Telechargé par b.alamowitch

chir-obsit-chir-gb-14-10-08-1226093381148790-8

publicité
Chirurgie bariatrique
Dr G. BECOUARN
INTRODUCTION (1)
L’obésité est la deuxième cause de mortalité en France après le
cancer et avant les pathologies cardio-vasculaires (environ 50.000
décès / an).
L’obésité est une MALADIE dont les causes sont multi-factorielles
(génétiques, environnementales au sens large).
En 2006 (enquète ObEpi) 29,6% de la population était en surcharge
pondérale et 12,4% était obèse (0,8% avec un IMC > 40 kg / m2).
Que faire face à un patient de plus de 18 ans
venant consulter pour un problème de poids ?
1. Calcul de l’I.M.C. = poids (kg) / taille2 (m)
2. Recherche de comorbidités
 Dyslipidémies
 HTA
 Diabète type II
 Pathologies cardio-vasculaires (avis cardiologique)
 Syndrome d’apnées du sommeil (avis pneumologique)
 Pathologies ostéo-articulaires
 Cancers associés (côlon, sein…)
3. Recherche d’étiologies possibles
 Etiologies endocriniennes (thyroïdiennes, surrénaliennes …)
 Etiologies psychologiques (traumatismes affectifs variés)
 Etiologies environnementales
Etymologie
βάρος, baros (« poids »), et de ιατρός, iatros
(« médecin »)
Techniques chirurgicales
Opérations restrictives pures.

Action sur l’estomac uniquement afin de diminuer les
apports.
Opérations « mixtes » (malabsorptives et
restrictives).
Action conjointe sur l’estomac et sur l’intestin grêle
pour y ajouter de la malabsorption.
 Elles peuvent être fortement restrictives et peu
malabsorptives ou inversement

Opérations restrictives pures
Anneau gastrique ajustable
Opérations restrictives pures
Gastroplastie verticale calibrée de Masson - Mac Lean
Opérations restrictives pures
Sleeve gastrectomie
Opérations «mixtes» restrictives prépondérantes
By pass gastrique
Opérations «mixtes» malabsorptives prépondérantes
Diversion bilio-pancréatique avec switch duodénal
Rôle de la chirurgie bariatrique
dans la perte de poids
Techniques
Perte d’excès de poids
à 5 ans
Anneau gastrique
40 - 50 %
By pass gastrique
65 -75%
Diversion bilio-pancréatique
75 – 85 %
Rôle de la chirurgie bariatrique
dans le traitement du diabète type II
chez l’obèse
Résolution du diabète type II:
95% pour la diversion bilio-pancréatique
 85% pour le by pass gastrique
 48% pour l’anneau gastrique

Rôle de la chirurgie bariatrique
dans la résolution d’autres
comorbidités
Comorbidités
Résolution
Apnées du sommeil
> 95 %
HTA
80 %
Hypercholestérolémie
70 – 80 %
Indications
Consensus sur l’indication chirurgicale mais pas sur les techniques.
> 18 ans
Absence de contre indication référencée
IMC > 35kg/m² si comorbidités ou > 40kg/m² sans comorbidités.
IMC < 35kg/m² si échec d’une précédente technique chirurgicale
Près de 500.000 français éligibles à la chirurgie pour environ 16.000 interventions
IMC entre 35 et 40 kg/m²
Indications
Techniques
Ttes comorbidités autres que
Diabète type II
Sleeve gastrectomie
ou
Anneau gastrique
Diabète type II
By pass gastrique
IMC entre 40 et 50 kg/m²
Indications
Techniques
Compliance au suivi
By pass gastrique
Doute sur la compliance
Sleeve gastrectomie
ou
Anneau gastrique
IMC entre 50 et 60 kg/m²
Indications
Techniques
Compliance au suivi
DBP-DS
ou
By pass gastrique
Doute sur la compliance
Sleeve gastrectomie
ou
Anneau gastrique
Cas particuliers
IMC > 60 kg/m²
Anneau gastrique ou sleeve gastrectomie première puis autre
intervention à distance en fonction de l’IMC atteint.
Age > 60 ans
Sleeve gastrectomie
Echec d’une technique restrictive
By pass gastrique ou DBP-DS
Conclusion
Les bénéfices de la chirurgie sont désormais admis tant sur l’amélioration de la
qualité que de l’espérance de vie malgré ses risques (mortalité 0,1 à 0,3%, morbidité 1 à
5%).
Elle ne peut se concevoir qu’au terme d’une réflexion au sein d’une équipe
multidisciplinaire structurée et pouvant organiser un suivi post-chirurgical
clinique et biologique à vie.
La chirurgie bariatrique peut-elle ouvrir la voie vers la Chirurgie
Métabolique ?
Téléchargement
Explore flashcards