Chapitre 15 – Le Canada et la défaite du fascisme

advertisement
Chapitre 15 – Le Canada et la défaite du fascisme
Introduction

À la fin du premier mois du conflit, il y avait 70 000 Canadiennes et
Canadiens dans l’armée

En totale il y avait plus d’un million à servir dans les forces armées

Il y avait 42 042 personnes mortes à la fin de la guerre
1.
La guerre éclair en Europe de l’Ouest (pages 225 - 226)

En mai 1940, la Norvège et le Danemark étaient tombés aux mains
des nazis

Les troupes canadiens étaient supposé d’aller en Écosse et de
s’embarquer pour la Norvège, mais les troupes britanniques ont pris
leur place – c’était une défaite rapide et humiliante pour eux

L’armée allemande a conquis les Pays-Bas et la Belgique et la ville
française d’Amiens

Les forces alliés étaient à Dunkerque, en France quand Hitler a
donné l’ordre pour l’armée allemande de s’arrêter et de laisser
l’aviation allemande d’avoir l’honneur du coup finale

À cause du brouillard, les avions ne pouvaient pas voler – alors les
alliés avaient eu du temps de planifier leur embarquement

C’était la première grande erreur de Hitler
Le miracle de Dunkerque

Quelques gens pensaient que l’erreur de Hitler à Dunkerque était la
seule chose qui a empêché les allemands de gagner la guerre en 1940

Les destroyers britanniques ont ramené les soldats en
Grande-Bretagne

Cette opération a sauvé 10 000 hommes mais on a arraché 340 000
soldats aux mains des allemands

La France n’était pas si chanceuse; ils n’avaient pas de bonne armée

Hitler est pris Paris sans beaucoup de résistance, puis il a tourné
vers la Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne n’avait que sa marine, son aviation et quelques
divisions d’infanterie y compris les canadiens




2.
Le Canada avait peur d’une invasion de la Grande-Bretagne – son
économie dépend beaucoup sur l’Angleterre
Aussi, on avait peur d’une invasion des Nazis en Amérique du Nord
Le Canada comptait sur la marine de la Grande-Bretagne pour le
Protéger et aussi les États-Unis
Tout le Canada était préparé pour faire leur part – les usines, les
fermes, les organismes de bénévoles, les familles et surtout des
milliers de citoyens qui se sont enrôlés
L’armée canadienne en mutation (pages 226 – 228)

La Première Guerre mondiale était considéré une «guerre d’hommes
blancs» mais pas la Deuxième Guerre mondiale – les femmes et les
minorités visibles étaient parties des Forces armées canadiennes

Il n’y avait pas de discrimination comme à la première guerre mais
quelques personnes continuaient de faire les insultes racistes

Il était inacceptable en 1939 de séparer les soldats selon leur race
ou leur ethnie

Tout le monde au Canada voulait défendre leur pays – les fils des
immigrants allemands etc.

Gerry Carter, un canadien noir de Nouveau-Brunswick a eu l’honneur
de devenir le plus jeune officier du Canada en 1943; il était nommé
sous-lieutenant d’aviation à l’âge de 18 ans

Les amérindiens voulaient faire leur part aussi et dans cette guerre
ils n’avaient pas eu de l’opposition comme au passé

Ils avaient une grand loyauté vers le Canada et la Grande-Bretagne
parce que leurs ancêtres avaient signé un accord avec la reine
Victoria et ils voulaient arrêter la tyrannie et l’oppression, pour des
autres c’était simplement de l’argent après des années de chômage
et de pauvreté

Les Ukrainiens du Canada étaient bien accueillis dans cette guerre

Le Québec a contribué plus dans cette guerre – 19% des
combattants canadiens

Cependant les français devaient être bilingues parce que l’anglais
était la norme dans l’armée canadienne
Les femmes dans l’armée

Au début de la guerre les femmes étaient refusées dans les forces
armées alors elles sont inscrites dans des formations paramilitaires
comme le Canadian Auxiliary Territorial Service (CATS)

Les femmes ont appris comment conduire et à réparer des camions, à
lire des cartes, à utiliser le matériel radio et à donner les premiers
soins

Le gouvernement canadien a fondé plusieurs divisions pour les
femmes en 1941 et 1942

Le nombre des occupations a beaucoup grandi pour les femmes:
artilleuses, mécaniciennes, ajusteuses et soudeuses et en mai 1944
quelques femmes étaient envoyées dans les zones de combat en
Europe – mais il était plus que 12 années de plus avant qu’elles
faisaient des fonctions de combat

De nos jours, les femmes et les minorités visibles occupent une place
importante dans les Forces armées canadiennes
3.
Les Canadiens et la guerre en Europe (pages 228 – 231)

Le seul endroit de conquérir par Hitler est la Grande-Bretagne à
l’ouest et la Russie à l’est

Hitler a appelé son plan d’invasion pour la Grande-Bretagne était
«Opération Lion de mer»

Pour la contrôler, il faut détruire la Royal Air Force et de devenir
maîtresse du ciel – c’était la bataille d’Angleterre
La bataille d’Angleterre

Le 10 juillet 1940, Hitler a lancé une attaque aérienne brutale
contre les navires britanniques dans la Manche

Près de 2000 avions allemands se trouvaient dans le ciel d’Angleterre
chaque jour

La Royal Air Force (RAF) ne pouvait pas arrêter l’aviation allemande

Le 7 septembre deux pilotes allemands ont bombardé Londres – ils
voulaient démoraliser la population en s’attaquant aux civils

Churchill, le premier ministre britannique a ordonné des raids aériens
contre Berlin




Hitler était furieux et a dit aux allemands qu’il détruirait les villes
de l’Angleterre
La RAF savait où les attaques allemandes se passeraient alors ils
étaient prêts
L’Allemagne n’avait pas réussi à maîtriser l’espace aérien
au-dessous de la Manche et ils ont décidé de terminer l’opération
Lion de mer
Hitler a envoyé l’aviation allemande dans les Balkans en mai 1941
puis sur le front russe; le pire était passé pour la Grande-Bretagne
Le Canada et la guerre aérienne

Les Canadiens ont beaucoup aidé avec la bataille d’Angleterre, puis
dans autres parties de l’Europe, en Afrique et dans le Pacifique

Après les raids sur la Grande-Bretagne se sont terminés, la RAF et
l’ARC se sont tournés vers la France occupé

Ils ont attaqué les bases aériennes, les batteries, les routes, les
voies ferrées et les quartiers des Allemands en France

L’ARC faisaient bien des attaques nocturnes – voler sans visibilité
dans l’obscurité

Ils ont bombardé des usines et les aciéries de la Ruht et aussi les
villes allemandes de Hambourg, Francfort et Berlin

Le 24 juillet 1943, 800 bombardiers ont détruit le port de
Hambourg puis 3 jours plus tard les bombes ont causé une grande
feu qui a tué près de 50 000 civils (des hommes, des femmes et
des enfants)

Hitler a appelé ces attaques comme «raids de terreur», mais
c’était l’Allemagne qui a commencé les attaques contre les civils
(Varsovie, Rotterdam, Londres et Coventry)

Hitler a ordonné son aviation de retourner en Allemagne pour
protéger les villes et les régions industrielles allemandes contre
les alliés

Au milieu de 1944, les Alliés étaient maître dans le ciel d’Europe
L’invasion de l’Union soviétique

le 22 juin 1941, Hitler a lancé une attaque contre la Russie – le plan
Barberousse

C’était la fin de l’accord entre l’Allemagne et la Russie, la Russie est
devenue partie des Alliés

Hitler a pensé qu’il pouvait contrôler la Russie avant l’hiver

La Russie a perdu beaucoup au début (plus d’un million de soldats)

L’Allemagne n’était pas prêt pour les températures en Russie -50˚C

Les Allemands n’avaient pas eu assez de vêtements chauds et ils
n’avaient pas de liquide antigel ni l’huile adaptée au froid pour leurs
machines etc.

Les troupes sibériennes venaient pour défendre Moscou avec du
succès

Les troupes allemandes faisaient face à un long hiver froid
4.
La guerre dans le Pacifique (pages 231 – 233)

Une partie de la flotte américaine était ancrée dans les eaux de
Pearl Harbour à Hawaii en prévision d’une guerre dans le Pacifique

La Grande-Bretagne a demandé au Canada d’envoyer des soldats sans
la colonie britannique de Hong-Kong

Au début de décembre 1941, deux brigades canadiennes se
trouvaient à Hong-Kong
L’attaque de Pearl Harbour

Les États-Unis ont essayé de négocier un traité de paix avec le
Japon mais trois mois plus tôt les Japonais ont décidé de faire des
attaques vers la Grande-Bretagne et les États-Unis

Les discussions étaient un truc pour détourner l’attention des Alliées

La base américaine de Pearl Harbour était le plus grand obstacle
pour les Japonais de accomplir ses buts

Le 7 décembre 1941, à 8h les premiers avions japonais ont commencé
à lâcher ses bombes; Hawaii ne savait aucune idée de cette attaque
parce que le Japon n’avait même pas déclaré la guerre contre les
États-Unis à ce point


Deux heures plus tard, il ne restait presque rien de la flotte
américaine dans le Pacifique
Dix-huit navires de guerre et 349 avions étaient détruits ou
endommagés; 3581 militaires et 103 civils américains étaient morts
ou blessés
L’entrée en guerre des États-Unis

Les États-Unis ont immédiatement déclaré la guerre contre
l’Allemagne et le Japon

À ce temps, les États-Unis étaient le pays le plus riche au monde
et ils avaient une population 10 fois plus grande que le Canada

Ils pouvaient consacrer d’énormes ressources financières
militaires et humaines à l’effort de la guerre
Les Canadiens à Hong-Kong

Avant l’attaque à Pearl Harbour, il y avait plus de 50 000 soldats
japonais à 50 km de Hong-Kong prêts pour une invasion
malheureusement les troupes canadiennes les ont ignorés

Les canadiens n’étaient pas prêts – presque 30% d’entre eux
n’avaient pas même reçu l’entraînement au tir

Le 8 décembre 1941, le Japon a lancé son offensive contre
Hong-Kong

Moins de deux semaines plus tard, l’aviation japonaise a détruit les
quais, les casernes, les batteries et les cinq vieux avions de la RAF
posés sur la terre

Le japon a aussi coulé les deux grands navires de guerre
britanniques, le Prince of Wales et le Repulse

Les forces alliées en Asie n’étaient pas efficaces et ils n’avaient
pas les armes nécessaires pour résister à une attaque japonaise

Le 18 décembre 1941 des milliers de soldats japonais sont arrivés à
Hong-Kong dans des canots et des sampans; le jour de Noël 1941,
Hong-Kong a capitulé officiellement





5.
Les japonais avaient tué ou capturé tous les soldats canadiens à
Hong-Kong; ceux qui étaient capturé étaient forcé de construire
des pistes d’atterrissage, à travailler dans des chantiers navals ou
dans des mines de charbon pour trois ans et demi
Les prisonniers ont reçu le riz trois fois par jour pour manger et
plusieurs ont souffert de malnutrition, de pneumonie, de diphtérie
ou de choléra
Les japonais ont confisquaient les médicaments et les colis de la
Croix-Rouge et les ont vendus sur le marché noir
Le taux de mortalité était six fois plus élevé dans des camps de
prisonniers des japonais que dans des ceux des Allemands
L’été 1945, le Japon a envoyé tous les prisonniers canadiens
survivants dans les mines de charbon et ils étaient supposé de les
tuer si le Japon était envahi, heureusement cet ordre était annulé
plus tard
La guerre en Europe de 1924 à 1945 (pages 233 – 236)

Pour les deux premières années de la guerre, les nazis avaient
victoire après victoire

La plus pire bataille pour le Canada se passerait en août 1942
La



bataille de Dieppe
En août 1942, les Alliés avaient organisé une attaque sur le port de
Dieppe en France; il y avait 5000 soldats canadiens, un millier de
commandos britanniques (spécialement entraînés aux raids éclair), et
de Rangers américains (soldat d’un corps d’élite)
La bataille a duré que quelques heures et il y avait 1000 canadiens qui
sont morts, plus de 500 ont été blessés et environ 2000 ont été
capturés et faits prisonniers de guerre; seuls 2210 hommes sont
revenus en Grande-Bretagne
Quelques histoires ont pensé que cette attaque était suggérer par
Staline pour attirer les troupes allemandes de la Russie
L’espoir revient aux Alliés

Après Dieppe, la situation a tourné en faveur des Alliés

L’Axe avait envahi l’Égypte alors les armées américaines les
combattaient en Afrique du Nord

Les soldats russes avaient encerclé les forces allemandes à
Stalingrad en Russie

En Égypte, les forces britanniques ont eu de victoire contre l’Afrika
Korps mené par le célèbre général allemand Erwin Rommel (surnommé
le renard du désert)

Les Alliés aussi pris pied en Algérie et au Maroc et se sont dirigé
vers l’est de l’Afrique du Nord
Les Canadiens en Sicile et la campagne d’Italie

À l’été de 1943, les soldats canadiens qui n’ont pas participé à la
bataille de Dieppe se trouvaient en Grande-Bretagne pour trois ans
et demi en attendant le combat

En juin ils étaient envoyés vers la Sicile pour la prendre avec les
soldats britanniques et américains puis ils attaqueraient l’Italie

La Sicile est tombée rapidement mais beaucoup d’Allemands se sont
échappés vers l’Italie

Les Italiens ont demandé Mussolini pour l’aide mais le roi
Victor-Emmanuel III a pris son pouvoir comme premier ministre et
l’a emprisonné

À la fin de septembre 1943, les Italiens se sont rendus aux Alliés

Au nord de l’Italie, il y avait une guerre civile entre les gens pour
Mussolini et ceux qui étaient contre lui

Finalement Mussolini a été capturé et exécuté; il était suspendu
par des cordes autour ses pieds sur une place publique

Les Alliés ont trouvé les montagnes en Italie vraiment difficile
et les allemands avaient beaucoup de l’expérience

Néanmoins, les Alliés gagnaient 650 km dans les montagnes et se
dirigeaient vers Rome
Les Canadiens à Ortona

En novembre 1943 les Alliés ont été arrêté à Ortona en Italie par
les allemands qui avaient explosé tous les ponts de la région

Les troupes canadiennes étaient affaiblies depuis ils ont perdu 2339
soldats au fleuve Moro

16,000 étaient évacués à cause de la maladie ou de l’épuisement

En dépit de ces choses, ils (un régiment d’Edmonton) ont pris Ortona
le 27 décembre

Pendant le printemps et l’été de 1944, les forces canadiennes ont
combattu en Italie et les Alliés ont pris Rome en juin 1944

Ils ont continué de se combattre en Italie jusqu’au février 1945

Depuis ce temps les troupes canadiennes avaient formé la 1re
Armée canadienne
6.
Le jour J et l’invasion de la Normandie (pages 236 - 237)

Deux jours après l’invasion de Rome, les Alliés ont envahi la France

Les Alliés ont appris beaucoup de ce qui s’est passé à Dieppe; ils
avaient mieux communiqué entre la mer et la côte

Le char Sherman les a aidés, aussi ils étaient bien préparés pour les
attaques

Il y avait 30 000 Canadiens qui ont participé dans cette attaque:
La 3e Division canadienne a participé dans la première vague sur la
plage Juno; il y avait des pilotes canadiens dans des avions de la RAF
qui ont protégé le ciel de Juno

Il y avait plus que 171 escadrons aériens, 7000 navires alliés de tous
genres
Le matin du jour J

Le 6 juin 1944, les allemands étaient beaucoup surpris par une
flotte immense

Il y avait quelques problèmes; la 3e Division était 1.5 heures en
retard et les Allemagnes étaient prêts pour eux

Mais le plus pire était sur la plage d’Omaha avec les forces
américains qui ont perdu 7500 soldats


7.
Malgré les difficultés, l’invasion était considéré un succès
Les canadiens ont perdu moins que 1000 soldats (tués, blessés ou
capturés) ce jour-là
Une nouvelle Europe se dessine (pages 237 – 239)

Churchill (la Grande-Bretagne), Roosevelt (les États-Unis) et Staline
(la Russie) se sont rencontrés pour discuter le sort de l’Allemagne
s’ils gagnaient …
1.
l’Allemagne serait démilitarisée
2.
le Parti Nazi serait démantelé
3.
l’Allemagne serait divisée en quatre zones contrôlées par la
Grande -Bretagne, la France, la Russie, et les États-Unis

La Société des Nations serait remplacé par l’Organisation des
Nations Unis
L’entrée en Allemagne

Hitler a refusé d’accepter une défaite

Il a recruté tous les hommes de 16 à 50 ans; 750 000 soldats et
3000 chars d’assaut

À la fin de mars 1945, les Alliés ont traversé le Rhin et ont envahi
l’Allemagne

Hitler se cachait dans son abri sous-terrain et il avait un pacte de
suicide avec sa compagne Eva Braun; leurs corps étaient apportés
dans la rue et brûlés

Karl Donitz a remplacé Hitler et le 7 mai 1945, il a rendu l’armée
allemande aux forces alliées
La libération des Pays-Bas

Le Pays-Bas était sous le contrôle des allemands pendant les
années 1940 à 1945

Il n’y avait pas beaucoup de manger et les hommes étaient forcés de
travailler pour les Nazis

Les canadiens mené par le général Harry Crear ont libéré les
Néerlandais



8.
Les cimetières militaires de Groesbeek et de Holton sont pleins de
soldats canadiens
En 1945, les Néerlandais ont accueilli les soldats canadiens avec des
baisers et des fleurs
Même aujourd’hui, les écoliers font des visites annuelles pour fleurir
des braves jeunes hommes qui ont donné leur vie pour la liberté du
pays
L’Holocauste, une guerre dans la guerre (pages 239 – 241)

Le but de l’Allemagne était d’annihiler les Juifs

Le génocide avait six millions de victimes y compris deux millions
d’enfants
La persécution des Juifs

Hitler a dit que les Juifs ont causé les problèmes en Allemagne; il les
a persécutés pendant les années 1930

Presque trois millions de Juifs de Pologne étaient persécutés en
1939 quand Hitler a envahi la Pologne

Un autre centaines de milliers étaient persécutés au Danemark, en
Norvège, aux Pays-Bas et en France

Les Juifs étaient forcés dans des ghettos souvent avec plusieurs
familles dans une seule pièce

Les Juifs ont dû porter une étoile jaune et de travailler pour eux

La nourriture était rationnée et beaucoup de Juifs y sont morts de
faim et de maladie
La «solution finale»

Les Nazis ont formé une police spéciale appelée Schutzstaffel ou SS
qui ont tué environ un demi-million de Juifs en 1941-1942

Leur «solution finale» était de secrètement tuer 11 millions de Juifs
en Europe

Ils ont installé les chambres de gaz dans des camps spéciaux à
Auschwitz. Treblinka, Bergen-Belsen et beaucoup d’autres




En arrivant aux camps, les Juifs étaient divisé en deux groupes :
ceux qui pouvaient travailler et ceux qui ne pouvaient pas (Les
personnes âgés, des mères et des enfants)
Ils ont forcé les gens de travailler jusqu’à leur mort – appelé
l’«annihilation productive»
Les Nazis ont utilisé les «douches» où ils pouvaient tuer 2000 de
personnes au même temps
Un journal au Canada, Montreal Star, a annoncé ce qui se passait
mais ce n’était pas jusqu’en 1944 que la Grande-Bretagne et les
États-Unis ont planifié des actions sérieuses
L’horreur de l’Holocauste

À la fin de la guerre, les soldats Alliés ne pouvaient pas croire ce
qu’ils ont trouvé dans des camps de concentration

Ils ont estimé que près de deux tiers des Juifs d’Europe sont morts
pendant la guerre

Les gens partout au monde ne pouvaient pas croire la cruauté des
Nazis

Il y avait des autres génocides depuis cette guerre : au Cambodge,
en Ouganda dans les années 1970, au Rwanda, en Bosnie et au Kosovo
dans les années 1990
9.
La bombe atomique et la victoire dans le Pacifique (pages 241 – 244)

En 1944, les États-Unis ont repris au Japon, la Nouvelle-Guinée, les
îles Salomon et les Philippines

En 1945, la Grande-Bretagne a pris la Birmanie

Mais les Japonais ont résisté; les kamikazes (pilotes japonais)
écrasaient volontairement leur avions rempli de la dynamite sur les
navires américains

Harry Truman (président des États-Unis) a cru qu’en utilisant la
bombe atomique sur le Japon, le Japon capitulerait et ainsi elle
sauverait un demi-million de vies dans une invasion
La fabrication de la bombe atomique

Le gouvernement américain a fabriqué en secret la bombe atomique –
appelé le projet Manhatten

Les américains ont cru que les Nazis faisaient la même chose
L’explosion de la bombe atomique

Truman a dit au Japon qu’ils ne capituleraient pas, il faut accepter
«une destruction rapide et totale»; le Japon n’a pas répondu

Le 6 août 1945, un bombardier B-29 américain l’Enola Gay a survolé
Hiroshima – la septième ville en importance au Japon

À 8h15, l’Enola Gay a lancé «Little Boy» en tuant 70 000 morts et 61
000 blessés (20 000 étaient des enfants)

Quelques personnes ont été brulées par les radiations, tuées par des
projectiles ou ensevelies sous le débris des édifices et plusieurs
d’autres plus tard par des rayons gamma

Les États-Unis ont donné un autre ultimatum mais encore pas de
réponse

Ils ont lance «Fat Man», une autre bombe atomique, sur la ville
Nagasaki le 9 août 1945 – il y avait 40 000 victimes

L’empereur Hirohito a rendu inconditionnellement le 10 août 1945

Ils ont signé sa capitulation à bord du cuirassé américain Missouri
dans la baie de Tokyo – la fin de la Deuxième Guerre mondiale
La fin du cauchemar

Mackenzie King a déclaré une fête nationale le jour de la Victoire sur
le Japon

Ils étaient si contents de voir la fin de la guerre qu’ils n’ont pas
considéré l’usage de la bombe atomique à ce moment-là
Téléchargement