- 4 Employez /es rnots suivants dans de courtes pârases" a) comme

publicité
LES ESPÈCES DE MOTS
')').
Employez /es rnots suivants dans
adjectifs:
-
Bête
'):\
"
monstre
-
géant
-
-
rosse
de
courtes pârases" a) comme noms; b) comme
province
-
nature
-
pourpre
-
fauve'
Employez les mots suivants dans de courtes phrases: a) comme participes; b) camme
nams:
Passant
-
arrêté
-
découverte
-
sortie
-
imprévu
-
rangée
-
calmant
-
débrutant
-
abronné
-
:t:l
surprise.
r?.
i::
'24.
Dans les phrases suivantes, dites la nature des mots en italique:
ciel d'un bleu de neige est rayé d'oiseaux muets (cor-srrr)' - 2' sous ses pieds coulait un fleuve plein de superbe et de retenue (Vrncons). - 3. Là j'entrais en pleine féerie,
car j'avais maintenant la permission de fouillerparfout (M. Pacxol). - 4. Nous guettion.s de
notie collège I'arrivée des escadres qui venaient chaque année mouiller à un mille dela
côte(P. Ver-Énv). -s.Oh! la joied'accomplirunetâcheexacteetrégulière!(A. Fnaxcr).
'i
'
4
Le
5
:-:r
is
:!r=
:È
r!s
:!:g
25. Transformez les phrases suivantes en remplaçant les verbes en italique par des noms
et les adverbes par des adjectifs. En cas de besain, vous ajauterez ou retrancherez un
au deux mots:
.r Modèle; André craint que ses parents ne reviennent inopinémenf
le retour inopiné de ses parents.
+
André craint
1. La découverte des antibiotiques permet de guérir rapidement des maladies naguère très
graves.
2. On avait peine à progresser parmi les lianes et les ronces qui s'enchevêtraient
inextricablement. lJ. Cet insecticide détruira instantanément les parasites. -.1. Depuis
que sa santé s'est légèrement améliorée, il a retrouvé son humeur exécrable, - 5. Bien que
-
-
les pompiers soient intervenus rapidement, l'incendie a causé des dégâts considérables.
26. Transformez ies phrases suivantes de façon à remplacer par des noms |es adiectifs en
italique:
*
Modèle: un long vûyage
,*
la longueur d'un voyage.
1. Un garçon courageux ne recule pas devant un travail difficile. - 2. Le soir calme apaise
l'âme. - 3. ll ne paraît pas se soucier de cette situation ridicule. - 4. Nous apprécions ce
charmant décor. - 5. Aviez-vous remarqué que certaines cle leurs expressions de visage
étaient semblables?.
27.
Employez les rnots suivants dans de courtes phrases; aj comme adjec'tifs; b) camme
adverbes:
Haut
10
L<).
-
clair
-
bon
-
bas
-
mauvais
-
cher
- droit-
lourd.
Rédaction
Une panne de voiture (sur la route ou au moment de partir). Le conducteur ouvre le capoq inspecte le moteut s'énerve; décrivez avec précision ses attitudes et ses gestes. Choisissez
le dénouement que vous voudrez.
15
j
l
rt
LE
coMPlÉmtrur
DU NOM, DU PRONOM, DE rADf ECTlr
F
Re,ppel:
Quelques sens du complément de nom: possesseur, auteur, matière; destination, but, origine;
qualité, mo)/en, mesure, prix: nranière; sujet ou objet
d'une acticin, etc"
Ëxenrples : la maison de mon père, la table à ouvrage, un sat en cuir, eïc.
Le complément de l'adjectif : exemples '. respectueux envers ses supérieurs ; enclin à la pitié ; fort
c/e cette expérience: rîche de plusieurs maisons; elc.
242. Relevez les norns, les pronoms et les infinitifs compléments de noms ou de pronoms,
en précisant chaque fois le mot complété:
1. Des milliers de songes que j'ai pu faire, entre ma petite en{ance et mon adolescence, je
n'ai plus aucun souvenir (C. DuH.wrt). - 2. lleifort de rempiir le seau avait été tel qu'ii lui
fut impossible de faire le pas {V. Huco}. - 3. Enfin, au fond de la place, parut un grand
landau de louage, traîné par deux chevaux maigres, que ioueTtait à iour de bras un cocher
en chapeau blanc (C. frnuernr)- - 4. C'est le devoir d'un chef de veilier au bien de tous. 5.5ur la vieiile table de châtaignier aux br-rrds nrarqués d'entailles, nous prenions alors le
repas du soir dans la clarté indécise d'une lampe à pétroie. - 6. Le temps fl'est pas encore
venu de révéler le rôle de chacun des conrplices. -7. Le tortillard était tiré par une locomotive à vapeur de l'époque des présidents de la Répubiique à longues moustâches et
redingote sévère.
243. Dans chacune des express ions suivantes, indiquez /e sens du complément de nam
:
1. Un moulin à vent; un moulin à poivre. - 2. Une brosse à dents; une roue à dents. - 3. Un
vêtement de sport; un vêtement de coton. - 4. Un tableau de maître; un tableau de mille
francs. - 5. Un verre de porlo; un verre de cristal. - 6. Un panier à provisions; un panier
de provisions. *7"Le désirde la gioire; Ie désir detous. - 8. Le travail d'un ébéniste; le travail du bois.
244. Analysez les compléments de noms ou de pronams des phrases suivantes. Vous préciserez bien chague fois le mot complété et le sens expûmé par le complément:
. Le capitaine, pour mettreTamango en belle humeur, lui fit présent d'une jolie poire à
poudre en cuivre, ornée d'un portrait de Napoléon en relief (P N,1ÉnrrrÉr). - 2. Devant les
{ermes, le baume des pommes en tas nous salue {CoLrrrr). - 3. ll avait une petite blouse
fanée, à carreaux rouges iA. Dauorr). - 4. Quoiqu'il ne fût pas large des épaules. son habitveste de drap vert à boutons noirs devait le gêner aux €ntournures (C. FL\LBEnr). - 5. J'âais,
et je devais rester quelques années encore, un enfant chétif, de sanié précaire (C. DuH,cMrL).
- 6. Rien que le bras en levierdes puits entourés de tarnarins qui plient sous le ventsans fin
{P. MORAND}. - 7. Oh I ce petit frisson du danger qui vient, quel est celui de nous qui ne I'a
pas connu une iois? (A. Dauorrj. - B. lc'étairl un de ces brouillards de soir d'automne
{C, Saruo). * 9. Ses gros souliers étaient ferrés comme ceux des Chor-;ans iH. or B,qrzac).
'1
s4
LE COMPIÉMENT DU NOM, DU PRONOM, DE L/ADJECTIF
ô 1"15. Remplacez les complémenfs de noms pâr des adjecfifs;
* Modèle: La maison de mon père * la maison paternelle.
Un repas de farnille.
-
Des plantes d'eau.
- Un séjour d'été. - La littérature du Moyen Age.- Un travail d'école.
- Des efforts sans utilité. - Un homme sans capacité. - Un ouvrier sans
occupation. - Un directeur à barbe.
complot contre la république.
r
-
Les transports par route.
-
Un voyage par air.
-
Un
146. Composez de courtes phrases dans lesquel/es /es adjectifs suivants seront remplacés
par des noms compléments de noms:
Agricole, urbain, nrarin, lumineux. infructueux, asynrétrique, nocturne, endimanché, moustachr-r, illimité.
217. Dans les phrases suivantes, relevez les compléments d'adjectifs, en précisant chaque
fois le terme complété:
1. Le bitume du trottoir soudainement élargi était propice ar:x jeux des gamins
(C. DuH,c,urr). - 2. Ën bas, les rues étaient noires de boue, la rivière lourde de glace
(A. Druorr). - 3. Des garçons querelleurs, habiles à jouer des poings et de la savate
(C. DuHanrrr). - 4. La terre était prodigue de blé, de fruits et de roses (1. Lnncutrn). - 5. llidée
de rester seul au milieu de la forêt ne m'était pas désagréable (F. Cr'nco). - 6. ll cherchait
les lumières des villes pareilles à des vers luisants dans l'herbe {4. oE Sntxr-ExupÉnv}. 7. Attentif à l'indicateur de pente, à l'altimètre, il se laissa descendre pour se dégager du
nuage {4. or Sr,rxr-ExupÉnv). - B. Rien n'est comparable aux rêves d'un sommeil cahoté
{V. Huco). - 9. Un enfant de six à sept ans... marchait dans le silion parallèle à la charrue
(C, Snxo).
)|tt.
Composez de coultes phrases dans lesquelles vous emploierez les adiectifs suivants
accompagnés d'un nam complément:
Cher, oublieux, abondant, nuisible, semblable, soigneux, attentii indifférent, injurieux,
expert.
219. Composez de courtes phrases dans lesquel/es vous donnerez un infiniti{ comme
complément aux ad j ectifs suivants :
Capable, facile, agréable, inipatient, prêt, sûr, prompt, las, heureux, propre.
230. Employez chacun des adjectifs suivants dans deux courtes phrases, d'abord comme
épithète d'Ltn nom, puis accompagné d'un nom qui en soit le complément:
Pauvre, inquiet, étranger, imporiant, excellent.
+ Modèle: Un sommet
inaccessible se dresse devant les alpinistes. Cet homme est
inaccessible à la pitié.
15
1
. Rédaction
Décrivez la bicyclette de vos rêves telle que vous airneriez la recevoir ou telle qu'elle vous
est apparue le jour où vous l'avez reçue et dites brièvement les plaisirs qu'elle peut vous procurer, les services qu'elle peut vous rendre.
Vous emploierez à diverses reprises des compléments de noms, pour détailler les pièces
ou les accessoires, et des complénrents d'adjectifs pour préciser, par exemple, les qualités de
votre bicyclette ou les sentiments que vous éprouvez.
55
"'_-t_*
,'zg
LE NO,\,1 OU LE pRONOM, Mt5 EN APOSTROpHE, EN AppOStTtoN
236' Distinguez, parmi les mots introduits par de, ceux qui sont mis en appasition
et ceux
qui sont compléments:
1. La ville de Lyon. - 2. Les rues de Lyon. -.1. Le mot de paresse vient à l'esprit,
-4. Le mot
de ma mère me revint en ménroire. - 5. Août est le mois de ia moisson. fi. Nous irons en
vacances au mois de juillet. - 7. ll se donne le titre d'ingénieur. * B. ll a présenté ses titres
de propriété. - 9. Cinna est Lrne tragédie de Corneille. --i O. Corneille a écrit la tragéclie de
n Cinna ). - I1. Les grenadiers chargèrent ar-r cri de n Vive l'Errrpereur !,
-'12. Le éri de la
chouette retentit dans la nuit. * 13. Le nom de ce papillon m'est incortnu. -'14, Ce papillon
porte le rzont de l1,cène.
-:,- . Parmi les noms en apposition des pf'trases suiyanfes , distinguez d'une part ceux qui
précisent un détail ou fournissent un renseignement, d'autre part ceux qui évoquent
plutôt une image, une comparaison de caractère littéraire:
1. Ne donnant pas au Cocon d'or, la farneuse maison de soieries, cinq minr-rtes ar-r-clelà du
tenrps dû, à huit heures et ciemie ii arrivait au café David {Bazac).-2"On apercevait la
rivière, trait de pinceau bleu vif qui brillait à travers les peupliers d'argent (4. Mi\uRors). 3. Les concurrents entourés de mécaniciens, qui poussent leurs motocyclettes, petites bêtes
clangereuses et nickelées, tbnt à pied le tour de la piste (P. MoRA\iD). - 4. Le maire, un meunier clu pays, était un assez gros homme, cl'aspect bonasse (C. DuHe,ltrL). - 5" Ce jeune
Rouget,
fils clu corrcierge Colombe, était un gros garçon d'une douzaine
d'années
6. Et des lapins surgissaient tor-rjours, petites taches rondes, de loin, éparses
sr-rr les champs {M. Cerrvorx). - 7. Le ianreux Valmajour, premier tambourinaire cle Provence, venait saluer Numa de ses plus jolis airs (A. Dauoer). - a. Élève cle quatriènre, j'appartenais à la division des movens (C. Duuauer).
{4.
:
,18.
DAUDET).
-
Composez de courtes phrases dans lesquelles vous donnerez aux mots suivants des
appositions qui les expliqueront:
Mégathérium, coyote, anrphore, cnémide, névé, geyser; archipel, transept, triptyque, hypoténuse.
+ Modèle:
Les ménestrels s'accompagnaient du rebec, sorte de viole à trois cordes.
239. Cherchez des ïmages originales que vous appliquerez sous forme de noms apposés
aux mots suivants:
Horloge, lierre, tour Eiffel, pLrce.
+ Modèle:
)$,
Le ver luisant, cette
goutte de lune dans I'herbe (j.
RrNano).
Cherchez le plus grand nombre possible de farmules par lesquelles on peut commencer une lettre, dans les circonstances les plus variées et avec des destinataires
très divers (vous préciserez chaque fors ces circonstances et ce destinataire):
* Modèle: Mon cher ami, Monsieur le Directeur, etc.
.l-t1. Rérlaction
Au cours d'une prornenade or"r d'un jer.r, vous vous êtes égaré, seul ou avec des canraracles.
Après quelques essais infructueux d'orientation, r,ous demandez votre chemin à un passant
ou à un habitant de l'endroit. Enfin, vous retrouvez la bonne voie.
Vor:s préciserez bien les circonstarrces. Vous détaillerez la mine de l'interlocuteur et vous
rapporterez quelques-unes des phrases échangées. N'oubliez pas de faire part des divers sentiments que vous avez éprouvés.
53
.,
"."
,Ëj
.,
..
,.,
âô
:
5u
i,:,
.:' ,
,.,
.:
LE
VERBI
Présent de l'indicatif
y Rlrmr:
ll indique:
l'action ou l'état actuel
une idée générale
la répétition
le présent historique
le futur immédiat
le passé immédiat
une supposition dans le futur
vais la pluie qui tombe.
L'honnête hontme ne lèse pas son prochain.
Le soir, je lis souvent jusqu'à dix heures'
le
ll se promenait. Soudain survient une voiture'
ll arrive dans un instant.
l'arrive à I'instant de Ia campagne.
5i vous êtes guérî jeudi, venez nous voir-
473. Releveztous les yerbes qui sont à l'indicatif présent, indiquez leur infinitif, leur groupe
de conjugaison, et précisez s'i[s sont employés à la voix aclive, passive ou pronomi'
nale:
. Dans les semaines qui suivirent, l'ouvrier lui montra comment s'obtient, par exemple,
une surface de couleui bleue (R. Bnztx). - 2. Que font-ils là, ces enfants? lls lisent les
audaces et les sacrifices des voyageurs d'autrefois qui nous ont ouvert le globe et ont tant
souffert pour nous (J. Mrcntrr). - 3. J'or.rbliais, c'est vrai, de vous dire que la mer limite,
continue, prolonge, ennoblit, enchante cette parcelle d'un lumineux rivage (Corrrre). 4. Les marrons sônt apportés à pleines assiettes chaudes, le vin versé et, comme tout à
l'heure dans la grange'on entend la peau roussie du fruit éclater sous les doigts (. oe Prs'l
eurooux).
474. Mettez la bonne arthographe aux verbes suivants,
qui sont à l'indicatif présent:
L'eaubou...-lafillette cou...- I'enfantri...-lebébécri'..-tubâti... -tumani...- je
ploi... - je doi... - rl fai... - rl balai... - il éternu... - il conclu...
473.?armi {es formes suivanTes, dhes celles qui ne peuvent ètre que desindïcatiÎs présentg cel/es qui ne peuvent être que des passés simples, celles qui peuvent être l'un
ou t'autre:
ll
prit-il finit-il partit-il écrit-il sourit-il lit-il sentit*il aboutit-il introduit-il
découvrit.
476. Parmi les formes suivantes, dites celles qui peuvent être aussi bien des indicatifs que
des subjonctifs présents, et celles qui ne peuvent être que des subjonaîfs présents:
llfuie-il prie-iltisse-ilfinisse-ilcouse-i[épouse-il étrenne-il contienne-ildise
- il aiguise - il crache - il sache - il aboie - il croie - il vive - il arrive.
104
LE VERBE. PRÉSENT DE L,INDICATIF
177. Conjuguez les verbes suivants à l'îndicatif présent de la voix active:
Acquérir-asseoir-bouillir-haïr-moudre-mouvoir-nuire-peinclre-résoudrevai ncre.
17{1.
lndiquez le
sens
de l'indicatif présent (montent présent,
cas
général, etc.):
1. Au prenrier frisson cle l'automrre on redescencl au mas (A. Dauorr). -2.)e t'écris pour
que tLl ne t'inquiètes pas cle nra santé (C. or Mnup,rssANT). - 3. féclurinoxe cle nrars ne
marque pas exactenrent le clébr-rt des douceurs prinianières (E. PÉnocHox). - -1. A un rnouventent que je fis, le loup, qui l'enterrdit, revint d'un bond vers le tonneau, et le voilà qui
tourne autour et fouette les douves avec sa longue queue (F. Mtsrnnr). - 5. De notre séjour
dans cette petite rue Littré, je me rappelle peu cle choses (C. DuHnvrL;. - 6. Dans le cours
de sa vie laborieuse, le paysan n'a que de rares jours de plaisir (A. THruntrr). - 7. Darrs ce
moment où j'écris, les ieuilles jaunissent et tombeni (E. Lr Rov). - U. Dès que la première
barre de feu souligne l'horizon, la fille cle fernre ouvre le poulailler (J. or Prsqurooux). 9. Comment dire le transl)ort avec lequel je courus à la maison ? Quoiclu'il fît très glissant,
j'y volai d'urre traite... J'entre, et, sans rien clire, je leur montre ma croix. Les larrrres vinrent
aLrx yeux de mon père (J. MtcHrLrr). - 10. Le hêtre est, avec le chêne, le roi de nos arbres
forestlers (A. Turunrrr). - 'l 1. Donc tous les dimanches matins Tarascon prend les armes et
sort de ses nrurs, le sac au clos, le fusil sur l'épaule (A. DriuDEr). - 12. Eh bien | êtes-r,ous
content des affaires ? clit Vauquelin à Birotteau (H. or BnLznc).
179. Distinguez le présent exprimant une condition ac'tuelle et le présent exprimant une
condition située dans I'avenir:
l. Si ce beau temps persiste, les lilas seront bierrtôt en fleur. - 2. Si vous avez l'estomac délicat, vous ferez mieux de vous abstenir cle ce ragoût. - 3. Si un incident cle ce genre se reproduit, des sanctions Braves seront prises. - 4. Si quelqu'un nre demande, vous clirez que je n'y
suis pas. - 5. Qu'attendons-nous llour partir si tout le monde est là ? - 6. Si les clouaniers vlsitenf sa valise, il se fera tout confisquer. - 7. Si c'est le prix clui vous arréfe, la n'raison se fera
un plaisir de vous faire créclit. - B. Vous n'irez pas voir ce iiln.r si vous n'aimez pas rire. - 9. Si
tu as fainr en sortant cle la piscine, tu t'achèteras un pairr au chocolat.
:80. Mettez les verbes en italique au
l. )e m'occupe de vous clans un
passé
ou au futur correspondant au sens:
instant. - 2. Un monsieur clemarrde à vous parler; il vient
de Marseille pour cela. -:t. Est-ce que vous descendez à la prochaine station ? - -t. Si vous
touchez à son château de cartes, tout sGcroule. - 5. Vous n'avez pas rerrcontré votre frère ?
ll sort de mon bureau. - 6. Le concert cammence clans cinq minutes. - 7. Encore une question, et je vor-rs /arsse à rros occultations.
:::1. â) lmaginez que vous êtes reporter à la radio ou à la télévision: vous commentez (à
l'indicatif présent) un passage particulièrement intéressant d'un match de football,
rugby, basket-ball, volley-ball, etc., à votre choix, ou une cérémonie officielle.
b) Faites le même compte-rendu au passé, sous forme d'article de journal.
: :.1 Rédactiorr
Racontez une émotion violente dont vor-rs gardez un souvenir très vif.
Vous aurez soin de bien détailler les circorrstances, à la fois pour pernrettre au lecteur cle
ltien comJrrerrdre les faits et pour rendre le récit plus énrouvant. Vous poLlrrez employer le
présent historique, ntais non cl'un bout à l'autre; il conviendra particulièrernent pour nrettre
en valeur les c1étails les plus inrpressionnants.
105
s
13
LE SUIET
) Rnpprll
désigne l'être ou la chose qui
Le sujet peut être:
Sujet apparent et sujet réel
:
agit: Pierre rit.
est dans l'état: Cb bois paraît sec.
subit: Pierre a été surpris.
un nom/ uû pronom/
un infinitii une proposition subordonnée.
l/ (sujet apparent) reste clu parn (sujet réeli
Sujet nor.r exprimé:
Écoutez.
ou non répété:
ll
va, vient et s'arrête soudain.
194. Dans les phrases suivantest indiquez fes sulefs des verbes en italique. Précisez s'ils
désignent un être qui agit, qui est dans un état ou qui subit une action:
1. Lhiver dernier, la longue périocle de froid, faisant suite au ravage de I'eau, a durement
éprouvé cette région. - 2. Ar"r prix d'un travail obstiné, le secret de l'énrail, jalousement
gardé par les artistes italiens, futdécouverf par Bernarcl Palissy. - 3. Les bruits de la rue qLri
en cette saison nous arrivaient par toutes les fenêtres ouvertes empêchaienf de comprendre
ce chuchotement. - 4. Quarrt à nres coliègues, la sympathie que l'homme aux clés paraissait nre térnoigner me les avait aliénés (4. Dnunrr). - 5. La matière que j'a1:ercevais cette
fois, étalée sous notre fuselage, à l'infini. du sucl au nord et cle i'ouest à l'est, éfaif d'une
couleur neutre
-195,
{J. Krssrr).
Dans les phrases suivantes, distinguez /es su,;'ets véritables et les mots mis en apostrophe. Vous indiquerez chaque fois le mode du verbe:
1. Mes amis, arrêtons-nous ici. - 2. Pourquoi nous arrêtons-nous ici ? - 3. Mes amis s'arrè
aLr passage. - 4. Mes amis, arrêtez-volls. - 5. Pierre attrape la balle.- 6. Pierre,
attrape la balle I
teront ici
196. Dans les phrases suivantes, indiquez les sr4'efs des verbes à un mode personnel, en
précisant chaque fois leur nature grammaticale:
1. Tel est pris qui croyait prendre. - 2. Pierre qr-ri roule n'amasse pas nrousse. - 3. A l'irnpossible nul n'est tenu. - 4. Qui ne court après la fortune? (La Fo^-ratxc). - 5. Rien n'est
beau que le vrai, le vrai seul est aimab[e (Bou e,su). - 6. A quoi sert de se plainclre quand on
ne peut pas faire autrement? (R. Roriaxo). - 7. QLre le bonrbardement eût cessé avait fait
naître cle l'espoir (J. or LncnrruLlr). - B. Faner est la plus jolie chose du monde (M*" or
SÉr'tcxÉ). - 9. Quiconque est loup agisse en ioup (La FoxrnrNr).
197. Employez respectivement dans une seule phrase chaque série des verbes suivants
avec un seul sujet exprimé:
pencher, ramasser, examiner, jeter. - Chercheç appeler', interroger, gesticuler, bousculer.
Osciller, bascr-rler, tournoyer, se briser.
Se
44
LE SUJET
'l' Modèle:1'l se promenait sur les quais des bassins, interrogeait les capitaines, fréquentait chez les armateurs, hantait les salles de spectacle, mordait à pleines
mâchoires dans la vie qu'il aimait (C, Dunevtr-).
198. Dans les phrases suivantes, distinguez les sujets apparents et /es
su7'efs
réels:
1. ll restait, malgré tout, une inquiétude planant si-rr les choses {P. Lorr). - 2. Jean-Lapin leur
manquait et cela me crevait le cceur de ne pouvoir le ler-rr rendre (A. Dnuoer). - 3. ll existait, rue Vanclamme, une maison en retrait (C. Duua,rri). - 4. ll rronta de la terre un souffle
si brûlant que l'on sentit tout défaillir (A. Cror). - 5. ll sembla quelque temps que l'indistincte vie voulût s'attarder au sommeil (4. CIDE). - 6. ll s'écoutait avec ravissenrent; il est
sûr que les accords résonnaient clans ses oreilles et dans les miennes (Drotnor). - 7.ll
nranque à quelques-uns jusqu'ar-rx alirnents (La BnuvÈrir). - B. ll est certain dr-r moins que
c'était une joie des yeux, que de voir courir les doigts fuselés de ces jeunes filles (A. Fuxce).
- 9. ll est fait assavoir aux habitants de Coderville, et en général à toutes les personnes présentes au ntarché, qu'il a été perclu ce matin sur ia route de Beuzeville, entre neuf et dix
heures, un portefer-rille en cuir noir (C. or Maupassaxr). - 10. ll est difficile de se soustraire
à une loi qLr'on s'est donnée (J. Ro,rrarxs). - 11. ll passe cle bien magnificlues images dans la
tête des petits polissons I (A. Fnaxcr).
199. Dans /es phrases suivantes, distinguez les
ments:
infinitifs sufefs et les infinitifs complé-
1. ll est impossible de se méprendre sur ces paroles. - 2. ll est incapable de conrprendre ces
paroles. - 3. C'est impossible à comprendre. - 4, ll est, dit-on, humain cle se trornper, mais
il est diabolique de persér,érer. - 5. Tout homnre est excusable de se tronrper. - 6. ll est
agréable à entendre. - 7. ll est agréable de l'entendre. - S. ll est fier de bien répondre. - 9. ll
est difficile de bien répondre.
200. Exprimez quelques règles du Code de la route en donnant comme sufets aux verbes
ou aux locutions qui suivent: a) un infinitif ;b) un nom;c) une proposition:
Falloir
-
irnpofter
-
être interdit
-
convenir.
* Modèle: ll est imprudent de freiner trop brusquement. Un coup de frein trop
brusque est imprudent. ll est imprudent que le conducteur freine trop brusquement.
201
, Composez un extrait de reportage sportiî (match de boxe, de tennis, etc.) en
employant une série de verbes ayant chacun leur sujet exprimé.
202. Rédaction
Faites le porttait cl'un enfant désordonné: sa tenLre, sa chambre, sa manière de se conduire.
Vous pourrez illustrer ce portrait par une ou deux courtes anecdotes.
Vous emploierez notamnrent une phrase dans laquelle plusieurs verbes auront un seui sujet, et une autre clans laquelle le pronom sujet sera répété devant plusieurs velbes.
les rnots et /es ldées:
Désordre - foui I I is - fatras - bric-à-brac - caplrarnaûn.r - recherches - affolenrent.
Confus - cléltareillé - disparate - éparpillé - entassé - écorné - fripé - taché.
Pêle-nrêle * en vrac - en bataiile.
Fouiller - traîner - confondre - se tron'tper - oublier - embrouiller.
45
'1--i-\r
e;ra=l
j
:
2F
LA PLACT DTJ SU'ET
, F
I
'
,
Rnrprl:
RÈcrr cÉxÉnarE: le sujet est placé avant le verbe'
lnversion du suiet (obligatoire ou seuienrent possible)
Propositions interrogatives.
Proposilions incises
Propositions de souhait, d'hypothèse.
Propositions relatives ou infinitives.
Adverbe ou complément circonstanciel en tête.
Mot mis en relief en tête.
Sujet repris par un pronom. Ex.: le diner est-i[ prêt?
'2A3. Parmi les mats en italique,
:
distinguez les sr4efs:
- 2. Bientôt vont venir les premières gefées..- 3. Le
+.
- Quel froma7e préférez-vous? - 5" Démosthène était un
orateir célèbre. - 6. Un peu cle paiience, poursuivit I'orateur, ie concius. - 7. Dans ce bricà-brac on trouve parfois des otrl'ets de valeur. - 8. Dans ia vitrine se trouvent les ob1'ets précieux. - 9. Devant la maison passait un chien solitaire. - 10. Les prisonniers évadés avaient
1. Les.ieunes dahlias craignent la gelée.
fromage est un aliment ùin.
réussi àpasserla frantière.-.1 l.Ahuitheures,onsonnelaclachepourl'entréeenciasse.
- 'l 2. Dans Ie lointain sonne une cloche.
2$4. Relevez les suiets des verbes dans
quoi
ils
les
phrases suivantes; dites éventuellement pour-
sont inversés:
1. Que m'importent à présent ces récoltes? (F. Maunr,Ec). - 2. Ces messieurs oni beaucoup
trat'aillé ces jours-ci, balbutiai-je (4. Dauorr). - 3. Somme toute, continua M. de Norpois,
en s'adressant à mon père, Vaugoubrert s'est taillé là un beau succès (M. Pnousr). 4. <Approchez, vénérable Cathèrine-Nicaise-Élisabeth Leroux!, dit M. le Conseiller
(C. Finuernr). - 5. Savez-vous d'où proviennent ces frults ? - 6. Vienne l'été, ces plages se
couvriront de baigneurs. * 7. Puissiez-vous être entendu I reprit l'autre. - 8. Soit un carré de
côté a... - 9. Plaise au Ciel que nous n'ayons iamais de panne plus grave I
205. Repren ez les phrases de l'exercice précédent en plaçant cbaque fois que posslble le
suiet avant le verbe.
2}tt.Avec chacun des mots ou expressions suivants p{acés en ÉêÉe, cornposez deux
caurtes phrases, l'une avec sujet inversé, f'autre avec le sujet placé avant ie verbe:
Partout-Al'horizon-sansdoute*Peuàpeu-Dé.ià-Dansuncoin*Alors-AussitôtDerrière Ie mur
207 . Justif
I'
-
Ce jour-ià.
iez les inversians de sujeÉs;
(c'
- 2' Et parfois jaillissait,
fusée, lancée on ne sait
une
comme spontanément, dans I'extase de celte nuit trop chaude,
que
nous ont laissé nos
(A.
vendre
l'héritage
leur
dit-il,
de
Crori. - 11. Cardez-vcus,
d'où
46
De t'autre côté de l'allée courait une muraille
Duria'vrrL)'
LA PLACE DU 5UJ[T
parents (Le Foxrarxt). -4. Ft sur cette solitude parfaite brillait un soleil de décembre, clair
et glacial (ALarN-FounNrrn). - 5. Là falsaient halte pour la nuil, depuis des éternités, les caravanes venues de Sibérie et de Chine iP. Bexorr). - 6" Au-dessus des chambres, un grenier où
traînaient qr-reiques livres dépareiilés (E. Lnvrssr). *7. Au bout d'une heure résonnait sur la
rouïe dans le lointaln ie pas d'un cheval (A. Maunois). * S. 11 y avait un bout de pente de
pré, puis venaient des saules et des trenrbles (C.-F. Rnuuz). - 9" Sur une route, derrière la
grille d'un vaste jardin, au bout duquel apparaissait la blancheur d'un joli château frappé
[arleso1eil,setênaitutrenfantbeauetfrais(Ch.8,quorL,llRe)._18.C,estainsiquepeuà
peu me vint le désir de lui conter l'histoire d'Antonia (J. Rc,v*t;rs). - 1'l. Hier me tombe sous
la maln un livre qui a fait grand bruit U. CarrN).
2û8.
Re/eve
z
les sujetsdes yerbes et
;_..;j
justifiez éventuellement les inversions:
1" lnoubliable est la demeure qui vit fleurir nos prenriers jours {C. RootNe,{cH).
"?6
-
2.
Fière
estCetteforêtdarrssabeautétranquiIle(Â'orMussrr)'-3'Quebénisoitlecielquiterend
à mes væux | 0. RecrNr). - 4. Nombreux étaient ceux que scandalisait son attitude. Ë. Crande iut ia déceptiorr cl-r public.
't{}9. Mettez en relief
les
adjectifs en italique en inversant /es suyefs des verbes:
- 2. La nouvelle
répandue dans le pays était incroyable. - 3. Les jours ensoleillés ont été rares l'été dernier.
* 4. Les efforts des sauveteurs paraissaient inutiles. - 5. Ce silence devenait de plus en pius
inquiétant. - 6" Le discours du maire Tut tout aussi pompe ux. - 7 " La question su ivante était
non nroins embarrassante. - 8. Le vrai nrotil'est iout autre. - 9. Cette fernre était demeurée
1. L'inondation qui suivit le dégel fut encore plus terrib/e que la gelée.
telle.
Z.t
û. Relevez dans
1es
phrases suivantes les su;efs réels
ei
les pronoms
qui
les
reprennent:
1. En vajn le soleil dorait-il de ses derniers rayons la voûre des chênes (F. C,qnco). - 2. Avec
quelle magnificence la nature ne brille-t-elle pas sur ia terrel {Burrol). - 3. Par qui votre
maison a-telle été gardée ? (J. tucNe)' - 4. La vidange d'huile a-t-elle été faite ? - 5' Far où
les cambrioleurs avaient-ils pu s'introdLrire ? - 6. De quoi votre visiïeur vous a-t-il entretenu i
7. Sur quoi ce savant a-t-il fondé sa théorie ? - B. Sans doute un homme plus habile auraitil obtenu de meilleurs résultats, - 9. Du moins cette explicatlon avait-elle le mérite de la
-
franchise.
J1 1" Transformez les phrases suivantes
en phrases interrogatives (sans employer (esf-ce
que >):
'!
" Les enfants sont rentrés,
-
2. Cette lettre n'est pas partie (pourquoi
?).
*
3. Votre voiture
n'a pas été graissée (depuis quand?). - 4. Aucune objection ne s'oppose au projei 5. Arrdré a rangé le marteau (où ?1. - 6. François a mangé des bonbons (combien ?).- 7. Le
malade a supporté 1e voyage (comment?). - 8. llenïant avait prêté sa bicyclette (à qui ?). 9. Ce monsieur occupe la place (de quel droit?).
,l
i
l"
,.-a,
Rédaction
Un objet a été égaré à la maison; toute la iamille cherche, s'interroge, s'énerve.
Vous aurez I'occasion de recaurir, sans en abuser, à diverses inversions du sujet.
47
TACCORD DU VERBE AVEC LE SUIET
) Rnrprl:
Un seul sujet: accord en nombre et en personne.
Plusieurs sujets:verbe au pluriel. Le singr-rlier est possible dans certains cas.
Sujets de personnes
différentes: al Ltri etntoi, oLt toi etmai partirons.
b) Lui et toi, ou toi et eux partirez.
Beaucoup de, la plupart de, etc. : Beaucoup de maisons sant détruites.
L'accord dépencl parfois du sens (nonrs collectifs, etc.).
Le verbe impersonnel est touiours à la 3' personne du singulier.
C'est eux ou Ce sont eux.
2"13. Accordez, à
l'indicatif présent, /es verbes entre parenfhèses:
1. L'air vif de ces rnontagnes (stimuler) la circulation. - 2. Les aboiements féroces du chien
(annoncer) i'arrivée du facteur. - 3. Un des enrployés qui ficelleni les paquets les (ranger)
ensuite sur une longue table. - 4. Le vacarme des manèges, det tirs, des haut-parleurs
(dominer) le tumulte de la for-rle. * 5. La nuit (sével/ler) dans la forêt la hulotte, l'effraie, la
chevêche. - 6. La ligne des peupliers, serpentant parnti les prés, nous (signale) le ruisseau,
- 7.foi seul, parmi tous les candidats, (posséder) les qualités requises. - L Aucun des
pavillons que mes parents ont visités ces jours-ci ne les (fenfer). - 9. Deux forts gaillards,
empoignant l'aninra{, l'(attacher) à t-rn arbre. - 10. Quels risqr-res graves (entraîner) pour
tous les voisins la présence de ce dépôt de munitions ! - 11. Eux, sans souci de i'heure
avancée, (flâner) dans les rues.
214. Accordez les verbes au temps indiqué:
1. Ces déclarations nous (valoir, indic. futur simple) un abondant courrier. - 2. Plusieurs
acquéreurs (se présentel indic. pl.-que-parfaif) mais on leur (demander, indic. pl.-queparfait) un prix exorbitant. - 3. Dès que (connaitre, indic. passé simple passif) les résultats
du concours, nous (envoyer, indic. passé simple acfif) un télégramme de félicitations. 4. Aussitôt que je (s'approcher, indic. passé sirnple), tous les lapins (s'enfuil même
tentps). - 5. On (commencer, indic. imparfaitJ à se dernarrcler si les beaux lours (revenir,
canditionnel présent). - 6. Quand chaque tas de livres (passer en revue, indic. passé
antér. passif), j'(éprouveç indic. passé simple) de sérieuses inquiétudes. - 7. Chaque arbre
(offrin indic. présent acdD ses fruits à qui err (désirer, indic. présent actif).
215, Accordez les verbes entre parenthèses avec le pronom relatif qui (mode: indicatif)
:
1. Et moi qui (croire, imparfait) te faire plaisir ! - 2. Est-ce toi qui {touche6 passé cornposé)
- 3. ll est des gens, disait-il avec étonnement, gui (préférer présenf) un
corlcert à un bon repas | - 4. Vous. madame, qui nr'(écouf er, présent), (essayer, passé composé)-vous rna lessive? - 5. Nous autres, les gamins, qui (connaître, imparfaitl tous les sentiers, nous eûmes vite c{isparu. - 6. Mon frère et moi, qui (teniç inparfalÉi chacun un fil,
(recevoir, passé simple) r-rne fameuse décharge électrique. - 7. Les jours ce n-,auvaise
humeur, il s'en prend au maçon, au menuisier, au plombier, à l'électricier:, au cerrire et à
tci, qui (remettre, passé composé) la maison en état.
à la pendule?
4B
L,ACCORD DU VERBE AVEC LE SUJET
216, Relevez les sujets des yertres en italique et accordez ces verbes;
1. Mais les pétarades des moteurs, jusque-là muets, le vent vivifiant des hélices (réveiller,
indic. présentJ en moi la sensation rassurante du r.r.rouvement {CoLErrE). - 2. Un Arabe et sa
Trtbu (attaquer, indic. plus-que-parfait) dans le désert la caravane de Damas (A. or Latr;inrrlr). - 3. Sur la moindre parcelle cle terre, la fraise pourprée (abander, indic. présent), eT
l'airelle sucrée en grappes, et la framboise encore verte (J. DE PEseutDoux). - 4. Depuis,
l'éléphant et moi (êfre, indic. présentJ les meilleurs amis ch: moncle (F. ot Cnotssrr). - 5. Ni
le comte ni la jeune comtesse n'(avoir, indic. imparfait) encore paru (P. MÉntuÉt). - 6. Ni
l'un ni I'autre je."r hommes à casquette n'(être, indic. présenr) le chef de gare. -7.Tes
frères et toi nous (rejoindre, indic, futur) à bicyçlsfts. - 8. Nos cousins et nous (habiter,
indic. présent) la nrême rue.
217, Faites l'accord, à l'indicatif présent, des verbes entre parenthèses:
1. Beaucoup de travail (être) déjà réalisé, néanmoins beaucoup de difficultés (subsister). 2. La plupart cles historiens (relever) ce détail. - 3. Tant de qualités (mériter) notre estime,
mais par ailleurs tant de sottise nous (déconcerteù. - q. Peu de personnes (savoir) conrbien
de courage (se cacher) sous cette simplicité, - 5. j'ai exanriné toutes les réclamations: ia
plupart (étreJ sans {ondement. - 6. Trop de personnes (s'occuper) à la lbis de cette affaire.
-7.Irop cle chernin (rester) à faire pour que nous songions à nous arrêter. - B. Moins de
trois cents mètres ne (séparer) de la rivière.
218. Re/evez les mots sulefs des verbes en italique et remarquez chaque fois I'accord.
Quand le verbe est au pluriel, refaites la phrase en mettant un sujet pluriel, avec un
sens analogue:
{. Modèle: Un grand nombre d'enfants jouent * De très nombreux enfants iouent.
1. Un pacluet cle gens s'accrochait à la plate-forme (J. Rorutnt\s). - 2. Une foule de iler-irs
délicates commenceraient cle sor:firir et de réclarner des soins (C. Dunn,r'trr). - 3. Une
petite foule de badauds s'était rassemblée pendant ce tenlps (C. Dunarart). - il. Un troupeau cl'oies, indignées, piaillaient insolemment (M. Anrnxo). - 5. Un peuple d'hironclelles
sans cesse tournoyait autour de la maison (A. Cloe). - 6. jour et nuit, un peuple cle fourmis
s'activent sur Ia carcasse funrante cle la montagne (A, C,a,rvtus). -7. La fernrière prépare, clans
un chaudron, une mixture d'ear-r et de son, autour cle laquelle une demi-brigade de canards
se tienf en bon ordre (C. SnNo). - B. Un petit nombre de fernres délabrées se monlrent sur
la nudité des chanrps (CHarrausntnxp).
)19. Composez trais phrases dans lesquelles un mot sen mis en relief par c'est, puis trois
autres phrases dans lesquelles il sera mis en relief par ce sonf :
* Modèle: C'est lui le coupable -+ Les responsables, ce sont les rats.
))0.
Composez de même trois phrases contenant c'était et trois autres phrases contenant
c'étaient.
ll'1,
Rédaction
Vous avez visité un jardin zoologique. Racontez votre visite.
Le spectacle d'un zoo est très varié; variez vous-même la construction de vos phrases. Vous
caractériserez par un ou deux détails originaux l'aspect des animaux que voLls 1:résenterez,
et vous n'oublierez pas de les montrer en action.
49
a'}J
':l
,'1g
Téléchargement
Explore flashcards