Chers Amis et chères Amies de la Nature, Après quelques longs et

publicité
Chers Amis et chères Amies de la Nature,
Après quelques longs et froids mois d’hiver le printemps est dans l’air, les oiseaux
chantent, des bourgeons multicolores éclatent partout. Et les habitants de Bruxelles le
sentent aussi, sortent leurs vélos et prennent une première bière sur une terrasse
ensoleillée!
Est-ce que ce printemps inspirera aussi l’Union européenne à prendre des mesures
ambitieuses pour un avenir durable ? Une bonne nouvelle est à signaler, à savoir que le
Danemark assurant actuellement la présidence de l’UE, déclare que la politique
environnementale doit être à la base de l’économie européenne et qu’il n’y a qu’un seul
choix, à savoir de résoudre les crises économique, climatique et des ressources en même
temps.
L’imminente Conférence sur le développement durable Rio+20 (également connue sous
le nom de Sommet de la Terre 2012) est considérée comme une chance unique et venant
en temps opportun, de réussir un engagement global pour le développement durable. Le
carnaval terminé, la métropole brésilienne met tout en œuvre pour accueillir la plus
grande manifestation du monde traitant du développement durable.
L’« économie verte » est le nouveau mantra sur le chemin de Rio, sans qu’il y ait une
définition généralement acquise de ce terme ou un accord général sur son acception. La
question centrale prévalant dans les discussions est de savoir si l’économie verte est juste
un nouveau mot à la mode propageant toujours le même modèle capitaliste qui est à
l’origine des actuelles crises climatique, sociale et environnementale ou s’il y a là un
potentiel effectif de s’acheminer vers un changement de nos modes de vie, de
consommation et de production, notamment dans les pays du Nord. Attendons de voir si
Rio sera une samba de courte durée ou un événement marquant un tournant – de la
planification d’actions vers la mise en œuvre d’actions. En effet il nous reste peu de
temps si nous voulons réaliser un monde durable pour tous.
Certains pensent qu’il ne se passera pas grand chose à Rio, et que ce seront surtout les
suites qui compteront. Est-ce que les vagues post-Rio+12 auront suffisamment de force
pour revigorer les processus de durabilité en Europe et leur insuffler de nouvelles idées,
inspirations et motivations ? L’Europe a effectivement quelque chose à offrir à Rio,
notamment dans les domaines de l’efficience énergétique et des technologies vertes, mais
elle peut aussi beaucoup apprendre des autres, en termes d’équité sociale, de solidarité,
d’inclusion et de résilience.
Un penseur a dit une fois que seulement la croissance spirituelle est illimitée, et que la
croissance économique ne l’est malheureusement pas. La croissance en matière
d’emplois durables est actuellement l’un des défis majeurs pour les leaders du monde. Et
parlant d’emplois durables : le EU Policy Office de l’internationale des Amis de la
Nature à Bruxelles propose un stage à ses organisations membres, entre 3 et de
préférence 6 mois au cœur de la politique européenne ! Les organisations membres sont
invitées à proposer des candidat/es approprié/es souhaitant saisir cette chance unique de
participer au travail des Amis de la Nature au plan de l’Union européenne, de faire
connaissance avec les processus de décision de l’UE et d’intégrer les réseaux
multiculturels de la société civile à Bruxelles. Le stage démarrerait en novembre 2012. Si
vous êtes intéressés, veuillez me contacter par e-mail à l’adresse [email protected]
Jouissez du printemps, qu’il soit source d’inspiration !
Téléchargement