Préparation cutanée de l`opéré

publicité
Préparation de l’opéré
Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste
Service d’hygiène et d’épidémiologie novembre 2012
2
La préparation cutanée et la préparation
du champ opératoire sont considérées
comme des critères essentiels dont la
vérification est obligatoire avant une
intervention.
Check-list
3
1
Préparation cutanée
• Comprend plusieurs
étapes
– Moments différents
– Lieux différents
– Personnels différents
• A pour objectif de
diminuer la charge
bactérienne (peau,
muqueuses)
4
Flore cutanée
Flore commensale et flore
transitoire
5
Dans le service de chirurgie ou à domicile :
douche préopératoire
2
Recommandations – 2004
7
En plus …
• Douche = cheveux compris
• Pas de preuve de la supériorité d’un savon
antiseptique / un autre
• Importance du « contrôle » de la douche
• Information du patient sur la nécessité de la
douche
– Protocole à remettre et à expliquer
• Fiche de liaison service - bloc
8
• Douche préopératoire
– Oui pour 97% des patients
• Douche préopératoire cheveux compris
– Oui pour 75.1% des patients
• Douche préopératoire conforme aux reco 2004
Cheveux + utilisation d’un savon antiseptique
– Oui pour 70.3% des patients
Il y a une différence significative
entre chirurgie classique et chirurgie ambulatoire
9
3
Impact de
l’information
du patient
10
Recommandations – 2004
11
Recommandations – 2004
12
4
En plus…
• Le délai entre la dépilation et l’intervention
doit être le plus court possible pour diminuer
le risque de colonisation bactérienne.
• Tonte : idéalement, le matin même…
• En pratique : tonte et crème dépilatoire la
veille de l’intervention = acceptable
• Autres modes : épilateurs électriques ? Cire ?
13
5% des dépilations au
bloc opératoire
14
Conformité du procédé de dépilation selon le mode
d’hospitalisation et le mode de chirurgie (hors OPH, STO, ORL)
15
5
Le patient
•
•
•
•
Aucun bijou, aucune prothèse
Coiffe
Tenue en non tissé ou micro-fibre
Lit propre
16
Chirurgie colique / Préparation colique
• Obtenir un côlon vide, plat et propre afin
d’éviter les complications infectieuses intra
abdominales et pariétales
• Pas de préparation mécanique colique
• Régime sans résidus et administration per os,
24h avant l’intervention, d’un purgatif type
polyéthylène glycol ou phosphate de sodium
17
Au bloc opératoire
6
Étapes de la préparation du site
opératoire
•
•
•
•
•
1 – détersion
2 – rinçage à l’eau stérile
3 – séchage
4 – antisepsie
5 – séchage spontané de l’antiseptique
19
La détersion
• Objectifs
– Réduction de la contamination bactérienne
– Diminution des squames et des débris cutanés
présents sur la peau de la zone d’incision
20
Recommandations – 2004
21
7
La détersion, en plus…
• Savon antiseptique = le même que celui
utilisé pour la douche
• Savon antiseptique = de la même gamme que
l’antiseptique utilisé pour le badigeonnage
• Rinçage abondant – eau stérile
• Séchage avec compresses stériles
• Pas de retour sur une zone nettoyée
22
• Détersion effectuée dans 79.6%
– Le plus souvent avec PVPI
• Les étapes sont conformes dans 81.3%
– Conformité
• Bloc opératoire + ATS + rinçage eau stérile + séchage
compresses stériles
– OPH (58%), STO (69.4%), radiologie interv. (76.5%)
– CCLIN SE 2004 = 75.5% ; CCLIN SO 2002 = 53.9%
23
La désinfection
Si possible
24
8
Antiseptique alcoolique
• Meilleure efficacité
• Séchage plus rapide
25
Attente du séchage complet
de l’antiseptique
71.6 %
26
Les procédures sont conformes aux recommandations – 2004 : Si :
détersion faite au bloc opératoire avec solution moussante antiseptique +
rinçage eau stérile + séchage stérile et suivie d’une application
d’antiseptique ou
Si détersion jugée inadaptée simple application d’antiseptique
Taux de conformité = 62.0 %
27
9
Recommandations – 2004
28
Recommandations – 2004
29
Recommandations – 2004
• Ne prennent pas en comptent les spécificités
de certaines spécialités : OPH, STO entre
autres
• En attente de l’actualisation des
recommandations
30
10
« Allergie à l’iode » ?
L’iode est un élément
indispensable à la vie,
présent (15 – 20 mg)
dans la thyroïde, le sang
et les urines
32
Allergie à l’iode
« expression erronée »
• Confusion entre :
• Réaction aux produits de la mer (fréquent)
• Allergie de contact ou dermite de contact aux
désinfectants à base d’iode (très rare)
• Réaction pseudo-allergique aux produits de
contraste radiologique (très fréquent)
33
11
34
35
36
12
Si allergie à la povidone
• Gamme chlorhexidine
– Savon et antiseptique
• Si muqueuse = contre indication de la
chlorhexidine
– Savon doux
– Dérivé chloré
37
Antisepsie cutanée avant geste
invasif en anesthésie
Recommandations 1997
• Mêmes principes que la préparation cutanée
« chirurgicale »
–
–
–
–
–
Détersion
Rinçage eau stérile
Séchage avec compresses stériles
Antisepsie
Séchage spontané
39
13
Recommandations 1997
• Mêmes principes que la préparation cutanée
« chirurgicale »
– Même gamme d’antiseptiques pour les
différentes étapes
– Privilégier les antiseptiques alcooliques
– Laisser agir l’antiseptique = ne pas l’essuyer
40
Recommandations 1997
• Pour Voie Veineuse Périphérique
– Si chirurgie réglée et si douche assurément
réalisée correctement : antisepsie
– Si chirurgie en urgence : réaliser tous les temps
Se conformer aux protocoles de votre établissement
41
Recommandations 1997
• Anesthésie locorégionale
– Asepsie chirurgicale
– Calot + masque
– + casaque et champ stérile en particulier si pose
de cathéter
42
14
Téléchargement
Flashcards connexes
Créer des cartes mémoire