ses exigences, ses craintes et

publicité
Ministère de l’Agriculture,
Des Ressources Hydrauliques
De l’Assainissement,
Et de la Sécurité Alimentaire.
------------------------Région des Hauts – Bassins
------------------------Direction Régionale de l’Agriculture,
Des Ressources Hydrauliques
De l’Assainissement
Et de la Sécurité Alimentaire
Tel : 226.20.97.11.48 / 20.97.23.02
E-mail : [email protected]
BOBO Dioulasso
BURKINA FASO
Unité – Progrès - Justice
I. Connaissance de la plante de l’oignon
II. les variétés vulgarisées au Burkina Faso
III. Itinéraire technique de production
IV. Planification de la production
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
1
I.
Connaissance de la plante d’oignon
Oignon : Alium cepa
Famille : liliacée
L’oignon et l’aïl sont des espèces bulbeuses.
L’oignon est principalement cultivé pour la production des bulbes destinés à la consommation
humaine. Le bulbe entier est utilisé frais, dès la récolte ou après quelques mois de conservation,
comme condiment et pour faire des sauces. Il est consommé cru en salade ou cuit en mélange avec
d’autres légumes. D’autres parties de la plante sont utilisées : les feuilles, récoltées vertes, fraiches
ou séchées, et les hampes florales avant épanouissement de l’ombelle.
La plante et son environnement
L’oignon est photopériodique : la formation du bulbe ne peut se faire que si la longueur du jour
dépasse un certain seuil. Le début de la maturité du bulbe est signalé par l’affaissement des limbes
des feuilles les plus anciennes.
Stades phénologiques
Le cycle de l’oignon comprend quatre phases correspondant à la première année du cycle bisannuel.
*
*
*
*
De la germination au stade quatre – cinq feuilles ;
Une phase de croissance en hauteur et en largeur
Le grossissement du bulbe
La maturation du bulbe, qui commence à la tombaison
Les semis de l’oignon se fait en pépinière qui dure 40 à 55 jours.
La culture occupe le terrain pendant 110 à 150 jours.
Culture de climat frais doux et humide
Préfère les sols argileux, humides et riches en matière organique. Les temps chaud et sec sont
défavorables.
La culture de l’oignon doit faire l’objet de soins attentifs en pépinière car sujet d’attaque de divers
insectes poly phages.
II . Les variétés vulgarisées au Burkina Faso
Culture de saison sèche
Violet de Galmi, blanc de Galmi, Garango, Texas Erly
Le choix de la variété dépend de l’utilisation de l’oignon, des conditions climatiques et de la
demande.
Il n’ya pas de liaison entre la couleur, la forme et l’aptitude à la conservation.
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
2
III. Itinéraire technique de production de l’oignon
a) Précédant cultural
Précédant conseillé
Haricot vert, Navet, Bissap, Arachide,
Céréales, Manioc
Précédant déconseillé
Oignon,
b) Le choix du site
Le choix du site dépend d’un certain nombre de condition à savoir :
 L’emplacement ;
 L’accessibilité ;
 La disponibilité d’eau ;
Il faut protéger le site contre les dégâts d’animaux
c) Caractéristiques du sol
La culture de l’oignon s’accommode à diverses textures de sol, mais préfère des sols légers donc
plus sableux.
Les sols plus riches en matière organique conviennent mieux et donnent habituellement une récolte
globale plus abondante.
d) Conditions du sol pour obtenir un bon rendement
Sol léger, ressuyage rapide, PH optimum entre 5,5 et 7,5 ; Teneur en matière organique minimale.
1. La préparation du sol
Elle doit permettre l’installation du système radiculaire, ce qui permettra à la plante une bonne
alimentation hydrique et minérale (sol meuble et fin).
Le labour est à réaliser 1fois par an et sera complété avant la culture par un nivellement et un
ameublissement plus fin.
Les apports d’amendements, organiques, se feront avant le labour qui permettra de les enfouir de
manière homogène.
Un bon nivellement du sol permettra d’éviter l’accumulation d’eau qui peut provoquer l’asphyxie des
plants ou le développement de maladies.
La parcelle devra être parfaitement aplanie et pas trop caillouteuse.
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
3
Choisir un terrain plat bien exposé de préférence à côté d’un point d’eau permanent pour faciliter
l’irrigation.
Un billonnage mécanique ou manuel est réalisé en cas d’irrigation à la raie.
Les parcelles seront clôturées pour empêcher la venue du bétail.
2. Préparation et mise en place de la pépinière
Délimiter la pépinière en fonction de la superficie à emblaver (300 à 500m2 pour un hectare).
Quantité de semence à l’hectare 1000g /ha
Désinfection du sol avec l’eau bouillante à raison de 10 litres /m2
Couvrir le sol avec un film polluant (sachet noir);
Ou faire un traitement du sol à l’aide d’un produit chimique (Durexa)
Laisser le sol se refroidir ;
Confectionner les planches (largeur 0,80 à 1,2m longueur en fonction de la superficie);
Enfouir la fumure organique bien décomposée à raison de 1 à 2 kg /m2 ;
Apporter la fumure minérale à raison de 40 à 50g /m2 ;
Procéder à un léger arrosage ;
Bien préparer le lit de semis (planage)
Matérialiser les sillons de semis (écartement 5cm entre les sillons ;
Déposer les graines à 1 cm d’intervalles entre les graines dans les sillons ;
Recouvrir légèrement les graines ;
Procéder à un léger arrosage ;
Placer une ombrière ;
Protéger la pépinière au besoin avec une toile moustiquaire ;
Entretien régulier de la pépinière ;
NB : les plants en pépinière durent entre 45 à 60 jours.
Mise en place de la culture
Avant le repiquage, épandre la fumure organique bien décomposée 20 à 30 t/ha et
faire un labour moyen de 15 à 20 cm de profondeur. Procéder à un pulvérisage.
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
4
a) Repiquage
A la veille du repiquage, arroser la pépinière et la superficie à emblaver.
Les plants sont sortis de la pépinière à l’aide d’un outil approprié,
Procéder à la transplantation en triant les plants vigoureux et en les habillant.
Trier et retenir les plants sains et vigoureux, les habiller et repiquer jusqu'à l’insertion des premières
feuilles.
40 à 70 plants / m2 en fonction du calibrage souhaité.
450 000 plants / ha sont conseillés.
Plantation en ligne jumelée 15 sur 40 cm. Procéder à un arrosage léger.
b) Entretien
Irrigation
Le plan d’irrigation suivant est préconisé :




Pré irrigation avant la mise en place de la culture : 50 mm
1 irrigation de 30 mm par semaine pendant 10 semaines
2 irrigations de 30 mm par semaine pendant 3 à 4 semaines
2 irrigations de 25 mm par semaine pendant 3 semaines
Ainsi, 5 000 à 7 000 m3/ha.
Mais ces chiffres sont à moduler en fonction de la période, du climat et du lieu de production !
Les modes d’irrigation conseillés sont:
Irrigation localisée, au goutte-à-goutte ou à la raie ou en planche.
c) Fumure d’entretien
Au 15ème jour après repiquage, procéder à un sarclo binage suivi de l’application du NPK: 250kg
Au 30ème JAR on applique la première fraction de l’Urée : 100kg
Au 45 e jour appliquer la deuxième fraction de l’Urée : 100kg
NB: NPK: 250kg/ha; Urée: 200 Kg/ha
d) Traitement phytosanitaire
Traiter en cas de nécessité à l’aide de Décis ( deltamétrine), cypercal 50 EC,
Ou à l’extrait aqueux de plantes telles que : grain de neem, feuilles de neem, de papayer etc.
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
5
Les maladies les plus fréquentes sont :
Mildiou de l'oignon
Le mildiou de l'oignon est causé par Peronospora destructor, une maladie qui survient d'ordinaire
par plaques dans le champ. Pendant les premiers stades de la maladie, une excroissance d'apparence
duveteuse violet/grisâtre se développe et tue le tissu infecté. Les feuilles touchées jaunissent et se
dessèchent.
Brûlure de la feuille de l'oignon (BFO)
La brûlure de la feuille de l'oignon est causée par Botrytis squamosa. Elle se caractérise par de petites
taches discrètes (de 1 à 5 mm), de couleur grise ou blanche, qui tournent au brun pâle à mesure que
les lésions vieillissent. BFO est souvent distribuée dans tout le champ
Mesures de lutte
Il existe des fongicides homologués (Dithane M45) pour lutter contre ces maladies de l'oignon;
cependant, ce ne sont pas tous les produits qui sont efficaces contre les deux maladies. Même s'il
n'est pas exceptionnel de trouver les deux sur un plant d'oignon donné il importe de distinguer entre
la brûlure de la feuille de l'oignon et le mildiou de l'oignon.
Insectes nuisibles
Les thrips: Thrips tabaci
Dégâts:
Les piqûres de Thrips provoquent des décolorations et des troubles métaboliques chez la plante qui
s’affaiblit. Les feuilles se dessèchent; prennent une couleur argentée et se recroquevillent.
Lutte:
Traiter à base du Titan 25EC
Les chenilles
Agrostis ipsilon
Spodoptera littoralis
Sauteriaux: Oedaleus senegalensis, Pyrgomorpha cognata, Zonocerus variegatus
Lutte : Décis ou cypercal
La récolte
Pour une longue conservation (deux à six mois ), la récolte doit se faire à maturité complète des
bulbes, après le dessèchement des feuilles d’au moins la moitié des plantes.
RENDEMENT : Les rendements moyens sont de 30 à 70T/Ha
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
6
CONSERVATION : En infrastructure appropriée, elle peut durer 6 mois.
IV. Planification de la production
Périodes
production
Activités
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Pépinière
Culture de
saison sèche
Repiquage
Récolte
FICHE TECHNIQUE DE L’OIGNON
7
Téléchargement
Explore flashcards