Charte éthique

publicité
C h a r t e é t h i q u e d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e Te n n i s
Éthique
Charte éthique
de la Fédération Française de Tennis
L’évolution du tennis, désormais « sport de toute une vie » et « sport réservé à tous », s’est accompagnée d’un recentrage de ses valeurs autour du jeu, de son organisation dans les clubs et des
conditions de sa pratique. Elle favorise ainsi la création harmonieuse d’un équilibre entre la
compétition et le jeu libre dans le plaisir et la convivialité.
Les clubs et les pratiquants sont devenus porteurs de valeurs collectives au service de l’intérêt général, comme le respect, l’honnêteté, la solidarité et la convivialité, tout en préservant le
territoire individuel de chacun.
D’inspiration humaniste, l’affirmation de ces valeurs a contribué à ancrer les clubs de tennis dans
leur environnement géographique, sociologique et économique.
Cette charte explicite les valeurs auxquelles notre fédération se réfère. Sans se substituer au droit
et aux règlements, elle constitue le lien entre toutes celles et ceux qui se prévalent de l’appartenance fédérale.
Il appartiendra aux dirigeants, qui en sont aujourd’hui les garants, de la défendre et de la
transmettre.
Ces valeurs sont les suivantes.
LE RESPECT
C’est d’abord se respecter soi-même. C’est respecter l’autre dans son intégrité comme un être différent de soi mais tout aussi important. C’est respecter les règles, et celles et ceux qui les font appliquer, comme sources du jeu. Le respect génère tolérance, fair-play, non-violence, non-discrimination
et autres conduites vertueuses. Il n’a aucun contre-effet néfaste.
En pratique, le respect c’est :
Accepter les décisions de l’arbitre comme faisant partie du jeu.
Avoir de la considération pour l’enfant, l’entraîné et le joueur sans abuser de son autorité.
Reconnaître les mérites de l’adversaire.
Accueillir l’autre dans sa différence.
S’abstenir de toute forme de violence, de pression, de harcèlement physique ou psychologique,
et savoir s’y opposer.
L’HONNÊTETÉ
C’est savoir regarder la réalité en face et accepter la responsabilité de ses actes. C’est défendre un
jeu juste et équitable qui garantisse une compétition sincère, à l’abri de toute tricherie.
149
Statuts et règlements FFT 2017 - Édition octobre 2016
En pratique, l’honnêteté c’est :
Organiser les compétitions de manière équitable et loyale.
Refuser toute forme de dopage.
Résister à toute tentative de corruption, qu’elle soit financière ou morale, en particulier vis-à-vis
des paris sportifs.
Respecter les règles du jeu, même en l’absence d’arbitre.
Faire preuve en toute circonstance d’esprit sportif.
LA MAÎTRISE DE SOI
C’est donner le meilleur de soi-même en toute circonstance. Faire à tout moment de son mieux
pour être digne du jeu et de son environnement, sans cependant aller jusqu’à la mise en danger de
son intégrité physique, psychologique ou morale.
En pratique, la maîtrise de soi c’est :
Défendre ses chances sur le terrain jusqu’au bout, quelles que soient les conditions.
Être exigeant vis-à-vis de son comportement dans le jeu et hors du jeu.
Apprendre à gérer ses réactions, ses émotions, ses propos.
Se saisir de chaque occasion pour en apprendre un peu plus sur soi.
LA SOLIDARITÉ
Même si le tennis est un sport de face-à-face, on ne joue pas seulement « contre » les autres mais
aussi « avec » les autres. Être solidaire, c’est donc, sur le terrain et hors du terrain, être disponible
pour l’autre, savoir « se renvoyer la balle », ne pas « faire faux bond » et s’entraider.
En pratique, la solidarité, c’est :
Garantir dans le club un accès à la pratique égal pour tous.
Accepter de faire passer l’intérêt de l’équipe avant son intérêt personnel.
Être disponible pour la vie des clubs.
Offrir la possibilité de jouer à de nouveaux publics et au plus grand nombre.
LA CONVIVIALITÉ
S’affilier à la FFT, c’est aimer le tennis. Or aimer ce sport, c’est ne jamais perdre de vue le jeu
et le plaisir de jouer ensemble. Partager la passion pour un sport, bien vivre en association sportive, en club, c’est vouloir, en favorisant une ambiance suffisamment bienveillante et sécurisante,
permettre à tous et à chacun de s’exprimer, de créer librement à travers le jeu.
En pratique, la convivialité c’est :
Savoir accueillir joueurs et joueuses participant aux compétitions organisées dans le club.
Promouvoir la culture du club en organisant des animations diversifiées.
Favoriser l’échange, le partage et l’ouverture.
150
C h a r t e é t h i q u e d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e Te n n i s
Les engagements du dirigeant (1)
de la Fédération Française de Tennis
« Un filet nous sépare.
Des valeurs nous unissent.
Partageons l’esprit tennis. »
L’éthique est une des principales préoccupations de la FFT et votre implication de dirigeant est
nécessaire pour promouvoir nos valeurs sportives et humaines. Car « l’esprit tennis », qui anime vos
prises de décision et vos comportements, influence de façon certaine le respect par le plus grand
nombre des valeurs de sa charte éthique.
Afin de vous associer à nos réflexions et à nos efforts pour que notre sport soit exemplaire, dans un
souci de transparence aussi face à vos responsabilités, nous souhaitons vous proposer une liste non
exhaustive « d’engagements ».
Réfléchir, en débattre, puis « souscrire à ces engagements » en y adhérant pleinement confirmera la
place de l’éthique au sein de la FFT.
LE COMITÉ D’ÉTHIQUE
Un dirigeant de la Fédération Française de Tennis s’engage notamment à :
• veiller à l’intégrité physique et psychologique de tous, en particulier des enfants et adolescents ;
• se rendre disponible pour participer activement à la vie des institutions et des clubs de la FFT ;
• faire preuve de probité et d’équité dans son action ;
• assurer une gestion irréprochable ;
• favoriser l’accès à la pratique du tennis pour tous et dans tous les milieux ;
• œuvrer pour l’intérêt général et non pour des intérêts particuliers et ne jamais utiliser, pour son
intérêt ou celui de proches, une information confidentielle ;
• prendre ses décisions dans le respect de l’intérêt collectif de l’instance à laquelle il participe ;
• s’abstenir de prendre part au débat quand son intérêt propre ou celui de proches peut se
trouver engagé ;
• appliquer avec loyauté les décisions prises par les organes compétents de la FFT ;
• être respectueux des principes de développement durable.
(1) Par « dirigeant de la Fédération Française de Tennis », on entend toute personne qui exerce une responsabilité quelle qu’elle soit au sein de toutes
les instances en lien avec la FFT (les clubs, les ligues et leurs comités départementaux, les commissions, les groupes de travail ou de réflexion, etc.).
151
Téléchargement
Explore flashcards