Le cervelet
Structure et fonctions
Hémisphères
cérébraux
Cervelet
vue postérieure
Pédoncules
Protubérance
Bulbe
Cervelet
II
V
VII et VIII
IX
X
XI
II
III
III
IV
IV
VI
VI
XII XII
V
VII et VIII
IX
X
XI
Cervelet
Tronc cérébral (vue de dessous) et nerfs crâniens
Pédoncules
Cervelet
Protubérance
Bulbe
Le cervelet est connecté aux trois parties du tronc cérébral par
trois paires de pédoncules (pédoncules cérébelleux
supérieurs, moyens et inférieurs).
Vue de dessus
Hémisphères Cérébelleux
Vermis
Pédoncules
cérébelleux
Flocculus
Vue latérale
Flocculus
Vue de face
La substance grise cérébelleuse est localisée au
niveau de deux types de structures nerveuses :
• les noyaux cérébelleux profonds (dentelés,
interposés, et fastigiaux ou noyaux du toit)
activateurs des structures du tronc cérébral ;
• le
cortex
cérébelleux
dont
les
seules
efférences sont les axones des cellules de
Purkinje inhibitrices des noyaux profonds.
Noyaux interposés
Coupe horizontale
du cervelet
Noyaux globuleux
Noyaux
emboliformes
Cortex
cérébelleux
Noyaux vestibulaires
externes
Noyaux du toit
(noyaux fastigiaux)
Noyaux dentelés
(olives cérébelleuses)
Structure histologique
du cervelet
adapté d’après Ramon y Cajal
Quelle que soit la partie du cervelet étudiée, les
relations entre le cortex et le noyau correspondant ou
entre les différents types de neurones cérébelleux sont
identiques :
- le cortex exerce une action inhibitrice sur le
noyau par l’intermédiaire des cellules de Purkinje,
- les fibres provenant de l’olive bulbaire (fibres
grimpantes) font des synapse autours de la cellule
de Purkinje,
- les fibres provenant du reste du système nerveux
(fibres moussues) font des synapses activatrice
avec les cellules en grain qui, à leur tour, activent la
cellule de Purkinje
Cortex cérébelleux
fibres
grimpantes
Olives
bulbaires
Cellule
de Purkinje
+
_
+
Noyaux
Cérébelleux
+
Grains
+
+
fibres
moussues
Noyaux
du pont
Tronc
cérébral
Cortex cérébral
Noyaux rouges
réticulée
moelle
Nx vestibulaires inf.
S. grise péri-aqueducale
Fibres parallèles
Afférences
médullaires
vestibulaires etc...
Cortex
cérébral
Fibres
cortico-pontiques
Deux types d’afférences parviennent au cortex
cérébelleux, les fibres grimpantes et les fibres
moussues
qui
envoient
des
activatrices des noyaux profonds.
collatérales
Cortex cérébelleux
Cellule
de Purkinje
+
_
+
+
Noyaux
Cérébelleux
+
+
Tronc
cérébral
Thalamus
+
Moelle
Cortex
cérébral
Les noyaux cérébelleux profonds, stimulés en
permanence, activent à leur tour les structures du
tronc cérébral et de la moelle.
Cortex cérébelleux
fibres
grimpantes
Olives
bulbaires
Cellule
de Purkinje
+
_
+
+
Noyaux
Cérébelleux
Tronc
cérébral
Fibres parallèles
Grains
+
+
+
fibres
moussues
Noyaux
du pont
Thalamus
+
Cortex cérébral
Noyaux rouges
Moelle
réticulée
moelle
Cortex
Nx vestibulaires inf.
cérébral
S. grise péri-aqueducale
Afférences
médullaires
vestibulaires etc...
Fibres
cortico-pontiques
Division
anatomo-clinique
et fonctionnelle
du cervelet
Division du cervelet
Haut
Avant
Gauche
Droite
Avant
Arrière
Arrière
Bas
par les physiologistes
par les cliniciens
Division du cervelet
Haut
Avant
Gauche
Avant
Droite
Arrière
Arrière
Bas
par les physiologistes
par les anciens
anatomistes
Haut
Sur le plan anatomique, on peut
subdiviser le cervelet en 3 parties :
lobe antérieur, lobe postérieur et
vestibulo-cervelet .
Avant
Arrière
Bas
Sur le plan anatomique, on peut subdiviser
transversalement le cervelet en 3 parties : lobe
antérieur, lobe postérieur et vestibulo-cervelet .
Sur le plan physiologique, on préfère
actuellement subdiviser sagittalement le cervelet en
4 zones fonctionnellement différentes :
• Lobes flocculo-nodulaires,
• Vermis médian,
• Cervelet intermédiaire,
• Cervelet latéral (hémisphères cérébelleux).
Cervelet
(représentation schématique)
Vue du dessus
Vue latérale droite
Lobe antérieur
Lobe postérieur
Flocculus
Division du cervelet en trois lobes
Cette division est fondée sur les sillons profonds :
Lobe flocculo-nodulaire
Ce petit lobe, phylogénétiquement le plus ancien,
séparé du reste du cervelet par la fissure
postérolatérale, comprend l'extrémité inférieure du
vermis (nodule) et deux petits lobules ( flocculus,)
situés de part et d'autre.
Lobe antérieur
Ce lobe comprend les lobules cérébelleux situés en
avant de la fissure primaire.
Lobe postérieur
Ce lobe comprend tous les lobules situés en arrière
de la fissure primaire.
Lobule
central
Culmen
Déclive
Folium
lingula
Tuber
Nodulus
Uvula
Pyramis
Lobes du cervelet
coupe sagittale au niveau du vermis
Il est classique de représenter,
schématiquement, le cervelet déployé,
vu de sa face postérieure.
Vue latérale droite du cervelet et déploiement
Lobe antérieur
Flocculus
Anatomie du cervelet
Hémisphères Cérébelleux
Fissure primaire
Vermis
Lobe antérieur
Lobe
postérieur
Vestibulo cervelet
Flocculus
Sur le plan anatomique, on peut subdiviser
transversalement le cervelet en 3 parties : lobe
antérieur, lobe postérieur et vestibulo-cervelet .
Sur le plan physiologique, on préfère
actuellement subdiviser sagittalement le cervelet en
4 zones fonctionnellement différentes :
• Lobes flocculo-nodulaires,
• Vermis médian,
• Cervelet intermédiaire,
• Cervelet latéral (hémisphères cérébelleux).
Cervelet intermédiaire
Vue du dessus
Vermis
Hémisphères Cérébelleux
Division fonctionnelle du cervelet
Vermis
Spinocerebellum
Cortex cérébelleux intermédiaire :
Cerebrocerebellum
Cortex cérébelleux latéral
Vestibulocerebellum
Cortex flocculo-nodulaire
Les fibres issues du cortex cérébelleux passent
par des noyaux spécifiques :
• noyaux dentelés (olives cérébelleuses) pour
les hémisphères cérébelleux,
• noyaux du toit (ou fastigiaux) pour le vermis,
• noyaux interposés
intermédiaire.
pour
le
cervelet
Quant aux lobes flocculo-nodulaires, ils se
projettent sur les noyaux vestibulaires qui sont
donc des équivalents de noyaux cérébelleux.
Coupe horizontale du cervelet et de ses noyaux
Noyaux interposés
Noyaux
emboliformes
Noyaux globuleux
Noyaux vestibulaires
externes
Cortex
cérébelleux
Noyaux du toit
(noyaux fastigiaux)
Noyaux dentelés
(olives cérébelleuses)
Efférences du cortex cérebelleux
Noyaux fastigiaux
(NX du toit)
Noyaux interposés
(emboliformes et globuleux)
Noyaux dentelés
Noyaux vestibulaires latéraux
(Nx de Deiters)
A B C1
C2
C3
D
Le cortex cérébelleux peut être subdivisé en bandes plus
fines en fonctions des noyaux cérebelleux vers lesquels il se
projette :
A : noyaux fastigiaux
B : noyaux vestibulaires latéraux
C1 : noyaux emboliformes
C2 : noyaux globuleux
C3 : noyaux emboliformes
D : noyaux dentelés
Lobe flocculo-nodulaire : noyaux vestibulaires médians et
supérieurs
La même subdivision du cortex cérébelleux est obtenus
lorsque sont pris en compte les projections des fibres
grimpantes (fibres provenant de l’olive cérébelleuses).
Mais
les fibres moussues provenant des différentes
afférences (somatiques, vestibulaires, visuelles et
auditives) se projettent sur le cortex cérébelleux selon une
division lobaire.
De plus, les projections des fibres moussues d’origine
somatiques se projettent selon des cartes
somatotopiques.
Localisations des fibres moussues
en fonction de leur origine
Afférences somatiques
Afférences visuelles
et auditives
Afférences vestibulaires
Les fibres moussues provenant de différentes
origines (somatiques, vestibulaires, visuelles et
auditives présentent une distribution de type lobaire.
Cartes somatotopiques du corps entier
tronc : vermis ;
membres : zones intermédiaires)
Ce qu’il faut retenir :
Le cortex cérébelleux peut être subdiviser en parties
nettement distinctes en ce qui concerne leurs afférences
(somatiques, vestibulaires, visuelles et auditives) et leurs
efférences (noyaux du cervelet et leurs connections avec
les différentes structures nerveuse - tronc et hémisphères
cérébraux).
Ceci explique :
• que les différentes parties du cervelet sont spécialisées
dans certaines fonctions ;
• que l’expression clinique des atteintes du cervelet
dépend de leur localisation.
Divisions fonctionnelles du cervelet
Les subdivisions fonctionnelles du cervelet ont
leurs fondements dans l’origine de leur afférences
et la destination de leurs projections.
Seules les espèces animales les plus évoluées
présentent un néocervelet alors que le cervelet
flocullo-nodulaire et le vermis sont apparus très tôt.
On peut différencier sur
fonctionnel le cervelet en :
le
plan
anatomo-
• Vestibulo-cerebellum correspondant
lobes flocculo-nodulaires ;
aux
• Spino-cerebellum comprenant le vermis et
le cervelet intermédiaire ;
• Cerebro-cerebellum correspondant
hémisphères cérébelleux.
aux
Flocculus
Lobe flocculo-Nodulaire
(vestibulo-cerebellum)
Afférences
Des afférences en provenance de l’oreille interne
(vestibules) se projettent sur le lobe flocculonodulaire.
Efférences
Les fibres issues du cortex des lobes flocculonodulaires se projettent sur les noyaux
vestibulaires qui sont donc des équivalents de
noyaux cérébelleux.
Afférences du Flocculus
Afférences
vestibulaires
Cochlée
Labyrinthe vestibulaire
Représentation shématique
des noyaux vestibulaires
= noyau de Deiters
Latéral
Médian = noyau de Schwalbe
Supérieur = noyau de Betcherew
Inférieur = noyau de Roller
Supérieur
Supérieur
Latéral
Médian
Médian
Inférieur
Latéral
Inférieur
Ligne médiane
Ligne
médiane
Supérieur
Médian
Latéral
Inférieur
Représentation schématique
des noyaux vestibulaires
Latéral
Médian
Supérieur
Inférieur
= noyau de Deiters
= noyau de Schwalbe
= noyau de Betcherew
= noyau de Roller
Des noyaux vestibulaires externes partent des
fibres qui se projettent sur les noyaux moteurs
oculaires (noyaux des nerfs moteurs oculaires
communs,
pathétiques,
moteurs
oculaires
externes) et les muscles du cou.
Fonctions
Le vestibulo-cerebellum participe au contrôle la
motricité oculaire, en particulier la coordination
entre la motricité des yeux et celle de la tête
(stabilisation de la direction du regard).
III
Canaux
semi-circulaires
IV
Mouvements
de la tête
Macules
Noyaux des nerfs
oculomoteurs
VI
Cellules de
Purkinje
Cervelet
Nodule
(flocculus)
Noyaux moteurs
des muscles de la nuque
Fonctions du Flocculus
Réflexes vestibulaires
Mouvements oculaires
Equilibration
Spino-cerebellum
Spino-cerebellum
• Le spino-cerebellum est la partie du cervelet dont les
afférences et les efférences sont principalement
spinales, c’est-à-dire en rapport avec la moelle
épinière.
• Le spino-cerebellum est constitué du vermis médian
et du cervelet intermédiaire
Vermis médian et cervelet
intermédiaire (spino-cerebellum)
Afférences
Le spino-cerebellum
nombreuses origines :
reçoit
des
afférences
de
• des afférence vestibulaires et visuelles,
• des afférences proprioceptive en provenance de la
moelle empruntant les voies spino-cérébelleuses
directes (Flechsig) et croisées (Gowers).
• des afférences en provenance du cortex par
l’intermédiaire des noyaux du pont (voies corticoponto-cérébelleuses.
Vue de dessus
Hémisphères cérébelleux
Zone du cervelet
en rapport avec la moelle
Vermis
Cervelet intermédiaire
Afférences du cortex cérebelleux
Afférences visuelles et auditives
Afférences spinales
Afférences corticales
Afférences vestibulaires
Vermis médian
vue de ¾ arrière
Vermis médian
(spino-cerebellum)
Afférences
Le vermis médian reçoit des afférences de nombreuses
origines :
• des afférence vestibulaires
• des afférences visuelles,
• des afférences proprioceptives en provenance de la
moelle empruntant les voies spino-cérébelleuses
directes (Flechsig) et croisées (Gowers).
Moelle au niveau de la sixième cervicale
Voies ascendantes
Cordon postérieurs
(Goll et Burdach)
Fx. spino-cérebelleux
Fx. spino-thalamiques
Fx. spino-olivaire
Fx. spino-tectal
Projections
vers
le cervelet
faisceaux spinocérébelleux
directs et indirects
Un seul et même neurone se
projette sur de nombreuses
structures nerveuses.
ganglion
spinal
racine
postérieure
racine
antérieure
Voies spino-cérébelleuses directes Flechsig
Les fibres d’un faisceau direct de Flechsig naissent
d’un groupe de neurones localisé dans un « noyau »
souvent appelé colonne de Clarke.
Les colonnes de Clarke reçoivent des afférences
monosynaptiques des collatérales de fibres montant
par les cordons postérieurs de Goll et Burdach :
• fibres proprioceptives innervant les fuseaux
neuro-musculaires
(fibres Ia et II), les
récepteurs de Golgi (fibres Ib) ;
• fibres extéroceptives innervant des récepteurs du
tact et de la pression.
Les fibres Ia et Ib provenant des
fuseaux et des organes
tendineux de Golgi envoient des
collatéales faire synapse avec
des cellules dont les corps
Bulbe cellulaires forment deux amas
appelés colonnes de Clark.
C8
Moelle
Colonnes de Clarke
Ia et Ib
fuseaux et Golgi
Ia et Ib
L2
Colonnes de Clark
(1er relai synaptique)
Bulbe
Les cellules des colonnes de Clark
envoient des axones qui remontent
vers le cervelet en empruntant les
faisceaux spino-cérébelleux directs
de Fleschig.
Fx. spinocérébelleux direct
(faisceaux de Fleschig)
C8
Colonne de Clarke
Moelle
L2
Bulbe
Fx. spinocérébelleux direct
(faisceaux de Fleschig)
Les colonnes de Clark n’existent
qu’entre L2 et C8.
Les fibres Ia et Ib provenant des
racines situées en dessous de L2
remontent à l’intérieur de la moelle
jusqu’a la hauteur L2
Colonne de Clarke
Moelle
L2
L3 L5
Ia et Ib
Faisceau
cunéo-cérébelleux
Les colonnes de Clark n’existent Noyau cuneatus
accessoire
qu’entre L2 et C8.
Bulbe
Cordon postérieur
Les fibres Ia et Ib provenant des
racines situées au dessous de C8
envoient des collatérales qui
empruntent les cordons postérieurs
et remontent jusqu’au bulbe où elles
font synapse au niveau du noyau
cuneatus accessoire. De ce noyau
part le faisceau cunéo-cérébelleux
qui est donc l’équivalent du faisceau
spino-cérébelleux direct de Fleschig.
C1 C7 Ia et Ib
C8
Moelle
Voies spino-cérébelleuses croisées de Gowers
Les fibres donnant naissance aux faisceaux croisés
de Gowers partent de neurones de la partie latérale
de la base de la corne postérieure sans former de
noyau bien défini.
Les afférences proprioceptives empruntant les
faisceaux de Gowers se projettent bilatéralement
sur le vermis.
Les afférences spinales empruntant les faisceaux
de Fleschig et Gowers ne se distribuent pas à
l’ensemble du cortex cérébelleux mais forment des
cartes somatotopiques au niveau du vermis
médian (tête et tronc et racines des membres) et
du cervelet intermédiaire (membres inférieurs et
supérieurs).
Cartes somatotopiques du corps entier
tronc : vermis ;
membres : zones intermédiaires)
Ce qu’il faut retenir :
Les projections proprioceptives (faisceaux spinocérébelleux directs de Fleschig et indirects de
Gowers) sur le vermis proviennent du tronc et des
racines des membres (voir cartes somatotopiques).
Le vermis médian par ses afférences proprioceptives,
vestibulaires et visuelles est la structure du cervelet la
plus particulièrement « apte » à intervenir dans des
activités comme la marche et l’équilibration.
Efférences du Vermis
Les fibres issues des noyaux du toit (ou noyaux
fastigiaux) se projetent sur :
• les noyaux vestibulaires ;
• la réticulée.
Des noyaux vestibulaires et de la réticulée partent
des faisceaux qui se projettent vers la moelle
(motoneurones alpha et gamma) et agissent sur la
répartition
du
tonus
des
membres
(équilibration…).
Efférences du cortex du Vermis
coupe horizontale du cervelet
Vermis médian
Noyaux du toit
(noyaux fastigiaux)
Efférences du noyau fastigial vers
les noyaux vestibulaires et la réticulée
Vermis médian
Noyau fastigial
Noyaux
vestibulaires
réticulée
Inclinaison de la tête
Utricule gauche
Utricule droit
Cellule de Purkinje
Faisceaux
vestibulospinaux
latéraux
Cervelet
bande paramédiane
(zone b) du
vermis antérieur
Augmentation du tonus de ces muscles
du coté de l'inclinaison de la tête
diminution de l'autre coté
Motoneurones alpha et gamma ipsilatéraux
des muscles antigravitaires
extenseurs des membres inf.
fléchisseurs des membres sup.
Macules utriculaire et sacculaire
Canaux semi-circulaires
Mouvements
de la tête
Cervelet
Vermis médian
(Zone a)
Cellule de
Purkinje
Formation
réticulée
FVSM
FRS
FRS
FVSM
FRS = faisceaux réticulospinaux
FVSM = faisceaux vestibulospinaux médians
Motoneurones alpha et gamma
Fonctions du Vermis médian
Le vermis médian (qui reçoit des informations en
provenance non seulement du tronc, de la nuque et
de la tête mais aussi vestibulaires et oculaire) est
impliqué dans la posture, l’équilibre et la marche.
Cervelet intermédiaire
vue de ¾ arrière
Cervelet intermédiaire
(spino-cerebellum)
Afférences
Le cervelet intermédiaire reçoit des afférences de
nombreuses origines :
• des afférences proprioceptives en provenance de la
moelle empruntant les voies spino-cérébelleuses
directes (Flechsig) et croisées (Gowers).
• des afférences en provenance du cortex par
l’intermédiaire des noyaux du pont (voies corticoponto-cérébelleuses).
Projections
vers
le cervelet
faisceaux spinocérébelleux
directs et indirects
Cartes somatotopiques du corps entier
tronc : vermis ;
membres : zones intermédiaires)
Efférences du cortex du cervelet intermédiaire
coupe horizontale du cervelet
Noyaux interposés
Noyaux
emboliformes
Noyaux globuleux
Cervelet intermédiaire
Efférences du cervelet intermédiaire
Les noyaux interposés se projettent vers :
• le noyau rouge contro-latéral (partie magnocellulaire) donnant naissance au faisceau rubrospinal ;
• le cortex
thalamus .
moteur
contro-latéral
via
le
Vers le cortex moteur
Thalamus
Noyau rouge
magnocellulaire
VLc
VPLo
Para vermis
Noyau interposé
faisceau rubro spinal
Efférences du
noyau interposé
vers le noyau rouge
magnocellulaire
et le thalamus
Décussation du faisceau
rubro-spinal
Moelle au niveau de la sixième cervicale
Voies descendantes
Faisceau rubro-spinal
Ce qu’il faut retenir :
Le cervelet intermédiaire reçoit des afférences
proprioceptives et corticales.
Les afférences proprioceptives ont pour origine les
membres et non pas le tronc (vermis).
Les efférences du cervelet intermédiaire sont dirigées
vers le tronc et les hémisphères cérébraux.
Ses
propriétés
fonctionnelles
sont
donc
intermédiaires entre celles du vermis et celles des
hémisphères : cette partie du cervelet peut intervenir
dans des boucles de rétroaction et dans des
mouvements des membres et des extrémités.
Fonctions du spino-cerebellum
Exécution des
mouvements
musculature du tronc et des racines
musculature des membres
contrôle des mouvements lents ?
Fonctions du cervelet intermédiaire
Le cervelet intermédiaire (qui reçoit des
afférences en provenance des extrémités des
membres) intervient au cours de mouvements
suffisamment lents pour être contrôlés par des
mécanismes de rétroaction mettant en jeu les
récepteurs musculaires (fuseaux, récepteurs de
Golgi…)..
Hémisphères cérébelleux
vue de face
Afférences des hémisphères cérebelleux
Afférences corticales
Hémisphères cérebelleux
(cerebro-cerebellum)
Afférences : Voies cortico-ponto-cérébelleuses
Le
cortex,
en
particulier
moteur
et
somesthésique,
est
connecté
au
cortex
cérébelleux par l’intermédiaire des noyaux du
pont et des olives bulbaires.
Nx Gris
Thalamus
Cervelet
Cortex cérébral
Le cortex moteur agit en coopération avec le
cervelet (hémisphères cérébelleux) et les
noyaux gris de la base par l’intermédiaires de
différentes boucles.
Coupe verticale du cerveau
e
x
Noyaux du pont
Faisceaux passant dans la capsule interne gauche
(vue latérale)
Faisceau
pariéto-pontin
Faisceau
Fronto-pontin
Faisceau
occipito-pontin
Faisceaux passant dans la capsule interne gauche
(vue latérale)
Faisceau
pariéto-pontin
Faisceau
Fronto-pontin
Faisceau
occipito-pontin
Faisceau cortico-spinal
(pyramidal)
Capsule interne
Vue de dessus
Coupe
tête du
noyau
caudé
faisceau
géniculé
faisceau
pyramidal
Faisceaux
cortico-pontique
cortico-tectal
cortico-rubrique
cortico-réticulaire
Globus
pallidus
Thalamus
faisceaux thalamocorticaux
Capsule interne droite
Cortex
Capsule interne
Faisceau cortico-pontin
Faisceau pyramidal
Pédoncules
Pont
Bulbe
Vue latérale
Les noyaux du pont sont des amas neuronaux
dispersés dans la partie antérieure de la
protubérance entre les fibres du faisceau
pyramidal.
Les fibres issues des noyaux du pont (donc sous le
contrôle du cortex cérébral) se projettent plus
particulièrement sur les hémisphères cérébelleux
c’est à dire la partie du cervelet apparue le plus
récemment dans la phylogenèse.
Efférences
Le cervelet latéral (hémisphères) se projette par
l’intermédiaire des noyaux dentelés principalement
vers :
• le cortex moteur contro-latéral
thalamus (Nx Ventro-Latéral) ;
via
le
• le noyau rouge controlatéral (partie parvocellulaire).
Efférences du cortex des hémisphères cérébelleux
coupe horizontale du cervelet
Hémisphères
cérébelleux
Noyaux
dentelés
Thalamus
Vers le cortex
cérébral
aire 4
VLc
VPLo
Noyau rouge
parvocellulaire
Noyau dentelé
Efférences du
noyau dentelé
vers le noyau rouge
parvocellulaire
et le thalamus
Ce qu’il faut retenir :
Les hémisphères cérébelleux sont particulièrement
développés chez l’homme.
Les hémisphères cérébelleux reçoivent des
afférences du cortex cérébral et leurs efférences sont
dirigées vers le cortex moteur.
Les hémisphères cérébelleux ne reçoivent pas
d’afférences en provenance de la moelle, ce qui ne
leur permet pas d’être impliqués directement dans
des circuits de rétroaction.
Nx Gris
Thalamus
Cervelet
Cortex cérébral
La boucle cortex-cervelet-thalamus-cortex est
essentielle chez l’homme où les faisceaux
cortico-ponto-cérébelleux sont particulièrement
développés (20 millions de fibres).
Fonctions des hémisphères cérébelleux
Programmation
des mouvements
coordination agonistes-antagonistes
préparation des mouvements rapides ?
Fonctions des hémisphères cérébelleux
Le cerebro-cerebellum (qui ne reçoit pas
d’afférences en provenance des membres et du
tronc) serait indispensable à l’apprentissage et la
programmation de mouvements de type
balistique, trop rapides et trop brefs pour être
soumis à des mécanismes de contrôle
rétroactifs.
Le cervelet
Fonctions
Résumé
Néocervelet
Cortex Cérebelleux
Intermédiaire
Cortex Cérebelleux
Latéral
Paléocervelet
Vermis
Archéocervelet
Lobes
Flocculo-nodulaires
_
_
_
interposé
fastigial
f. vestibulo-spinaux
Deiters
+
Cortex
Thalamus
(Nx ventraux latéraux) moteur
+
+
f. réticulo-spinaux
f. rubro-spinaux
f. pyramidaux
dentelé
_
Réticulée
+
+
Nx rouges
Représentation schématique des efférences cérebelleuses
neurones activateurs
neurones inhibiteurs
Afférences du cortex cérebelleux
Afférences visuelles et auditives
Afférences spinales
Afférences corticales
Afférences
vestibulaires
Efférences du cortex cérebelleux
Noyaux fastigiaux
(NX du toit)
Noyaux interposés
(emboliformes et globuleux)
Noyaux dentelés
Noyaux vestibulaires latéraux
(Nx de Deiters)
Différentiation fonctionnelle du cervelet
Exécution des
mouvements
musculature du tronc et des racines
musculature des membres
contrôle des mouvements lents ?
Programmation
des mouvements
coordination agonistes-antagonistes
préparation des mouvements rapides ?
réflexes vestibulaires
mouvements oculaires
equilibration
Nx Gris
Thalamus
Cervelet
Cortex cérébral
Hiérarchie et interactions
des centres nerveux
intervenant dans le
contrôle moteur.
Tronc cérébral
Rub Rét
Tec
Ves
Vestibules
Moelle
motoneurones
Récepteurs
Rub : F. rubro-spinal
Rét : F.réticulo-spinal
Tec : F. tecto-spinal
Ves : F. vestibulo-spinal
Contraction
musculaire
Coopération entre les différents
centres cérébelleux
Dans les mouvements réalisés dans des conditions
non-expérimentales, il existe une sollicitation non
seulement des muscles des extrémités mais aussi
des racines et du tronc et une participation des
processus d’équilibration posturale. Il est donc
probable que les « trois cervelets » coopèrent
étroitement à la réalisation de la plupart des
mouvements.