Telechargé par Lahouari Fatah

1-Introduction-Normalisation-d-Deutsch-Total

publicité
La normalisation – introduction
Denis Deutsch - CNRS Solaize le 01.02.2012
C’est quoi la normalisation ?
Pourquoi normaliser ?
Comment fonctionne la normalisation ?
2 SCF - Solaize - 01.02.12
C’est quoi la normalisation ?
Situation assez connue dans l’entreprise:
3 SCF - Solaize - 01.02.12
C’est quoi la normalisation ?
la normalisation c’est tout simplement un langage commun
commun à des partenaires économiques, financiers, techniques, sociaux …
= les parties prenantes (stakeholders)
4 SCF - Solaize - 01.02.12
Pourquoi normaliser ?
Exemple
• The basic model of a VW Golf (Golf 4 – year 2000) is made up of 4 786
different parts, with a total of 16 897 individual parts for one car.
• 4 219, almost a quarter of these, are standardized components.
• Standardized components are 20% to 60% cheaper than customized
components
• This contributes greatly to reducing the cost of the product. Standard
parts are systematically documented and maintained in the company's
standards department. Standards ensure that complex technical
systems function correctly and that legal requirements are fulfilled
Source: "Gut in Norm", VOLKSWAGEN magazin 1/2000, pp. 82–85
C’était en 2000, la standardisation a encore progressé depuis cette époque
5 SCF - Solaize - 01.02.12
Pourquoi normaliser ?
l’Europe et le CEN
After , la norme européenne supplante les normes nationales
(française,
allemande, italienne …, s’il en existait sur le même sujet )
Nota :
une seule norme dans toute l’Europe
aujourd’hui si un pays européen veut créer une norme sur un sujet donné , il doit
préalablement informer les autres pays (directive 98/34 datant de 1998)
Si personne n’est intéressé le-dit pays élabore « sa » norme
Sinon les pays intéressés contribuent et çà devient une norme européenne
6 SCF - Solaize - 01.02.12
Pourquoi normaliser ? Normalisations réussies/ratées
Conteneur (réussie)
norme ISO 668
(4è édition en 1988, 5è en 1995)
… « engin de transport » …
dans le langage courant on parle de « boîtes » (boxes !)
La flotte conteneurisée est passée de 1.5 millions de boites en 1988 à > 12 millions en 2009 ( + 10.5%/an pendant 20 ans …)
MP3 (réussie)
Algorithme de compression audio (/10 environ) inclus dans le projet européen Eureka entre 1987 et1994
A débouché sur 2 normes ISO/CEI 11172-3 (1993) et 13818-3 (1995) et des royalties pendant 20 ans pour ses licenciés (Philips,
Thomson, France Télécom et quelques autres)
et largement utilisé !
Fréquence des courants électriques (loupée)
50 Hz en Europe / 60 Hz aux US (moteurs incompatibles)
7 SCF - Solaize - 01.02.12
Pourquoi normaliser ?
Les normes sont diverses et variées : comportementales (respects des ‘codes’),
techniques (matériels, produits, méthodes d’essai), organisationnelles (normes de
management 9001, 14001, 26000 …), et règnent partout dans la vie de tous les jours
Elles sont aussi (malheureusement) méconnues
Les normes techniques sont destinées à répondre à des objectifs
d’interopérabilité, de qualité et de sécurité, et à faciliter le commerce
Les normes sont vivantes : elles naissent, évoluent, (meurent !)
La maîtrise des normes représente un enjeu économique considérable. Elle est
aussi un outil d'intelligence économique
Les normes sont au cœur d’une économie qui fonctionne bien
8 SCF - Solaize - 01.02.12
Comment fonctionne la normalisation ?
9 SCF - Solaize - 01.02.12
Les acteurs de la normalisation
en France, en Europe et dans le monde
ISO
ISO
CEI
CEI
Niveau
international
AFNOR
AFNOR (dont
(dont UTE)
UTE)
UTE
UTE
Niveau
français
CENELEC
CENELEC
Niveau
européen
UIT
UIT
ETSI
ETSI
CEN
CEN
Télécommunications
Autres domaines
ITU / UIT / International Telecommunication Union
ISO / ISO / International Organization for Standardization
IEC / CEI / International Electrotechnical Commission
Électricité Électrotechnique
CEN / CEN / European Committee for Standardization
CENELEC / CENELEC / European Committee for
Electrotechnical Standardization
ETSI / ETSI / European Telecommunications Standards Institute
Sigle anglo-saxon / sigle français / Libellé anglo-saxon
10 SCF - Solaize - 01.02.12
Les acteurs de la normalisation
ISO – International Organization for Standardization
Réseau de 163 pays fondé le 23 février 1947
L’ISO est une Organisation Non Gouvernementale (ONG),
La participation à l’ISO est ouverte uniquement aux instituts de normalisation
de chaque pays (AFNOR pour la France, DIN Allemagne …) ,
Les normes ISO sont des documents techniques qui fournissent un cadre
pour développer des technologies, des services compatibles mondialement,
Les normes ISO sont développés par des comités techniques comprenant des
experts venant des industries et de la recherche publique,
Les normes ISO sont volontaires,
L’ISO en tant qu’organisme ne réglemente pas et ne légifère pas,
L’ISO n’a pas d’autorité légale pour appuyer la mise en œuvre et l’application
des normes,
Des normes ISO ont été adoptées, dans certains pays, comme éléments de
leur cadre réglementaire.
11 SCF - Solaize - 01.02.12
Les acteurs de la normalisation
l’organisation de l’ISO
163 pays
163
163 membres
membres
Assemblée
Assemblée Générale
Générale (AG)
(AG)
Conseil
Conseil
TC
TC
SC
SC
GT
GT
Gouvernance
Bureau
Bureau de
de Gestion
Gestion
Technique
Technique (TMB)
(TMB)
Groupes
Groupes techniques
techniques
consultatifs
consultatifs (TAG)
(TAG)
SC
SC
DIN : Allemagne
BSI : UK
ANSI : USA
AFNOR : France
AENOR : Espagne
SAC : Chine
JISC : Japon
UNI : Italie
NEN : Pays Bas
SIS : Suède
etc …
SC
SC
GT
GT
TC
TC
SC
SC
TC
TC
SC
SC
Programmation
SC
SC
GT
GT
GT
GT
GT
GT
Élaboration
des normes
Le schéma d’organisation des instances européennes et nationales est assez similaire à celui de l’ISO
12 SCF - Solaize - 01.02.12
Les acteurs de la normalisation
quelques autres !
ASTM etc… ; zoom AFNOR
les NSBs = National Standard Bodies (AFNOR pour la France, DIN pour l’Allemagne, BSI
pour UK, ANSI pour US …) sont seuls habilités à participer à l’élaboration de normes
internationales et surtout à voter dans les instances supranationales
Néanmoins il existe aussi des SDOs = Standards Developer Organisations qui ont
souvent forgé des normes bien avant l’ISO et le CEN
par exemple: API (US), EI (UK, anciennement IP), ASTM (US), SAE (US, lubes)
leur vocation est aussi de créer des normes (souvent à but lucratif !)
contrairement aux NSBs elles ne représentent pas les pays
mais leur compétence est reconnue et leurs experts et ceux de l’ISO travaillent souvent dans
des groupes joints (ASTM-ISO par exemple)
AFNOR
AFNOR centralise l’effort de normalisation français
20 000 experts français travaillent au sein de près d’un millier de commissions de normalisations (CN)
Ces commissions sont pour la plupart des ‘miroirs’ des commissions internationales
Les commissions sont réparties dans 26 bureaux de normalisation (BN) : 25 bureaux sectoriels (par exemple
Pétrole, Gaz, Utilisation rationnelle de l’énergie, mais aussi Automobile, Techniques du bâtiment, Acier,
Mécanique …) et un BN ‘AFNOR’ regroupant les commissions qui ne sont pas logées dans un BN sectoriel
Les commissions françaises ont 2 tâches essentielles : définir sur leur sujet de compétence une position
française + définir quels experts français iront travailler dans les WG parents internationaux (working groups)
Voir site AFNOR http://www.afnor.org/metiers/normalisation/organisation-du-systeme-francais-de-normalisation
13 SCF - Solaize - 01.02.12
Normalisation, réglementation, certification ?
C’est pas pareil ces trucs ?
Normalisation , réglementation
La porte (exemple de norme comportementale) :
Si vous lâchez la porte sur la personne qui vous suit vous n’êtes pas hors la loi
(il n’y a pas encore de réglementation qui impose de tenir la porte)
simplement vous ne respectez pas la « norme comportementale » habituelle
La norme est d’application volontaire ; la réglementation contraint (c’est la loi)
nota : parfois la réglementation s’appuie sur une norme (la spécification de l’essence
en Europe par exemple)
Normalisation , certification
(on oublie la porte) Certifier c’est attester que quelque chose est conforme
Exemple :
Il existe une norme sur un robinet (pourquoi pas !)
J’achète à un fournisseur le robinet correspondant à la-dite norme (c’est le fournisseur qui le dit !)
Le robinet casse
La 2è fois j’achète le robinet à un fournisseur « certifié » çàd qui a été contrôlé par un organisme
tiers
Le robinet peut encore casser mais les risques sont moindres …
Surtout si le certificateur est fiable, indépendant et a pignon sur rue
La certification repose généralement sur une norme (exemple : ISO 9001 – qualité)
14 SCF - Solaize - 01.02.12
Quelques réflexions pour terminer
567 normes ISO s’appliquent aux véhicules routiers …
15 SCF - Solaize - 01.02.12
Quelques réflexions pour terminer
La normalisation est le langage commun aux acteurs de la vie économique ;
comme de la vie courante (même si on ne s’en aperçoit pas)
Comme tout langage elle facilite les relations entre les parties prenantes
(partenaires) ; in fine elle économise des sous (argument généralement porteur
dans l’entreprise !)
Les travaux de normalisation se font surtout à l’échelon international
par les experts internationaux d’un domaine donné (english impératif !)
très peu de normes franco-françaises
3 organismes phare ‘worldwide’: ISO, IEC (élec) et ITU (télécom)
les 3 pendants européens = CEN, CENELEC et ETSI
AFNOR est incontournable pour porter la voix de la France (international
comme Europe), idem le DIN en Allemagne, BSI en UK etc
Les normes sont d’application volontaire (contrairement à la règlementation)
La normalisation est une école du consensus
16 SCF - Solaize - 01.02.12
back-up
17 SCF - Solaize - 01.02.12
Comité Européen de Normalisation
Fondé en 1961, par les organismes de normalisation des pays de la
Communauté Economique Européenne,
Les normes européennes sont élaborées à la demande de l’industrie,
Le CEN est également mandaté par la C.E. pour supporter la
législation. Dans ce cas ces normes harmonisées sont publiées au
J.O.. Les produits manufacturés satisfaisant ces normes bénéficient
d’une présomption de conformité aux Directives,
Les normes européennes doivent favoriser le libre échange, la
sécurité des travailleurs et des consommateurs, la protection de
environnement, contribuant ainsi aux objectifs de la C.E..
Les normes européennes sont transcrites ensuite automatiquement
en normes nationales,
18 SCF - Solaize - 01.02.12
Comment fonctionne la normalisation - en externe
Normaliser c’est écrire une norme
Il faut des experts de toutes les PP (typiquement & a minima un représentant d’un
fournisseur et un représentant d’ un acheteur)
Pourquoi ? car une norme est élaborée par consensus entre les PP
Écrire = parfois ex nihilo (nouveau domaine) ; souvent faire une mise à jour
Par exemple la norme API 5L (Steel pipe for pipeline transportation systems) en était à sa 44è version en 2007
Les normes internationales (ISO, IEC, ITU, CEN-CENELEC, ETSI …) sont écrites par
des experts de tous pays ; une fois écrite par un WG, ce ‘draft’ est soumis à un vote
où les pays (pas les sociétés !) votent ; la voix de la France = l’organisme officiel de
normalisation = AFNOR
C’est pourquoi il est nécessaire d’être reconnu par AFNOR (et de participer aux commissions françaises)
Rappel : Total préconise l’utilisation de normes internationales - évidemment
19 SCF - Solaize - 01.02.12
Total representation in ISO TC67
Total chairman
x
Total expert participant
2
Number of
TOTAL
experts
participating
in different
WGs of
these SCs
8
4
9
3
8
2
1
2
3
3
9
20 SCF - Solaize - 01.02.12
Téléchargement
Explore flashcards