23/11/2015
Intention d’agir
Planification
Programme de mouvement
action
Distinction
planification-programmation
évaluation
A partir de 1982, la distinction fonctionnelle (plan-programme)
est accompagnée par une distinction structurale
planification des actes moteurs complexes : cortex associatifs
et noyaux gris centraux
Programmation : stockage et déclenchement des programmes
moteurs simples, compartiments latéraux et intermédiaires
du cervelet
• Planifier : l’individu prévoit ce qu’il va faire, prépare
des stratégies en rapport avec ses expériences
personnelles passées, qu’il va puiser dans ses systèmes
de mémoire = processus prédictif
Planification - Programmation
Planification
La planification construit le mouvement en prévoyant
son exécution et ses effets, et en présidant à son
déclenchement intentionnel.
Boucle
Prédictive
L’action est mise en œuvre par la boucle des noyaux
gris, elle-même alimentée par des informations issues
de différents cortex associatifs
1
23/11/2015
La programmation suit la planification du
mouvement
Planification - Programmation
• Programmer c’est spécifier les paramètres
d’exécution d’un geste (amplitude, direction,
force…).
Cette opération est sous la dépendance de la
boucle cérébelleuse qui est essentiellement
réactive. Elle corrige l’action en fonction des
informations extéroceptives.
Programmation
Boucle
réactive
Il existe une coopération étroite de ces 2
boucles : noyaux gris (prédictive) et cérébelleuse
(réactives)
Plan et programme d’action sont spécifiés à l’avance
lorsque le sujet pratique une habileté fermée.
Course de haie, lancer du javelot
Plan du lancer est construit au cours de l’entraînement.
Pas de choix. La part de la modulation revient à la
programmation : ajustement de certains paramètres de
l’exécution selon le contexte (vent : angle de lancer)
Pratique d’une activité ouverte suppose un ensemble
de solutions possibles, donc plusieurs plans d’action. Le
panel de plans d’action est fonction de l’expertise du
sujet dans l’activité.
o Soit le plan d’action existe dans la mémoire,
o soit le sujet doit le construire dans l’instant.
• L’exécution actualise les opérations précédentes
Intention d’agir planification et programmation du
mouvement se terminent par un ensemble d’ordres
adressés aux effecteurs
Ordres via les voies motrices descendantes qui se
connectent sur le neurones spinaux (ex : générateur
de rythme pour la locomotion) : mobilisation des
muscles de manière à ce que leur action soit
coordonnée (posture et mouvement)
Opérations modulées par l’état émotionnel et
motivationnel du sujet (système limbique)
2
23/11/2015
Organisation du mouvement :
• Reste à évaluer le résultat de l’action par rapport
au projet initial
Pas de produit à évaluer (comme la peinture ou
l’écriture)
L’entraîneur et ou le sportif doivent alors juger d’une
réalisation qui s’efface à mesure qu’elle se réalise :
impressions et ressentis de l’athlète
Œil de l’entraineur
moyens audiovisuels
• La transmission de la commande motrice aux effecteurs
Système pyramidal : du cortex moteur M1 (essentiellement) aux
motoneurones directement. Mais aussi depuis : d’autres aires
corticales (associatives et ou motrices).
Croisement au niveau du bulbe pour 90% des fibres, mais 10% des
fibres gardent un trajet unilatéral jusqu’à la ME où elles font
synapse avec un motoneurone controlatéral (donc 100% des fibres
croisent)
l’hémisphère D est responsable de la motricité du coté G du corps
Ensemble de fibres descendantes et se rendant au contact des
motoneurones de la ME (trajet avec 2 neurones du cortex au
muscle)
Localisation voies pyramidales
Faisceau croisé latéral : contingent le plus important en nombre de fibres
qui circulent dans le secteur dorso-latéral de la substance blanche de la
ME. On lui associe le faisceau rubro-spinal (voie descendante, qui relie le
noyau rouge et la ME)
Le système
pyramidal
Faisceau direct : plus petit contingent de fibres (10%) circule dans le
secteur ventro-médian de la substance blanche de a ME
Ventral
Dorsal
3
23/11/2015
• Expériences : section complète des voies
pyramidales: pas de paralysie complète du sujet
– Donc il existe d’autres voies motrices qui
permettent le mouvement
Localisation voies extra-pyramidales
Voies ventro-médianes : localisation au niveau de la ME. Elles
regroupent un nombre important de voies extrapyramidales.
Dont : voies originaires de la formation réticulées et des
noyaux vestibulaires + voie tecto-spinale
Voies extrapyramidales : fonction générale
motrice (des lésions entrainent des
répercussions importantes sur les
mouvements) mais également cognitive (donc
connections noyaux gris centraux et autres
structures)
Commande motrice volontaire
L’automatisation :
un programme acquis par apprentissage
Deux systèmes de commande de la motricité :
pyramidal-extrapyramidal.
Ce modèle hiérarchisé suppose une implication de plus en plus
importante des processus cognitifs, en regard d’une complexité
croissante des conduites motrices.
L’automatisation des ces conduites va de pair avec
une baisse du contrôle cognitif : la boucle cognitive
est très faiblement chargée par la surveillance de la
tâche automatisée. Dans le même temps,
augmentation de l’efficience du geste.
Comment le cerveau gère l’ensemble des conduites
« cognitives » (conscientes et volontaire) et souvent répétitives,
en particulier dans la pratique sportive ?
Attention et automatisation vont en sens inverse
4
23/11/2015
• Ressources attentionnelles :
2 aspects caractérisent l’automatisme :
1. Augmentation de l’efficacité : mémorisation.
2. Libération de l’attention qui peut alors s’orienter
vers un niveau hiérarchique plus élevé du
contrôle de l’action
– Novices: ressources mobilisées par une tâche
nouvelles et tous les retours sensoriels arrivent au
SNC, attention focalisée
– Expert : moins de ressources attentionnelles
mobilisées, certains retours sensoriels ne sont pas
intégrés dans le traitement de la tâche : attention
plus diffuse. Il utilise un autre mode de traitement
de l’information : mémoire (savoir-faire
techniques)
RELATIONS ENTRE
MOUVEMENTS
MOUVEMENT VOLONTAIRE
STRUCTURES NERVEUSES
STRUCTURES SOUSCORTICALES ET CORTICALES
PROGRAMMES MOTEURS
PRIMAIRES
TRONC CÉRÉBRAL CERVELET
REFLEXES
MOELLE ÉPINIÈRE
5
Téléchargement

Planification - Programmation