Voir le document

publicité
TD: ECO D’ENTREPRISE
THÈME 1: L’entreprise.
Inputs:
Entreprise:
1eres,
unité de production et
créatrice de valeur
ajoutée
matières
capitaux
(humains, financiers,
techniques) et biens
intermediaires












Outputs:
produits finis
Répartition des revenus :  Personnel ;  Administrations ;  Actionnaires
Finalité entreprise :  Personnelles (profit, pouvoir) ;  Institutionnelles (éco, sociales)
Éthique de l’entreprise :  Interdits (rompre secret professionnel, retard) ;  Valeurs
(respect environnement)
Étapes vie d’une entreprise :  Création ;  Croissance ;  Maturité ;  Faillite
Culture d’entreprise :  Mentalités et valeurs partagés par membres. Symboles (T-shirts)
ou rites (soirées, diners)
Entreprise, groupement humain :  Communauté sociale ;  Groupe de travail par
projet ;  personnes
Organisation scientifique du travail :  Taylor, Ford ;  Découpage maximal ;
 Hommes = machines
École des relations humaines :  Mayo, Maslow, Herzberg
Politique sociale de l’entreprise :  Économique (intéressements, primes, rémunération) ;
 Non économique (contenu du travail, conditions, formations, communication)
Caractéristiques de l’entreprise :  Statut juridique ;  Raison sociale (le nom) ;
 Capital ;  Activité principale ;  Siège social ;  Taille
Classification des entreprises :
Selon activité
Selon secteur éco
Selon taille
-Commerciales
-Industrielles
-Agricoles
-Artisanales
-Prestataires services
-Primaire
-Secondaire
-Tertiaire
-TPE
-PME
-GE
Selon apporteurs de
capitaux :
-Privés
-Publics
-Mixtes
Société privée :  Entreprise individuelle (EI, EURL, SASU) ;  Entreprise à plusieurs
associés (Sociétés capitaux, Sociétés de personnes, Sociétés mixtes)
THÈME 2: Organisation des entreprises et ses structures.
Structure organisationnelle : Les différents organes de l’entreprise et la relation entre ces organes.
La répartition des responsabilités, du pouvoir, des tâches et des communications dans l’entreprise.
Organigramme : Définit les services (diviser tâches), définit les attributs (qualifier), définit les
moyens (répartition du budget) et définit les relations (coordonner).
Organigramme informe sur le titre et position des employés, sur les tâches à remplir, les services
et les liaisons (hiérarchiques et fonctionnelles).
Différents types :
 Hiérarchique
Avantages : répartition claire des responsabilités et facilité du maintient de la discipline.
Inconvénients : rigidité, lenteur et faible initiative.

Structure fonctionnelle
Avantages : favorise spécialisation, simple, économies d’échelle.
Inconvénients : centralisation excessive, lenteur, problèmes coordination.

Structure hiérarchico-fonctionnelle (ou staff and line)
Avantages : réactivité accrue, spécialisation dans prise de décisions, unité de décision.
Inconvénients : alourdissement coûts fonctionnement, discipline plus difficile.

Structure divisionnelle
Avantages : réactivité, facile adaptation, décentralisation, plus autonomie.
Inconvénient : concurrence entre unités, doublons potentiels, problème coordination.

Structure matricielle
Avantages : bonne coordination entre fonctions, spécialisation élevée.
Inconvénients : coût fonctionnement élevé, dualité commandement, problème
communication.
Choix de la structure :
 Plus une entreprise est grande, plus la structure est complexe.
 Stratégie suivie (secteur d’activité) détermine le choix de la structure.
 La personnalité du directeur.
 L’âge de l’entreprise (structure au début est toujours simple, puis elle se complique).
 Technologie de l’entreprise.
 Environnement de l’entreprise.
THÈME 3: L’innovation.
Définition : mise en œuvre de procédé ou de produit nouveau en vue de conquérir un marché ou
dans le but d’améliorer le fonctionnement d’une organisation.
L’innovation peut être :
 Un produit : service (4G, vente en ligne) ou bien (Smartphone).
 Un procédé : pour baisser les prix pour le consommateur.
 Une organisation : organisation scientifique du travail (pas perceptible pour client).
Les 5 principes de l’innovation :
1. Volonté d’innover.
2. Accord avec une opportunité.
3. Processus clair.
4. Favoriser créativité.
5. Communication et diffusion du message.
Il y a 7 sources d’innovation selon Drucker :
1. L’imprévu.
2. La contradiction.
3. Le besoin structurel.
4. Le changement de structure.
5. La démographie.
6. Le changement de perception.
7. Les connaissances nouvelles.
THÈME 4: La stratégie.
Définition : Vient du grec stratos, armée, et agos, je conduis.
Il y a 2 principaux auteurs :
 Igor Ansoff  la stratégie est la trajectoire choisie (concept large et abstrait).
 Thiétard  la stratégie est l’ensemble des décisions et actions relatives au choix de
moyens et d’articulation des ressources en vue d’atteindre un objectif.
Choix stratégiques :
1er étape (création de l’entreprise) : choix de marché, des budgets et moyens.
2e étape (au cours d’existence) : remise en cause des choix  nouveau marché ou redistribution.
Diagnostique stratégique permet faire le point pour réorienter choix initiaux.
-Analyse de l’environnement
(menaces/opportunités)
-Analyse de l’entreprise
(forces/faiblaisses)
DIAGNOSTIQUE : perspectives? Écarts stratégiques?
Remise en cause?
Bilan de compétences du personnel (effectué de manière individuelle et collective) + évaluer
moyens techniques + évaluer moyens financiers.
Évaluer organisation : évaluer flexibilité de structure (capacité de restructuration).
Dans l’environnement :
 Economique (commercial, étude de marché)  étude des frontières (ouverture du
marché), du comportement des consommateurs et des matières 1er.
 Local et politique  local (conditions du marché de travail) et politique (contexte
international).
Croissance économique :
2 types :
 Aspect quantitatif (hausse des capitaux et des parts de marché)
 Aspect qualitatif (travail et conditions)
Potentielle croissance de l’entreprise : évaluer ressources (humaines, techniques et financières).
2 modalités de croissance :
 Interne (agrandir par acquisition de moyens, facteurs de production). Lente mais permet
de s’adapter et de réorganiser de manière progressive. Meilleure pour les PME.
 Externe (avec d’autres entreprises : alliances, fusions, absorptions…). Permet croissance
rapide mais accompagnée de réorganisation brutale.
Alain Charles Martinet :
 Stratégies intra-secteurs (entreprise reste dans son secteur d’activité).
Il y a 4 types :
1. Domination globale par les couts (offensive).
2. Différentiation, apporter quelque chose de nouvelle (offensive).
3. Concentration, segment de marché nouveau (offensive).
4. Dégagement, renoncer à un marché (défensive).
 Stratégies inter-secteurs, 3 types :
1. Verticale (acquérir entreprise en amont ou en aval, fournisseur ou client).
2. Filières (acquisition pour dominer filière).
3. Diversification (implanter sur d’autres secteurs).
Danone  veut maitriser tout le secteur laitier.
Fnac  diversification.
Téléchargement
Random flashcards
aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire