Fiche crêtes neurales (.doc)populaire

advertisement
Indications préliminaires :
Cette fiche n’est pas un substitut du cours.
Elle ne contient pas toutes les informations du polycopié.
Je pense en particulier aux dérivés des cellules des crêtes neurales, que j’ai essayé de
synthétiser pour faciliter leur apprentissage. Ce chapitre est nouveau de l’année dernière,
vous ne trouverez quasiment pas d’annales et il est donc difficile de se faire une idée des
connaissances attendues. Personnellement l’année dernière j’avais tout appris (sisi, même le
syndrome de Waardenburg, et c’est même pas tombé j’étais verte !).
J’ai fait cette fiche avec pour optique de résumer le début du poly, et surtout de donner un
ordre d’importance des notions à connaitre concernant les dérivés des crêtes neurales. Par
ordre décroissant d’importance :
-
Dérivés communs
Origine, voie de migration des crêtes neurales céphaliques, vagales et troncales.
Ce qui est marqué en rose
Le reste de la fiche
Le reste du poly
J’espère que cette fiche vous sera utile, je vous fais plein de bisous pour ces semaines
difficiles.
Embryologiquement vôtre,
Votre RM, Claire.
FICHE CRETES NEURALES
Cellules pluripotentes, migratrices.
Se disséminent dans tout l’embryon.
Origine : jonction entre neurectoderme et ectoderme, à partir des 2 lèvres dorsales de la gouttière
neurale quelques heures avant la fermeture du tube neural.
Moment : 4ème semaine de développement (concomitant à la neurulation et délimitation)
Mise en place :
-
-
Transition épithélio-mésenchymateuse (perte du caractère épithélial)
Acquisition d’un phénotype migratoire :
* émission de pseudopodes
* arrêt expression N-cadhérine et N-CAM
* apparition des intégrines.
Selon le gradient céphalo-caudal (la région céphalique est en avance de développement par
rapport à la région caudale)
Migration :
-
Contrôlée par l’environnement (la MEC), et donc pas un phénomène autonome-cellulaire
 système de répulsion attraction éphrine/récepteurs.
Substrats : fibronectine, laminine de la MEC.
Fin de la migration : réexpression des cadhérines & N-CAM.
Multiplication active avant et après migration.
La MEC oriente leur différenciation.
Facteurs moléculaires :
TGF-b : modifie adhérence à la MEC (stimulation du départ).
SHH : peut empêcher la dispersion des CCN en inactivant les intégrines.
Rôle inducteur : BMP, Wnt, acide rétinoïque, FGF.
BMP : Sécrétion par les bourrelets neuraux + CCN
Favorise l’émigration après fermeture du TN.
Wnt : Sécretion par l’ectoderme de surface
Induction des bourrelets neuraux.
Dérivés :
-
Neurones du SNP (la majorité)
Cellules gliales du SNP (totalité)
Gros vaisseaux artériels céphaliques
Squelette crâniofacial (la majorité)
CRETES NEURALES CEPHALIQUES
Origine
Neurectoderme du proencéphale, mésencéphale, rhombencéphale.
Voie de
migration
Superficielle, sous l'ectoderme.
A l'intérieur des arcs pharyngiens et de la masse fronto-nasale/bourgeon frontal.
Dérivés
Origine

Mésenchymateux (ostéoblastes, fibroblastes, chondroblastes, CML)

Squelettiques & fibroblastes du crâne + face + région antérieure du cou
(majorité)
-
casi totalité du squelette crâniofacial = os endochondraux sauf l'os occipital
Tissu conjonctif des muscles crâne + face
Derme crâne + face + région ant du cou
méninges en avant de l'os occipital

Nerveux (neurones)
CRETES NEURALES VAGALES
Région de la gouttière neurale entre rhombocéphale et future moelle épinière
= région occipito-cervicale.
Voie de
migration
Direction postérieure.
A travers le mésoderme du tube digestif primitif (parfois longues distances)
Ensemble du territoire du n. vague (de l'oesophage au rectum)
Dérivés
Cloison/septum aorticopulmonaire.
Microganglions de la paroi des viscères.
CRETES NEURALES TRONCALES
Origine
Voie de
migration
Dérivés
Tout le tube neural correspondant à la future moelle épinière.
-
dorsale (ou superficielle) : entre ectoderme et somites.
ventrale (ou profonde) : au travers des somites.
Voie dorsale → mélanocytes.
Voie ventrale (en gros, des ganglions !)
→ ganglions du système nerveux, sur toute la longueur de la moelle epinière
- arrêt au tube neural : ganglions spinaux.
- arrêt vers l'aorte : ganglions des chaines sympathiques latéro-vertébrales.
→ ganglions sympathiques pré-vertébraux, de la médullosurrénale, et sacrés.
(migration au-delà de l'aorte ou à l'intérieur des viscères).
A retenir : le mésenchyme dérive soit du mésoderme, soit des CCN céphaliques (et seulement
céphaliques!). Le mésoderme dérivant des CCN céphaliques est appelé mésectoderme ou
ectomésenchyme.
Dérivés communs (+++)
-
tous les mélanocytes
toutes les cellules de Schwann (myélinisées ou non)
cellules gliales satellites des ganglions sensitifs des nerfs spinaux et crâniens et des ganglions
sympathiques
cellules gliales des ganglions intraviscéraux (ex : glie entérique des paroi du tube digestif)
Téléchargement