Telechargé par saida mecheri

1-Preparer et survivre a sa these-2012

publicité
Comment préparer et survivre à sa thèse de
doctorat en médecine ?
ou
Supplique à la génération Y – SMS - QCM
Jean-Marc Franco (UFR santé)
Laeatitia Huiart (CHU)
Bernard-A Gaüzère (CHU)
Novembre 2012
1
2
Introduction
• Thèse de Doctorat en Médecine : souvent le premier contact avec la
rédaction médicale.
• Travail original, travail de recherche.
• Premier objectif : outre de devenir docteur en médecine, l’objectif
de la thèse est de transmettre un message scientifique.
• Deuxième objectif : être lu, ce qui dépend de la valeur du contenu
scientifique, et, à intérêt scientifique comparable, de la qualité de la
rédaction.
• La rédaction scientifique est une technique dérivée de la science, et
non de la littérature ou de la poésie.
• Bon usage des langues, strict respect des règles grammaticales.
3
LA THÈSE : UNE AFFAIRE DE BONS
CHOIX DANS LE BON ORDRE
4
Trois points
1.
Choisir







2.
3.
Le directeur de thèse
Le sujet
Le titre
La question de recherche
Le rapporteur de thèse
Le président du jury
Les membres du jury
Le projet de thèse
Les démarches administratives
5
Introduction
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
–
–
Une organisation à mettre en place
Dans la réalité l’ordre des choix est variable
Trois points avant la thèse (sujet et directeur de thèse, bibliographie,,)
Une qualité des thèses à améliorer
Des responsabilités à partager
Un objectif de publication à atteindre
Ecouter vos collègues qui viennent de soutenir leur thèse
Nécessité de définir des critères d’acceptation d’un sujet de thèse
Une formation à structurer : Module d’enseignement interactif sur 3 ans ?
Congrès, journée ..
Prendre du temps pour gagner du temps
Nécessité d’apprendre à écrire
Le portfolio
Rédaction d’un journal médical ?
6
7
Choisir le directeur de thèse (1)
• PH, MG (maître de stage), PA, MCA, PUPH
• Disponibilité : (pas de délégation), se mettre d’accord sur le temps
consacré et prévoir les moyens de communication
• Compétences scientifiques et méthodologiques requises : conseils
sur les méthodes de collecte, analyse des données, ressources…
• Aidant pour le choix du sujet, intéressé et compétent dans le sujet
choisi
8
Choisir le directeur de thèse (2)
•
•
•
•
De bonne composition, dans une relation d’aide
Bien s’entendre avec son directeur de thèse
Peut faire partie du jury de thèse
Responsabilité : doit diriger et donc éventuellement réorienter, si le
sujet est trop vaste.
9
Choisir le sujet de thèse (1)
• Une thèse de médecine n’est pas une thèse de science !
• Souvent les sujets que l’on voit arriver ressemblent à des sujets de
thèse de science.
• Ne pas être trop ambitieux
• Une belle petite étude qui répond à une question précise vaut
mieux que le survol d’une thématique entière de finalement ne
répond à aucune question.
10
Choisir le sujet de thèse (2)
•
•
•
•
•
Le sujet : choisi et non imposé (centres d’intérêt personnels)
Refusez un sujet qui ne vous intéresse pas
Le sujet doit être faisable, pertinent, nouveau
Clinique (la pratique médicale), biologique, en santé publique
Thème économique, professionnel (l’exercice professionnel, la
formation), organisationnel, historique…
• Etude descriptive (prévalence, étude transversale)
• Etude analytique (étude d’observation ou expérimentale)
11
Choisir le sujet de thèse (3)
•
•
Etude de recherche sous-tendue par une hypothèse (objectifs,
méthode, population cible, résultats attendus)
• Etude d’observation (cohorte, cas-témoins)
• Etude expérimentale avec (ou sans) comparaison (avec ou sans
groupe témoin, randomisé ou non)
Types d’études :
• Enquête rétrospective, prospective
• Enquête de pratique, audit
• Enquête d’opinion, de satisfaction, de qualité de vie
• Entretiens semi-structurés
12
Choisir un titre (1)
•
•
•
•
•
•
C’est une étiquette pour vendre votre thèse
Reflet exact de la thèse
Maximum de signification, minimum de mots (10 à 15 mots)
Titre définitif à la fin pour qu’il corresponde au mieux au contenu
Pas de règle mais il doit être décrire le contenu de la thèse
Pas d’abréviation, de formule chimique, nom commercial, jargon
13
Choisir un titre (2)
•
•
•
•
Le plus informatif possible (mot informatif au début)
Précisions possibles sur le lieu ou la période du travail
Eviter le point d’interrogation, éviter les mots « morts »
Chaque mot du titre est indexé et interrogeable dans la base de
données TELETHESES ou SUDOC (formulaire d’enregistrement)
• Ne pas hésiter en fin de travail à formuler de nouveau le titre qui
doit être « l’élément final de la rédaction ».
14
Choisir la question de recherche (1)
• Elle est posée dans l’introduction qui :
 Suscite l’intérêt du lecteur
 Répond à la question pourquoi avez-vous fait ce travail ?
 Courte, simple, utilise le présent pour les données validées et
les généralisations
 utilise le passé pour exposer les résultats des auteurs cités
• Le lecteur dont comprendre le raisonnement qui a conduit au choix
de votre question qui doit être simple claire et précise
• Fait un lien avec les connaissances du lecteur et de l’auteur
• Un objectif principal doit être détaillé et les secondaires précisés
15
Choisir la question de recherche (2)
• Elle est posée dans l’introduction qui se compose de trois parties :
 Le « connu » : préciser les données validées (références
pertinentes)
 L’inconnu : pourquoi ce domaine n’a jamais été exploré ? Pas
d’intérêt à explorer le connu : le travail doit être original
 La question : c’est la fin de l’introduction et elle est posée dans
le domaine de l’inconnu (« entonnoir »).
• Transformer l’inconnu en connu et tester une hypothèse avec
l’objectif de prouver quelque chose.
• Une recherche documentaire précède la rédaction de l’introduction
: sélectionner les faits principaux connus et qui justifient le choix
des hypothèses.
16
Exemple
Titre : LE MEDECIN GENERALISTE ET LA CONTRACEPTION FEMININE
Evaluation des connaissances et pratiques professionnelles des médecins de
la commune de Saint Paul à l’Ile de La Réunion.
Contexte : Le taux d’IVG très élevé à La Réunion. 1 grossesse /3 est qualifiée
de « non prévue » et donne lieu dans 60% des cas à une IVG. 2 grossesses
non prévues/3 surviennent chez des femmes qui déclarent utiliser un
moyen contraceptif au moment de la survenue de la grossesse. Suite à la
pénurie annoncée des gynécologues, les MG vont être de plus en plus
sollicités pour prendre en charge la contraception.
Objectif : établir un état des lieux des connaissances et des pratiques en
matière de contraception, des MG de la commune de Saint Paul.
Méthode : étude transversale descriptive des pratiques des médecins
généralistes libéraux de la commune de Saint Paul. Interviews de 100
médecins à leur cabinet sur les méthodes contraceptives.
Conclusion : Les MG sont insuffisamment formés.
17
Choisir le rapporteur de thèse (1)
•
•
•
•
Ne doit pas faire partie de la même structure que le directeur
Peut faire parti du jury (comme le directeur de thèse)
Doit être de rang universitaire si le directeur ne l’est pas
Extérieur au travail de production, atteste de la conformité de la
thèse
• Lit la thèse et fait son rapport (critiques, points à améliorer)
• Le rapport doit mentionner si la thèse est digne d’être soutenue :
• éléments favorables à la soutenance ,
• éléments défavorables et modifications à apporter avant la
soutenance
• Le rapport donne une évaluation du niveau scientifique et de la
présentation.
18
18
Choisir le jury
• Le président du jury
• Professeur des universités des disciplines médicales titulaire
• Souvent lié au choix du directeur de thèse (entente avec le directeur)
• Donne son accord sur le sujet et valide la démarche
• Lui soumettre très tôt le sujet, le plan et le nom du directeur de thèse
• Le tenir informé régulièrement de l’avancement des travaux
• Les membres
• 4 membres dont au moins 3 enseignants titulaires de disciplines
médicales
• Se faire conseiller par le président du jury de thèse, le directeur …
• A constituer de préférence en milieu / fin de votre travail de thèse
19
LE PROJET DE THÈSE
20
Le projet de thèse (1)
• Thème et titre provisoire : Réviser plusieurs fois votre titre
• Justification : Nécessité de faire un travail original
• Recherche bibliographique initiale : être sûr qu’il n’y a pas de
réponse quelque part !
• Question(s) de recherche
• Hypothèse (s) : Tester une ou plusieurs hypothèses
21
Le projet de thèse (2)
• Hypothèse (s) : Tester une ou plusieurs hypothèses
• Objectifs : Etre précis
• Méthode : Sélection du matériel, interventions et /ou
observations
• Population concernée
• Résultats attendus
22
DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
23
Service des thèses de 3° cycle de Médecine Générale
Christie Da Ros
[email protected]
Service des thèses de 3° cycle de Médecine Spécialisée
Evelyne Vigneau
Tél : 05.57.57.11.14
[email protected]
Université Bordeaux Segalen
146 rue Léo Saignat
33 076 BORDEAUX Cedex
05 57 57 46 20 - Fax 05 57 57 14 13
http://www.dmg.u-bordeaux2.fr/
http://www.dmg.u-bordeaux2.fr/these/preparation.html
24
L’inscription (1)
•
•
La thèse peut être soutenue :
•
au plus tôt dès la validation du 3° semestre du 3° cycle
•
au plus tard 3 ans après l’obtention du DES, sinon pas de
licence de remplacement
Université Bordeaux Segalen : inscription à la fois pour l’année
universitaire et la soutenance de la thèse.
25
Démarches administratives (2)
• Autorisation de travaux : Fiche n°1 à adresser au service des thèses
• A compléter par l’interne et signée par le directeur de thèse
• Permet d’obtenir l’autorisation de débuter le travail
• Descriptif : coordonnées, titre (provisoire), plan, résumé des
objectifs du travail, originalité du sujet, nom du directeur, d’un ou
plusieurs rapporteurs, titre de la revue pour projet de publication.
• Soit le directeur, soit le rapporteur doit avoir un rang
d’enseignement universitaire (MCU-PH PU-PH , MCU, MCA, PA,
PU, incluant les enseignants de Médecine Générale).
• Accord signé par le Doyen
• En pratique : pas de réponse sauf négative (téléphoner tout de
même !)
26
Démarches administratives (3)
• Autorisation de soutenance : Fiche n°2 à adresser au service des
thèses
 au mois 6 semaines avant la date de soutenance
• Titre / Date de soutenance / Composition du jury / Projet de
publication
• Rapport du rapporteur extérieur (si recommandations le
directeur doit valider les modifications apportées)
 Président de l’université et Doyen approuvent la composition du
jury.
27
Démarches administratives (4)
• Formulaire d’enregistrement : résumé, titre anglais/français, mots
clés, nombre de références bibliographiques, nombres de pages
• Fiche de réservation de salle (et chèque caution pour le cocktail)
• Enveloppes timbrées (adresse propre et membres du jury)
• Numéro d’enregistrement à faire figurer sur la thèse
28
LA THÈSE : UNE AFFAIRE DE BONS
CHOIX…DANS LE BON ORDRE
29
La structure du travail
• Structure universelle et stéréotypée qu’il s’agisse d’une thèse ou
d’un article médicale.
• Le travail doit répondre à quatre questions selon la structure
IMRAD (A = and)
• Pourquoi le travail a-t-il été réalisé ? Introduction.
• Comment le travail a-t-il été réalisé ? Matériel et Méthodes.
• Ce qui a été observé : Résultats.
• Commentaires se référant aux travaux antérieurs : Discussion.
• Il existe des exceptions : thèses d’histoire de la médecine, thèses
orientées vers les sciences humaines et sociales…
30
Introduction
• Deux buts
• Premier but informatif : pourquoi le travail a-t-il été fait ?
• Deuxième but : démontrer l’intérêt du travail - pourquoi le lecteur
doit-il le lire ?
• Construire l'introduction en trois parties :
– 1ère partie : mise au point "brève",
– 2ème partie : aspect particulier du problème abordé dans le
travail original,
– 3ème partie qui a trait au but du travail : "Le but (ou l'objectif) de
notre travail est de ..."
31
Matériel et méthodes (patients et
méthodes)
• L'exposé du matériel d'étude et des méthodes de travail doit
répondre à trois questions :
– Quel a été le matériel d'étude ?
– Qu’a t-on cherché à évaluer ?
– Quels ont été les critères de jugement ?
32
Matériel et méthodes (patients et
méthodes)
• Le matériel : sur qui (ou sur quoi) a porté le travail ? Il s’agit de
patients (ou de populations). Préciser :
• critères d'inclusion, critères d'exclusion,
• période de travail,
• série consécutive ou non,
• travail rétrospectif ou prospectif,
• travail randomisé ou non,
• travail ouvert ou en insu,
• critères de sélection des témoins si étude cas-témoins,
• accord d'un comité d'éthique si étude prospective de type
expérimental.
33
Matériel et méthodes (patients et
méthodes)
• Qu’a t-on cherché à évaluer ?
– préciser ce que l'on teste : médicament, examen biologique,
intervention chirurgicale…
– préciser les réactifs (nom chimique, provenance) ou l’appareil
(type, origine, nom du fabriquant).
• Quels ont été les critères de jugement ?
– critères de jugement retenus pour apprécier les résultats :
– critères cliniques chiffrés : amaigrissement,
– évaluations biologiques : prélèvements et unités de mesure
34
Matériel et méthodes (patients et
méthodes)
• Indiquer les méthodes utilisées pour valider les résultats :
méthodes statistiques
– soit d'usage courant : chi carré, test t de Student, log-Rank test
– soit d'usage non courant, citer les références : analyse de
covariance…
35
Résultats
• Le chapitre "Résultats" est le cœur de la thèse ou d’un article
original. Aboutissement du but de la recherche, il doit également
fournir la base de la discussion.
• Contenu : tous les résultats, positifs, normaux ou négatifs s'ils
apportent une information utile au problème étudié et rien que les
résultats, sans commentaire, sans explication, sans comparaison,
sans "allusion", donc sans référence. La rédaction est impersonnelle
: l'auteur rapporte des faits.
• Risque : faire des répétitions entre l'exposé des résultats et leur
rappel comme base de discussion dans le chapitre "Discussion".
Afin de l'éviter, il convient de recourir aux figures et tableaux.
36
Discussion
• But : interpréter le travail réalisé et lui seul, c'est-à-dire les moyens,
la méthode du travail, les résultats.
• La discussion diffère des autres chapitres.
• Alors que dans « Matériel et Méthodes » et « Résultats » la
description est impersonnelle, dans la discussion l'auteur exprime
ce qu'il pense, mais à la lumière de sa culture scientifique et de la
comparaison avec la littérature.
37
Discussion
•
•
•
•
Les objectifs du chapitre « Discussion » sont au nombre de trois :
1- Le but a-t-il été ou non atteint ?
2 - Quelles sont les critiques ?
L'auteur juge ici de la qualité et de la validité de ses propres
résultats : nombre de sujets étudiés, sélection des sujets étudiés,
interprétation des résultats en fonction des méthodes utilisées.
L'auteur explique ses choix.
• 3- Comparer les résultats observés à ceux d'autres auteurs : en se
servant des figures et des tableaux.
• Expliquer les différences, ne pas faire de remarque désobligeante
sur les travaux des autres : s'ils sont « mauvais », ne pas le
mentionner...
38
Discussion
• La discussion doit se limiter à l'objectif ou aux objectifs définis dans
l'introduction,
• Il ne s’agit pas d’une mise au point ou d’un état de l’art sur le
problème étudié,
• Ne pas répéter ce qui a été déjà dit ou à l'inverse, faire apparaître
une donnée nouvelle
• Ne pas faire dire à un auteur que l'on cite ce qu'il n'a pas écrit...
39
Résumé
• Au dos de la thèse, en quatrième de couverture et doit être le plus
souvent traduit en anglais.
• But : présenter au lecteur la "substance" des informations de
l'article, de la thèse, du mémoire. Ce qui est le plus lu est le titre et
le résumé. Le titre et le résumé peuvent être reproduits sous forme
d'analyse dans une autre revue.
40
Résumé
• Principaux généraux de rédaction du résumé : reprendre la
structure IMRAD qui pose les questions :
• Pourquoi ce travail a été fait ?
• Comment ce travail a été réalisé ?
• « Qu’a t-on trouvé ? »
• Quelles conclusions ont-elles été apportées ?
• C'est donc un résumé informatif.
41
FIGURES ET TABLEAUX
REFERENCES ET BIBLIOGRAPHIE
42
LE STYLE
43
Respect des règles élémentaires
d’écriture
• Point d'interrogation. Règle générale : espace insécable avant le
point d'interrogation et espace après.
• Point d'exclamation. Règle générale : espace insécable avant le
point d'exclamation et espace après.
• Points de suspension ... Toujours au nombre de trois, marquent
une hésitation, une pensée non exprimée ou se placent à la suite
d'une énumération trop longue. Règle générale : pas d'espace avant
le point et espace après.
• Parenthèses ( ). Servent à isoler dans une phrase un passage ayant
trait à une remarque, pour détailler ou appuyer un fait. Règle
générale : espace avant les parenthèses et espace après, mais pas
d'espace à l'intérieur.
44
• La rédaction doit faire les liens entre la forme (l'aspect
rédactionnel), le fond (le contenu scientifique d'une publication) :
"Ce que l'on conçoit bien, s'énonce clairement".
• L'intérêt scientifique d'une thèse bien rédigée apparaît plus
facilement.
• Les maîtres mots : précision, clarté, concision.
• Absence de répétitions, d'expressions creuses,
• Toutefois sans excès : ne pas obliger le lecteur à deviner
• La rédaction scientifique diffère donc de la rédaction littéraire.
45
• Bon usage des temps des verbes : utiliser le passé pour décrire une
action passée, et non pas le présent, voire le futur.
• Bon usage du mot : utiliser le même mot pour désigner la même
chose. Par exemple : fièvre, fébricule, décalage thermique,
hyperthermie ; utiliser toujours le mot" fièvre".
• Expressions émotionnelles : à bannir – « Nous avons déploré... par
malheur... Fort heureseument »
• Utilisation du "je" ou du "nous" est autorisée.
46
La précision traduit la rigueur scientifique
• Précision dans le chapitre "Matériel et Méthodes" et dans l'exposé
des "Résultats"
• Il faut chiffrer les résultats et bannir les adjectifs et les adverbes
"creux". Par exemple :
• - grosse tumeur : 3 cm, 15 cm, 27 cm ?
• - observation récente : 1980 - 1990 – 1995 ?
• - adjectifs : fréquent, rare, exceptionnel...
• - adverbes : beaucoup, peu, plusieurs, un tantinet...
47
Clarté : être lu et compris
• Langage simple et clair en se gardant des déformations du langage
médical.
• Lu dans une copie d'un concours d'Internat : " On met le malade
sous couverture antibiotique et sur matelas alternating "...
• Eviter l’usage de "etc." comme dans : « les examens biologiques :
NFS, VHS, etc. »
• Abréviations seulement si l'expression ou un mot trop long sont
employés à de nombreuses reprises. Ex : SIDA.
• Abréviation : doit être annoncée, comme dans « Syndrome
d'Immunodéficience Acquise (SIDA) ».
48
RÈGLES TYPOGRAPHIQUES ET
AUTRES
49
• Site de l’Université Bordeaux Segalen
• Rubrique « Rédiger sa thèse »
• www.univ-bordeauxsegalen.fr/fr/documentation/la-theseelectronique/regider -sa-these.html
• Créez votre thèse avec la feuille de style : guide pas à pas +++
– Première page
– Chapitres et sous-chapitres
– Génère la table des matières…
50
Recommandations de présentation
• Texte justifié sur les marges de droite et de gauche, c’est à dire
parfaitement aligné sur ces deux marges.
• Police de texte : indiquée par votre UFR (Times New Roman, le plus
souvent)
• Taille de texte : 12 points
• Lignes : interligne simple.
• Marge gauche et droite de 2,5 cm
• Marge haute de 1,5 cm
• Marge basse de 2 cm
51
Respect des règles élémentaires
d’écriture
• La transcription des nombres
• - en lettres, si le nombre débute une phrase. Ex. Cent patients ont
été inclus dans cette étude.
• - en chiffres, dans le reste de la phrase. Ex. Cette étude a concerné
100 patients.
• Point. Marque la fin d'une phrase. Pour les nombres, entre les
tranches de trois chiffres, pas de point mais une espace insécable :
Ex. : 4 500 000 euros. Règle générale : pas d'espace avant le point et
espace après.
52
Respect des règles élémentaires
d’écriture
• Une espace insécable
• Une espace intercalé entre deux mots (ou un mot et une
ponctuation) qui ne doivent pas être séparés par un éventuel retour
à la ligne automatique.
• Evite qu’un mot ou une ponctuation soit rejeté et isolé en début de
ligne, nuisant à la fluidité de la lecture.
• Le code typographique français recommande, contrairement à
l’anglais, une espace insécable devant les signes de ponctuation
doubles (point-virgule, deux-points, point d’interrogation, point
d’exclamation), entre les guillemets et le texte qu’ils renferment.
53
Respect des règles élémentaires
d’écriture
• Virgule. Pas de virgule entre sujet et verbe, pas de virgule avant un
crochet, une parenthèse, un tiret, mais après.
• Virgule devant « etc. », pas de virgule les parties d'une somme (sauf
la décimale) : Ex. : 5 420,50.
• Pas d'espace avant et espace après la virgule.
• Point-virgule. Placé entre deux propositions indépendantes,
indique un lien avec la phrase précédente.
• Elle devait passer ce soir ; peut-être a-t-elle eu un empêchement ?
• Règle générale : espace insécable avant ; espace après ;
• Deux-points : énumération ou citation. Règle générale : espace
insécable avant et espace après les deux points. Pas de majuscule
après. En langue anglaise : pas d’espace avant les deux-points.
54
Respectez les règles élémentaires
d’écriture
• Tiret long – marque le changement d'interlocuteur dans un
dialogue, détaille une remarque à l'intérieur d'une phrase (il est
plus esthétique que les parenthèses), ou pour présenter une
énumération.
• Souvent confondu avec le trait d'union, qui lui, est petit. Pour une
énumération, utiliser le tiret long.
• Règle générale : espace insécable après. Si à l'intérieur d'une
phrase, espace insécable avant, espace après.
• Astérisque *. Indique un renvoi qui sera développé en fin
d'article. Règle générale : pas d'espace entre l'astérisque et le mot
qui le précède, mais espace insécable après. (Ex. : Note* ou bien : *
Cette notre renvoie à l'article...).
55
Respectez les règles élémentaires
d’écriture
• Etc. On le voit souvent écrit : etc... Un seul point suffit.
• N° est suivi d'une espace insécable.
• Titres et sous-titres. Pas de ponctuation dans les titres et soustitres. Le changement de police (gras ou italique) est amplement
suffisant. En français, l'accent, signe orthographique à part entière,
est à mettre aussi sur les majuscules.
• Termes issus de langues étrangères.
• Y compris les langues mortes tel le latin, doivent s'écrire en italique
et non pas entre guillemets. « Ça y est, il a encore fait un reset !
Damned ! »
56
Fautes les plus fréquentes
• Ecrire : 1er ou 1er, puis 2e, 3e... Exception : 2nd s'il n'y a que deux
éléments.
• Majuscules : pas de majuscule aux jours ni aux mois. 23 h 40 (pas
de H majuscule, notez les espaces).
• Abréviation de « Monsieur » = « M. », « Messieurs » = « MM. ».
• « Madame » : choix entre « Mme » et « Mme », idem pour
« Mademoiselle » avec « Mlle » et « Mlle ».
• « Mr » signifie « Mister ».
57
Fautes les plus fréquentes
• Nombres : Sauf dans des cas précis (dates, heures, mais pas les
durées, mesures, sommes), éviter de mettre des nombres en
chiffres arabes. Indiquez-les en toutes lettres, sauf si c'est trop
fastidieux (nombres compliqués, énumérations, etc.).
• Y a-t'il : le t euphonique est destiné à éviter certains hiatus. On doit
écrire : Y a-t-il de nouveaux articles ?
• Activer en permanence le correcteur orthographique et
grammatical de votre traitement de texte.
58
POLITIQUE DE PUBLICATION DE LA THÈSE
SOUS FORME D’ARTICLE SCIENTIFIQUE
59
• Les revues adhèrent aux recommandations pour les manuscrits
soumis aux journaux internationaux, proposées par le groupe de
Vancouver qui a défini les « Uniform Requirements for
ManuscriptsSubmitted to BiomedicalJournals: Writing and Editing
for Biomedical Publication”.
• Ces recommandations destinées aux auteurs, rédacteurs et
lecteurs, proposent des normes de présentation des manuscrits,
des règles de responsabilité et d’éthique à respecter et édictent des
bonnes pratiques en matière de conflit d’intérêts et de double
publication.
• Le respect des présentes recommandations est donc un pré requis à
l’évaluation des manuscrits.
60
• Conforme aux recommandations éthiques de la déclaration
d’Helsinki.
• Les travaux doivent avoir été soumis, s’ils le requièrent, soit à un
comité consultatif de protection des personnes dans la recherche
biomédicale (CCPPRB), soit à un comité d’éthique.
• Lorsqu’un travail a été soumis à l’une de ces institutions, il doit en
être fait mention dans le texte.
61
62
Téléchargement
Explore flashcards