Espace Généraliste - Union Généraliste

publicité
15 AVRIL 2013....N°74
MERCI FREDERIC !
YABON ROSP Frédérick Van Roeckeghem, Monsieur Lacaisse, est content de lui dans
son rôle auto attribué de mentor de la médecine libérale. Il l'a dit en interview dans le
Généraliste, il en a fait un dossier de presse qui a été présenté comme dossier technique à la
Commission Paritaire Nationale et exposé sous forme de diaporama de bilan du ROSP
(Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) et sa communication souligne une fois de
plus les sommes déversées sur les libéraux. La rémunération n'est évidemment pas
négligeable, mais elle a l'inconvénient de mettre les médecins en situation de dépendance
vis à vis de Madame Lacaisse puisque c'est elle qui fait les calculs et les contestations ne
seront pas simples. Il suffit de comparer dans les cabinets d'associés ! On découvrira la
politique de chaque syndicat avec sans surprise la satisfaction béate de la CSMF, la
satisfaction incontestable à peine nuancée du SML, les explications ravies et le
communiqué MGF dans le même ton. On ne sera pas étonné de découvrir un enthousiasme
nettement plus mitigé de la part de la FMF. Chacun peut voir le montant de son paiement à
la performance sur Ameli Pro sous "Convention-Indicateurs de santé publique" et le PDF
"votre rémunération".
SANTÉ PUBLIQUE OU PERFORMANCE ? La communication de madame Lacaisse
est à la hauteur des enjeux pour elle : resserrer la laisse autour du cou des médecins avec
une rémunération qui dépend d'abord de ses ordinateurs. Les critères sont choisis à sa botte
et ne sont pas toujours des plus pertinents. Avec à la clé le triomphe facile : les médecins
travaillent mieux. Sans vergogne, madame Lacaisse l'affirme et surtout l'attribue à son
dispositif : pas d'hésitation pour dire que les médecins s'informatisent (en quoi l'étaient ils
moins avant ?), soignent mieux le diabète (comme si quelques hémoglobine glycquées en
plus amélioraient la santé des diabétiques !), prescrivent plus d'aspirine (en plus hors
AMM!), dépistent moyen et ne vaccinent pas assez contre la grippe (tiens, comment cela se
fait-il ? Ce serait pourtant simple)... Encore un peu, et madame Lacaisse va attribuer au
ROSP la bonne tenue des dépenses de la ville en 2012. Bonne tenue qui justifierait un autre
effort de revalorisation de la médecine de ville qui en aurait bien besoin.
SYNDICATS LOURAVIS Ce n'est pas très charitable de critiquer les autres syndicats.
Mais regardons la réalité en face. Pour les généralistes, déjà en 2000, existait le médecin
référent. Appliqué à l'ensemble d'une patientèle médecin traitant, ce forfait apportait au
médecin 45,73 € par patient. Pour le ROSP c'est théoriquement au maximum 11 €. En
réalité, madame Lacaisse ne débourse au final que 50% de cette somme. Bien joué ! Et cela
grâce à la CSMF et au SML qui ont entériné avec Frédéric Van Roeckeghem la disparition
du médecin référent en 2005 par pure bêtise syndicale, accompagnés par le silence
assourdissant de MG-France qui après avoir obtenu le référent et l'avoir abandonné se
félicite pour 5,5 € de forfait par patient, il est vrai bientôt augmenté de 5 € supplémentaires
(avenant 8), soit plus de quatre fois moins que ce qui avait été acté par le passé. On
s'étonnera ensuite que la médecine générale libérale périclite et rebute les jeunes
générations.
INGÉRENCE SANCTIONNÉE Le Conseil d'Etat, sollicité par l'UCDF et de le SNCO a
mis un holà aux velléités normatives de la HAS (à l'origine de la décision contestée) et de
Madame Lacaisse. Ils avaient en effet décidé que les prothèses de cheville STAR ne
pouvaient être réalisées que par des équipes chirurgicales pratiquant au moins dix poses
dans l'année, quel que soit d'ailleurs le nombre de chirurgiens "poseurs". Stop a dit le
Conseil d'Etat dans une décision récente : pas de quotas pour autoriser ou non une activité
médicale. Pour comprendre, lire un document explicatif des heureux gagnants du recours.
LIBÉRAL A L'HÔPITAL L'activité libérale à l'hôpital a été l'objet de l'analyse de la
conseillère d'Etat Dominique Laurent, à la demande de Marisol Touraine, sous le titre
"L'activité libérale dans les établissements publics de santé". On a commencé par taper sur
les vilains libéraux secteur 2 et cherché à les brider par l'Avenant 8, mais l'exercice
parallèle vis à vis des hospitaliers publics est d'une autre allure. En gros, chez eux, le libéral
c'est très bien et il ne faut surtout pas y toucher à cause des compétences et des spécificités !
On profitera de quelques conseils d'aménagement cosmétiques : une commission de suivi
plutôt à l'ARS qu'à l'hôpital, un référent national, une "charte", un suivi un peu mieux
organisé de l'activité et une disposition législative pour que certaines règles
conventionnelles puissent s'appliquer à l'élite médicale. Ce qui souligne une fois de plus les
deux poids - deux mesures législatifs entre la piétaille et l'excellence !
Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d'Union Généraliste et vice-président de
la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel.
Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à [email protected] .
Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici :
http://www.fmfpro.org/
GRIPPES ET ALERTES La carte GROG est toute jaune en espérant qu'elle le restera
malgré la grippe H7N9 chinoise . L'INVS verdit sa carte dans son bulletin de la semaine.
Dans l'hémisphère Sud, la vaccination grippale de la nouvelle saison démarre ce lundi 15
avril. Le RNSA nous annonce la montée de l'allergie au bouleau avec le bulletin allergopollinique.
NON TELETRANSMISSION Anne-Marie Troptard, interne de Médecine Générale a
réalisé un mémoire de DES sur les obstacles à la télétransmission. Elle a interrogé les
médecins alsaciens et son travail peut-être survolé grâce à la présentation du DES ou lu
dans l'intégralité de ses 50 pages (13 pages d'annexes comprises). Il va être complété par un
travail de thèse pour lequel vous serez sollicités prochainement. Le mémoire distingue les
différentes causes de non télétransmission, entre celles liées aux patients, celles du fait du
médecin et bien sûr celles dues à madame Lacaisse.
PÉTITION INDÉPENDANCE La deuxième Ji Im (Journée de l'Indépendance Médicale)
sera organisée le 1er juin 2013 à Saint-Denis de la Réunion. Son programme est alléchant et
vous pouvez soutenir les organisateurs en participant à leur "Pétition pour l'Indépendance
Médicale" qui outre le soutien que vous leur manifestez leur permettra de vous informer et
vous faire participer à leurs actions puisque la pétition leur permet aussi de recueillir votre
adresse mail.
NOUVELLES DE LA HAS La HAS vient de mettre en ligne la traduction en français
d’un manuel de formation des étudiants en santé pour “comprendre la promotion
pharmaceutique et y répondre”. C'est un document très intéressant, véritable manuel
pédagogique à l’intention des étudiants et des formateurs en médecine, pour apprendre à
faire face à la promotion pharmaceutique et prescrire dans l’intérêt des patients. Il propose
des exemples et des propositions d’exercices pratiques et de réflexion critique, ainsi qu'une
bibliographie. Le mérite de la HAS est de l'avoir fait traduire et de l'avoir mis en ligne car il
a été publié en 2009 par l’OMS et Health Action International (HAI) en anglais. C'est déjà
mieux que rien.
BONHEURS DE LA CCAM La CCAM offre des surprises et mérite d'être bien connue.
S'il n'y a aucun intérêt à facturer spécifiquement une "Ablation d'un corps étranger
superficiel de la cornée" (code BDGP002) puisque cet acte pas toujours facile est coté
20,90 €, une "Ablation d'un corps étranger superficiel de la peau du visage ou des mains"
(code QAGA003) vaut 40,72 €. En dehors du visage et des mains, c'est le code QZGA004
pour 30,99 €. On retiendra que retirer une tique répond tout à fait à cette définition. Pour
ceux qui savent utiliser le Tire-Tique, c'est plutôt une bonne cotation et c'est à retenir car
elles ne vont pas tarder à sévir !
INSCRIPTION DPC Pour faire un DPC, la nouvelle modalité de formation à la fois
obligatoire et indemnisée, il faut aller ouvrir un compte personnel sur Internet sur le site
mondpc . Certaines associations le font pour vous, mais elles ne pourront fournir le RIB qui
clôt la procédure et que vous devrez fournir tôt ou tard pour bénéficier d'une prise en
charge. Les associations peuvent aussi chercher pour vous votre N° RPPS car il est
accessible à tous sur l'annuaire de l'Ordre. Mais l'Ordre, toujours serviable, bloque les
ordinateurs qui requêtent trop souvent ! Pensez donc à le fournir en consultant cet annuaire
si vous ne l'avez ni sous les yeux, ni en tête. Prévoir de renseigner les éléments suivants :
Civilité; Nom; Prénom; nom de jeune fille; date de naissance; adresse professionnelle;
numéro de téléphone; adresse mail; mot de passe de votre choix; numéro RPPS et/ou
ADELI; profession et spécialité. UG Zapping vous propose un document explicatif
d'inscription au DPC.
CIGARETTES ÉLECTRONIQUES Voilà un débat passionnant : la cigarette
électronique est elle à encourager ? Une fois de plus, les autorités de santé ne sont pas
capables de donner un avis pertinent pendant que des centaines de nos concitoyens
s'octroient des doses de nicotine avec un vecteur qui ressemble diablement à la cigarette.
Mais les cochonneries du tabac ne viennent pas polluer la stimulation nicotinique et c'est
probablement moins mauvais pour la santé des pétuneurs. Avec, à la clé, un marché des
plus juteux qui vient compliquer le traitement du sujet ! Jean-Yves Nau fait un point
intéressant dans "Les cigarettes électroniques ou la fin des allumettes suédoises".
DÉPISTAGE PRENATAL Le dépistage prénatal de la Trisomie 21 a inspiré
d'intéressantes réflexions sur blogdeuxpointszero sous le titre "La normalité, c'est très
surfait". Questionnement sur le positionnement personnel, sur la manière de le présenter
aux parents, l'intérêt statistique (les vrais chiffres appliqués au couple de patients), les
risques (on échange des trisomiques non désirés qui ne naîtront pas contre des enfants en
bonne santé désirés qui ne naîtront pas non plus) et quelques réflexions sur le droit à naître
et la qualité de vie de l'enfant trisomique.
CAHUZAC ET RETRAITE La presse s'est largement fait écho de la qualification comme
médecin généraliste secteur 1 pour Jerôme Cahuzac. On lira en particulier un article bien
documenté du Monde. Il explique bien la situation de ce chirurgien, qualifié en médecine
générale comme des milliers d'autres (ce n'est plus possible maintenant). Il a réalisé très peu
d'actes en médecine générale au tarif opposable, mais cela lui permet de bénéficier de la
participation de madame Lacaisse à sa retraite, n'ayant qu'un tiers à verser à la CARMF
pour bénéficier d'une retraite secteur 1. Il n'est évidemment pas le seul. A ne pas confondre
avec les médecins secteur 2, en particulier les hospitaliers à activité privée, qui souvent
travaillent aussi pour améliorer leur retraite, mais payent la totalité de leurs cotisations. Ce
qui est choquant dans l'histoire, c'est qu'au 14 avril, il est toujours sur Ameli généraliste
secteur 1 conventionné (et présenté avec la double activité libérale et hospitalière) !
CANCER DU SEIN Le dépistage du cancer du sein est un des points du ROSP qui ne
satisfait pas les objectifs de Madame Lacaisse. Un site canadien français de guidelines
propose une présentation agréable et didactique du sujet et explique sans doute une partie
des réticences des praticiens. On y trouve un conseil aux patientes, une page très claire (à
enregistrer sur l'ordinateur), pour les femmes de 40 à 49 ans et la même page pour les
femmes de 50 à 69 ans et encore pour celles de 60 à 74 ans. (Les mêmes fichiers par un
autre téléchargement : femmes 40 à 49 ans, 50 à 69 ans, 70 à 74 ans). Ces documents
permettent à chaque femme de décider en connaissance de cause quels sont les risques
qu'elle veut bien accepter ou éviter. Sur ce débat, on lira avec intérêt un texte de fond sur le
dépistage et sa problématique : "Toutes et tous, nous voulons "sauver la vie des femmes" !
Réflexions d'un dépisteur" dans Psycho-Oncologie. Il faut acheter l'article chez Springer,
mais on peut s'adresser personnellement à l'auteur, le docteur Dominique Gros.
BIG BROTHER Quelle galère pour trouver le médecin traitant d'un patient. Mais pas pour
tout le monde. Madame Lacaisse a mis en place un service qui permet aux hôpitaux de
vérifier le médecin traitant d'un patient afin de ne pas se faire pénaliser par les règles de
facturation ! Espace pro, le portail des libéraux, est incapable de donner les droits des
patients dont le NIR commence par 7 ou 8 et donc en AME et incapable de donner les
droits des jeunes assurés de 16 ans, mais "Consultation des Droits" peut le faire. Pour
l'utiliser il suffit de se connecter avec Chrome avec l'ordinateur qui sert à la
télétransmission en présence de la carte CPS sur https://portail.sesam-vitale.fr/cdr/accueil.
Au moment de la connexion , Chrome demande de valider le certificat et c'est parti. Dans la
même veine, il est permis d'explorer les aberrations de Madame Lacaisse avec une
publication de Marcel Garrigou-Granchamp sur les enfants centenaires.
SOUTIEN GORGE Tout fout le camp. Voilà que de mauvais esprits se mettent à vouloir
faire du tort à l'industrie du soutien gorge au nom de la santé ! Ce n'est pas une nouveauté
puisque Denis Rouillon étudie depuis 1997 les poitrines bisontines (On peut voir ici en
2009 avec une référence à une thèse de 2003). Chacun sait que la gaine (ou la ceinture
lombaire) portée trop longtemps ramollit la musculature. Il n'est donc pas illogique que les
seins gagnent à ballotter naturellement. Le buzz sur Internet a été considérable ces derniers
jours, même au Sénégal ! Petit texte explicatif avec vidéo datant de 2011, de nombreux
sites comme TF1 en parlent et 20 Minutes fait une analyse de l'affaire. Mais pour ceux qui
veulent voir des (beaux) seins sans soutien gorge, il suffit de taper "Femen" dans les
moteurs de recherche !
LE COIN DU CARABIN un petit Birds pour se mettre en train.
Dans les soutiens, cette phrase de patient : "le chirurgien m 'a dit de porter une gaine de
contorsion"
Van Aderr, médecin caricaturiste propose un avenir à Cahuzac.
Publicités d'antant pour les nostalgiques, publiphobes et autres mauvais esprits.
Une mère, déjeune au restaurant avec son fils de 10 ans. L'enfant se met une pièce de
monnaie dans la bouche et l'avale. La pièce reste coincée dans la gorge. La mère se lève et
essaye de lui faire cracher la pièce en lui tapant dans le dos, mais rien n’y fait. L'enfant
commence déjà à donner des signes d'asphyxie et la mère, désespérée, crie pour demander
de l'aide. Un Monsieur se lève d'une table voisine, et avec un calme étonnant, sans dire un
mot, baisse le pantalon du gamin, saisit fermement ses petits testicules et les tire vers le bas.
Dans un hurlement l’enfant recrache la pièce et l'homme retourne à sa table sans dire un
mot. La mère, interloquée, se lève pour le remercier. " Vous êtes Médecin ? " " Non
Madame, mais je suis un professionnel. C’est une opération que nous pratiquons tous les
jours : je suis un fonctionnaire du trésor et attraper les contribuables par les testicules
jusqu'à ce qu'ils crachent leurs derniers sous, c’est notre spécialité."
Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
[email protected]
Téléchargement
Explore flashcards