Est-républicain.fr

publicité
Est-républicain.fr
14 juillet 2016
LA CLINIQUE PASTEUR D’ESSEY-LÈS-NANCY SE DOTE D’UN APPAREIL
D’IRM PLUS PERFORMANT
La clinique Pasteur d’Essey-lès-Nancy se dote d’un appareil d’imagerie par résonance
magnétique plus performant
L’aimant
de
8 t est le cœur du dispositif d’imagerie par résonance magnétique. Photo
Nancy. La clinique Louis-Pasteur d’Essey-lès-Nancy se dote d’un appareil d’imagerie par
résonance magnétique (IRM) plus performant.
Le cœur du système est un aimant. Jusqu’à présent les équipes de Radiolor, société
d’imagerie médicale intervenant au sein de la clinique utilisaient un aimant de 1,5 Tesla
(unité de mesure du champ magnétique). Celui qui a été réceptionné mercredi, par la voie
des airs, après un acheminement en camion, a une puissance de 3 Tesla. Le docteur
Christophe Barbier, l’un des 18 radiologues de la société d’imagerie, explique que le nouvel
aimant garantit une qualité d’image bien supérieure et permet d’extraire des informations
médicales extrêmement précises, grâce à une détection plus fine des tissus anatomiques.
Autre intérêt majeur pour le confort du patient : l’installation est beaucoup moins bruyante,
puisqu’elle permet de passer de 97 à 3 décibels. Enfin, le diamètre du tube passe de 60 à 70
cm, ce qui permet d’accueillir des patients de forte corpulence et limite la sensation de
claustrophobie pour les autres.
Le docteur Philippe Tourrand, vice-président de la clinique Louis-Pasteur, et Catherine
Fulpin, directrice, se félicitent de l’installation de ce nouvel équipement qui va pouvoir réduire
le temps d’attente, actuellement de 30 jours, tout en insistant sur le fait qu’il n’y a pas de
délai pour les urgences. Ce type de matériel est soumis à l’autorisation de l’Agence
régionale de Santé, délivrée pour une durée de 5 ans. « Les innovations techniques sont très
rapides et 5 ans, c’est le temps qui correspond au renouvellement de l’appareil. »
1,5 million d’euros
Un investissement lourd d’1,5 million d’euros car, lorsqu’on change le cœur, il faut tout
adapter : de la cage de Faraday (qui évite la perturbation par les champs magnétiques des
différents appareils), au caisson accueillant le patient et aux différents circuits électriques et
branchements informatiques, en passant par la climatisation installée sur le toit de la
clinique. Mais, malgré le coût élevé, les tutelles, conscientes du manque d’IRM au niveau
national et de la nécessité de réduire les files d’attente des patients, accordent sans difficulté
les autorisations. Nancy est bien dotée, puisque, entre les cliniques de Gentilly, Pasteur et le
Centre hospitalier universitaire, le parc d’IRM et de scanners n’est pas négligeable. Avec
l’ouverture prochaine du site Kleber, la clinique Pasteur a obtenu l’autorisation pour un
nouvel IRM et un autre scanner. Pour le patient, le coût est inchangé, la prise en charge
étant totale. La tarification comprend le forfait technique, de 100 à 190 €, selon le type
d’examen, pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale et le forfait médical, également
variable selon la pathologie et pris en charge à 75 % par la sécurité sociale et à 25 % par les
mutuelles.
Didier HEMARDINQUER
Téléchargement
Random flashcards
découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire