Le Diabète EGOROFF Samadhi BLAUDIER Julie 1ère année de

publicité
Le
Diabète
EGOROFF Samadhi
BLAUDIER Julie
BALANGER Aude
1ère année de BTS ESF
Sommaire
1) Définition
2) Différent type de diabète
3) Symptômes
4) Facteurs de risque
5) Traitements
6) Prévention
7) Quelques chiffres
8) Conclusion
1) Définition
Le diabète est une maladie incurable qui survient lorsque l’organisme ne parvient pas à
utiliser convenablement le sucre (ou glucose), qui est indispensable à son
fonctionnement.
Le glucose est mal absorbé par les cellules, il s'accumule alors dans le sang : c’est
l’hyperglycémie. Il est ensuite déversé dans l’urine.
Le diabète peut provenir d'une incapacité, partielle ou totale, du pancréas à fabriquer de
l'insuline, qui est l’hormone indispensable à l’absorption du glucose.
Il peut aussi provenir d'une inaptitude des cellules à utiliser l'insuline pour absorber le
glucose.
Dans les 2 cas, il s'ensuit forcément des conséquences physiologiques (que nous verrons
par la suite), puisque les cellules sont privées de leur principale source d'énergie (le
glucose).
Contrairement a ce que beaucoup de personne pense, le diabète n'est donc pas
uniquement du à un manque d'insuline. Il y a différentes sortes de diabète.
Glycémie
Etat
inférieure à 0,6 g/l
Hypoglycémie
comprise entre 0,6 g/l
et 1 g/l
Etat normale
comprise entre 1 g/l
et 1,4 g/l
Glycémie élevé mais
diabète pas assurée
supérieure à 1,4 g/l
Hyperglycémie :
Diabète
2) Différents types de diabète
Les différents types de diabètes sont répertoriés selon les causes et les facteurs de la
pathologie :

Diabète de type 1 ou diabète insulinodépendant (DID) ou diabète
juvénile :
Il est caractérisé par une production insuffisante d’insuline et exige une
administration quotidienne de cette dernière.
Elle est due à la destruction de certaines cellules du pancréas, qui sont
responsables de la synthèse de l'insuline.
Ce type de diabète atteint surtout les enfants et les jeunes adultes, mais peut
touchés tout les âges.
Il touche environ 10 % des diabétiques.

Diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant ou diabète de
l'adulte :
Il est caractérisé par le fait que l'organisme devient résistant à l'insuline.
Le plus souvent il touche des personnes en surpoids ou obèse et qui ont des
antécédents familiaux.
Chez les femmes enceintes il est parfois précédé du diabète gestationnel.
Ce problème survient généralement chez les personnes de plus de 45 ans, mais est
en croissance chez les plus jeunes.
Ce type de diabète, de loin le plus fréquent, touche près de 90 % des diabétiques.

Diabète gestationnel
e
C’est un diabète qui se manifeste durant la grossesse, au cours du 2 ou
e
3 trimestre. Souvent, il n'est que temporaire et disparaît généralement après
l'accouchement.

Diabète insipide
C’est une maladie assez rare, il est provoqué par le manque de sécrétion d'hormone
antidiurétique (ADH) par l'hypothalamus.
Le diabète insipide s'accompagne d'une augmentation de la quantité d'urine, tandis que
la glycémie demeure tout à fait normale. Ainsi, il n'a rien à voir avec le diabète de type 1
mais on utilise le mot « diabète », car comme dans le diabète de type 1, le débit d’urine
est abondant.
3) Symptômes
Qu’importe le type de diabète, les symptômes sont les mêmes :
-
Une élimination excessive d'urine (il est fréquent de se lever la nuit pour
aller uriner).
-
Une augmentation de la soif et de la faim.
-
Une perte de poids.
-
Une faiblesse et une fatigue excessives.
-
Une vision floue.
-
Une augmentation de l’apparition et de la récurrence des infections de la
peau, des gencives, de la vessie, de la vulve ou du prépuce.
-
Un ralentissement du processus de cicatrisation.
-
Un engourdissement ou un fourmillement dans les mains et les pieds.
Un diabète mal traité peut causer des symptômes plus ou moins graves :

Complication aigues
-
Malaise (voir coma)
-
Hyper et Hypo glycémie

Complication chronique : L’excès de sucre dans le sang détruit
silencieusement les artères entraînant des complications au niveau :
-
COEUR : infarctus du myocarde (IDM)
-
CERVEAU : accident vasculaire cérébral (AVC)
-
JAMBES : artérite
-
NERFS : neuropathies (douleur et perte de la sensibilité des pieds)
-
PIEDS : ulcérations, nécroses, maux perforant plantaires
-
YEUX : maladie de la rétine avec risque de cécité
-
REINS : insuffisance rénale avec risque de dialyse
-
SEXE : impuissance
4) Facteurs de risques
Plusieurs facteurs interviennent dans les risques de développement du diabète:

L’obésité
Les personnes ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 30, ont 10 fois
plus de risque de devenir diabétique.
Il existe également un autre facteur qui est le Rapport Taille/Hanche. Lorsque la graisse
est majoritairement localisée au niveau du tronc, on parle d'obésité androïde, qui est un
facteur de risque supplémentaire au développement du diabète.
Cette obésité en augmentation est due au mode de vie actuel

Le manque d’activité physique
En effet, les apports énergétiques dépassent souvent les dépenses.
On assiste effectivement à un bouleversement de l'alimentation. Ce n'est pas tant la
quantité de l'alimentation qui a changé, mais sa qualité.
Le mode de vie actuelle des habitants des grandes villes est souvent caractériser par une
sédentarité et un manque d'exercice physique croissant. Les conditions de vie et de
travail sont de plus en plus confortables, et les loisirs plus sédentaires.

L’hérédité
Le diabète de type II est une maladie familiale : l'existence d'un père ou d'une mère
diabétique
multiplie
le
risque
de
survenue
de
la
maladie
par
2.
De même, un diabétique de type II aura ¼ de ses frères et sœurs atteint.
Chez les vrais jumeaux, si l'un souffre de diabète, l'autre présente un risque de
quasiment 100% d'être touché.


Tension artérielle et le taux de cholestérol élevés
L’âge
Le risque de diabète de type II augmente avec l'âge. La tranche d'âge la plus touchée par
le diabète est celle des 40-59 ans.

La grossesse
Un diabète gestationnel apparait vers la 24ème semaine de grossesse. Cette affection,
touchant 3% des femmes enceintes, disparait généralement après la grossesse. Mais il
peut être un facteur de risque ultérieur de diabète de type II chez la mère. Des enfants
nés de mères ayant souffert de diabète gestationnel ont un risque élevé d'obésité et de
diabète de type II.

Tabagisme
Le tabagisme peut augmenter le taux du sucre dans le sang et diminuer la capacité du
corps à employer de l'insuline. Il peut également changer la manière dont le corps stocke
la graisse excessive. Les dommages que les produits contenus dans le tabac font aux
vaisseaux sanguins, aux muscles et aux organes peuvent également augmenter le risque
de diabète.

L’ethnicité
Des taux de prévalence plus élevés ont été notés chez les asiatiques, hispaniques,
autochtones (USA, Canada, Australie) et les afro-américains.
5) Traitements
Il n’y a pas de cure permettant de guérir le diabète. Les traitements proposés visent à
rétablir des valeurs normales de glycémie.
Le respect du traitement et le suivi médical est crucial pour éviter les complications
aiguës et chroniques.
Le médecin établit un plan de traitement en se basant sur :
-
les résultats des tests sanguins
le bilan de santé
les symptômes
Les diabétiques peuvent mener une vie pratiquement normale.
Trois types de traitement :

Médicaments
Pour le Diabète de type 1 : L'insuline qui est administrée par des injections
quotidiennes ou de façon continue à l’aide d’une petite pompe reliée à un cathéter
placé sous la peau. Pour savoir la quantité d’insuline à ingérer les diabétiques
vérifient de façon permanente leur glycémie : c’est l’auto mesure.
Pour le Diabète de type 2 : Il y a 3 types de médicaments qui ont chacun leur mode
d’action :
-
stimuler la production d'insuline par le pancréas
aider les tissus à utiliser l'insuline pour absorber le glucose
ralentir l'absorption intestinale des sucres
Ils sont utilisés seuls ou combinés pour améliorer leur efficacité.
L’insuline est parfois utilisé pour le traitement du diabète de type 2.
Pour le Diabète gestationnel : Il y a un changement du régime alimentaire et un
contrôle du poids permettant de maintenir la glycémie selon les valeurs normales.
Au besoin, de l’insuline ou plus rarement certains médicaments hypoglycémiants
sont administrés

Régime alimentaire
Doit être établit par une nutritionniste. Il doit principalement :
- Contrôler la quantité et le type de glucides ingérés, selon la
fréquence de consommation
- Manger beaucoup de fibres alimentaires, car elles ralentissent
l’absorption des glucides
- Privilégier les bons gras afin d’améliorer le profil lipidique et
prévenir les complications
- Consommer l’alcool modérément.

Modification du mode de vie (exercice)
Pratiquer des exercices cardiovasculaires modérément (tel que la marche, le tennis,
la bicyclette, la natation)
6) Prévention
De nombreuses campagnes de prévention sont mise en place pour favoriser une
alimentation riche et équilibré, ainsi qu’une activité physique régulière à travers
les médias, les journaux et toute les publicités alimentaire.
Plusieurs recherches sont également en cours et semblent prometteuses pour un
vaccin qui interviendrait au niveau du système immunitaire.
7) Quelques donnés chiffrés
 Plus de 220 millions de personnes sont diabétiques dans le monde.
 Près de la moitié des décès par diabète se produisent chez des gens âgés de
moins de 70 ans : 55% d’entre eux touchent des femmes.
 En 1995, on comptait environ 140 millions de diabétiques. Les prévisions
pour 2025 font état de 300 millions, dont 2,4 millions pour la France
 Plus de 3 millions de Français sont diabétiques dont 90 % atteints de diabète
de type 2 auxquels il faut ajouter les 500 000 Français, diabétiques sans le
savoir !
 11%, c’est la proportion de Français de plus de 65 ans touchés par le
diabète.
 L’accroissement du diabète en France est de 3,2% par an. Dans les DOMTOM, il est plus élevé qu’en métropole, vraisemblablement le double.
8) Structures Régionales

AFD 33 (Association Française des Diabétiques de Gironde)
45 cours Marechal Gallieni Bordeaux
Tel : 0556810699

Maison du diabète et de la nutrition
84 bis avenue Thiers 33100

Association des mamans diabétiques
Association à paris mais qui étais a bordeaux pour le salon du diabète 2010 ( 3
octobre dernier )
Téléchargement
Explore flashcards