Interview Randi Hagerman version en français

publicité
Questions et Réponses avec le Dr Hagerman :
Exploration des liens entre Autisme et SXF.
Le Dr Randi Hagerman, experte sur le syndrome de l’X fragile a été interviewée récemment
par Laura Shumaker, écrivain et fervent défenseur de la cause de l’autisme. Le Dr Hagerman
nous parle des troubles associés au syndrome de l’X fragile, du lien important entre le SXF et
l’autisme, et du développement de nouveaux traitements pour ces deux syndromes.
Cinq questions au Dr. Randi Hagerman:
Experte du syndrome de l’X Fragile
Aujourd’hui, j’interview le Dr Randi Hagerman, pédiatre spécialisée sur le développement et le
comportement et Directrice du l’institut MIND à l’IC Davis. Elle est internationalement
reconnue à la fois comme clinicienne et comme chercheur dans le champ de l’X fragile,
première cause de retard intellectuel et plus importante cause génétique de l’autisme.
Elle est aussi experte d’une maladie apparentée à Parkinson appelée FXTAS (pour fragile Xassociated tremor/ataxia syndrome) syndrome qu’elle et son mari le Docteur Paul Hagerman
ont découvert. Le terme X fragile est utilisé en raison l’apparence altérée du chromosome X
chez les patients atteints du syndrome.
Q) Qu’est-ce que le syndrome de l’X Fragile?
Le syndrome de l’X fragile est la première cause héréditaire de déficience intellectuelle. Le
SXF va d’une difficulté d’apprentissage à un handicap plus sévère cognitif et intellectuel. Des
retards pour la parole et le développement du langage sont courants, de même qu’une variété
de caractéristiques physiques et comportementales. Le SXF est aussi la cause connue la plus
importante d’autisme ou de troubles du spectre autistique (TSA) Le SXF est causé par une
mutation complète du gène FMR1.
Q) Mon fils Mathieu, âgé de 26 ans est autiste. Quand a il a été diagnostiqué enfant, on lui a
fait le test de l’X Fragile. Y a-t-il une corrélation entre les 2 troubles ?
Oui, Tandis que le diagnostic de l’autisme est comportemental, le diagnostic du SXF est
médical, ou plus précisément c’est un diagnostic génétique. Quand il est associé à l’X fragile,
l’autisme est dû à un changement ou une mutation dans le gène de l’X fragile. C’est la même
Cinq questions au Dr. Randi Hagerman: Experte du syndrome de l’X Fragile
Traduit de l’anglais par l’association MOSAÏQUES
1
chose que pour d’autres conditions, comme le syndrome de Down. Des personnes atteintes du
syndrome de Down peuvent avoir d’autres troubles, incluant l’autisme, la surdité, le diabète
et d’autres difficultés médicales ou comportementales. Si un enfant est diagnostiqué autiste,
et ensuite diagnostiqué X fragile, il ou elle est autiste, on est juste dans un cas où la cause
de l’autisme est connue. Ce n’est pas différent d’un sujet SXF qui aurait en même temps des
symptômes de défaut d’attention dus à l’hyperactivité.
De nombreuses études ont examiné les liens entre Autisme et SXF durant la dernière
décennie. Elles ont montré des pourcentages d’enfants avec SXF également diagnostiqués
autistes variant de 15 à 33 pour cent. Cette dispersion peut s’expliquer par le fait que les
critères de définition de l’autisme ont varié et que la batterie des outils de diagnostic a
évolué.
Du fait que beaucoup d’enfants ayant le SXF sont intéressés par les interactions sociales, ils
peuvent ne pas remplir les critères de diagnostic de l’autisme, même s’ils montrent des
troubles apparentés à ceux de l’autisme, comme le contact oculaire pauvre, la timidité,
l’anxiété sociale, les battements de mains et des problèmes sensoriels. L’autisme est plus
courant chez les garçons X fra que chez les filles X fra.
Entre 2 et 6 pour cent des enfants diagnostiqués autistes sont diagnostiqués X fragile. En
raison de la possibilité de lien, il est recommandé que tous les enfants autistes, garçons ou
filles, fassent l’objet d’un examen génétique et soient testés pour l’X fragile et pour les autres
causes génétiques de l’autisme.
Les études montrent que les sujets avec SXF qui sont autistes ont plutôt une déficience
intellectuelle plus importante que les sujets X fragile qui n’ont pas d’autisme.
Q) Pouvez-vous expliquer ce que signifie être vecteur ou porteur sain de l’X fragile ?
Un porteur ou vecteur a une forme altérée d’un gène qui peut l’amener à avoir des enfants ou
des petits enfants chez qui se manifeste un trouble génétique. Nous sommes tous porteurs de
mutations génétiques, dont le plus grand nombre sont silencieuses. Ceci signifie que nous
pouvons transmettre le gène mais sans qu’il ait entraîné de pathologie chez nous. Ce n’est
qu’avec un test génétique que l’on peut savoir quelles mutations nous portons. Certains gènes
sont non sexuels (gènes 1 à 22) et sont les mêmes entre hommes et femmes, et certains sont
les chromosomes dits sexuels, ce sont les chromosomes X et Y.
Traditionnellement, un porteur de mutation génétique est défini comme une personne qui a
hérité une forme altérée d’un gène, mais ne montre aucun effet de cette mutation.
Cependant, dans le cas de l’X fragile, cette définition ne correspond pas exactement, vu que
les porteurs de la prémutation ont un risque de développer des troubles associés à l’X fragile
notamment FXTAS et FXPOI (Insuffisance ovarienne précoce).
Des études sur la population générale mondiale aussi bien adulte que bébé ont montré
qu’approximativement 1/260 personnes de sexe féminin et 1/800 personnes de sexe masculin
sont porteurs de la prémutation du gène FMR1.
Q) Est-ce que toutes les personnes devraient être testées avant mariage pour savoir si elles
sont porteuses de la prémutation , étant donné leur nombre important ?
Il y a trois grandes circonstances dans lesquelles le test X fragile doit être considéré :
1. Symptômes cliniques qui font penser au FXTAS, ou bien une infertilité (FXPOI)
2. Une histoire familiale de syndrome X fragile, de FXTAS, de difficulté d’apprentissage
ou d’autisme de cause inconnue, ou encore d’infertilité.
3. Connaissance de cas familiaux de prémutation
Cinq questions au Dr. Randi Hagerman: Experte du syndrome de l’X Fragile
Traduit de l’anglais par l’association MOSAÏQUES
2
Q) Vous allez parler à la conférence de l’UCSF (Université de San Francisco) de vos
recherches récentes sur un traitement ciblé pour l’X fragile, l’autisme et autres troubles
neuro-développementaux. Y a-t-il des traitements porteurs d’espoir à l’horizon ?
Oui, Elizabeth Berry-Kravis du Centre Médical Universitaire de Rush (Chicago) et moi-même
avons conduit le premier essai* sur des patients X fragile des effets du composé STX 209
également connu sous le nom d’arbaclofène. Cette étude a montré que le STX 209 pourrait
devenir un élément important du traitement du syndrome de l’X fragile, parce qu’il semble
améliorer les symptômes chez les cas qui ont des déficits sociaux importants, de l’autisme en
plus des syndromes de l’ X fragile. Des études additionnelles laissent penser que le STX 209
pourrait aider en cas d’autisme non dû à l’X fragile. A ce jour, il n’y a pas encore de
traitements disponibles pour l’autisme ? Celui-ci apparaît comme le premier.
Merci Dr Hagerman
*L’étude a été conduite en collaboration avec Seaside Therapeutics, une compagnie
pharmaceutique basée à Cambridge (Massassuchets) qui est impliquée dans l’application de la
recherche à des fins thérapeutiques pour l’X fragile et l’autisme. Seaside développe le
composé et le fournit pour les essais cliniques.
Cinq questions au Dr. Randi Hagerman: Experte du syndrome de l’X Fragile
Traduit de l’anglais par l’association MOSAÏQUES
3
Téléchargement
Explore flashcards