Nom : ..................................................................................
Organisation : ....................................................................
E-mail : ...............................................................................
Retour : fax 01 40 38 17 38 ou moncomble@wec-france.org
Enquête 2016
sur les enjeux énergétiques mondiaux
Quel est l’IMPACT potentiel de
cet enjeu sur le secteur ?
Quel est pour vous le niveau
d’INCERTITUDE par rapport à
l'impact de l’enjeu ?
Degré d'URGENCE :
À quel moment le secteur
doit-il réagir à l’enjeu ?
Que l’impact soit positif ou non,
important ou non, est-il certain ou
incertain ?
Court terme = moins de 3
ans ; long terme = plus de
10 ans.
Cette enquête vise à déterminer les priorités des Dirigeants et Experts du
secteur de l'énergie au niveau mondial (pas uniquement pour la France).
Un score élevé correspond à un
impact important (que vous
considériez cet impact « positif »
ou « négatif »).
RISQUES ET VULNÉRABILITÉS MACRO-ÉCONOMIQUES
Important
Moyen
Faible
Incertain
Moyen
Certain
































































































Accord international sur le climat
Accidents majeurs
Croissance économique
Accès au marché des capitaux
Prix de l’énergie et des matières premières
Prix de l'électricité
Taux de change
Lien eau – énergie – nourriture
Disponibilité des sols
Compétences
Accès à l’énergie
Budget consacré à l’énergie par les ménages
Risques climatiques extrêmes
Menaces cybernétiques
Corruption
Terrorisme
GÉOPOLITIQUE DE L'ÉNERGIE ET PROBLÈMES RÉGIONAUX
Croissance de la Chine
Croissance de l’Inde
Politique étrangère de la Russie
Cohésion de l'Union européenne
Fragilité du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord
Influence des États-Unis sur les marchés de l'énergie
CONTEXTE ET POLITIQUES ÉNERGÉTIQUES
Barrières commerciales
Intégration régionale
Nouvelles régulations et politiques énergétiques
Subventions énergétiques
Systèmes décentralisés
VISION ET TECHNOLOGIE EN MATIÈRE D'ÉNERGIE
Villes durables et aménagement urbain
Efficacité énergétique
Captage et stockage du carbone
Smart grid et big data
Nouveaux modes de transport
Innovation dans le stockage de l'électricité
Nucléaire
Grandes installations hydroélectriques
Hydrocarbures non conventionnels
Gaz naturel liquéfié (GNL)
Charbon
Énergies renouvelables
Biocarburants
Économie de l’hydrogène
<3
ans
















NIVEAU D’INCERTITUDE
IMPACT
3-10 ans
















>10
ans
















URGENCE
Important
Moyen
Faible
Incertain
Moyen
Certain
<3 a
3-10 a
>10 a






















































NIVEAU D’INCERTITUDE
IMPACT
URGENCE
Important
Moyen
Faible
Incertain
Moyen
Certain
<3 a
3-10 a
>10 a













































NIVEAU D’INCERTITUDE
IMPACT
URGENCE
Important
Moyen
Faible
Incertain
Moyen
Certain
<3 a
3-10 a
>10 a






























































































































RISQUES ET VULNÉRABILITÉS MACRO-ÉCONOMIQUES
Accord international sur le climat
Accidents majeurs
Croissance économique
Accès au marché des capitaux
Prix de l’énergie et des matières
premières
Prix de l'électricité
Négociations mondiales sur le climat et leurs résultats (COP21 et au-delà).
Accidents de grande ampleur passés et potentiels et leurs conséquences, tels que la
catastrophe nucléaire de Fukushima et la marée noire du Deepwater Horizon.
Effets de la croissance économique (ou l’absence de) sur les marchés de l’énergie.
Accès au capital et difficultés potentielles pour mobiliser le capital nécessaire à la
mise en place de l'infrastructure énergétique nécessaire dans un contexte où les risques
sont importants au niveau politique, technologique et du marché.
Volatilité et risques relatif aux prix de l’énergie et produits apparentés.
Volatilité et risques relatifs aux prix de l'électricité.
Corruption
Taux de change et risques de dévaluation des devises nuisant aux investissements et aux
activités
d'exploitation.
Concurrence
relative aux ressources et à la disponibilité de l'eau issue des
changements climatiques et ses effets sur la production et l'approvisionnement en
énergie.
Accès aux terrains nécessaires et acceptabilité pour l'approvisionnement, le
transport
et la distribution
d'énergie.
La
disponibilité
de la main-d'œuvre
avec les compétences nécessaires, les
qualifications et l'expérience.
Problèmes d'accès à des structures énergétiques modernes, notamment accès des ménages à
des modes de cuisson modernes et à l'électricité.
Part du budget des ménages consacré à l'énergie, notamment aux combustibles de
chauffage, électricité et carburant (précarité énergétique).
Accroissement de la fréquence et de la sévérité des événements climatiques extrêmes
(inondations, orages, sécheresse) et leur impact sur la conception et la résilience
des
infrastructures
et systèmes
énergétiques.
Menaces
issues des tentatives
illicites
d'accès aux réseaux ou dispositifs des
systèmes de commande au sein du secteur de l'énergie et des fournisseurs de
réseaux.le déploiement de politiques efficaces et fausse la concurrence.
Ralenti
Terrorisme
Risques physiques nuisant aux systèmes, infrastructures et marchés énergétiques.
Taux de change
Lien eau – énergie – nourriture
Disponibilité des sols
Compétences
Accès à l’énergie
Budget consacré à l’énergie par
les ménages
Risques climatiques extrêmes
Menaces cybernétiques
GÉOPOLITIQUE DE L'ÉNERGIE ET PROBLÈMES RÉGIONAUX
Croissance de la Chine
Croissance de l’Inde
Politique étrangère de la Russie
Cohésion de l'Union européenne
Fragilité du Moyen-Orient et de
l’Afrique du Nord
Influence des États-Unis sur les
marchés de l'énergie
L'influence de la Chine sur les marchés et technologies énergétiques et sur la
gouvernance
L’Inde commemondiale.
prochain moteur de la croissance de la demande.
Effets de la politique étrangère de la Russie sur les investissements et les activités
d'exploitation, les grands partenariats énergétiques et les marchés mondiaux de
l'énergie.
Convergence vers une politique énergétique commune (modèle de marché critique,
système communautaire d'échange de quotas d'émission (SCEQE), incitations liées au
mécanisme des
de capacité
et au stockage).
Fragilité
régimes politiques
et tensions géopolitiques affectant les marchés de
l'énergie.
Influence en matière d'innovation et de politiques sur le commerce mondial de
l'énergie, sur la dynamique du marché et la gouvernance mondiale.
CONTEXTE ET POLITIQUES ÉNERGÉTIQUES
Barrières commerciales
Intégration régionale
Nouvelles régulations et politiques
énergétiques
Subventions énergétiques
Systèmes décentralisés
Limitant ou favorisant la croissance verte (par exemple via les transferts de
technologie, les tarifs douaniers sur les produits et services verts, les exigences
locales sur les
les
ajustementspour
fiscaux
à la frontière).
Convergences
descontenus,
politiques
énergétiques
compenser
l’inégale répartition et
l'allocation inefficace des ressources énergétiques (par exemple : interconnections,
pipelines,
plates-formes
commerciales)
entre
les pays ou
des
régions.de stockage et
Nouveaux
modèles
et politiques
de marchés
garantissant
des
capacités
d'appoint sur les marchés du gaz naturel et de l'électricité.
Effet des subventions du secteur énergétique sur le mix énergétique, la concurrence,
le développement technologique et le prix de l'énergie.
Dimensionnement des nouveaux modèles d’affaires pour l'innovation et la gestion de la
VISION ET TECHNOLOGIE EN MATIÈREdemande.
D'ÉNERGIE
Villes durables et aménagement
urbain
Efficacité énergétique
Captage et stockage du carbone
Smart grid et big data
Nouveaux modes de transport
Innovation dans le stockage de
l'électricité
Nucléaire
Grandes installations
hydroélectriques
Hydrocarbures non
conventionnels
Gaz naturel liquéfié (GNL)
Charbon
Énergies renouvelables
Biocarburants
Économie de l’hydrogène
Mise en place de modèles d'urbanisation économiques en ressources à grande échelle
relatifs aux déchets, à l'eau, à l'énergie et aux transports.
Rôle des mesures (modèles/exploitation/technologies) pour réduire la consommation
d'énergie.
Le CSC comme technologie permettant d'utiliser et de réduire les émissions de gaz à
effet de serre provenant de la consommation à grande échelle de combustibles fossiles
dans le cadre de la production d'énergie.
Un réseau de distribution d'électricité intégrant une communication bidirectionnelle
entre consommateur et producteur, machines et « prosommateur » ainsi que machine à
machine.
Concepts de mobilité innovants, nouveaux modes de transport et sources de
combustibles, y compris véhicules électriques, hybrides, et alimentés au gaz naturel.
Prix et adaptabilité des piles, stockage et autres technologies (comme le « power to
gas ») pour favoriser une meilleure intégration des renouvelables.
Les perspectives pour le nucléaire dans le cadre du mix régional et mondial de
l'énergie.
Les perspectives pour les grandes centrales hydroélectriques dans le cadre du mix
régional et mondial de l'énergie.
Les perspectives pour le gaz de schiste, le pétrole de schiste et autres sources
d'énergie « non conventionnelles » dans le cadre du mix régional et mondial de
l'énergie.
Rôle du GNL dans les marches régionaux et mondiaux d'énergie.
Rôle du charbon (lignite, anthracite, subbitumineux, bitumineux) dans le cadre du mix
régional et mondial de l'énergie.
Croissance rapide des sources d'énergie renouvelables, en particulier l'énergie
solaire photovoltaïque et éolienne, affectant les marchés de l'énergie.
Les perspectives pour les biocarburants dans le cadre du mix régional et mondial de
l'énergie.
Développement pragmatique de marchés de niche.
Téléchargement

E-mail - Conseil Français de l`Énergie