Telechargé par François regis Nikièma

Systématique des Angiospermes

publicité
Systématique des Angiospermes
Maths –SVT1
S3 Agro-sylvo-pastoralisme
MILLOGO-RASOLODIMBY Jeanne
Année 2012-2013
Introduction
• La botanique systématique est la science qui
s’intéresse à la diversité des organismes. Il permet de
les hiérarchiser selon plusieurs critères et méthodes
• La classification a été faite suivant les usages de la
plante. Mais depuis que la génétique est étudiée elle a
permis d’avoir une nouvelle vision et un nouvel élan
dans la classification des végétaux.
• Tout progrès scientifique permet d’avancer toujours
dans cette science ce qui peut entrainer un
bouleversement du système.
Systématique
• Définition : classer les végétaux dans un système et
suivant un ordre hiérarchique et rationnel.
• Critères : de correspondance, de ressemblance et
discriminant (morphologie, structure, anatomie,
biologie, biochimie, génétique, écologie)
• Elle est donc une science pluridisciplinaire qui utilise
les outils informatiques, les analyses multivariables, les
analyses cladistiques et la bioinformatique (séquençages des gènes, d’acides aminés)
Notion d’espèce
• L’Espèce est l’élément de base de la systématique, c’est
l’ensemble des individus semblables entre eux dans un
milieu bien défini
• Ensemble d’individus inter-féconds
• Plusieurs espèces peuvent appartenir à un même genre
• Plusieurs genres sont regroupés en famille
• Plusieurs familles en ordre
• Plusieurs ordres en classe et plusieurs classes en
Embranchement plusieurs embranchements en catégories ou
division et les divisions en Règne
Hiérarchisation et Nomenclature
les suffixes pour chaque niveau
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Règne Phyta (végétal, plantae)
DivisionTrachéophyta = plantes possédant des trachéides
Subdivision Spermaphyta = plantes à graines
Embranchement Magniolophyta (Angiospermae)
Classe des Magnoliopsida (Dicotyledonae)
Sous-Classe Rosidae
Ordre des Sapindales
Famille des Sapindaceae
Genre : Blighia Koenig
Espèce : Blighia sapida Koenig
Second exemple
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Règne des Phyta
Division des Trachéobionta
Sous division des Spermaphyta
Embranchement des Magnoliophyta
Classe des Magnoliopsida
Ordre des Asterales
Famille des Asteraceae
Genre Tridax L.
Espèce Tridax procumbens L.
Troisième exemple
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Règne des Phyta
Division des Trachéobionta
Sous division des Spermaphyta
Embranchement des Magnoliophyta
Classe des Liliopsida
Ordre des Poales
Famille des Poaceae
Genre Andropogon L.
Espèce Andropogon gayanus L.
Principe de la Nomenclature
• Le nom de l’espèce est composé de 2 mots, le premier
le nom du genre auquel l’espèce appartient et le
second l’épithète ou le qualificatif la décrivant
• L’épithète de l’espèce peut traduire:
• - sa morphologie, son aspect : Adansonia digitata L.,
Paullinia pinnata L., Berlinia grandiflora Hutch.et Burtt,
Hollarhena floribunda
• sa saveur : Abelmoschus esculentus (L.) Moench.),
Scoparia dulcis
• son parfum (Hyptis suaveolens (L.) Poit. Vepris inodora
Principe de la Nomenclature binomiale
• - son utilisation, vertus médicinales, propriétés physicochimiques : Crossopteryx febrifuga (Afzel ex G.Don)
Benth., Papaver somniferum L., Rauvolfia vomitoria
Afzel, Tamarix gallica L., Indigofera tinctoria L., Zingiber
officinale Roscoe, Saccharum officinarum L.,
• - son nom local : Erythroxylum coca Lam., Vepris
fitoravina H. Perrier
• - sa ressemblance : Casuarina equisetifolia L., Thevetia
neriifolia Juss., Terminalia avicennioides Guill. et Perrot.
• - pour faire honneur à un personnage illustre (Albizia
chevalieri Harms, Daniellia oliveri,
Principe de la Nomenclature binomiale
• - le pays d’origine de l’échantillon-type (Cissus
antartica Vent. , Rhus natalensis Bernh. ex Krause,
Balanites aegyptiaca (L.)Del., Khaya senegalensis
(Desr.) A.Juss., Cassia siamea Lam.
• - lié à l’habitat de l’espèce: Vitis rupestris Scheele,
Ipomoea aquatica Forssk. Bridelia ferruginea Benth.
Polygala arenaria Willd.
Principe de la Nomenclature binomiale
• Le nom de l’auteur du diagnose est souvent en
abrégé : L. pour Von Carl Linné, DC pour de
Candolle, Guill. et Perrot. pour Guillaumet et
Perrottet, Del. pour Delile
• Pourquoi plusieurs auteurs ?
• Le principe de la nomenclature stipule qu’un taxon
ne peut porter qu’un seul nom valide, à savoir le
plus ancien respectant les règles de la nomencla
ture. Voici quelques exemples:
Principe de la Nomenclature binomiale
• Stachytarpheta angustifolia (Mill.) Vahl
• L’auteur mis en parenthèse Philip Miller(1691-1771)
indique le premier auteur de l’épithète, Verbena
angustifolia en 1768; le second correspond à Vahl
Martin (1749-1804) qui est l’auteur du genre actuel
Stachytarpheta, ce qui signifie que l’épithète est
maintenu et le nom du genre (Verbena) donné par
Miller (1768) a été changé par Vahl. Ainsi c’est
Stachytarpheta angustifolia (Mill.) Vahl est le seul nom
valide actuellement
Principe de la Nomenclature binomiale
• Crossopteryx febifuga (Afzel ex G.Don) Benth.
• Afzelius Adam (1750-1837) a suggéré un premier
nom Rondeletia febrifuga ensuite George Don
(1798-1856) a décrit l’espèce et a validé le nom en
1834 ; George Bentham (1800-1884) s’est référé au
genre Crossopteryx inventé, décrit et validé par
Fenzl et en 1849 il a remplacé le genre Rondeletia
par Crossopteryx qui est le seul nom actuellement
valide
Méthodes pratiques : morphologie
• Type de nervation: parallèle/réticulée tri/digitinervé à la base
ou non, marge nette ou diffuse
• L’isomérie des pièces florales, leur soudure (gamo ou non
dyali), la position de l’ovaire par rapport aux autres pièces
florales ( infère ou supère), la symétrie au sein de la fleur (
actinomorphe ou zygomorphe).
• Préfixe Syn = soudure, synanthéré, syncarpellé
• Suffixe adelphe = soudure monadelphe, diadelphe (étamines)
• Présence ou absence de stipules, la section de la tige, les
dents du bord du limbe
• Type de fruits, nombre de carpelles
Méthodes pratiques: autres
• Anatomie : xylologie étude du bois ou xylème, types
de stomates, types de trichomes,
• Biochimie : les grands groupes chimiques
(stéroïdes, alcaloïdes, polyphénols, terpènoïdes) ou
métabolites secondaires;
• Physiologie : type de photosynthèse, type de
plastes,
• Génétique : séquençage des gènes principalement
au niveau des ribosomes (bio-informatique)
Types de stomates
Stomate tetracytique
de Tradescantia
stomate indifférencie d’
Allium porrum
Anomocytique, Aniso cytique
Types de stomates
Anisocytique de Begonia
Stomate dicytique
Types de trichomes
Cannabis
Drosera
Poil sur le bord et sur la surface du
limbe
Anatomie
CT d’une racine d’iris
CT d’une racine de Renoncule
Anatomie
CT de Tige de laurier
(Nerium oleander, Apocynaceae)
CT de tige de sureau
Les Paléo-plantes
• Seront considérées 2 familles : Nympheaceae à
architecture herbacée et Annonaceae à port
arbustif
• Nympheaceae compte 6 genres et 75 espèces,
herbe aquatique considérée comme l’une des plus
archaïques, herbe vivace par un robuste rhizome
qui renferme des alcaloides sesquiterpèniques.
Feuilles alternes flottantes, fleur actinomorphe et
hermaphrodite, polypétale, pollen uniaperturé.
Nympheaceae Salsbury(1805)
Nymphea micrantha
Nymphea lotus
Magnoliales–Annonaceae A.L.Jussieu
(1789)
• La famille regroupe 130 genres et environ 2300
espèces essentiellement dans les forêts tropicales. Ce
sont des ligneux à feuilles alternes, simples, entières
sans stipules. Fleurs solitaires ou regroupées en cyme;
fleur hermaphrodite, actinomorphe, à ovaire supère.
Formule florale : 3S, (3+3)P, ∞E, (1→∞)C. Fruit
apocarpique (genres Xylopia, Uvaria) ou syncarpique
(Annona).
• Alcaloïdes isoquinoléiques (higénamine, stimulante
palmatine), Huiles essentielles et acétogénines
Annonaceae apocarpique
Xylopia aethiopica (Dunal)
A.Rich. féfè
Le poivre de Guinée est un grand
arbre noueux, dont les graines
sont un succédané du véritable
poivre. Le fruit est utilisé comme
antitussif et montre aussi une
activité antimalariale
Uvaria chamae P.Beauv.
Liane ligneuse à fruit comestible
Annonaceae syncarpique
Annona senegalensis Pers.
Barkudga(M), Dan-Ha (J) pomme
canelle sauvage, baatama = fruit
Fleurs et jeunes feuilles consommées en sauce
Fruits comestibles
Feuilles utilisées pour couvrir les boules de
soumbala
Bois de la racine utilisé comme cure-dent contre
le tabagisme
Annona squamosa L.
pomme cannelle cultivée
Vit du complexe B, vit C, Ca, Fe, P; donne de
bons résultats dans les cures d’amaigrissement.
Contient l’ higénamine, alcaloïde stimulante
du myocarde
Ordre des Caryophyllales Perleb (1826)
• Plantes herbacées rarement ligneuses renfermant
des pigments rouges (anthocyane, bétalaïne)
• Stomates type bicytique, anomalie de structure
secondaire
• Placentation centrale ou basale, ovule recourbé ou
campylotrope d’où un embryon courbe (curviembryé)
Ordre des Caryophyllales Perleb (1826)
•
•
•
•
•
•
•
•
Caryophyllaceae A.L. Juss.(1789)
Molluginaceae/ Aizoaceae Martynov (1820)
Nyctaginaceae A.L. Juss.(1789) 1 carpelle uniovulé
Basellaceae Moq.
Amaranthaceae A.L. Juss.(1789) fruit =akène
Portulacaceae A.L. Juss.(1789)
Cactaceae A.L. Juss.(1789) avec les cladodes
Didieraceae Radkofler (1896) fleurs unisexuées
Ordre des Caryophyllales
Portulacaceae A.L. Jussieu (1789)
Portulaca oleracea L. Portulaca grandiflora L. Talinum triagulare
Ordre des Caryophyllales
Nyctaginaceae A.L. Juss.(1789)
Boerhaavia diffusa
Bougainvillea spectabilis
Ordre des Caryophyllales
Aizoaceae/Molluginaceae
Mollugo nodicaulis Lam.
Glinus lotoides
Trianthema portulacastrum
Ordre des Caryophyllales
Amaranthaceae A.L. Jussieu (1789)
Achyranthes aspera L.
Alternanthera pungens
Ordre des Caryophyllales
Amaranthaceae A.L. Jussieu (1789)
Amaranthus cruentus Gomphrena globosa
Amaranthus spinosus
Ordre des Caryophyllales
Basellaceae Rafinesque-Schmaltz (1837)
Basella alba
Basella rubra
Ordre des Caryophyllales
Cactaceae A.L. Jussieu (1789)
Mammilaria supertexta
Opuntia ficus-indica
Vitaceae A.L.Juss.(1789)
ou Ampelidaceae
• Liane ligneuse, feuille simple palmatilobée, palmati
fide ou feuille digitée, généralement pubescent. La
tige s’accroche au support à l’aide des vrilles qui
sont des tiges transformées.
• Famille composée de 13 genres et près de 800
espèces.les principaux genres sont
• Cissus L. 350 espèces tropicales
• Vitis L. 65 espèces de l’hémisphère nord
Vitaceae A.L. Jussieu (1789)
Cissus populnea
Vitis vinifera L.
Cissus quadrangularis L.
Ordre des Myrtales
• Ovaire infère
• Myrtaceae Juss. : Eucalyptus grand arbre à haute
futaie, feuilles alternes/opposées, l’écorce du tronc
se desquame tout naturellement
• Fleurs apétales, fruit sec déhiscent = pyxide
• Combretaceae R. Br. : Feuilles alternes/ opposées,
Fleurs apétales ou avec pétales et caliciflores, fruit
sec indéhiscent en samare à 2 ailes (Anogeissus,
Terminalia), 4 ou 5 ailes (Combretum)
Eucalyptus L’Herit. (Myrtaceae A.L. Jussieu 1789)
E. citriodora Hook.
Source de Kino
Bio-Eucalyptol : toux, bronchite
En mélange traitement du paludisme
17 espèces introduites pendant
l’époque coloniale (service des Eaux
et Forêts)
Assèche les points d’eau
Type de fruit = pyxide fruit sec
déhiscent par 4 valves supérieurs
E. camaldulensis Dehnh.
Myrtaceae A.L. Jussieu (1789)
Syzygium guinneense (Willd.) DC
Psidium gujava L.
Combretaceae R. Brown1810
Combretum micranthum
Anogeissus leiocarpus
Combretaceae R. Brown1810
Guiera senegalensis J.F. Gmel
Terminalia avicennioides Guill.et Perr.
T .macroptera
Eu- Rosides I
• Malpighiales Martinov (1835) avec principalement une
de plus importantes familles des Euphorbiaceae A.L. de
Jussieu 1789
• Fabales Bromhead 1838 avec la famille des Fabaceae
Lindley (1836) composée de trois sous–familles :
Caesalpinioideae, Mimosoideae, Faboideae.
• Rosales Perleb (1826) avec les familles des
Rhamnaceae A.L. Jussieu (1789) et des Moraceae Link
(1831)
• Cucurbitales Dumortier 1829 avec la famille des
Cucurbitaceae A.L. Jussieu (1789)
Malpighiales - Euphorbiaceae
• Plantes à latex blanc laiteux, feuilles simples
entières et alternes, palmatilobées (ricin), parfois
composées, quelquefois opposées ou réduites en
épines.
• Fleurs souvent unisexuées plantes monoïques ou
dioïques, gynécée constitué de 3 carpelles soudés
surmonté de 3 styles chacun entier, bifide ou
ramifié.
• Le cyathium est un ensemble d’une inflorescence
femelle entourée par 5 inflorescences mâles.
Euphorbiaceae - Crotonoideae
Ricinus communis
Jatropha integerrima
Euphorbiaceae- Crotonoideae
Jatropha curcas
Jatropha gossypifolia
Euphorbiaceae - Crotonoideae
Codiaeum pictum
Manihot esculenta
Euphorbiaceae - Euphorbioideae
Euphorbia hirta
Euphorbia millii
Euphorbiaceae- Acalyphoideae
Acalypha welkesiana
Acalypha hispidula
Fabales
• Anciennement connu sous l’appelation Ordre des
Légumineuses, caractérisé par la production de
gousse et les feuilles composées pennées
• Actuellement formant l’Ordre des Fabales a une
seule famille Fabaceae et 3 sous-familles:
Mimosoideae à feuilles bipennées paripennées,
Faboideae à feuilles imparipennées et dérivées,
Caesalpinioideae à feuilles paripennées et
dérivées.
Fabaceae-Caesalpinioideae
Cassia alata
Cassia sieberiana DC
Fabaceae-Caesalpinioideae
Afzelia africana
Bauhinia rufescens
Fabaceae-Mimosoideae
Faidherbia albida
Acacia nilotica
Fabaceae-Mimosoideae
Mimosa pigra
Neptunia oleracea
Fabaceae-Mimosoideae
Parkia biglobosa
Fabaceae- Faboideae
Crotalaria pumila
Crotalaria retusa
Fabaceae- Faboideae
Tephrosia pedicellata
Indigofera tinctoria
Faboideae
Abrus precatorius L.
Lonchocarpus cyanecens
Ordre des Rosales
• Caractérisé par la présence de plusieurs carpelles
et 4 à n étamines
• Rhamnaceae A.L. de Juss. 1789, hypanthium
nectarifère, 4 ou 5 étamines opposées aux pétales:
Ziziphus Miller, rameaux en zig-zag, inflorescence
axillaire.
• Moraceae Link 1831 sans hypanthium, latex dans
toute la plante, ovaire à 2 carpelles, placentation
apicale. Le faux-fruit est appelé un sycone
Ziziphus mauritiana Lam.
Jujubier (Fr), Mugunuga(M), Tomonon (J)
Fruit drupe comestible : Vit A,
Vit C
• Gâteau de pulpe séchée,
• Ecorce fournit une teinture
couleur cannelle
• Pommes du Sahel, variétés
greffées, en cours de vulgari
sation au Burkina Faso
• Infusion des racines contre
les coliques, autres usages :
contre maladies vénériennes,
inflammation de l’intestin, les
hépatites
Rhamnaceae Miller
Ziziphus mucronata Wild
Z. spina -christi (L.) Wild
Ordre des Rosales - Famille des Moraceae
Ficus benjamina L.
Ficus carica var angelina
Ordre des Urticales -Famille des Moraceae
Ficus sycomorus L.
Ficus sur Miq.
Ordre des Rosales
Famille des Moraceae
Ficus ingens
Ficus vogelii (Miq.)Miq.
O. Cucurbitales Dumortier 1829
Famille Cucurbitaceae A.L.Juss. (1789)
• Herbes annuelles ou vivaces rampantes ou
grimpantes, munies de vrilles, prenant naissance à
chaque nœud, spiralées souvent ramifiées. Feuilles
palmatilobées ou pennatiséquées, souvent dentées
• Fleurs jaunes, blanches, gamopétales à ovaire
infère, à placentation pariétale
• Fruit charnu = péponide
Cucurbitaceae A.L. de Jussieu 1789
Cucurbita maxima
Cucurbita pepo
Cucurbitaceae A.L. de Jussieu 1789
Luffa cylindrica L.
Cucumis melo L.
Citrullus lanatus (Thunb)
Matsum et Nakai var.lanatus
Eu- Rosides II • Brassicales Burnett 1835 avec Brassicaceae (incl.
Capparaceae), Moringaceae, Caricaceae
• Sapindales Dumortier 1829
• Malvales Dumortier 1829
Ordre des Brassicales Bromhead 1838
• Les familles qui illustrent au mieux l’ordre sont
celles des Brassicaceae Burnett 1835 incluant
les Capparaceae ( corolle à pétales libres,
celles des Moringaceae Martnov 1820,
monogénérique et des Caricaceae Dumortier
1829 (latex, fleur de type 5, pétales soudés)
• Huile de myrosine, présence de glucosinolates
fleur souvent tétramère, 2 carpelles libres ou
soudés, souvent à placentation pariétale.
Brassicaceae Burnett 1835
Brassica oleracea
Brassica botritys
Brassicaceae Burnett 1835
Capparis spinosa
Cadaba farinosa Forssk.
Brassicaceae (Capparaceae)
Cleome gynandra L.
Cleome viscosa L.
Caricaceae Dumortier 1829
Carica papaya L.
Tronc non ramifié, grandes
feuilles alternes longuement
pétiolées,
palmatifides et
disposées
en
bouquet
terminal
Les laticifères sont articulés et
anstomosés
Métabolites secondaires :
enzymes protéolytiques
Ordre des Brassicales- Capparales
Moringaceae Martinov 1820
.Le genre
Moringa compte 12 espèces
Moringa oleifera Lam .est connue
pour ses valeurs nutritionnelles et ses
propriétés therapeutiques
Ordre des Sapindales Dumortier 1829
• Ordre caractérisé par l’ovaire supère, la diplostémonie et la
présence de disque nectarifère intrastaminal, présence de
polyphénols (tanins, flavonoïdes, anthocyanidines,…),
• Rutaceae A.L. de Jussieu 1789, essence dans poches
schizolysigènes d’origine épidermique, riche en Vit C
• Burseraceae Kunth 1824, canaux sécréteurs schizogènes
produisant une résine blanchâtre dont la myrrhe, l’encens
• Anacardiaceae Robert Brown 1818
• Meliaceae
• Sapindaceae
Rutaceae A.L. de Jussieu 1789
Les différents agrumes
• A= Citrus grandis, pamplemous se
• B= C. reticulata Blanco,
mandarine
• C= C.deliciosa, clémentine
• D =C.tangelo, grappe fruit
• E= C.paradisi
• F= C. sinensis Osbeck, orange
• G= C.limon (L.) Burm., lemon
• H = C. aurantifolia Christm.-Panz,
citron ou lime
• I = Fortunella japonica (Thumb.)
Sw.
Citrus aurantifolia
Burseraceae Kunth 1824
Commiphora africana (A.Rich.)Engler
Boswellia dalzielii Hutch.
Canarium schweinfurthii Engler
Anacardiaceae R. Brown
Sclerocarya birrea (A.Rich.) Hochst.
Anacardium occidentale L.
Mangifera indica L.
Lannea microcarpa Engl. et Kause
Meliaceae A.L.Juss. 1789
Khaya senegalensis
Trichilia emetica Chiov.
Sapindaceae A.L.Juss. 1789
Blighia sapida
Paullinia pinnata
Malvales Dumortier 1829
• Un grand ensemble avec Malvaceae qui englobe
des anciennes familles appartenant à l’Ordre des
Malvales (Malvaceae, Tiliaceae A.L.Jussieu 1789,
Sterculiaceae Ventenat et Salisbury 1807,
Bombacaceae Kunth 1822)
• Placentation axile, canaux à mucilages et/ou à
résine, nectaires formés de poils glanduleux
agglomérés sur le calice
Malvaceae A.L. de Jussieu 1789
Bombax costatum
Adansonia digitata
Malvaceae
Hibiscus sabdariffa
Abutilon pannosum
Eu-Asterides I
• Ericales Dumortier 1829 décompsé en plantes à
laticifères (Sapotaceae) et sans laticifères
• Solanales Dumortier 1829
• Gentianales Lindl 1833
• Lamiales Bromhead 1838, à fleurs zygomorphes,
avec réduction du nombre d’étamines, feuilles
souvent opposées
Ericales Dumortier 1829
Sapotaceae A.L.de Jussieu 1789
Vitellaria paradoxa Gaertner
Argania spinosa (L.)Skeels
Solanales Dumortier 1829
• Ordre homogène, plantes essentiellement herbacées à
feuilles alternes, fleur de grande taille, gamopétale,
isostémone, androcée synanthéré
• Carpelles pluriovulés : Solanaceae A.L.de Jussieu 1789,
Solanum L., Capsicum L.
• Carpelles biovulés : Convolvulaceae A.L.de Jussieu 1789,
Ipomoea L. avec 600 espèces, Convolvulus L. 250 espèces
Solanaceae A.L. de Juss. 1789
Lycopersicum esculentum Miller
Solanum tuberosum L.
Capsicum frutescens L.
• Pilipili, Piment de cayenne, kiparé
• Epices qui peuvent aider à combattre la
douleur et à perdre du poids
(amaigrissant)
• La principale substance est la capsaïne
source de la saveur piquante des fruits
ceux-ci sont riches en Vit A, Vit C, Vit B1,
en caroténoïdes, en flavonoïdes
• Eviter les surdoses, risque du cancer de
la vésicule biliaire.
• Piment fort : langue d’oiseau
Capsicum annuum L.
Le poivron, piment d’ornement
Vit A, Vit C, Vit B1, Ca, Fe,
Goût et arôme doux et sucré
Consommé dans les crudités, les
brochettes, accompagne la sauce
Le poivron culinaire ou piment
doux
Convolvulaceae A.L. de Jussieu 1789
Ipomoea batatas Poir.
• La consommation en quantité contrôlée
protège contre l’obésité
• Recommandé, grillé au four ou sur
braise, en cas d’hypertension artérielle
d’artériosclérose par sa richesse en
provit A. Contient aussi Vit B1, B2, B3,
Vit C, Vit E, Ca, P, Mg, Fe, K, Zn.
• Sportifs et convalescents 2 à 3 repas
de midi/semaine
• Feuilles en sauce ou pour traitement du
cuir chevelu
Gentianales Lindl. 1833
• Apocynaceae A.L. de Juss. (1789) (inclus
Asclepiadaceae Borkhausen 1797) présence de
latex blanc, ovaire supère, carpelles souvent
séparés, réunis seulement au sommet, préfloraison
tordue
• Rubiaceae A.L. de Juss. (1789), pas de latex,
ovaire infère, stipules interpétiolaires
Apocynaceae A.L. de Juss. (1789)
Plumeria alba
Catharanthus roseus
Stapelia sp
Calotropis procera Ait
Apocynaceae A.L. de Juss. (1789)
Caralluma dalzielii
Holharrena floribunda (G.don) Durand
Gentianales -Rubiaceae
Feretia apodanthera
Coffea arabica L.
Coffea canephora var robusta
Gardenia Ellis. (Rubiaceae)
Gardenia erubescens
G. aqualla Stapf et Hutch
.
G.ternifolia Schumach. et. Thonn.
Ordre des Lamiales
• Tige à section quadrangulaire, feuilles opposées ou
verticillées, simples ou composées imparipennées, fleurs
gamopétales, zygomorphes et tétradynames
• Les principales familles composant l’ordre sont:
• Verbenaceae Jean Saint Hilaire 1805,
• Lamiaceae Martinov 1820
• Scrophulariaceae A.L.de Jussieu 1789
• Acanthaceae A.L.de Jussieu 1789
• Bignoniaceae A.L.de Jussieu 1789
Verbenaceae Jean Saint Hilaire 1805
Clerodendron quadriloculare
Gmelina arborea Roxb.
Verbenaceae Jean Saint Hilaire 1805
Stachytarpheta angustifolia
Tectona grandis L.f.
Verbenaceae Jean Saint Hilaire 1805
Lantana camara L.
Lantanier (Fr), nassar liliu sibi
(M)
Plante aromatique très riche en
camphre, utilisée pour traiter
les maladies respiratoires
Traite l’hypertension arterielle,
tigette en cure-dent
Feuilles traitent les affections
buccales
Fruits verts très toxiques,
consommées à maturité.
Attention aux enfants
Lamiaceae Martinov 1820
Ocimum americanum L.
Ocimum basilicum L.
Mentha piperita
Lamiaceae Martinov 1820
Solenostemon rotundifolius (Poir.) Morton
Orthosiphon pallidus A. Chev.
Scrophulariaceae A.L.de Jussieu 1789
Striga hermonthica Benth.
Striga aspera (Wild.)Benth.
Striga asiatica (L.) O Ktze
Acanthaceae A.L.de Jussieu 1789
Acanthus spinosus L. Peristrophe bicalyculata (Retz) Nees
Thymus vulgaris L.
Acanthaceae A.L.de Jussieu 1789
Lepidagathis anobrya Nees
Coldenia procumbens L.
Bignoniaceae
A.L.de Jussieu 1789
Thunbergia natalensis Hook.
Stereospermum kunthianum
Cham.
Incarvillea delavayi Bureau
et Franch.
Bignoniaceae A.L.de Jussieu 1789
Tecoma stans (L.) Kunth
Newbouldia laevis (P.Beauv.) Seeman ex
Bureau
Eu – Asterides II
Ordre des Asterales Lindley 1833
• Ordre est composé de 11 familles dont la principale
est celle des Asteraceae Martinov 1820.
• La plus vaste famille des Phanérogames avec 1530
genres et plus de 23 000 espèces. Famille
cosmopolite rencontrée sur toute la surface du
globe. Les principaux genres sont : Vernonia avec
1000 espèces, Helichrysum 500 espèces, Artemisia
400 espèces, Aster 250 espèces, Bidens 200
espèces
Asteraceae Lindley 1833
Vernonia cinerea (L.) Less.
Vicoa leptoclada (Webb.) Dandy
Vernonia colorata (Wild) Drake
Asteraceae Lindley 1833
Vernonia kotschyana Schum
Tridax procumbens L.
Asteraceae Lindley 1833
Zinnia sp
Zinnia elegans Jacq.
Zinnia magellan
Akènes des Asteraceae
Lactuca serriola L.
Vernonia colorata
Type de pappus ou aigrette
LILIOPSIDA(Monocotylédones)
•
•
•
•
•
•
•
•
Ordre des Alismatales Dumortier 1829
Ordre des Liliales Perleb 1826
Ordre des Asparagales Bromhead 1838
Ordre des Dioscoreales J.D. Hooker 1873
Ordre des Arecales Bromhead 1840
Ordre des Poales Small 1903
Ordre des Commelinales Dumortier 1829
Ordre des Zingiberales Grisebach 1854
Ordre des Alismatales Dumortier 1829
• Il est classé parmi les Monocotylédones archaïques
• Plantes aquatiques, hydrophytes, plantes à spadice
bien enveloppé dans une spathe.
• Les principales familles qui composent l’ordre sont
• Alismataceae Ventenat 1799,
• Butomaceae Mirbel 1804
• Hydrocharitaceae A.-L. de Jussieu 1789
• Araceae A.-L. de Jussieu 1789 (la seule à étudier)
Amorphophallus Blume ex Decne
A. abyssinicus A.Rich. A. titanum Becc
A. dracontioides (Engl.) N.E. Br
Anchomanes difformis (Blume) Engl. (Araceae)
l Daka (bwa),Fadé (M)
• Plante toxique par la présence de
substances cyanogénétiques
• Utilisée lors des rites initiatiques
des jeunes filles chez les Karaboro
• Tubercules consommés en période
de crises de subsistance en
présence du jus de tamarin
Araceae (ornementale, alimentaire)
Caladium bicolor
Colocasia esculenta (L.)Schott
Monoctylédones supérieurs
• Deux grands ensembles à considérer :
• Les Liliiflores plantes de grande taille, à rhizome, à
bulbe ou à tubercule, périanthe à tépales, vaisseaux
imparfaits, albumen protéagineux ou à hemi - cellulose.
• Les Commeliniidae, inflorescence compacte,
périanthe à pièces bien distinctes, carpelles uniovulés,
fruits sont donc des akènes et caryopses, mais peuvent
être des drupes ou exceptionnellement des baies, à
vaisseaux parfaits, albumen oléagineux ou amylacé.
Les Liliiflores - Ordre des Liliales
Gloriosa superba
Aloe vahombe
Aloe sp.
Ordre des Asparagales Bromhead (1838)
(APG III)
•
•
•
•
•
•
Alliaceae Batsch ex Borkhausen 1797
Amaryllidaceae J. St Hilaire1805
Asparagaceae A.-L. de Jussieu 1789
Agavaceae Dumortier 1829
Iridaceae A.-L. de Jussieu 1789
Orchidaceae A.-L. de Jussieu 1789
Alliaceae Batsch ex Borkhausen (1797)
Allium porum L.
Allium sativum L.
Allium cepa L.
Amaryllidaceae J. St Hilaire
Pacrantium triantum
Crinum purpuraceum
Asparagaceae A.-L. de Jussieu 1789
Asparagus officinalis L.
Dracaena marginata
Sanseveria
Agavaceae Dumortier 1829
Agava americana
Agava sisalana
Iridaceae A.-L. de Jussieu 1789
Gladiolus cardinalis
Gladiolus klattianus Hutch.
Orchidaceae A.-L. de Jussieu 1789
Orchis purpurea
Vanilla planifolia
Angraecum sesquipedale
Ordre des Dioscoreales J.D. Hooker
1873
• Ovaire infère, fleurs unisexuées on y range
trois familles dont la famille des Dioscoreaceae
R. Brown 1810
• Herbes émergeant d’un rhizome charnu ou
d’un gros tubercule avec des tiges volubiles ou
rarement dressées
• Présence presque permenente de cristaux
d’oxalate de calcium
Dioscoreaceae R. Brown 1810
D.cayennensis
D. bulbifera
Tacca leontopetaloides (L.) Ktze
Dioscoreaceae R. Brown 1810
Dioscorea dumetorum
Dioscorea alata L.
Commeliniidae -Ordre des Arecales
• Fait partie de la sous-classe des Commeliniidae.
Plante souvent arborescente par le pseudo-tronc
dont la hauteur peut dépasser 10 m. les feuilles en
rosette terminale sont palmées ou pennatisequées.
• Les fruits sont des drupes le mésocarpe est
souvent fibreux
Arecaceae C.H. Schultz
Lodoicea maldivica
(coco fesse)
Hyphaene thebaica (L.)Mart
(Palmier doum
Borassus sp. (rônier)
Ordre des Poales Small 1903
•
•
•
•
•
Typhaceae A.-L. de Jussieu 1789,
Juncaceae A.-L. de Jussieu 1789
Cyperaceae A.-L. de Jussieu 1789,
Poaceae (R. Brown) Barnhart 1895,
Bromeliaceae A.-L. de Jussieu 1789,
Typhaceae A.-L. de Jussieu 1789
Juncaceae A.-L. de Jussieu 1789
Typha australis
Juncus ensifolius
Cyperaceae A.-L. de Jussieu 1789
Kyllinga sp
Fimbristylis dichotoma
Cyperaceae A.-L. de Jussieu 1789
Cyperus esculentus L. C. podocarpus
C. rotundus L.
C. papyrus L.
Poaceae (R. Brown) Barnhart 1895
Pennisetum pedicellatum
Pennisetum glaucum
Poaceae (R. Brown) Barnhart 1895
Imperata cylindrica
Eragrostis tremula
Saccharum officinarum
Poaceae (R. Brown) Barnhart 1895
Oryza sativa L.
NERICA
Oryza glaberrima Steud
Bromeliaceae A.-L. de Jussieu 1789
Ananas sativus L.
Tillandsia L.
Ananas comosus (L.)Merr.
Ordre des Commelinales Dumortier 1829
Pontederiaceae Kunth 1816
Eicchornia crassipes Sloms-Laub
Eicchornia natans (Beauv.) Sloms-Laub
Ordre des Commelinales Dumortier 1829
Commelinaceae Mirbel 1804
Tradescantia pallida-purpurea
T. zebrina
Murdannia simplex
Commelina benghalensis L.
Commelinaceae Mirbel 1804
Cyanotis lanata Benth.
Aneilema aequinoctiale
Aneilema beninense P.Beauv
Cyanotis longifolia Benth.
• .
Zingiberales Grisebach (1854)
•
•
•
•
•
•
Musaceae A.L. de Jussieu 1789
Strelitziaceae Hutchinson 1934
Heliconiaceae Nakaï 1941
Zingiberaceae Martinov 1820
Costaceae Nakaï 1941
Cannaceae Nakaï 1941 monogénérique
• Feuilles à disposition distique
Musaceae A.L. de Jussieu 1789
« Faux tronc » de bananier
Regime de banane
Musa L.
Banane légume à faire cuire
Musa paradisiaca L.
Bananes à dessert
Musa sapientum L.
Strelitziaceae Hutchinson 1934
Strelitzia reginae Banks ex Dryander
La fleur est constituée des sépales en
bleu et des pétales en couleur orange
Strelitziaceae Hutchinson (1934)
Ravenala madagascariensis Sonn.
L’arbre du voyageur, espèce
monocaule endémique de Madagascar
peut atteindre 10 à 30 m de hauteur
Heliconiaceae Nakaï 1941
famille monogénérique riche d’une centaine d’espèces
Heliconia pendula
Heliconia pisstacorum
Zingiberaceae Martinov 1820
Zingiber officinalis Roscoe
Curcuma longa L.
Zingiberaceae Martinov 1820
Kaempfiera rotunda L.
Aframomum melegueta Schumann
Costaceae Nakaï 1941
Costus igneus
Costus speciosus (Koenig) Smith, source
de diosgénine, matière première pour
l’hémisynthèse de divers stéroïdes
Conclusion
• Bref aperçu de la systématique des plantes à fleurs
donc du grand groupe des Phanérogames, de la
division des Spermaphytes, de l’Embranchement des
Magnoliophyta
• Il n’a concerné que les caractères macro–morpho
logiques de l’appareil végétatif et des fleurs
• L’enseignement avait pour objectif de montrer la
diversité dans le règne végétal, d’attirer l’attention sur
les familles caractéristiques de la zone soudano
sahélienne.
Bibliographie
• Botineau M.,2010 – Botanique systématique et
appliquée des plantes à fleurs. Ed. Tec.et doc. 1335
pages + 32 planches
• Hutchinson J.et Dalziel J.M., -Flora of West Tropical
Africa vol 1 part 1: 19, part 2:19; vol 2 part 1: 1931, part
2 : 1963
• Mabberley D.J., 1993 – The Plant-Book , a portable
dictionary of the higher plants. Ed. Cambridge
university press.707 pages
• Navigation sur Google images
Téléchargement
Explore flashcards