
Le moteur fume blanc/bleu (1/1)
La présence de fumées blanches ou bleues trahissent une forte concentration d’imbrûlés dans
les gaz d’échappement.
Si ce problème est rencontré seul, il peut avoir pour origine une régulation de pression
perturbée ou des paramètres d’injection corrigés sans raison suite à un signal capteur erroné.
Recherche de l’origine du problème :
1 - Signal de température d’eau erroné
- Signal de température d’air erroné
2 - Carburant inadapté
- Prise d’air dans le circuit carburant
3 - Signal de pression atmosphérique erroné
_ Le moteur fume noir (1/1)
La présence de fumées noire trahit un manque d’air frais, une quantité injectée trop importante
ou du carburant injecté à une pression trop faible
Recherche de l’origine du problème :
1 - Vanne EGR bloquée ouverte
- Signal de pression de suralimentation erroné
2 - Débitmètre défectueux
- Signal de température d’eau erroné
- Signal de température d’air erroné
- Signal de pression rail erroné
3 - Injecteur défectueux mécaniquement / bloqué / débit retour trop important
Téléchargement
Explore flashcards