Anchiale briareus - P.S.G. n°15

publicité
Anchiale briareus - P.S.G. n°15
Origine : Australie.
Aspect : Elevage comparable à d’autres Phasmatinae, tels Anchiale sp ou phasma
gigas, celui-ci semble cependant nettement plus facile.
L’espèce paraît vraiment apprécier les ambiances assez chaudes.
Jeune : environ 20 mm à la naissance, vert-jaunâtre avec des touches orangées,
assez semblable aux jeunes Anchiale sp. Les stades supérieurs sont vert-pomme
maculés
de
blanc
et
présentent
des
yeux
orangés.
L’Eucalyptus semble indispensable aux 3-4 premiers stades mais leur maintien, en
général, ne semble pas poser de problèmes particuliers. Le Chêne (mélangé à
l’Eucalyptus) est accepté dès les premiers stades.
Mâle : environ 11 cm à 11,5 cm magnifique ! Nettement plus fin que la femelle,
verdâtre avec quelques touches de rouge-bordeaux sur les fémurs. L’abdomen vert
foncé est noir sur le dos et présente des taches blanchâtres entre chaque segment
abdominal. Les antennes sont longues, plus de 6 cm. Les ailes postérieures sont
noires marbrées avec un rémigium franchement rouge. Envergure d’environ 130
mm. Attention, les mâles volent vraiment très très bien !
Femelle : 16,5 cm à 17 cm. Sans aucun doute beaucoup plus jolie que le mâle,
elle est d’un beau vert maculé de petites taches noires sur l’ensemble du corps. Le
mésothorax et le métathorax sont surlignés latéralement de blanc, ils sont
recouverts de petites épines rouge-bordeaux sur leurs faces dorsales et ventrales.
Les antennes mesurent environ 3 cm. Les pattes sont vertes marbrées de noir et
la face ventrale de l’ensemble des fémurs est rouge. Les ailes antérieures sont
brunes. Comme chez le mâle, les ailes postérieures sont noires avec un rémigium
rouge. Elles ne permettent pas le vol et ne servent qu’à « effrayer », l’envergure ne
dépasse pas 110 à 120 mm. Comme chez les Anchiale, la plaque sous-génitale
est bien développée. Les cerques font environ 5 mm.
Alimentation : Eucalyptus pour les 3-4 premiers stades (cela semble si ce n’est
indispensable au moins très profitable aux jeunes), en association avec du Chêne,
du Hêtre, ce n’est pas plus mal car ils sont appréciés.
Ensuite, les individus ont bien évolué sur Chêne uniquement avec de temps à autre
un apport d’Eucalyptus, de Ronce ou aubépine
Reproduction : Sexuée.
Incubation : 6 à 7 mois d’incubation à 23-24°C sur vermiculite. Il semblerait qu’une
femelle puisse pondre jusque 300 œufs mais 200 semble un bonne moyenne.
Développement : 3 à 4 mois à 23-24°C dans une atmosphère
assez sèche (une à deux brumisations par semaine. Une
ambiance lumineuse est très appréciée.
Une question pour terminer, au vu des individus présentés sur le
site de Frank Hennemann et Oskar Conle dont les rémigiums ne
semblent pas franchement rouges et des indications de taille
citées (9 cm pour le mâle et 13,5 cm pour la femelle), l’espèce
présentée est-elle bien A. briareus ?)
Téléchargement
Explore flashcards