la batterie

publicité
Juan García Martínez
2º Musical
1
Index
Petit introduction
page. 3
Composition d´ une batterie standard et variantes
page 3-7
Lecture de partition
page 8
Lars Ulrich
page 8-9
Bibliographie
page 9
2
LA BATTERIE
Une batterie est un ensemble de fûts, cymbales, et autres percussions utilisé dans la
plupart des genres musicaux actuels pour marquer le rythme. Avec la guitare basse, la
contrebasse ou encore les percussions, la batterie fait partie de la section rythmique d'un
orchestre ou d'un groupe de musique.
Les principaux éléments qui la composent (grosse caisse, caisse claire, cymbales,...)
existaient déjà au sein des orchestres classiques et des fanfares militaires. L'apparition
de la batterie est directement liée à la naissance du jazz.
Son origine profonde est pluriculturelle et ancienne : la caisse claire (vers 1850) et la
grosse caisse (XVII siècle) sont d'origine européenne. Les cymbales sont issues d'Orient
et sont probablement un des instruments les plus anciens du monde.
 Composition d'une batterie standard et variantes :
3
Les éléments suivants font la plupart du temps partie d'une batterie, en nombre variable
(les numéros correspondent aux éléments de la photo).
Les cymbales (de couleur dorée, en alliage à base de bronze) sont :




le charleston, charley ou hi-hat (5) ;
la cymbale crash (6, à droite) ;
la cymbale ride (6, à gauche) ;
d'autres cymbales se sont «standardisées» (elles ne sont pas représentées sur
l'image) : la cymbale splash et la cymbale china.
Il existe d'autres instruments non représentés : crash-ride, gong, cencerro, tambourine,
etc.
Crash-ride
Cencerro
Gong
Tambourine
4
La caisse claire est située au milieu, entre les jambes du batteur (3). Toutefois une
seconde caisse claire (ou plus) peut être ajoutée, le plus souvent à la gauche du stand de
charleston pour les droitiers, et inversement à droite pour les gauchers. Lorsqu'elle est
moins épaisse, avec un fût d'une profondeur inférieure à 4", elle est appelée caisse claire
piccolo.
Les toms qui sont le plus généralement au nombre de deux ou trois (avec le tom
médium, mais il n'y a pas de limite) :



Le tom alto ou petit tom (4, à droite) et le tom médium ou moyen tom (4, à
gauche), au-dessus de la grosse caisse ;
Le tom basse, le plus grave (2), généralement sur des pieds.
D'autres types de toms existent : comme pour la caisse claire, il existe des toms
piccolo (petits et fins), mais également des rocket toms (petits et très profonds)
ou encore des rototoms, au son très sec.
La grosse caisse est posée à même le sol (1). Il existe des surélévateurs de grosse caisse
pour les petites dimensions (ex : la "Manu Katché" de Yamaha).
Les accessoires sont généralement constitués d'une pédale de grosse caisse simple,
double voire triple, une pédale de charleston, un pied de caisse claire et des pieds de
cymbale.
Certaines batteries très complexes peuvent comporter de nombreux toms et cymbales
supplémentaires ainsi que plusieurs grosses caisses. Pour soutenir le tout, une armature
tubulaire (rack) peut être employée. Cette armature peut être particulièrement
impressionnante.
Pour jouer de la batterie, on utilise généralement des baguettes de bois ou en métal, qui
peuvent recouvrir différentes formes (généralement type viper ou « rondes » ), qui sont
caractérisées par leur diamètre, la forme/taille/matière de l'olive (bout de la baguette) et
la longueur du col (partie entre le manche et l'olive).
5
On peut aussi utiliser des balais, qui se présentent sous la forme d'un manche d'où
sortent de longs brins, le plus souvent métalliques, qui permettent d'obtenir un son plus
doux : on les utilise pour le jazz ou le blues.
La prise en main des baguettes peut se faire de deux manières :

la prise tambour (traditional grip), souvent prisée par les batteurs de jazz, la
main droite se trouve au dessus de la baguette qui évolue perpendiculairement
au buste du batteur tandis que la main gauche en dessous de la baguette est
parallèle au buste.

la prise timbale (matched grip), généralement adoptée par les batteurs de rock sauf
cas particuliers tels que Stewart Copeland, les deux baguettes sont tenues par dessus.
6
Il existe également différentes techniques de jeu au pied pour la grosse caisse et le
charleston :

Le « talon en l'air » ou « pied en pointe », utilisée principalement pour le rock et
les musiques contemporaines. Cette technique permet de frapper la grosse caisse
d'une manière plus puissante. Elle permet aussi une plus grande rapidité
d'exécution.

Le « talon à terre » ou « pied à plat », généralement pour le jazz ou des musiques
à rythme lent. Cette technique permet plus de nuances. L'inconvénient, si le
batteur opte pour la position « talon en l'air » pour le charleston, est que la
position est instable : le batteur a tendance à pencher d'un côté.
7
 Lecture de partition :
Sur une partition en clé de sol :
- Sous forme de notes :





Le Do aigu représente la caisse claire ;
Le Ré grave représente la grosse caisse ;
Le Sol aigu représente le tom aigu ;
Le Mi aigu représente le tom médium ;
Le Fa grave représente le tom basse ;
- Sous forme de croix :





Le Do aigu représente le Rim shot ;
Le Sol aigu représente soit la cymbale, soit le charleston ;
La croix au-dessus de la portée représente la cymbale crash ;
Le Ré grave représente le charleston pied ;
Le Sol aigu (croix entourée d'un cercle) représente l'ouverture du charleston
Toutefois, la position des notes peut changer d'une partition à l'autre.
 Lars Ulrich :
-Biographie :
Le père de Lars, Torben Ulrich, était un joueur de tennis professionnel danois. Il était
également musicien, et avait joué avec des grands noms du jazz tels que Stan Getz et
Miles Davis.
Lars Ulrich obtient sa première batterie en 1977, offerte par ses parents et non pas
comme le veut la légende, par sa grand-mère (qui lui en acheta bien une, mais beaucoup
plus tard).
Il épousera définitivement le destin de rockstar en fondant Metallica en 1981. Il lança
une annonce pour chercher un guitariste, et un certain James Hetfield y répondit : l'un
des groupes les plus marquants de l'histoire du thrash metal était né. Les deux leaders ne
quitteront jamais le groupe, et assureront le renouvellement de ses membres. Lars Ulrich
est devenu célèbre pour son jeu de batterie, très physique, et ses martèlements rapides.
C'est en effet l'une des composantes essentielles du groupe.
La popularité du groupe lui doit beaucoup, notamment grâce à ses techniques
intéressantes telles que la double basse machine-gun dans la chanson One et à la célèbre
chanson Nothing else matters.
8
Lars Ulrich.
Bibliographie
Google
Manual de música (Método de batería de rock Volumen I, Patrick Wilson)
9
Téléchargement
Explore flashcards