Les bases du mouvement
volontaire (suite)
Cortex moteur
- Coordination de mouvement avec l’environnement (objet)
- Coordination complexe
- Apprentissage
Aires frontales
Aire prémotrice
Aires motrice supplémentaire
Aire motrice primaire
Aires pariétales
Noyaux thalamiques ventromédian
Noyaux cérébelleux
Globus pallidus (pallidum)
Moelle épinière
Cortex vers la moelle : Faisceaux cortico-spinaux
- Un million d’axones
Efférences du cortex
- Électrostimulation chez l’animal
- Stimulation magnétique trans-cranienne chez l’homme
cortex
Noyaux gris centraux
Pont de varole
Noyau rouge
cervelet
Formation réticulée
Bulbe rachidien
décussation
Moelle épinière
Faisceaux corticospinaux efférents :
Axones des neurones pyramidaux
Æ Faisceaux pyramidaux.
Æ Neurones pyramidaux :
Activés 100ms avant l’EMG chez le
singe dans une réaction simple.
Humphrey :
- Deux populations de neurones :
- 1) active lors d’un changement de
direction (flexion/ extension)
- 2) active lors d’un changement de
co-contraction des muscles
agonistes – antagonistes (raideur).
Préparation du mouvement :
Électrophysiologie :
“Bereitschaftpotential”
Æ Potentiel d’anticipation
mouvement
EMG
Potentiel moteur
EEG
Potentiel d’anticipation
Codage de la direction du mouvement
Georgopoulos et al (1982) :
Populations de neurones du cortex moteur
primaire qui sont actifs spéciquement selon la
direction du mouvement.
Le cervelet
Sur la base de lésions :
Coordination
Timing (horloge)
Apprentissage
Correction des erreurs en cours de
mouvement
Séquence (ordre) d’activation des
muscles
vermis
cortex
hémisphère
Noyaux
fastigaux
Noyaux
dentelé
Noyaux
interposés
Cortex cérébelleux
Cellules en panier
Couche de
cellules de
Purkinje
Fibre
grimpantes
(afférence,
olive bulbaire)
Efférences (noyaux cérébelleux, puis
thalamus, tronc cérébral, noyaux
vestibulaires)
Cellule de Purkinje (cervelet)
Afférences de :
Noyaux du tronc cérébral : Fibres
moussues
(faisceaux spinocérébelleux)
Olive bulbaire (bulbe rachidien) : Fibres
grimpantes
Fibres grimpantes : Axones connectent
avec les dendrites des Cellules de
Purkinje
Cellule de Purkinje : plus de 200 000
afférences reçues par cellule !!
Somatotopie (sorte d’homoncule)
Cervelet se divise en 3 Lobes
Cortex cérébelleux en plusieurs
couches
Cellules de Purkinje :
sont seules efferentes du cervelet
les cellules les plus grandes de
l’encéphale
Au repos fréquence de décharge de
80Hz
En action plusieurs centaines de Hz
(300 Hz, 500Hz)
Inhibent les noyaux cérébelleux et
vestibulaires.
Noyaux gris centraux
5 gros noyaux sous corticaux
Rôle mis en évidence par les pathologies :
Excès de mouvements involontaires
Lenteur, mais non paralysie
Système extra-pyramidal (corticospinal)
Pallidum
Putamen
Noyau caudé
Noyau sous thalamique
Substance noire
- Efférence
principales : pallidum et
substance noire, projettent sur les noyaux
thalamique puis le cortex
Hypothèses sur le rôle des noyaux gris centraux
:
1) lèvent les inhibitions sur certaines régions du
système moteur (ex. Cortex) : permet le début du
mouvement.
2) suppression de l’activité posturale permanente
3) séquencement des fragments de mouvements
Lésions
Pallidum : désordre semblable à ceux de la
maladie
de Parkinson (ralentissement du temps de réaction,
Ralentissement des mouvements, réduction de
l’amplitude, variabilité accrue)
Bradykinésie (lenteur)
Tremblement
Rigidité
Déficits posturaux