genetique-drosophile 1_5

publicité
Collège de Genève –
Laboratoire de biologie
Génétique: croisements de drosophiles
1/5
Introduction
La drosophile (Drosophila melanogaster), communément appelée mouche du vinaigre, est une petite
mouche de 3 à 5 mm de long que l’on trouve en abondance, à l’état sauvage, sur les fruits mûrs.
C’est un “matériel” de choix pour les généticiens, car son élevage est facile: elle est très prolifique et
14 jours suffisent, à 25°C, pour produire une nouvelle génération.
Les caractères génétiques étudiés dans ces croisements sont facilement reconnaissables à la loupe par
leur phénotype (yeux rouges/yeux blancs, corps clair/corps foncé; ailes normales/ailes vestigiales).
Matériel
Échantillons de drosophiles (en flacons ou sous plaques de verres) correspondant à la descendance
d’un croisement particulier.
Travail préliminaire
Avant l’étude de chacun des croisements, observez les différents phénotypes présents et exercez-vous
à bien les reconnaître.
Pour la distinction entre mâle (¢) et femelle (™) , référez-vous aux dessins ci-dessous : le mâle est très
légèrement plus petit que la femelle et son extrémité postérieure est plus noire et plus arrondie que
chez la femelle. Le mâle possède également, vers l’extrémité de ses pattes antérieures, une série de
petits cils noirs (peigne sexuel).
peigne sexuel
Schéma comparatif du mâle et de la femelle de drosophile
Téléchargement
Explore flashcards